DE | FR
Réveil musculaire

Sion et Ajoie n'ont pas eu la même agressivité

Vous avez bien dormi? Remettez votre esprit en alerte avec des infos à parcourir et des questions à soulever.
23.04.2021, 07:0426.04.2021, 06:55
Suivez-moi

C'est quoi le réveil musculaire?

Les principales actualités de la nuit livrées tous les matins à 7 heures tapantes, avec juste ce qu'il faut d'entrain, de mouvements d'humeur et d'exercices de style.

⚽ Sion se révolte

Le FC Sion n'est de loin pas encore en Challenge League. Contrairement à ce que le journaliste de la RTS Alexis Favre promettait à Christian Constantin et ses employés, mercredi soir, sur le plateau de l'émission Infrarouge...

Le journaliste Alexis Favre taquine Christian Constantin, président du FC Sion

Vidéo: watson

Non, parce que les Valaisans ont montré qu'ils avaient encore envie jeudi soir. Ils ont fait preuve d'agressivité, au bon sens du terme. Celle qui permet de gagner des matchs, de se sortir d'une situation périlleuse, grâce à son orgueil. Ils sont allés chercher un précieux succès 5-3 au Stade de Genève contre le Servette FC. Qui plus est dans le généralement électrique «derby du Rhône». Toujours lanterne rouge de Super League, les pensionnaires de Tourbillon ont empoché trois points qui leur permettent de recoller à trois longueurs du 9e et actuel barragiste, le FC Vaduz. Du côté de l'Est de la Suisse toujours, Saint-Gall, première équipe au-dessus de la barre, ne compte que quatre unités d'avance sur les Valaisans.

A Genève, Sion n'a jamais été mené. Le score était de 1-1 à la mi-temps. Les Sédunois ont pris à trois reprises deux longueurs d'avance (1-3, 2-4 puis le 3-5 final). Le tableau d'affichage montre, certes, les lacunes défensives des hommes de Marco Walker. Mais il prouve surtout leur capacité à «planter des pions », aspect indispensable pour sauver leur peau dans l'élite. Les coéquipiers de Guillaume Hoarau n'ont pas non plus paniqué quand leurs adversaires revenaient au score.

Si le FC Sion utilise ces ingrédients lors de chacune de ses six prochaines et dernières sorties de la saison, il aura une forte chance de ne pas être relégué directement. Voire même de se sauver sans passer par la case barrage, en accrochant la 8e place. Exactement comme lors du dernier exercice. Parce que devant, actuellement, tant Vaduz, Saint-Gall (8e) que Zurich (7e) ne semblent pas sereins. Les Zurichois ont, par exemple, subi, jeudi soir, leur treizième défaite de la saison, face à un YB déjà assuré du titre de champion (1-2).

🏒 Kloten maintient son cap

Malgré la présence d'Aviateurs, il ne fait pas bon de voyager dans la finale de Swiss League de hockey sur glace. Jeudi soir, le HC Ajoie a encore pu le constater. Les Jurassiens ont perdu 2-0 sur la glace de Kloten. Grâce à leur victoire, les Zurichois mènent 2-1 dans la série et ont désormais une lame de patin en National League.

Ils auront leurs deux pieds dans l'élite, si le schéma de cette finale se répète: pour l'instant, il n'y a eu que des succès à domicile. Lors du premier acte, Kloten s'était imposé 5-2. Mardi, les Ajoulots avaient fessé les Flyers 5-0 à Porrentruy. Pour fêter la promotion, les hommes de Gary Sheehan devront impérativement aller gagner au moins une fois dans la banlieue zurichoise. Puisque Kloten, grâce à sa première place en saison régulière, a l'avantage de la glace...

Les meilleurs moments du match

Pour y arriver, les hockeyeurs jurassiens devront évidemment se montrer plus dangereux devant le but adverse. Ne pas trouver le chemin des filets durant une partie de play-offs, qui plus est en finale, est dommageable pour la confiance. Au contraire, ce blanchissage du portier des Aviateurs Melvin Nyffeler augmentera celle de ses coéquipiers, et bien sûr, la sienne. Et une série de play-offs, ça se joue surtout dans la tête...

Les joueurs de Kloten Niki Altorfer (gauche) et Fabian Ganz fêtent le but du 2-0 de leur équipe, à la 33<sup>e</sup> minute.
Les joueurs de Kloten Niki Altorfer (gauche) et Fabian Ganz fêtent le but du 2-0 de leur équipe, à la 33e minute.
Image: KEYSTONE

Ajoie tentera de rebondir, samedi déjà, chez lui. Une chose est certaine: les Jurassiens seront motivés. Après la première victoire, dans la Raiffeisen Arena mardi, leur responsable de communication annonçait la couleur sur le site web du club:

«Cela a révélé que les Zurichois pouvaient être violents et mesquins»
A propos des charges dangereuses, en fin de partie de Simek et Marchon, qui ont chacun écopé d'une pénalité de match.

Il tordait en même temps le coup aux titres, d'habitude si «langue de bois» des plateformes officielles des clubs, quand il s'agit de nommer les résumés de matchs. Le chef de presse osait un «Ajoie fait fi de l'arrogance zurichoise». Avant de signer et persister dans le chapeau du texte:

«De quoi remettre les Aviateurs à leur place, eux qui se voient champions avant l'heure»
Après la victoire 5-0 d'Ajoie mardi.

Sans parler de la banderole des fans ajoulots, derrière la cage, on ne peut plus explicite: «Explosez-les». On comprend la rancœur jurassienne contre Kloten et le quotidien alémanique Blick d'avoir lancé la rumeur perturbatrice, juste avant le début de cette finale, du transfert du duo d'attaquants Jonathan Hazen-Philip-Michaël Devos chez les Aviateurs, la saison prochaine. Mais un tel message, si agressif, n'a pas sa place dans une patinoire. Et il bénéficie curieusement de l'autorisation officielle du club jurassien d'être affiché. Ce n'est pas la violence qui permettra à Ajoie d'être promu, mais ses qualités de hockey sur glace. Dont l'agressivité, la bonne cette fois, fait intégralement partie.

Zlatan prolonge avec l'AC Milan

Comme le FC Sion, il en veut encore. Zlatan Ibrahimovic, 40 ans le 3 octobre prochain, a prolongé d'une saison son contrat avec l'AC Milan. Le footballeur suédois est désormais lié au club lombard jusqu'en juin 2022.

Et cette prolongation n'est pas une surprise. Malgré son âge, l'ancien attaquant du Paris Saint-Germain tient une forme impressionnante. Cette saison, en 17 matchs de Serie A, il a marqué 15 buts. Avec son expérience et sa rage de vaincre, le vétéran scandinave a redonné – sur et en dehors du terrain – l'impulsion nécessaire aux Rossoneri, actuels deuxièmes du championnat, pour redresser la barre par rapport aux dernières années et viser une qualification en Ligue des champions.

De retour en sélection ce printemps, Zlatan sera donc focus sur le foot une année de plus. Même si l'attaquant suédois prépare déjà son après-carrière, en développant notamment des centres de padel dans son pays, où ce sport vit une véritable explosion de popularité. Le footballeur au catogan a fondé l'entreprise Padel Zenter AB en décembre 2016. Depuis, il a construit cinq centres dévoués à cette activité, et un sixième est en cours de réalisation. Pour «Ibra», le padel est une passion. Il s'y adonne volontiers, comme lors de l'inauguration de son premier centre en 2018, dans la banlieue de Stockholm, aux côtés de deux autres stars du ballon rond, Paul Pogba et Henrik Larsson.

Zlatan Ibrahimovic est aussi habile de ses mains

Une excellente journée à toutes et tous! A lundi pour le prochain réveil musculaire!

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

Plus d'articles sur le thème «Sport»

Le cérémonial des JO de Tokyo aura lieu, mais il faudra se taire

Link zum Artikel

Y'a pas que le sport dans la vie: Bencic, Vekic et la Tour Eiffel

Link zum Artikel

Réveil musculaire

Des élèves rebelles et des langues qui se délient

Vous avez bien dormi? Remettez votre esprit en alerte avec des infos à parcourir et des questions à soulever.

On a tous connu ce moment: la stupéfaction de voir le premier de classe, d'habitude si souverain et sûr de lui, se prendre une pêche après un contrôle. Il aura peut-être pu mettre ça sur le compte de l'interro surprise, moins favorable aux besogneux qu'un test annoncé de longue date. La Mannschaft, elle, ne peut pas utiliser ce prétexte. Elle avait noté dans son agenda en décembre dernier – date du tirage au sort – qu'elle recevrait la Macédoine du Nord en qualifs du Mondial …

Lire l’article
Link zum Artikel