DE | FR
Réveil musculaire

Coups pour coups

Vous avez bien dormi? Remettez votre esprit en alerte avec des infos à parcourir et des questions à soulever.
26.04.2021, 06:4827.04.2021, 06:53
Suivez-moi

C'est quoi le Réveil musculaire?

Les principales actualités de la nuit livrées tous les matins à 7 heures tapantes, avec juste ce qu'il faut d'entrain, de mouvements d'humeur et d'exercices de style.

Coup de génie

Linus Omark a réalisé un geste fou lors de la victoire (2-1) des Grenats à Zurich, hier soir en demi-finale des play-offs. Pour éliminer Marti et se présenter face au but, le Genevois a bloqué la rondelle sous la lame de son patin droit.

«Je n'ai jamais vu ça!», s'est étranglé Stéphane Rochette (qui a commencé le hockey il y a un demi-siècle) sur le plateau de MySports. «C'est d'une insolence», a ajouté l'entraîneur québecois Doug Boulanger. Linus Omark est un habitué de ces gestes venus d'ailleurs, qu'il répète aux entraînements. «Si l'on croit que c'est purement instinctif, c'est une erreur, disait-il au Matin Dimanche en 2020. Ce sont des heures de travail. Une fois en match, je joue mon jeu et si une occasion de faire un joli geste se présente, je ne vais pas la laisser passer. J'aime entendre la foule faire «ooooooh» après une feinte.»

Le résumé du match

Dans l'autre demi-finale, Zoug a dynamité Rapperswil, et les certitudes chèrement acquises de son gardien Melvin Nyffeler. Score final: 6-1. Zoug et Genève mènent 1-0 dans leur série qui se dispute au meilleur des cinq matches.

Coup de chapeau

Genève savait qu'il avait un gardien capable de l'aider à progresser dans les séries finales, mais il ne savait pas que c'était Daniel Manzato. Le remplaçant de Gauthier Descloux (blessé) est impeccable depuis son entrée en jeu en quarts de finale contre Fribourg. Il n'a encaissé qu'un but en 173'02 minutes de jeu: une réussite finalement anecdotique des Zurich Lions.

Manzato (à gauche) et Descloux.
Manzato (à gauche) et Descloux. Image: KEYSTONE

Les prouesses du vétéran (36 ans, c'est plutôt vieux dans le sport) rendent encore plus sympathique ce gardien au formidable état d'esprit, engagé par Genève pour faire progresser Gauthier Descloux. «Je ne nous considère pas comme rivaux», avait-il d'ailleurs reconnu en décembre dans La Liberté, prenant les pucks comme ils viennent. «J'en suis à un moment de ma carrière où je profite. La notion d'équipe est vraiment importante. Chaque matin, je retrouve la patinoire avec plaisir.»

Coup double

Lille avait une belle tête de champion hier soir. Mené 2-0 sur la pelouse de Lyon, les Nordistes ont été chercher au fond de leurs tripes le match nul (2-2), puis dans les pieds de Yilmaz la victoire finale: en inscrivant le 3-2 à la 85e minute, le buteur turc a préservé la première place de son club en Ligue 1 et du même coup écarté Lyon de la course au titre.

Le coach Christophe Galtier a fini par se rouler par terre, puis par dire tout haut ce que tout le monde pensait tout bas.

«Maintenant, le titre est un objectif»

Lille possède un point d'avance sur Paris et deux sur Monaco à quatre journées de la fin du championnat. Surtout, son calendrier est le plus favorable des trois prétendants au titre, avec un seul match compliqué sur le terrain de Lens. Le PSG devra se défaire de Lens (encore) et de Rennes, alors que Monaco affrontera Lyon, Rennes et Lens (toujours).

Coup de poker

À deux jours de la demi-finale aller de la Ligue des champions entre le PSG et Manchester City, L'Equipe revient ce matin sur le coup de poker tenté (et perdu) par Laurent Blanc face aux Anglais en quarts de finale retour il y a cinq ans. Le coach du PSG avait abandonné son traditionnel 4-3-3 pour un schéma en 3-5-2. Le problème, c'est que ses joueurs n'avaient jamais évolué dans cette configuration et que Blanc leur avait annoncé sa trouvaille quelques heures avant la rencontre 😲.

Quand t'es pas trop sûr de toi.
Quand t'es pas trop sûr de toi. Image: Keystone

Celui que la France appelle le «Président», mais qui ne l'est pas toujours, avait ses raisons.

  • Il voulait empêcher les Cityzens de développer leur jeu et d'amener de la vitesse sur les côtés.
  • Il souhaitait amener de la densité dans l'axe afin de pallier aux absences de David Luiz, Verratti et Matuidi.
  • Il pensait que son pari allait surprendre son adversaire, qui ne s'attendrait pas à une telle opposition.
  • Il souhaitait mettre Cavani dans les meilleures dispositions après le match nul (2-2) à l'aller.

Mais rien ne se passe comme prévu. Les Parisiens «pataugent», selon le quotidien français, qui évoque «un flottement collectif et un déficit de confiance». Les visiteurs ne se créent pas la moindre occasion, et malgré un changement de schéma en cours de match, s'inclinent 1-0. Les dirigeants sont furieux et remercieront Blanc deux mois plus tard.

Coup de pression

Rafael Nadal est revenu au deuxième rang mondial à 00h01 cette nuit, quelques heures après sa victoire contre Stefanos Tsitsipas au tournoi de Barcelone. Novak Djokovic occupe toujours la tête du classement avec une avance (2153 points) confortable, mais il est prévenu: le Majorquin lui mènera cette saison encore la vie dure sur terre battue.

Coup de chaud

Ceux qui ont passé leur week-end à faire du paddle à la plage de Préverenges n'ont rien à envier à Benoît Paire 😘

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Contestés de toutes parts, les JO de Tokyo refusent d'abdiquer
A une très large majorité, le peuple japonais réclame l'annulation des Jeux olympiques, au minimum un report. Le gouvernement et le CIO restent inflexibles. Voici pourquoi.

Selon un énième sondage publié lundi, 80% des Japonais sont farouchement opposés aux Jeux olympiques; même si la moitié des opposants s'accommoderait d'un nouveau report. Les grands médias nationaux, à partir de positions irréconciliables, tirent le même constat: plus la pression populaire augmente (et elle devient insoutenable), plus la réponse des autorités est ferme.

L’article