DE | FR
Bild

Réveil musculaire

L'heure des braves, et de ceux qui le deviendront

Remettez votre esprit en alerte avec des infos à parcourir et des questions à soulever.

Julien Caloz
Julien Caloz



C'est quoi le Réveil musculaire?

Les principales actualités de la nuit livrées tous les matins à 7 heures tapantes, avec juste ce qu'il faut d'entrain, de mouvements d'humeur et d'exercices de style.

No pain, no Guin

Battues 3-0 hier soir, les volleyeuses de Guin sont désormais menées 2-1 dans leur série (au meilleur des cinq duels) face au NUC en finale des play-offs de volleyball. Cette défaite est toutefois une broutille à l'échelle des malheurs du club depuis quatre semaines.

L'armada fribourgeoise

Bild

Image: Site officiel du club

Les Fribourgeoises en ont pris plein la poire en demi-finales, après avoir écarté Sm'Aesh sur un point de règlement. Touchées par le Covid, les Bâloises n'ont pu poursuivre leur série. Comme les deux équipes avaient remporté chacune une rencontre 3-0, Swiss Volley les a départagées au nombre de points. Résultat: 133 à 131 en faveur de Guin. Tollé en Suisse alémanique et coup de gueule du président rhénan, qui accuse ses adversaires d'avoir écarté l'idée d'une rencontre décisive.

La suite n'est guère plus paisible pour Guin, dont c'est la première finale du championnat de l'histoire: des cas de Covid ont arrêté les joueuses, qui ont débarqué contre le NUC à court de rythme mais pas d'idées. Même menées, elles envisagent de monter en puissance et déjouer les pronostics. C'est écrit en grand dans le village: «Fight for the trophy»! Et la bagarre, ça les connaît.

Orgie de hockey 🥳🥳🥳

C'est le moment de l'année où les cycles de sommeil se comptent en tiers-temps, les barbes poussent comme des haies et la mauvaise foi se vit comme une religion. Les play-offs ont débuté depuis cinq semaines en Swiss League et les duels sont déjà magnifiques. Hier soir, Ajoie (sans Jonathan Hazen, blessé au genou) pouvait se qualifier pour la finale. Mais sa défaite 4-2 contre Langenthal oblige les Jurassiens à revenir sur la glace pour un sixième acte demain déjà (idem pour Kloten contre Olten).

En temps normal, cela aurait laissé un jour pour souffler, faire la lessive et se laver avec autre chose que des lingettes de campeur, mais plus rien n'est normal depuis ce mardi et le début des séries finales en National League.

Le programme en NL

Bild

Image: RTS

Le retour du Profesor

Un premier tour de Masters 1000 entre le Canadien Felix Auger-Aliassime et le Chilien Cristian Guarin ne suscite d'ordinaire qu'un intérêt poli. Mais la récente nomination de Toni Nadal (l'oncle de qui vous savez) comme coach du nord-américain éclaire d'une autre lumière les rencontres du talent de 20 ans, qui a eu le temps de breaker son adversaire lundi avant que la pluie ne vienne interrompre la démonstration (4-2).

Bild

Le joueur entouré par ses deux entraîneurs: Toni Nadal (à droite) et Frédéric Fontang. Image: Instagram

C'était la première fois que Toni Nadal cornaquait «FAA» dans ce qui apparaît comme une association pleine de promesses. Le contrat, d'ailleurs, ne comporte aucune échéance. Il stipule simplement que le vieux renard de 60 piges, qui a tout gagné avec Rafael Nadal (plus de 70 titres dont 16 en Grand Chelem), doit sortir de sa retraite pour éduquer à la victoire une promesse du tennis mondial qui ne sait pas comment remporter une finale (il en a déjà perdu sept). Rangez les pipas, et qu'on amène les pop-corn!🍿

Il y aura beaucoup à découvrir de ce duo et peu à craindre. Toni Nadal a trop de crédit dans le tennis pour que son autorité soit remise en question si les choses tournent mal (il sera assez intelligent pour arrêter avant), et Felix Auger-Aliassime ne peut que progresser au contact du savant majorquin.

«C'est le même défi qu'avec Rafa. Et s'ils devaient jouer l'un contre l'autre, je ne serai sur aucun des deux bancs, par respect pour les deux joueurs»

Toni Nadal, coach de Felix et oncle de Rafa

Breaking news

Le match de NHL entre le Minnesota Wild et les St. Louis Blues ainsi que celui de NBA entre les Minnesota Timberwolves et les Brooklyn Nets, tous deux prévus la nuit dernière à Minneapolis, ont été reportés. La décision faite suite à la mort d'un jeune homme noir lors de son interpellation dimanche près de la ville. Plus tôt ce lundi, la rencontre de baseball entre les Minnesota Twins et les Boston Red Sox avait elle aussi été repoussée pour la même raison.

Plus d'articles sur le sport

«Les épaules musclées, ça fait trop mec»

Link zum Artikel

Les fans de Gottéron et du LHC ont peur: «Tout sauf Genève champion!»

Link zum Artikel

Eden Hazard a-t-il manqué de respect au Real Madrid?

Link zum Artikel

Lewis Hamilton fait-il semblant d'avoir peur?

Link zum Artikel

Comment les réseaux sociaux se sont retournés contre les sportifs

Link zum Artikel

Les stars du foot ont peur dans le mur et ça peut leur coûter cher

Link zum Artikel

Pourquoi le Covid peut ruiner la carrière de Federer et Nadal

Link zum Artikel

Alexia, transgenre: «Je ne suis pas une menace pour mes adversaires»

Link zum Artikel

Les petites combines des cyclistes pour gruger en toute impunité

Link zum Artikel

Une copine de hockeyeur en colère: «No 25, tu es un gros dégueulasse»

Link zum Artikel

Ces entraîneurs de foot qui ont craqué

Link zum Artikel

Au FC Sion, un président qui s'éclate et des joueurs qui s'en fichent

Link zum Artikel

Courageux et touchants: huit coming out qui ont marqué le sport suisse

Link zum Artikel

Pourquoi les footballeurs sont-ils nuls quand on les change de poste?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Les meilleur(e)s ne veulent plus jouer au tennis dans ces conditions

Peu d’argent, peu de points, aucune distraction: les stars snobent le tournoi de Miami, et ce n'est pas fini.

Personne ne s'est risqué à des lamentations obscènes sur sa rémunération ou son plateau-repas. Assez sagement, ils ont déclaré forfait pour des raisons familiales (Djokovic), personnelles (Kyrgios) et médicales (Nadal, Federer, Williams). Ou parfois sans raison (Thiem).

La réalité est bien plus subtile, comme nous le glisse un agent et organisateur de tournoi:

A Miami, les vainqueurs homme et femme recevront chacun 300 000 dollars, dont 39% seront prélevés à la source. Il y a deux ans, Roger …

Lire l’article
Link zum Artikel