pluie modérée
DE | FR
Société
Influenceur

Dylan Thiry accusé de proxénétisme et trafic d'enfants

Dylan Thiry accusé de proxénétisme et trafic d'enfants
Dylan Thiry a vraiment dit ça.capture d'écran instagram

Booba accuse ce célèbre influenceur de «trafic d'enfants»

Dylan Thiry a été épinglé par Booba qui fait la guerre aux «influvoleurs». Le rappeur a partagé sur Twitter des notes vocales compromettantes.
26.04.2023, 11:5805.05.2023, 13:12
Plus de «Société»

On pensait que Dylan Thiry avait touché le fond en tentant de vendre sur Instagram des pilules miraculeuses contre les cellules «cancérigeuses» - ou encore quand il avait fait un faux voyage humanitaire après le tremblement de terre en Turquie. Il semblerait que Sky of la moralité is the limit pour le Luxembourgeois installé à Dubaï.

Ce mardi 25 avril, Booba, le justicier autoproclamé des «influvoleurs», a balancé plusieurs bombes sur Dylan Thiry. Il a partagé sur Twitter des notes vocales compromettantes dans lesquelles on entend l'ancien candidat de Koh-Lanta expliquer à une personne dont l'identité est inconnue, un nouveau business plan sordide dans lequel il aimerait se lancer.

L'influenceur explique comme n'importe quel entrepreneur lambda qu'il part du constat qu'à Dubaï, «la plupart des meufs, c'est des putes». Alors plutôt qu'être un proxénète classique, Dylan Thiry est déjà dans le turfu, dans le métaverse, il voit loin, il voit grand, il voit 2.0 et s'imagine mac sur Mym, plateforme de contenu érotique et pornographique:

«La plupart des putes gagne moins de 20 000 euros par mois. Du coup, la pute, on la recrute. On lui fait faire un Mym. Elle fait tout ce que tu peux imaginer sur Mym. Doigts dans la chatte, écarte les jambes, photos sexy et tout ça (..) Moi, j’ai une équipe derrière qui fait monter son MYM directement à 600, 700 000 abonnés.»
Dylan Thiry, cet entrepreneur aux idées novatrices.
Vidéo: twitter
«Ça veut dire que la meuf, elle va nous rapporter peut-être 60 000 que je vais diviser avec les autres gars. Et elle, on lui donne 20% de tout ce qu'elle rapporte (…).« Ça veut dire qu’on veut sauver les putes de faire les putes. C’est que du virtuel, comme ça, on sauve beaucoup de monde.»
Dylan Thiry, à deux doigts d'obtenir le prix Nobel de la paix.

L'influenceur a réagi

Le Luxembourgeois, suivi par 1,6 million de followers sur Instagram, a répondu en story au volant de sa décapotable de luxe, cheveux gominés au vent:

Image
Image: capture d'écran
J'ai plutôt bonne mine pour quelqu'un qui est dans la sauce. Ces notes vocales étaient destinées à mon agent, Sandra, qui l'a envoyé à Booba pour me salir. Le projet de Mym, c'est un projet qu'on m'a proposé, c'est rentré dans mon cerveau, j'ai fait une note vocale, après je l'ai pas fait, Dieu en est témoin.

Si Dieu en est témoin, alors on est sauvé. D'ailleurs, selon Dylan Thiry, les médias sont contre lui, car «il prône l'islam et ça les dérange». Selon lui, il n'y a pas d'acte, il y a des paroles qui sont choquantes. Heureusement qu'il est dans un pays où la liberté d'expression existe.

Il accuse notamment son ancienne agente d'avoir attendu «le petit faux pas». Décidément, cet homme vit dans le déni. Et si son ancienne manageuse l'a dénoncé, c'est parce qu'elle était notamment «un peu fan de lui». Contre toute attente, «l'argument elle est jalouse» n'est pas sorti.

Racisme et trafic d'enfants

Mais les choses ne s'arrêtent pas là. Booba a balancé d'autres notes vocales sans contexte dans lesquelles on entend Dylan Thiry dire: «Kamel, le monteur, c'est le pur Arabe de merde, tu vois, c'est genre, en mode, vas-y, j'ai dit oui…» entend-on dans une courte séquence coupée brusquement. Puis une autre: «Même si c'est un Arabe, et t'as vu, j'ai du mal avec les Arabes, parce que, bon…»

Le rappeur a également balancé des enregistrements audio qui mettent l'influenceur au tapis et dans lesquels il est question de trafic d'enfants. Dans ces extraits partagés sur Twitter toujours, Dylan Thiry explique qu'il peut aider des gens à adopter, notamment Jazz Correira, une star de la télé-réalité française installée elle aussi à Dubaï. Il explique qu'il peut être «le premier influenceur à adopter», notamment à Madagascar où il s’est rendu à plusieurs reprises avec son association humanitaire qui, au passage, est visée par une plainte pénale pour escroquerie. Décidément, le Luxembourgeois enchaîne les polémiques.

«Je peux faire en sorte qu’elle adopte. Je fais en sorte de leur demander 100 000 euros (...) et je leur dis 'venez à Madagascar et ils me donnent 100K et moi, je fais tout pour eux pour qu’ils puissent adopter et du coup, sauvez un enfant. Dis-moi ce que tu en penses. Après, il y a deux choses, déjà un, je prends un gros billet, et je dis pas que c’est pour moi. Je dis qu’il y a à peu près 150 000 euros de documents à payer, à régler avec les avocats, alors que je prends tout dans ma poche. Et l’autre chose, c’est que ça sauve un enfant, tu vois. Ce sont ces deux trucs-là qui sont positifs.»
Après avoir «sauvé les putes», Dylan Thiry «sauve des enfants».

L'audio en question:

Vidéo: twitter

Ces propos font écho à une vidéo que l'influenceur avait postée sur Instagram dans laquelle il répondait aux questions des fans. Après avoir avoué qu'on lui avait proposé d'être proxénète sur Mym, il a également affirmé qu'on l'avait approché à Madagascar pour s'occuper d'adoptions.

Comme dirait Dylan Thiry, il n'est pas passé à l'acte, ce ne sont que des paroles, donc... tranquille! Mais ça donne une idée des fréquentations du jeune homme. Et comme dirait Dylan Thiry toujours, ce philanthrope incompris:

Que quelqu'un l'invite à un TED, qu'on en finisse.
Que quelqu'un l'invite à un TED, qu'on en finisse.Image: capture d'écran

Quant à Jazz, citée par l'influenceur, elle a répondu dans une vidéo en se disant très surprise par les propos de l'escroc. «Je suis entre la peine et la haine.» Elle confirme lui avoir demandé de l'aide ou un contact il y a plus d'un an parce qu'il avait un pied dans l'humanitaire. Néanmoins, pour éviter d'être mêlée à cette sale histoire, elle dit ne pas être au courant de l'entourloupe qu'il avait prévu. Pour faire simple: «Il pensait à m'enculer», dit-elle face caméra.

Les explications de Jazz en vidéo

Vidéo: twitter

La suite de cette polémique risque d'être gratinée. Booba a écrit sur Twitter que Dylan Thiry marquait le début d'une longue série, insinuant que d'autres influenceurs seront prochainement dénoncés.

Les influenceurs et leurs histoires sordides, ça continue ici👇

Maeva Ghennam nue sur Insta à cause de sa mère

Vidéo: watson

15 photos d'animaux qui vont vous faire paniquer

1 / 19
15 photos d'animaux qui vont vous faire paniquer
source: twitter/i drink good
partager sur Facebookpartager sur X
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La fausse note d'Alicia Keys prouve que l'industrie musicale nous ment
Lors de la mi-temps du Super Bowl, Alicia Keys a démarré son tube avec la voix cassée. Quelques heures plus tard cependant, la vidéo officielle avait déjà été «corrigée». De quoi biaiser la mémoire collective. Playbacks et performances polissées complètes le tableau du «fake mais beau», plus important désormais que le «vrai, avec quelques défauts». Une anecdote... pas si anecdotique que ça.

Les téléspectateurs, un tant soit peu mélomanes qui regardaient en direct la finale du Super Bowl, le 11 février dernier, n'auront pas manqué le faux départ d'Alicia Keys lors du show de la mi-temps avec Usher. La chanteuse de 43 ans a entonné son tube If I Ain't Got You en déraillant (ou en lâchant carrément une fausse note selon les plus mauvaises langues).

L’article