Société
smartphone

Smartphones: voici ceux qui sont les moins nocifs pour la santé

Voici à quel point votre smartphone est dangereux pour la santé

Nous avons (presque) tous un smartphone. Et pour le choisir, souvent nous nous contentons de nous cantonner à notre team: iPhone ou Samsung. Pourtant, un autre critère devrait faire la différence, son rayonnement. On vous explique.
19.02.2024, 06:0419.02.2024, 08:14
Plus de «Société»

Lorsque nous achetons un smartphone, il y a certains critères évidents qui varient d'un individu à l'autre. Qui s'intéressera en premier au prix, qui au fabricant, qui à la puissance ou le volume de la mémoire en centaines de gigas pour stocker des milliers de selfies. Quelques-uns voudront le meilleur appareil photo ou la batterie la plus performante. Et d'autres désireront savoir lequel de ces téléphones émettra le moins de rayonnements nocifs. Mais là, c'est plus compliqué, du moins ça l'était jusqu'à maintenant.

Notre tableau, à la fin de cet article, vous permet de savoir à quel point votre smartphone est dangereux pour la santé.

Ce rayonnement, c'est quoi?

Pour que votre téléphone soit connecté, il doit émettre et recevoir des ondes. Mais tous les appareils ne sont pas logés à la même enseigne. Et ce rayonnement peut être mesuré avec l'absorption des ondes par notre corps, on appelle ça le «Débit d’Absorption Spécifique (DAS)» et il est mesuré en Watts par kilogramme (W/kg). Selon les modèles et les marques, ce DAS peut passer de 0,01 W/kg à 1,82 W/kg, ce qui est, convenons-en, une différence colossale. L'Union européenne, comme la Suisse, a fixé la limite supérieure à 2,0 W/kg.

Cette mesure est prise lorsque le téléphone est utilisé de deux manières différentes:

  1. Collé à la tête (par exemple quand on téléphone),
  2. Près du corps, à 0,5 ou 1,5 cm de distance (par exemple quand on scrolle avachi sur le canapé).
Le DAS est le «Débit d'absorption spécifique», soit ce que votre corps subit en Watts par kilogramme.

Mais on risque quoi avec ce DAS?

C'est là que ça se complique, puisque nous ne disposons que de peu de données pour déterminer les impacts négatifs sur la santé à long terme. Les études sont contradictoires, les scientifiques ou les instituts étatiques se contredisent entre eux.

L’Institut Tropical et de Santé Publique Suisse a par exemple constaté à ce sujet que:

«L'exposition du cerveau aux ondes sur une durée de plus d'un an pourrait avoir un effet négatif sur le développement des performances de la mémoire chez les adolescents.»
L'étude a été réalisée auprès de 700 adolescents âgés de 12 à 17 ans en Suisse.

Cette étude a relevé aussi que ceux qui téléphonent avec l'appareil placé sur le côté droit de leur tête montraient plus de problèmes de mémoire. Ça pourrait être anecdotique, mais les auteurs pointent que «la mémoire figurale est principalement située dans l'hémisphère droit du cerveau […] Cela pourrait suggérer que, en effet, les ondes absorbées par le cerveau sont responsables des faits observés (perte de mémoire)»

Que dit la science?

De son côté, l'Institut national de la recherche scientifique française (INRS) admet des «conséquences» liées aux ondes, mais refuse de parler de «risques». Un autre organe de nos voisins français estime «qu’il n’y a aucune preuve que les ondes de smartphones ont des effets sanitaires avérés». Pourtant, ce même institut reconnait que:

«Les douleurs et la souffrance (maux de tête, troubles du sommeil, de l’attention et de la mémoire, isolement social, etc.) exprimées par les personnes électrosensibles correspondent à une réalité vécue et nécessitent et justifient une prise en charge adaptée par les acteurs des domaines sanitaire et social».
L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (anses)

Et pendant ce temps, l'OMS juge et classe les ondes électromagnétiques comme «possiblement cancérogènes pour l’Homme». «Possiblement», puisqu'à nouveau, les données manquent pour déterminer les conséquences à long terme.

Et si l'on s'intéresse aujourd'hui aux ondes produites par nos smartphones, cette problématique est au cœur des débats depuis de nombreuses années, que ce soit lors de la construction de nouvelles lignes à haute tension ou du développement à grande échelle de la 5G. Et là aussi, les opposants pointent un manque de données et de connaissances sur les conséquences à long terme.

Quel est le smartphone le moins dangereux?

Bien qu'on ne puisse pas aujourd'hui jurer que le rayonnement est dangereux (ou à quel point), on peut savoir lesquels présentent le plus de risques.

Digitec Galaxus, par exemple, a intégré un filtre sur son site internet pour faire apparaitre les rayonnements des appareils qu'il propose.

Nous aurions pu vous lister les meilleurs et les moins bons vus sous cet angle. Mais cette liste ne vous aurait servi à rien: les pires sont absolument inconnus, de même que les meilleurs. Ainsi le GSP-1700 Globalstar est celui qui émet le moins d'ondes et le P7 Pro d'Allview ferme le classement. Alors pour vous être utile, voici un classement de 779 smartphones vendus actuellement:

Le DAS est le «Débit d'absorption spécifique», soit ce que votre corps subit en Watts par kilogramme.

Et pour conclure, voici une info qui peut sembler contre-intuitive sur le rayonnement et votre smartphone: moins vous avez de barres de réseau, plus votre appareil émettra d'ondes.

Ces inventions «révolutionnaires» déjà vintage
1 / 9
Ces inventions «révolutionnaires» déjà vintage
source: shutterstock
partager sur Facebookpartager sur X
Des Suisses développent une chatière reliée à l'IA
Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
OJ Simpson est mort
Devenu mondialement célèbre pour son procès pour meurtre de 1994–1995, et acquitté, OJ Simpson est décédé à 76 ans.

OJ Simpson, ancienne star de la NFL et surtout connue pour son acquittement controversé en 1995 pour le meurtre de sa femme et de son ami dans l'un des cas criminels les plus médiatisés de l'histoire, est décédé à l'âge de 76 ans.

L’article