DE | FR
Bild

5 stars d'Athletissima qui vont vous éblouir, vues par un expert

Après avoir enflammé les Jeux de Tokyo, le retour en force de l'athlétisme est à suivre ce jeudi à la Pontaise et sur RTS 2, en présence de quelques personnages hors normes.



L'inconvénient des meetings est que, parfois, on ne sait plus où regarder. Les stars brillent de mille feux, ici à la perche, là sur la piste, là-bas au triple saut. C'est pourquoi nous avons sollicité l'oeil d'un expert, afin d'orienter le nôtre.

Notre expert

Ancien athlète de niveau national, Jean-Jacques Besseaud fut le speaker d'Athletissima pendant trente ans. L'académie française lui doit notamment le célèbre «pschhhhhhhh» prononcé avant le départ des épreuves de sprint. «Je disais toujours aux gens qui passaient dans ma cabine que je répétais mon texte», glisse-t-il avec autodérision.
Il a contribué à la création du meeting dont il est toujours un membre du comité. «De ceux qui ont connu les tout débuts, nous ne sommes plus que trois.»
Jean-Jacques Besseaud, 78 ans, a exercé comme journaliste à la Radio romande et à 24 Heures où il fut un éminent spécialiste (à quelques erreurs de pronostics près) d'athlétisme, de hockey, de tennis et de football.

100 m dames
Bolt au féminin

«Je mentionne d'emblée le 100 m dames, bien évidemment, avec les six premières de la finale olympique, avec deux Suissesses à l'épreuve des Jamaïcaines (à moins que ce ne soit l'inverse), et surtout avec Elaine Thompson, la réplique exacte d'Usain Bolt.»

Bild

Elle vous rappelle quelqu'un?

«A Tokyo, Thompson a remporté le 100 m avec une pointe de vitesse extraordinaire. Fraser-Pryce, son éternelle rivale, prend des départs extrêmement rapides, en profitant de sa petite taille et de son centre de gravité bas. Mais à la fin, Thompson vient toujours la dévorer...»

Revoir le 100 m de Tokyo

Vidéo: RTS

«Le style évoque celui de Bolt, c'en devient presque troublant, avec cette capacité d'accélération phénoménale. A Eugene, la semaine dernière, Thompson a encore signé le deuxième meilleurs temps de l'histoire en 10''54. Elle n'est plus très loin du record de Griffith-Joyner (10 ''49).»

«L'autre attraction de ce 100 m sera la présence de deux Suissesses au départ, Munjinga Kambundji et Alja del Ponte.»

Mujinga Kambudji et Alja del Ponte

Munjinga Kambundji et Alja del Ponte, unies à jamais dans l'histoire de l'athlétisme suisse. Image: keystone

«Je ne suis pas certain que nous prenions la mesure de l'événement: les deux meilleures sprinteuses européennes sont suissesses! Si j'avais imaginé il y a trente ans que nous aurions deux représentantes en finale d'un 100 m olympique? Absolument pas. Jamais de la vie.»

400 m haies hommes
Un viking, un vrai

«Comment ne pas aimer Karsten Warholm? Non seulement nous avons affaire à un athlète exceptionnel, mais sa personnalité est irréprochable. Warholm est un scandinave tel que nous avons l'habitude de nous les représenter: propre, sain, efficace, sans esbroufe ni colifichet. C'est un vrai viking: il ne doute de rien mais il reste tranquille. N'oublions pas que ce garçon est un ancien décathlonien: il a énormément travaillé pour atteindre ce niveau sur 400 m haies.»

Karsten Warholm, of Norway, reacts after winning the men's 400-meter hurdles final at the 2020 Summer Olympics, Tuesday, Aug. 3, 2021, in Tokyo. (AP Photo/Petr David Josek)

Karsten Warholm. Image: AP

«Il est à la fois puissant et véloce. L'athlétisme attendait depuis longtemps l'éclosion d'un coureur de demi-fond qui ne vienne pas des Caraïbes et du Haut-Plateau. Warholm est cet homme.»

Revoir le record du monde à Tokyo

Vidéo: RTS

«Même s'il n'a pas couru depuis les JO, nous le savons en grande forme. Et même si personne ne bat un record du monde sur commande, nous pouvons raisonnablement envisager que, dans ce cas, la probabilité est très élevée.

Imaginez que Warholm a effacé un record contre lequel les Anglais (en particulier) se cassaient les dents depuis 1992! A Lausanne, il peut encore améliorer sa marque (45''94). Il faut juste que les conditions climatiques soient normales. Evidemment qu'avec un peu de bise dans la ligne opposée, c'est fichu, les coureurs prendront une seconde dans la vue. »

Triple saut dames
L'enfance de l'art

«J'ai rarement vu quelque chose d'aussi beau, une athlète capable de sauter aussi loin avec une telle facilité. On ne peut même pas parler de puissance: Yulimar Rojas produit une impression irréelle de fluidité, adossée à des prédispositions naturelles hors normes.»

Yulimar Rojas, of Venezuela, competes in the final of the women's triple jump at the 2020 Summer Olympics, Sunday, Aug. 1, 2021, in Tokyo. (AP Photo/David J. Phillip)

Yulimar Rojas au stade ultime de la prodigieuse évidence. Image: AP

«Aux JO, elle a pulvérisé le record du monde du triple saut féminin, non pas de quelques poussières, mais de 17cm! On la sait capable de franchir 7 m à son troisième saut; c'est proprement inouï. Yulimar Rojas domine totalement son sujet... et ses adversaires.»

Revoir le record du monde à Tokyo

Vidéo: RTS

Saut à la perche hommes Allo la Terre?

«Il y a eu Sergeï Bubka, et maintenant, il y a Armand Duplantis. Renaud Lavillenie fut un brillant intermède entre deux prouesses. En exagérant à peine, Duplantis a tenu une perche dans son berceau avant de savoir s'agripper à un hochet. Son père était perchiste, sa mère une grande sportive. Ils avaient une piste de saut dans le jardin. Il y a des destins comme ça.»

epa09391940 Armand Duplantis of Sweden competes in the Men's Pole Vault Final during the Athletics events of the Tokyo 2020 Olympic Games at the Olympic Stadium in Tokyo, Japan, 03 August 2021. EPA/DIEGO AZUBEL

Image: EPA

«On parle d'un athlète qui maîtrise parfaitement son mouvement et qui vaut pratiquement 10"25 sur 100 m, ce qui n'est pas négligeable pour une course d'élan. La vitesse, le relâchement, la technique: tout est parfait, en symbiose.»

Revoir son saut à Tokyo

Vidéo: RTS

«Duplantis va porter le saut à la perche à des niveaux jamais atteints. Il franchira 6, 20 m prochainement, et peut-être bien plus encore (ndlr: son record du monde est actuellement à 6,18 m, réalisé en février 2020). Les autres gars concourent pour la deuxième place mais c'est là une autre qualité de Duplantis: il s'arrange pour que ça ne se voie pas trop. Il s'intègre bien à la confrérie des perchistes où règne un esprit de camaraderie très fort, où tout le monde échange des conseils, du matériel, des encouragements.»

La der de Lea Sprunger
Une figure du changement

«Mon âge m'autorise à rappeler qu'avant elle, le dernier Romand champion d'Europe était Philippe Clerc sur 200 m, en 1969... Au niveau de la popularité, Lea Sprunger a assumé la succession d'Anita Protti. Elle est de ces figures qui ont contribué au formidable essor de l'athlétisme suisse. Elle ne quittera jamais nos mémoires... où viendront bientôt s'immiscer d'autres jeunes talents, notamment Jason Joseph (110 m haies) et Lore Hoffmann (800 m).»

Bild

Dernière apparition pour Lea Sprunger.

Plus d'articles sur le sport

Les footballeurs ne supportent plus d'être remplacés

Link zum Artikel

«Roger Federer pourrait revenir dès l'Open d'Australie»

Link zum Artikel

Le jour où Lionel Messi a refusé de laisser sa place

Link zum Artikel

Petkovic: «La méfiance de l'ASF a été difficile à accepter»

Link zum Artikel

Costaud, un peu fou, la Suisse a son nouveau patron de Coupe Davis

Link zum Artikel

Netflix entretient le mystère autour de Michael Schumacher

Link zum Artikel

Pour les sportifs, un petit joint ne fera bientôt plus de mal

Link zum Artikel

Berne était le Bayern du hockey, désormais il ressemble à Ajoie

Link zum Artikel

La Nati est virée du jeu FIFA, mais qui la pleure vraiment?

Link zum Artikel

Roger Federer réussit un coup de maître avec son entrée en bourse

Link zum Artikel

Young Boys a épaté tout le monde, à commencer par lui-même

Link zum Artikel

Novak Djokovic a dû attendre de perdre pour être aimé du public

Link zum Artikel

Née qu'avec 8 doigts, Francesca Jones est une pépite du tennis

Link zum Artikel

Lausanne-Sion? Laissez tomber, voici les cinq vrais derbys romands

Link zum Artikel

Les Suisses cartonnent en contre-la-montre, depuis un sacré temps

Link zum Artikel

Yann Sommer est le chouchou des Suisses et voici pourquoi

Link zum Artikel

Il distribuait des beignes mais au fond, il n'était pas si méchant

Link zum Artikel

Les supporters ont-ils attrapé la grosse tête?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Tokyo 2020

Transformer des rivales en coéquipières: la difficile tâche du relais

La discipline est une spécialité suisse depuis 15 ans et la seule épreuve collective de l'athlétisme. Elle réclame des aptitudes contre-nature chez les sprinteuses, qui ont beaucoup travaillé pour devenir hargneuses et égocentriques.

L'équipe de suisse féminine et sept de ses adversaires disputent vendredi (15h30 chez nous) la finale du relais 4 x 100m et ce sera encore un de ces rares moments où l'on verra des athlètes s'échanger autre chose qu'un regard hostile. Elles ne partageront certes rien de plus qu'un bâtonnet en aluminium, mais il conviendra de saluer la prouesse: certaines le transmettraient avec plus de plaisir au visage que dans la main.

À ce degré de rivalité et d'individualisme, former une équipe est …

Lire l’article
Link zum Artikel