DE | FR
epa09164264 Real Madrid's Eden Hazard (C) in action against Chelsea's Kai Havertz (L) and Andreas Christensen (R) during the UEFA Champions League semifinal first leg soccer match between Real Madrid CF and Chelsea FC at Alfredo Di Stefano stadium in Madrid, Spain, 27 April 2021. EPA/JUANJO MARTIN

Pas de vainqueur entre le Real et Chelsea

Tout reste à faire entre le Real Madrid et Chelsea en demi-finale de la Ligue des champions. Le nul 1-1 décroché par les Blues à Madrid leur donne toutefois un très léger avantage.



Dans cet affrontement, que l'on prévoyait serré, et qui l'a surtout été au tableau d'affichage, le but inscrit à l'extérieur par Chelsea pourrait peser lourd. Les deux buts sont tombés dans la première demi-heure: Pulisic a ouvert le score (14e), mais Benzema a répondu (29e) avec un but extraordinaire.

Sous une pluie aux allures plus anglaises qu'espagnoles, c'est Chelsea qui a laissé la meilleure impression, surtout en première période. Son ouverture du score par Pulisic, après une longue ouverture de Rüdiger, était logique, surtout que Werner avait manqué une montagne, peu auparavant (10e).

epa09164133 Chelsea's Christian Pulisic celebrates after scoring the 1-0 lead during the UEFA Champions League semi final, first leg soccer match between Real Madrid CF and Chelsea FC at Alfredo Di Stefano stadium in Madrid, Spain, 27 April 2021. EPA/Kiko Huesca

Captain America a ouvert le score. keystone

Mais les Madrilènes, même dominés, restaient capables de réagir grâce à Karim Benzema. Le Français adressait d'abord une frappe du gauche sur le poteau de Mendy (23e). Il égalisait ensuite de superbe manière (29e), amortissant le ballon de la tête, avant de le reprendre de volée au coeur de la défense adverse, pour inscrire son 71e but en Ligue des champions. La grande classe.

epa09164156 Madrid's striker Karim Benzema (C) celebrates after scoring the 1-1 tie during the UEFA Champions League semifinal first leg soccer match between Real Madrid CF and Chelsea FC at Alfredo Di Stefano stadium in Madrid, Spain, 27 April 2021. EPA/JUANJO MARTIN

KB Nueve, le patron. keystone

Chelsea - avec un Kanté infatigable - a sans doute payé cash le fait de ne pas disposer d'un véritable buteur pour concrétiser ses approches. Werner, recruté l'été dernier à prix d'or, ne justifie toujours pas son transfert. Le Real, pour lequel Eden Hazard a effectué une rentrée très discrète dès la 66e aussi, aura besoin de hausser le niveau de son jeu à Londres. Ou de s'en remettre une fois de plus à Karim Benzema...

Les tops, les flops

1. Karim Benzema, point faible, trop fort / 2. Ngolo Kanté, le cyborg / 3. Christian Pulisic, premier buteur américain en demi-finale de Ligue des champions, fort

1. Timo Werner, soirée compliquée pour le brave Timo / 2. Marcelo, c'était mieux avant

Le tweet du soir

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel

Quel skieur es-tu ?

Link zum Artikel

Les gouvernements vont-ils devoir payer pour leur insouciance climatique?

Link zum Artikel

«Les notes vocales, c'est un truc d'égoïste»

Link zum Artikel

Sortir de nos canapés a fait du mal à Netflix

Link zum Artikel
Montrer tous les articles