DE | FR
Pourquoi Lionel Messi, à la tête d'une fortune estimée à plus de 600 millions de francs, n'a-t-il pas accepté de jouer gratuitement ou presque?
Pourquoi Lionel Messi, à la tête d'une fortune estimée à plus de 600 millions de francs, n'a-t-il pas accepté de jouer gratuitement ou presque?Image: Keystone

Même gratuitement, Messi n'aurait pas pu rester au Barça. Voici pourquoi

Ce dimanche, Lionel Messi a quitté son club de toujours, en larmes. Et la question a surgi dans l'esprit de tous: mais pourquoi ce multimillionnaire n'accepte-t-il pas de jouer pour un salaire symbolique?
09.08.2021, 14:5909.08.2021, 16:40
Suivez-moi

L'émotion était palpable, hier, dans la salle de presse du FC Barcelone. En larmes, Lionel Messi a confirmé son départ de son club de cœur avant d'être longuement applaudi par l'assistance.

«Lorsque j'ai appris la nouvelle, mon sang s'est glacé. J'étais très triste et ce fut difficile»
Lionel Messi

Mais si un tel amour règne entre le club et le joueur, comment expliquer une telle séparation? La question est revenue tout au long du week-end: pourquoi l'Argentin, à la tête d'une fortune estimée à plus de 600 millions de francs, n'a-t-il pas accepté de jouer gratuitement ou presque?

Tout simplement parce que les règles de la ligue espagnole ne permettent pas un tel accord. Même si le joueur avait souhaité défendre les couleurs du Barça pour un salaire symbolique, son contrat n'aurait pas pu être homologué.

En grande difficulté financière à cause de la pandémie et de la gestion décriée de la direction précédente, le club catalan possède, en effet, une masse salariale qui représente 95% de son chiffre d'affaires (sans Lionel Messi). Problème: si ce taux dépasse les 70%, la Liga n'accepte pas d'enregistrer de nouveaux joueurs. Précisons que l'Argentin, en fin de contrat en juin 2021, est considéré comme une recrue malgré ses deux décennies chez les Blaugranas.

«Notre masse salariale ne nous permet aucune marge. Les règles de régulation de la Liga ne nous donnent aucune flexibilité»
Joan Laporta, président du FC Barcelone

Donc même gratuitement, Messi était trop cher pour le Barça, comme l'explique le journaliste français Philippe Auclair sur Twitter.

Mais le cas Messi n'est peut-être qu'un premier exemple. Durant l'été, le FC Barcelone a enregistré l'arrivée de plusieurs joueurs (Sergio Agüero, Eric Garcia et Memphis Depay) et il n'est pas certain que leurs contrats puissent être homologués, exactement pour les mêmes raisons que pour l'Argentin.

25 trucs énervants que les gens font dans la vie

1 / 28
25 trucs énervants que les gens font dans la vie
source: reddit
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Ne tentez pas ces sports olympiques chez vous, ça peut mal finir

Plus d'articles sur le sport

L'histoire à peine croyable d'une championne de Suisse sans victoire

Link zum Artikel

Trop froid, trop seul, trop dur. Lionel Messi à la dérive?

Link zum Artikel

«Mon vote pour le Ballon d'Or est un hommage à un ami décédé»

Link zum Artikel

La FIFA teste le hors-jeu automatisé, mais il ne résoudra pas tout

Link zum Artikel

Miroslav Stevanovic, roi des passeurs en Europe et coéquipier modèle

Link zum Artikel

Comment les fumigènes entrent illégalement dans les stades

Link zum Artikel

Urs Kryenbühl: «C'est un miracle que je puisse déjà skier à ce niveau»

Link zum Artikel

Fanny Smith: «La piste des JO est très ennuyeuse, il faut la modifier»

Link zum Artikel

La Premier League défend les minorités sexuelles mais est incohérente

Link zum Artikel

L'équipe de Geneva Futsal accuse les autorités de la laisser à la rue

Link zum Artikel

Des joueurs en colère: «Ils ont massacré la Coupe Davis»

Link zum Artikel

Les ex-sportifs font de très bons politiciens (de droite) et c'est logique

Link zum Artikel

Comment les grands clubs de foot maquillent leur compte. Mode d'emploi

Link zum Artikel

«L'indulgence envers Petkovic atteint ses limites»

Link zum Artikel

«Le volley est tombé dans l'excès. Les joueurs sont à bout»

Link zum Artikel

Sans Coupe Spengler, le HC Davos sera pauvre mais pas encore mort

Link zum Artikel

En laissant partir DiDomenico, Gottéron a été intelligent et courageux

Link zum Artikel

Blanchiment, fraude et prostituée, le foot portugais dans la tourmente.

Link zum Artikel

Comment l'affaire Peng Shuai a totalement échappé à Pékin

Link zum Artikel

Retourner chez son ex, le vœu dangereux de tout joueur

Link zum Artikel

Faut-il montrer la femme ainsi pour vendre du matériel de gym?

Link zum Artikel

8 objets super improbables (et indécents) lancés des tribunes pendant un match

Link zum Artikel

Peng Shuai, histoire d’une fille pas facile

Link zum Artikel

Sondage watson: vous ne voulez pas de Seferovic à la Coupe du monde

Link zum Artikel

Championne du monde mais écartée des Mérites sportifs, elle est dégoûtée

Link zum Artikel

GC et Zurich cartonnent, mais aucune pub sur leur maillot. Pourquoi?

Link zum Artikel

Esprit malin dans un corps fin, Medvedev ne ressemble à personne

Link zum Artikel

Tom Lüthi a pris sa retraite: à quand le prochain crack suisse?

Link zum Artikel

À 105 ans, elle établit un record du monde au 100m

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
Verstappen et Hamilton se détestent depuis trois ans
Dimanche à Jeddah, les deux pilotes à la lutte pour le titre mondial ont ajouté un nouvel épisode (le 7e) à une rivalité qui ne cesse de grandir. Flashback.

La première empoignade remonte au Grand Prix des Etats-Unis en octobre 2018. Ce jour-là, l'inoxydable Kimi Raïkkonen (39 ans) file vers la victoire. Derrière sa Ferrari, deux pilotes se livrent un duel âpre pour la 2e place: Max Verstappen et Lewis Hamilton.

L’article