DE | FR
Mino Raiola, le plus célèbre agent de joueurs de foot, a été annoncé mort ce dimanche après-midi. Il a démenti lui-même sur Twitter.
Mino Raiola, le plus célèbre agent de joueurs de foot, a été annoncé mort ce dimanche après-midi. Il a démenti lui-même sur Twitter.Image: keystone

Annoncé mort, Mino Raiola ressuscite en... s'exprimant sur Twitter

28.04.2022, 15:4328.04.2022, 18:12
Team watson
Team watson
Suivez-moi

Tancredi Palmeri, le journaliste italien qui a annoncé la fausse nouvelle, doit se mordre les doigts. Sur Twitter, il avait écrit ce jeudi après-midi que le célèbre agent de footballeurs Mino Raiola, en charge notamment d'Erling Haaland, Paul Pogba, Zlatan Ibrahimovic et Gianluigi Donnarumma, entre autres, était décédé.

Or, la nouvelle a été démentie quelques minutes plus tard par l'agence italienne Ansa, qui annonçait que le Transalpin était dans un état de santé «très grave». C'est finalement Mino Raiola lui-même qui a démenti, en tweetant le message suivant, plein d'ironie:

«C'est la deuxième fois en quatre mois qu'ils me tuent. Apparemment, je suis aussi capable de ressusciter»
Mino Raiola

Des proches de l'agent star, notamment son bras droit José Fortes Rodriguez, ont aussi démenti la nouvelle du décès, précisant toutefois que Raiola était dans un état de santé très grave.

Le Transalpin de 54 ans avait été placé en soins intensifs en janvier dernier à cause d'une maladie pulmonaire. Il est toujours hospitalisé à l'hôpital San Raffaele de Milan.

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

25 panneaux de toilettes qui sont drôles (ou sexistes)

1 / 27
25 panneaux de toilettes qui sont drôles (ou sexistes)
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Roger Federer l'avoue, il «chante du Britney en voiture»

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les nageurs mangent comme des goinfres, et pour cause...
Dans leurs assiettes, «ce n'est pas beau à voir», prévient une championne du monde. Mais à plus de 100 km par semaine, leur corps devient une chaudière: il brûle tout. Jusqu'au jour où...

Les championnats du monde de natation sont un enchantement quotidien pour tous les amateurs de beauté plastique. Les corps sont élancés, fuselés, striés, idéalement proportionnés, petits chefs d'oeuvre de l'humanité amphibie. Pourtant, ils ne vivent pas de glamour et d'eau fraîche, mais de cochonneries diverses. Et ils «passent sur la balance une fois par semaine, grand max», jure Swann Oberson, ancienne championne du monde du 10 km en eau libre.

L’article