DE | FR

Le président du Barça: «Messi a reçu d'autres propositions»

Joan Laporta est longuement revenu sur le départ de Lionel Messi, vendredi matin lors d'une conférence de presse que nous avons suivie en intégralité et dont vous pouvez lire le compte-rendu ci-dessous.

Julien Caloz
Julien Caloz



Liveticker: CP du Barça

Envoyez-nous votre contribution
12:31
Fin
Joan Laporta prend congé des médias. La conférence de presse est terminée. Merci de nous avoir suivis sur watson. Hasta luego!
12:20 Heures
Les rumeurs vont bon train (et ce train-là n'est jamais en retard)

12:13
Aïe!
Joan Laporta: «Les pertes de la saison passée sont de 487 millions d'euros.» Le dirigeant en veut beaucoup à la direction antérieure du club. Il estime que la situation dans laquelle le Barça se trouve est de sa faute. «Elle est la principale responsable.»
12:11
Paris en première ligne.
Le PSG rêve de s'offrir Messi. Le journaliste Kaveh Solhekol affirme que le club français «progresse dans les discussions pour le signer. Paris estime qu’il a de bonnes chances de conclure l’affaire et peut se permettre de l'engager sans enfreindre les règles du Fair-Play financier.» Un contrat d'ambassadeur pour le Mondial au Qatar pourrait faciliter la transaction. Messi toucherait ainsi une partie de son salaire pour ce rôle, ce qui ne plomberait pas les finances du club.
11:53
Où ira-t-il?
Messi a «d'autres propositions», a dit Laporta, sans toutefois donner les noms des clubs qui tentent de le recruter.
11:51
Pour le plaisir des yeux
11:50
Comment gagner sans Messi?
Joan Laporta répond: «J'ai parlé avec les joueurs et je leur ai dit qu'ils devaient donner plus, que nous devons montrer que nous pouvons aussi gagner sans Messi»
11:44
D'âpres discussions
«Les négociations ont débuté il y a 2 mois. La première offre prévoyait deux ans de salaire en 5 ans. Nous pensions que cela serait autorisé par les règles du fair play de la Liga, mais les règles ici sont différentes à celles d'autres pays. Nous nous sommes donc entendus sur un contrat de 5 ans mais la Liga nous a appris que pour valider le contrat, nous devions accepter l'accord de la Liga avec CVC.»
11:38
Laporta reconnaissant
11:37
Du chantage?
Interrogé sur un possible chantage de la part de la Liga, le président des blaugranas réfute ce terme. «La Liga nous propose de l'argent et 15% du plafond salarial supplémentaire. Mais même ces conditions n'auraient pas solutionné tous nos problèmes. Il y a des contrats en vigueur qu'on ne peut pas rompre.»
11:30
Une sortie par la petite porte
Joan Laporta est conscient que le départ de sa star ne se fera pas dans les conditions souhaitées. «Messi aurait mérité un hommage avec un stade plein, d'une belle manière. Mais les circonstances ne nous le permettent pas.»
11:28 Heures Fin du match
11:27 Heures
Le président explique que le club «a travaillé pour libérer la masse salariale. On a réussi avec certains joueurs à trouver des accords. Avec d'autres, c'est plus difficile. Ce sont des joueurs qui avaient déjà baissé leur salaire.» Pourquoi a-t-il signé Kun Aguëro ou Memphis Depay? «Car ce sont de bons joueurs et les règles salariales qu'ils ont accepté sont claires. Leur salaire est contrôlé.»
11:23 Heures
«Après une analyse technique des conditions économiques de la Liga, ils nous ont dit que le contrat avec Léo ne pouvait pas être enregistrer. Ils nous ont dit que c'était bon si on acceptait le deal de CVC.» CVC est un géant de l'investissement basé au Luxembourg avec lequel La Liga a scellé un accord. Le Real Madrid et le FC Barcelone ont tous deux critiqué cet accord, estimant qu'il lésait les intérêts des clubs espagnols.
11:19 Heures
11:16
«Il voulait rester»
Le président du Barça poursuit: «Leo Messi voulait reste à Barcelone, il avait un accord pour rester au Barça et nous voulions qu'il reste. Je tiens à remercier le camp de Leo et toutes les personnes impliquées dans les négociations. Malheureusement, à cause des règles de la Liga, nous ne pouvons pas continuer»
11:13
Le Barça est plus qu'un club
«Nous n'avons pas pu conclure le premier contrat convenu avec Leo Messi en raison du fair-play financier (...) Notre institution est vieille de 122 ans et elle est au-dessus des joueurs, même au dessus du meilleur joueur du monde.»
11:10 Heures
Joan Laporta débute son intervention par un tacle à son prédécesseur à la tête du club, estimant avoir reçu un héritage financier désastreux. «Nous n'avons pas de marge de manoeuvre», ajoute-t-il.
Bild: YouTube
10:44
En ce moment aux portes du Camp Nou


Javier Tebas est le président de la Liga, le championnat de football espagnol.
10:40
La tension monte
Le président Joan Laporta est attendu dans l'Auditori 1899 à 11h pour ce que le quotidien catalan Sport estime être «l'une des apparitions dans la presse les plus tendues et les plus importantes du passé récent du FC Barcelone».
10:34
Le mythique numéro 10 est toujours en vente
Le maillot de l'Argentin est encore dispo dans la boutique officielle du Barça.

10:29
La dette du Barça est immense
Si les Catalans n'ont pu retenir Messi, qui aurait accepté de diviser son salaire par deux pour rester, c'est aussi parce que leur dette est abyssale. Celle-ci est estimée à 1,2 milliard d'euros. Le Barça cherche toujours à se séparer de Braithwaite, Coutinho ou Umtiti, tous placés sur la liste des transferts. Griezmann pourrait également quitter le club.
10:23
FOU!
10:17
Un peu de lecture en attendant
10:08
Messi «triste et sous le choc»
Le journal argentin Olé rapporte que Messi est triste et sous le choc après que son père lui a rapporté la conversation qu'il a eue avec le président du Barça Joan Laporta. L'Argentin aurait l'impression de vivre en cauchemar.
10:00
La tension est forte à Barcelone
Des scènes surréalistes sont visibles depuis jeudi soir et l'annonce du départ de Messi. Des fans catalans se sont rassemblés devant le Camp Nou pour exprimer leur mécontentement et Antoine Griezmann a été hué vendredi à son arrivée à l'entraînement.

Plus d'articles sur le sport

Les footballeurs ne supportent plus d'être remplacés

Link zum Artikel

«Roger Federer pourrait revenir dès l'Open d'Australie»

Link zum Artikel

Le jour où Lionel Messi a refusé de laisser sa place

Link zum Artikel

Petkovic: «La méfiance de l'ASF a été difficile à accepter»

Link zum Artikel

Costaud, un peu fou, la Suisse a son nouveau patron de Coupe Davis

Link zum Artikel

Netflix entretient le mystère autour de Michael Schumacher

Link zum Artikel

Pour les sportifs, un petit joint ne fera bientôt plus de mal

Link zum Artikel

Berne était le Bayern du hockey, désormais il ressemble à Ajoie

Link zum Artikel

La Nati est virée du jeu FIFA, mais qui la pleure vraiment?

Link zum Artikel

Roger Federer réussit un coup de maître avec son entrée en bourse

Link zum Artikel

Young Boys a épaté tout le monde, à commencer par lui-même

Link zum Artikel

Novak Djokovic a dû attendre de perdre pour être aimé du public

Link zum Artikel

Née qu'avec 8 doigts, Francesca Jones est une pépite du tennis

Link zum Artikel

Lausanne-Sion? Laissez tomber, voici les cinq vrais derbys romands

Link zum Artikel

Les Suisses cartonnent en contre-la-montre, depuis un sacré temps

Link zum Artikel

Yann Sommer est le chouchou des Suisses et voici pourquoi

Link zum Artikel

Il distribuait des beignes mais au fond, il n'était pas si méchant

Link zum Artikel

Les supporters ont-ils attrapé la grosse tête?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Nike a cassé le contrat de Neymar accusé d'agression sexuelle

L'équipementier a révélé, ce vendredi, pourquoi il a rompu son contrat avec le footballeur brésilien en août 2020. Selon la marque, la star du Paris Saint-Germain n'a pas voulu collaborer dans une enquête sur une agression sexuelle dont elle était accusée.

L'équipementier sportif Nike avait rompu son contrat avec Neymar fin août 2020. A ce moment, aucune explication n'avait été apportée par l'entreprise américaine. Du côté du footballeur brésilien, on mettait en avant des raisons commerciales. Mais ce vendredi, la marque à la virgule a transmis, via un communiqué, la raison de cette séparation:

Mais quelles allégations? Selon le Wall Street Journal, Neymar aurait tenté de contraindre une employée de Nike à lui faire une fellation. La scène …

Lire l’article
Link zum Artikel