DE | FR
Maddie Groves, médaillée d'argent en 200 mètres papillon et en relais 4x100 mètres aux Jeux de Rio de Janeiro en 2016, a voulu donner «une leçon pour tous les pervers misogynes dans le sport.»
Maddie Groves, médaillée d'argent en 200 mètres papillon et en relais 4x100 mètres aux Jeux de Rio de Janeiro en 2016, a voulu donner «une leçon pour tous les pervers misogynes dans le sport.»Image: instagram
Jeux olympiques

Victime de misogynie, une nageuse australienne renonce aux JO de Tokyo

La double médaillée olympique de natation australienne Maddie Groves a claqué la porte de la sélection pour les Jeux olympiques de Tokyo. Elle a dénoncé la présence dans le sport de «pervers misogynes».
11.06.2021, 08:1611.06.2021, 17:16

La jeune femme de 26 ans, médaillée d'argent en 200 mètres papillon et en relais 4x100 mètres aux Jeux de Rio de Janeiro en 2016, a fait part de sa décision choc sur Instagram tard jeudi, alors que le processus de sélection, en vue des Jeux olympiques de Tokyo, doit démarrer samedi dans la ville d'Adelaide.

Dans son message, Maddie Groves a expliqué vouloir donner «une leçon à tous les pervers misogynes dans le sport et ceux qui leur lèchent les bottes».

«Vous ne pouvez plus exploiter les jeunes femmes et filles, leur faire honte de leur corps ou craindre pour leur santé et ensuite vous attendre à ce qu'elles vous représentent pour que vous puissiez gagner votre bonus annuel. C'est terminé !»
Maddie Grovesinstagram

Un entraîneur dans le viseur

Dans sa publication Instagram, la nageuse australienne n'a pas donné d'indication sur l'identité des personnes visées. Elle s'était plainte en novembre dernier sur Twitter d'une «personne travaillant dans la natation qui me fait sentir mal à l'aise par sa façon de me dévisager dans mes fringues».

Quelques jours plus tard, elle dénonçait un «commentaire sinistre» fait par un entraîneur non identifié, qui se serait par la suite rapidement excusé, «peut-être parce que le psychologue de l'équipe lui avait dit de le faire».

En dépit de son retrait, Maddie Groves précise qu'elle n'entend pas mettre un terme à sa carrière, disant avoir hâte de «participer à d'autres compétitions plus tard cette année». (ats/mndl)

Voici les surdoués à ne pas raté durant l'Euro 2020

1 / 7
Encore quelques surdoués de l'Euro
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Cette femme couvre ses mains d'abeilles, dans le plus grand des calmes

Plus d'articles sur le sport

Croci-Torti, le coach qui a mené Lugano du chaos à la finale de Coupe

Link zum Artikel

Renoncer au Mondial pour un accouchement: louable ou indéfendable?

Link zum Artikel

De jeunes banlieusards sèment la terreur dans le basket suisse

Link zum Artikel

Rafael Nadal souffre d'une maladie rare, d'origine inconnue

Link zum Artikel

Comment le FC Sion s'est-il mis tout seul dans le pétrin?

Link zum Artikel

Trop d'argent et de gloire détruisent les étudiants-athlètes

Link zum Artikel

«Le dernier survivant», la course à pied qui fait des ravages

Link zum Artikel

«Nadal a su appuyer sur la seule faiblesse de Federer»

Link zum Artikel

Des hooligans détruisent un train, le foot suisse n'a aucune solution

Link zum Artikel

Carlos Alcaraz, prodige espagnol qui ne veut pas ressembler à Nadal

Link zum Artikel

12 lutteurs avec une chance de devenir roi

présenté parMarkenlogo
Link zum Artikel

7 choses à savoir sur Son pour avoir (enfin) envie de s'intéresser à lui

Link zum Artikel

Viktor Orban utilise le sport comme un outil de soft power

Link zum Artikel

«Le Giro, c'est la course qui me faisait rêver enfant»

Link zum Artikel

En sponsoring, les inégalités dans le tennis sont vertigineuses

Link zum Artikel

Des femmes témoignent: «Les épaules musclées, ça fait trop mec»

Link zum Artikel

«On bidouillait»: Il a vécu toutes les Patrouilles des glaciers, il raconte

Link zum Artikel

Les défenseurs collés aux poteaux sur corner? Complètement has been

Link zum Artikel

Le FC Winterthour et sa culture punk, ovni du foot moderne

Link zum Artikel

Evenepoel met tout le monde d'accord: la Belgique tient un phénomène

Link zum Artikel

Le Bâlois Alex Wilson, suspendu pour dopage, victime d'un complot?

Link zum Artikel

Un horrible tacle a brisé la carrière de cette Neuchâteloise

Link zum Artikel

De mythe à «club de village», Kloten sera modeste en National League

Link zum Artikel

Isaiah Thomas, une ode à la résilience version US

Link zum Artikel

Zeki Amdouni, la pépite qui peut encore sauver le Lausanne-Sport

Link zum Artikel

Bencic: «Quand je pense à la guerre, je relativise l'importance du tennis»

Link zum Artikel

Les cyclistes pros sont devenus des toxicomanes accros aux pilules

Link zum Artikel

Comment Luka Modric a fait de son extérieur du pied une arme fatale

Link zum Artikel

Cette Romande a passé 40 jours seule en montagne et est revenue transformée

Link zum Artikel

Une langue de footballeur a encore fourché: top 20 des phrases cultes

Link zum Artikel

Que le football suisse cesse d'inventer des formules hallucinogènes

Link zum Artikel

Gegenpressing contre jeu de position: l'heure du grand duel

Link zum Artikel

Thibaut Monnet: «J'ai laissé quelques bouts de dents sur la glace»

Link zum Artikel

La drôle d'histoire des animaux qui peuplent le hockey suisse

Link zum Artikel

Cette Valaisanne increvable a réalisé le doublé Lauberhorn-Kitzbühel

Link zum Artikel

Simon Ammann: «Arrêter ou continuer, je n'arrive pas à me décider»

Link zum Artikel

Osaka, Rapinoe, Williams: la «culture de la victimisation» made in USA

Link zum Artikel

Iga Swiatek, nouvelle reine du tennis, a construit sa légende à Montreux

Link zum Artikel

Le patron du Tour de Suisse: «La Romandie ne veut pas de nous»

Link zum Artikel

Les lasers verts qui ont ciblé Salah sont les plus dangereux

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Renoncer au Mondial pour un accouchement: louable ou indéfendable?
Roman Josi ne disputera pas le Championnat du monde de hockey, qui débute ce samedi pour la Suisse (15h20 contre l'Italie), car sa femme attend leur deuxième enfant. Une décision que son équipe accepte mais que d'autres fustigent.

On a appris jeudi que Roman Josi, l'un des meilleurs joueurs de l'équipe de Suisse, ne prendrait pas l'avion pour le Championnat du monde en Finlande (du 13 au 29 mai) afin de rester auprès de sa femme Ellie Ottaway. Celle-ci attend le deuxième enfant du couple pour le mois de juin.

L’article