DE | FR
Image: Shutterstock
Jeux olympiques

Le cheval vainqueur n'aurait pas mangé que des céréales

Le lauréat du prestigieux Kentucky Derby a été contrôlé positif à un produit dopant. Ce ne serait pas la première fois qu'un cheval serait chargé comme une mule.
10.05.2021, 14:1610.05.2021, 16:39
Suivez-moi

«On ne fera jamais gagner une chèvre à Longchamp».

Cette expression est souvent employée dans les hippodromes pour rappeler qu'aucun produit dopant ne transformera une vieille bique en cheval de course. Mais quand un propriétaire possède dans son box un étalon déjà capable de grandes choses, il sait qu'une petite modification de son régime peut le rendre invincible, à tout le moins redoutable.

Bob Baffert a-t-il fait ce genre de calculs avant le 147e Kentucky Derby? C'est ce que soupçonnent les autorités antidopage après avoir reçu les analyses de son cheval «Medina Spirit», vainqueur le 1er mai sur l'ovale de Churchill Downs (Louisville).

Baffert avec la coupe remise au vainqueur cette année.
Baffert avec la coupe remise au vainqueur cette année.Image: AP

Des traces de bétaméthasone corticostéroïde, un inflammatoire interdit qui traite l’arthrose chez les chevaux, y ont été décelées.

La quantité est certes infinitésimale (21 picogrammes), il reste que son utilisation est prohibée dans les quatorze jours précédant une compétition. Résultat: «Medina Spirit» pourrait perdre sa victoire si le résultat du deuxième échantillon est lui aussi positif.

Medina Spirit et son jockey.
Medina Spirit et son jockey. Image: AP

Les enquêteurs n'attendent pas du cheval qu'il dise la vérité. Alors ils ont interrogé son entraîneur Bob Baffert, septuple lauréat (un record) du prestigieux concours américain. Celui-ci se défend de toute tentative de triche.

«J'ai reçu le plus gros coup de massue qui soit pour quelque chose que je n'ai pas fait»
Bob Baffert

Cette affaire intervient quelques semaines après l'arrestation d'Andrea Marcialis, l'un des meilleurs entraîneurs du monde. Ce Milanais de 37 ans est en prison. La police le suspecte d’avoir mis en place un système de dopage avec la complicité de vétérinaires.

Un an plus tôt, des soupçons de dopage avaient aussi pesé sur le Kentucky Derby. Un acte d'accusation avait même été déposé devant une Cour fédérale après la victoire du cheval «Maximum Security». Vingt-sept personnes, dont des vétérinaires, avaient été inculpées de plusieurs chefs d’accusation, dont altération frauduleuse de médicaments et complot pour faux étiquetage.

«Maximum Security» et ses adversaires en 2019 dans le Kentucky.
«Maximum Security» et ses adversaires en 2019 dans le Kentucky.Image: AP

Le dopage chez les chevaux existe de longue date. Ils ont été médiatisés au début du siècle dernier. La Presse y faisait référence dans son édition du 20 mai 1903: «On sait que les entraîneurs américains usent depuis longtemps d'une médication spéciale appelée "doping" qu'ils administrent avant une course à leurs pensionnaires. Cette modification porte le plus grand tort à la régularité des épreuves».

Les gendarmes des compétitions équines prennent les affaires de dopage très au sérieux. Rien qu'en France, ils analysent chaque année près de 30 000 échantillons d'urine et de sang prélevés lors de chaque réunion de courses hippiques. Les produits les plus recherchés sont notamment les corticoïdes, les anabolisants, les anti-inflammatoires ou encore les bêtabloquants.

Signe d'une répression efficace, le taux de positivité est inférieur à 1%.

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'exercice 2021/2022 de Super League a pris fin ce dimanche, avec la 36e journée. Il ne reste plus qu'à disputer le barrage entre Lucerne et Schaffhouse. Mais avez-vous regardé assidûment cette saison? Testez-vous avec notre quiz!

Les consignes sont très simples: il y a 12 questions. Pour chacune d'elle, il n'y a qu'une seule bonne réponse. Il faut cliquer dessus.

L’article