DE | FR
Bild

Lionel Messi, un monument à Paris. Image: EPA

Mercato

Officiel: la Tour Eiffel n'est plus le plus grand monument de Paris

Lionel Messi s'est engagé pour trois ans au PSG, dont une année en option. Des premières rumeurs matinales à un voyage mouvementé vers Paris, la star a suscité une hystérie jamais vue depuis le transfert de Maradona à Naples.



C'est fait, et bien fait: Paris a recruté l'icône de son rival Barcelone, après lui avoir déjà «subtilisé» Neymar et Georginio Wijnaldum. Dans l'impossibilité formelle de signer un nouveau contrat au Barça, Lionel Messi n'aura mis que cinq jours à trouver un club à sa mesure, digne de ses standings sportifs et salariaux.

Le contrat porte sur un revenu annuel net de 35 à 40 millions d'euros. L'accord aurait été scellé dans la suite que la famille Messi occupe au Royal Monceau, avec des chants de supporters sur le trottoir et des paparazzis postés dans les arbres. Le PSG devrait officialiser la nouvelle mercredi matin.

Bild

Arrivée de Lionel Messi au Royal Monceau.

Un peu plus tôt, Lionel Messi a passé sa visite médicale (avec succès, et même en grande forme) à l'hôpital américain de Neuilly-sur-Seine, tandis que de nombreux fans patientaient fébrilement devant l'entrée.

La star est arrivée à Paris à 15 h 47, au petit aéroport du Bourget, «dans une agitation surréaliste, avec des supporters en transe et agglutinés», selon les témoins sur place.

La frénésie dès le matin

La nouvelle s'est répandue dans la matinée à travers les sites de L'Equipe et du Parisien: Lionel Messi a accepté la proposition de contrat que le Paris Saint Germain lui a soumis dimanche soir, sur la base d'une durée de deux ans avec une troisième saison en option.

Le père du joueur, accessoirement son agent, a confirmé l'information à l'aéroport de Barcelone, en début d'après-midi. Il a répondu «oui» aux journalistes qui lui demandaient si son fils allait signer au PSG. A la question «pourquoi?», il a répliqué sèchement: «Demandez au club! Renseignez-vous auprès du club» - ledit club étant Barcelone.

Bild

Juste avant de partir pour Paris, Jorge Messi n'a pas nié que son fils était triste de quitter Barcelone.

Une heure plus tard, Lionel Messi et son entourage ont embarqué dans un jet-privé à destination de l'aéroport du Bourget, où des centaines de supporters et journalistes étaient amassés depuis lundi déjà.

Bild

A Barcelone, il a fallu un barrage de police pour scinder une foule qui pleurait son départ, ou tentait symboliquement de l'empêcher. Messi a volé en compagnie de son père, de son épouse et de ses trois enfants.

Enfin tranquilles...

... pas pour longtemps

Une conférence de presse est agendée mercredi à 11 heures au Parc des Princes. De Neymar à Safet Susic, tous les joueurs du PSG, actuels ou anciens, ont salué ce transfert comme un don du ciel. «C'est un petit miracle», s'est ému Luis Fernandez, «l'arme suprême pour gagner enfin la Ligue des champions», a osé Daniel Bravo.

Le cadeau de Neymar

Selon L'Equipe, «Neymar a proposé à son ami de lui donner le numéro 10, ce que Lionel Messi a poliment refusé». La Pulga devrait porter le 30, celui de ses débuts avec le Barça, ou le 19, qu'il a arboré entre 2006 et 2008.

epa09336516 Argentina's Lionel Messi (R) speaks with Brazil's Neymar Jr after the Copa America 2021 final between Argentina and Brazil at the Maracana Stadium in Rio de Janeiro, Brazil, 10 July 2021. EPA/Antonio Lacerda

Messi et Neymar se retrouvent dans le même vestiaire. Image: EPA EFE

Neymar a joué un rôle clé dans ce transfert: il a convaincu son ami de le rejoindre à Paris, à longueur de soirées brésiliennes et de messages fraternels, dont certains le suppliaient presque. La paire que Neymar va reformer avec son aîné, dont il a joui de l'aura protectrice au Barça, pourrait lui redonner le goût de l'épate, et pourquoi pas de l'effort - une émulation qui devrait concerner l'ensemble de l'effectif...

La story Instagram de Neymar

Bild

Incidents à Barcelone

Les supporters du Barça peinent à accepter le départ de leur idole. Mardi matin, ils s'en sont pris aux gros salaires de l'équipe qui, placés sur le marché des transferts, refusent plus ou moins stoïquement de partir. Ces joueurs représentent une charge pour la nouvelle direction du club - cette même charge qui a empêché la Liga de valider le nouveau contrat de Messi.

Cible des rancunes, Antoine Griezmann, Philippe Coutinho, Samuel Umtiti et Miralem Pjanic ont été chahutés à la sortie de l'entraînement.

Le mème qui résume parfaitement Messi

Plus d'articles sur le sport

Les footballeurs ne supportent plus d'être remplacés

Link zum Artikel

«Roger Federer pourrait revenir dès l'Open d'Australie»

Link zum Artikel

Le jour où Lionel Messi a refusé de laisser sa place

Link zum Artikel

Petkovic: «La méfiance de l'ASF a été difficile à accepter»

Link zum Artikel

Costaud, un peu fou, la Suisse a son nouveau patron de Coupe Davis

Link zum Artikel

Netflix entretient le mystère autour de Michael Schumacher

Link zum Artikel

Pour les sportifs, un petit joint ne fera bientôt plus de mal

Link zum Artikel

Berne était le Bayern du hockey, désormais il ressemble à Ajoie

Link zum Artikel

La Nati est virée du jeu FIFA, mais qui la pleure vraiment?

Link zum Artikel

Roger Federer réussit un coup de maître avec son entrée en bourse

Link zum Artikel

Young Boys a épaté tout le monde, à commencer par lui-même

Link zum Artikel

Novak Djokovic a dû attendre de perdre pour être aimé du public

Link zum Artikel

Née qu'avec 8 doigts, Francesca Jones est une pépite du tennis

Link zum Artikel

Lausanne-Sion? Laissez tomber, voici les cinq vrais derbys romands

Link zum Artikel

Les Suisses cartonnent en contre-la-montre, depuis un sacré temps

Link zum Artikel

Yann Sommer est le chouchou des Suisses et voici pourquoi

Link zum Artikel

Il distribuait des beignes mais au fond, il n'était pas si méchant

Link zum Artikel

Les supporters ont-ils attrapé la grosse tête?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Les 5 chiffres qui disent pourquoi le Barça est grave dans la m****

Le président du FC Barcelone, Joan Laporta, a déballé publiquement la compta de son club lundi, et elle est catastrophique. La preuve en cinq chiffres.

C'est le montant de la dette du club, en euros. Le FC Barcelone doit notamment:

«Nous avons pris des mesures pour résister un an et demi. J'espère que d'ici environ deux ans, l'économie du club sera saine», a avancé Joan Laporta.

Soit la perte financière lors de la saison dernière, alors que l'impact de la crise sanitaire est estimée à 91 millions d'euros.

Le solde négatif de 471 millions contraste avec celui du Real Madrid (-91 millions) et de l'Atlético (-102), relève La Razon. Ces cinq …

Lire l’article
Link zum Artikel