faible pluie
DE | FR
Sport
Nati

Haris Seferovic a raté un penalty contre l'Irlande du Nord

Northern Ireland's goalkeeper Bailey Peacock-Farrell, back, saves a penalty shot by Switzerland's Haris Seferovic, left, during the World Cup 2022 group C qualifying soccer match between Northern Irel ...
Haris Seferovic a vu son essai être repoussé par le gardien nord-irlandais Bailey Peacock-Farrell mercredi soir à Belfast. Image: keystone
Nati

Selon vous, quel joueur devrait tirer les pénaltys pour la Nati?

Haris Seferovic a raté sa tentative mercredi soir en Irlande du Nord (0-0). Murat Yakin ne semble plus vouloir faire confiance à l'ancien tireur attitré, Ricardo Rodriguez. Alors qui choisir pour le remplacer dans cet exercice? Donnez-nous votre opinion dans le sondage en fin d'article.
09.09.2021, 07:1209.09.2021, 17:32
Suivez-moi

On ne peut et on ne veut pas s'acharner sur Haris Seferovic, qui a toujours mouillé le maillot avec l'équipe de Suisse et a plusieurs fois brillé avec elle. Mais son pénalty raté mercredi soir en Irlande du Nord (0-0), à la 33e minute, a fait très mal à la Nati.

S'il l'avait transformé, la physionomie de la partie aurait sûrement été totalement différente. En plus de potentiellement offrir la victoire, un but suisse aurait poussé les Nord-Irlandais à se découvrir, en fissurant leur bloc défensif solide. Face à lui, les Suisses se seraient montrés moins empruntés tactiquement et moins maladroits. Parce que mener au score enlève forcément de la pression et rend les jambes plus légères.

Malheureusement, le Lucernois a très mal exécuté son geste, en expédiant un ballon mou, presque ras-de-terre et centré, que le gardien Peacock-Farrell a facilement arrêté.

Il y a bientôt quatre ans, dans ce même stade, Ricardo Rodriguez avait offert à la Suisse sa qualification pour la Coupe du monde 2018. En marquant son pénalty, il avait inscrit le seul but d'un barrage très crispant contre l'Irlande du Nord (victoire 1-0 à Belfast et nul 0-0 à Bâle). Mais le latéral n'est plus le tireur attitré de la Nati depuis sa tentative ratée en huitièmes de finale du dernier Euro contre la France.

Ricardo Rodriguez marquant son pénalty au Windsor Park de Belfast, le 9 novembre 2017.
Ricardo Rodriguez marquant son pénalty au Windsor Park de Belfast, le 9 novembre 2017. image: keystone

Et la réponse de Murat Yakin à un journaliste nord-irlandais en conférence de presse d'après-match laisse penser que Ricardo Rodriguez ne le redeviendra pas.

Le journaliste: Pourquoi avoir fait tirer le pénalty à Seferovic, alors que Rodriguez était sur le terrain et que c'est un bon tireur?

Murat Yakin: Vous êtes sûr?

A vrai dire, la Suisse n'a pas d'artilleur privilégié à 11 mètres. C'est presque paradoxal si on se souvient que les cinq Helvètes à avoir tiré contre la France en juin ont marqué. Mais la série suivante, contre l'Espagne en quarts de finale, a entamé la confiance des Suisses dans cet exercice (trois ratés de Schär, Akanji et Vargas).

Murat Yakin devra maintenant désigner un homme serein dans l'art du pénalty (c'en est un, contrairement à ce que pensent ceux qui parlent de «loterie») capable de transformer pareilles chances de but. Parce que pour se qualifier pour une Coupe du monde, il ne faudra pas en galvauder trop souvent quand elles se présenteront.

Quel joueur devrait tirer les pénaltys pour l'équipe de Suisse?

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

Rhubarbe, le chien qui adore la moto

1 / 10
Rhubarbe, le chien qui adore la moto
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les fans suisses se moquent de Neymar avec une affiche provocatrice
Des supporters de l'équipe de Suisse s'en sont pris au joueur du PSG lors du match entre la Nati et le Brésil lundi (0-1), lors duquel Neymar était absent.

Les fans de la Nati n'ont toujours pas digéré la «prestation» de Neymar lors du match de la Coupe du monde 2018 en Russie. Ce jour-là, l'artiste brésilien avait terminé au sol à plusieurs reprises, sous le regard à la fois médusé et amusé de Valon Behrami, son «garde du corps» pour cette partie.

L’article