DE | FR
Image: Instagram

Voilà ce que Roger Federer prévoit pour sa retraite

Le tennisman bâlois a plein de projets pour occuper ses vieux jours: faire du vélo, emmener ses enfants au musée des transports et manger de la tourte aux noix des Grisons.
11.05.2021, 14:2910.03.2022, 16:23
Suivez-moi

Dans un long entretien pour le New York Times, Roger Federer fait cette confidence:

«L’un de mes objectifs lorsque je prendrai ma retraite est de découvrir les sentiers suisses de VTT. C'est devenu une discipline importante chez nous»

Le Bâlois apparaît de plus en plus dans les médias étrangers pour vanter les beautés de notre pays. «J'ai bientôt 40 ans, je suis allé dans 60 pays environ, expose-t-il dans le quotidien américain. Je vis et continuerai à vivre en Suisse. Je connais très bien les restaurants et les hôtels d'ici, et je sais à quel point ils souffrent. C'est le bon moment pour les aider.» Par son talent, son charisme et le nombre de soutiens qu'il compte à travers le monde (25 millions de suiveurs sur les réseaux sociaux), il est le meilleur ambassadeur de la Suisse.

Il poste régulièrement sur le Net des photos de ses balades en montagne.

Image: Instagram

«Certains des sentiers de randonnée les plus spectaculaires que j'aime se trouvent à Gstaad. Ce ne sont pas des montées et descentes brutales, mais une pente progressive, ce qui est idéal pour la randonnée.»

Image: Instagram

Federer explique dans la presse américaine apprécier également Appenzell, «un endroit très sympa et pas si célèbre», ainsi que les Grisons. «Quand j'ai été blessé en 2016, j'ai passé beaucoup de temps là-bas». Il cite encore le Tessin, ses petites vallées et ses canyons.

Au fil de l'entretien pour le New York Times, on découvre quelques habitudes méconnues du Maître:

  • Il trouve le «musée des transports» merveilleux. «C'est mon endroit préféré pour emmener mes enfants.»
  • Il a grandi en visitant le musée Tinguely à Bâle mais «la fondation Beyeler est géniale aussi».
  • Il adore découvrir de petits villages «où la vie est encore normale; des endroits où les habitants conduisent des tracteurs et où l'on trouve une boulangerie, une église.»
  • Il raffole de la «Bündner Nusstorte», la tourte aux noix des Grisons.

Roger Federer aura un peu moins l'occasion de profiter de tous ces plaisirs la semaine prochaine. Il est attendu au Geneva Open pour la première fois d'une carrière qui devrait se poursuivre au moins jusqu'en décembre.

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

Copin comme cochon: les collègues de bureau qui courent

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La dernière Coupe de Lugano? Parmelin entrait en politique à Bursins
Le FC Lugano l'a emporté 4-1 contre Saint-Gall en finale de la Coupe de Suisse cette après-midi à Berne et s'adjuge le trophée pour la quatrième fois. La première depuis 1993. Cette année-là, Guy Parmelin faisait ses débuts en politique à Bursins (VD) et le film culte Les Visiteurs sortait. Attention les coups de vieux!

Le FC Lugano tient un nouveau trophée. Un premier depuis 1993, acquis cette après-midi à Berne lors d'un match que les Tessinois ont maîtrisé du début à la fin. Un succès qui porte la marque des valeurs du FC Lugano: son expérience, sa solidité et son efficacité. Et la signature d'un homme, le coach tessinois Mattia Croci-Torti.

L’article