DE | FR
Bild

Pour éviter de déprimer, Naomi Osaka ne parlera plus aux médias

La sportive la mieux payée du monde (WTA 2) ne répondra pas aux questions de la presse durant toute la durée de Roland-Garros. Il en va de sa santé mentale, dit-elle.



La Japonaise de 23 ans a annoncé sa décision mercredi soir au risque de se voir infliger une amende astronomique par les hautes instances du tennis. «J'ai souvent eu l'impression que les gens n'avaient aucune considération pour la santé mentale des athlètes, et je le constate à chaque fois que je vois une conférence de presse ou que j'y participe», a écrit la quadruple vainqueur de Grand Chelem sur son compte Twitter.

«On est assis là et on nous pose des questions qu'on nous a déjà posées plusieurs fois, ou qui amènent le doute dans notre esprit. Je ne vais tout simplement pas me soumettre à des gens qui doutent de moi»

Naomi Osaka fut l'an dernier l'athlète féminine la mieux payée tous sports confondus, avec des gains de 34 millions d'euros. Elle a souligné que sa décision n'avait «rien de personnel» contre Roland-Garros et qu'elle avait une «relation amicale» avec la plupart des journalistes qui l'ont interviewée.

Elle espère que les organisateurs reconsidéreront leur approche. Attendre des joueurs qu'ils répondent aux questions après une défaite revient à «frapper une personne à terre», a-t-elle considéré. L'Américaine d'adoption a conclu son message en déclarant espérer que le «montant considérable» de l'amende qu'elle s'attend à recevoir sera versé à une organisation caritative pour la santé mentale.

Chambrée sur les réseaux sociaux

Forfait l'automne dernier à Roland-Garros dans la foulée de son sacre à New York (ischio-jambiers), Naomi Osaka n'a jamais dépassé le stade du troisième tour sur la terre battue parisienne et n'a gagné que six matches en quatre participations. Les mauvaises langues souligneront que quand bien même elle l'aurait voulu, elle aurait peut-être eu peu d'occasions de s'exprimer devant la presse.

Athlète particulièrement engagée, Naomi Osaka a souvent utilisé les réseaux sociaux pour mettre en lumière les problèmes de violence policière et d'inégalité raciale.

epa08660182 Naomi Osaka of Japan wears a Philando Castile mask as she arrives to play Jennifer Brady of the US in their Women's Semifinal match on the eleventh day of the US Open Tennis Championships the USTA National Tennis Center in Flushing Meadows, New York, USA, 10 September 2020. Due to the coronavirus pandemic, the US Open is being played without fans and runs from 31 August through 13 September. EPA/JASON SZENES

Image: EPA

Elle avait même arboré tout au long de l'US Open 2020 des masques portant les noms de plusieurs victimes d'injustice raciale, dont George Floyd.

Plus d'articles sur le sport

Elle sourit comme Boucle d'or et toise comme Catherine Tramell

Link zum Artikel

A Tokyo, des gamines en or qui interrogent

Link zum Artikel

«Certaines arrêtent leur carrière pour ne pas devoir porter le bikini»

Link zum Artikel

Inarrêtable, ce robot entre dans l'histoire du basket

Link zum Artikel

Foirer un rencard à cause d'une balle en pleine face, c'est possible!

Link zum Artikel

Où les footballeurs de la Nati passent-ils leurs vacances?

Link zum Artikel

Mais pourquoi diable les gagnants de la NBA portent des masques de ski?

Link zum Artikel

«Si le mec m'attaque chez moi, je ne pourrai rien faire»

Link zum Artikel

Prochaine étape au FC Sion: La reconnaissance faciale

Link zum Artikel

Même en fin de piste, les stars du foot sont utiles aux clubs suisses

Link zum Artikel

«Eddy Merckx reste le plus grand»

Link zum Artikel

5 initiatives du monde sportif pour sauver la planète

Link zum Artikel

Implorer le pardon, une mode chez les footballeurs

Link zum Artikel

Le sacre de l'Italie suggère l'idée d'un début de règne

Link zum Artikel

Il n'y a jamais eu aussi peu de fautes. Les joueurs sont-ils devenus sages?

Link zum Artikel

Novak Djokovic: «Je suis le meilleur»

Link zum Artikel

L'Euro a puni les égoïstes, sa finale les rendra ringards

présenté parMarkenlogo
Link zum Artikel

«Face à Jordi Alba, Chiellini a été très intelligent»

Link zum Artikel

Pas retenu pour les JO, un Vaudois crie à l'injustice

Link zum Artikel

Antognoni est formel: «L'Italie ne joue pas comme d'habitude»

Link zum Artikel

Le tiki-taka, onomatopée encore au top

Link zum Artikel

«Les foules de supporters sont essentiellement positives»

Link zum Artikel

Est-ce qu’un attaquant qui ne touche aucun ballon a l’impression de faire de la course à pied?

Link zum Artikel

«Sur un match, tout est possible», vraiment?

Link zum Artikel

Pourquoi taille-t-on autant de costards à Vladimir Petkovic?

Link zum Artikel

Carton rouge sur Freuler: «Je trouve la décision très sévère»

Link zum Artikel

François Moubandje après Suisse-Espagne: «J'ai envie de pleurer»

Link zum Artikel

L'Espagne a retrouvé son jeu et sa joie. Elle rappelle quelqu'un

Link zum Artikel

Pourquoi glisse-t-on aussi souvent sur le gazon maudit de Wimbledon?

Link zum Artikel

Quelle image culte de ce France-Suisse garderez-vous en mémoire?

Link zum Artikel

Mbappé le surdoué pourra-t-il se relever de son cuisant échec?

Link zum Artikel

Les Français sont certains de nous mettre une raclée

Link zum Artikel

Quand la France était nulle et se chamaillait en Suisse

Link zum Artikel

5 bonnes raisons de rester sans voix devant les hymnes nationaux

Link zum Artikel

Johan Djourou: «Je me suis presque demandé pourquoi tu vis»

Link zum Artikel

Mais d’où vient cet amour irrationnel des Portugais pour leur équipe?

Link zum Artikel

Le débat s'envenime: Djokovic est-il le plus grand?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Roland-Garros

Roland-Garros aura lieu... mais avec des limites

Il y aura bien des spectateurs admis à Roland-Garros, mais dans une double limite de 1 000 par court et d'un tiers de capacité.

Le tournoi du Grand Chelem de tennis a déjà été décalé d'une semaine par les organisateurs (30 mai-13 juin), dans le cadre du déconfinement progressif décidé par le gouvernement. La jauge sera de 35% de la capacité des stades, avec un maximum de 1000 personnes par court, a détaillé Jean-Michel Blanquer, le ministre des Sports, dans l'émission Stade 2 sur France 3. Il n'a toutefois pas précisé si la jauge changerait, notamment pour les finales, à partir du 9 juin.

Autre question pour …

Lire l’article
Link zum Artikel