DE | FR
Image: KEYSTONE
Sport en direct

Record pour Gottéron +++ inquiétude au CIO

Elles sont là, elles sont fraîches! Les infos sportives à ne pas rater.
13.10.2021, 05:3016.10.2021, 22:58
team watson / ats

L'AC Milan revient de loin pour battre Vérone

Kessie a inscrit l'un des trois buts milanais sur penalty
Kessie a inscrit l'un des trois buts milanais sur penalty
Image: KEYSTONE/EPA/MATTEO BAZZI

Mené 2-0 par l'Hellas Vérone, l'AC Milan a finalement réussi à s'imposer 3-2 à San Siro samedi pour le compte de la 8e journée de Serie A.

Les Lombards passent provisoirement en tête du championnat avec un point de plus que Naples, qui reçoit le Torino dimanche.

Les hommes de Stefano Pioli ont souffert en première période, rentrant logiquement aux vestiaires avec deux buts de retard. Mais ils sont parvenus à remonter au score, le défenseur de l'Hellas Koray Günter leur donnant l'avantage en marquant contre son camp (78e) sur un centre de Castillejo.

La Lazio Rome a par ailleurs renversé samedi (3-1) l'Inter Milan de son ex-entraîneur Simone Inzaghi. Cette défaite est la première de la saison pour les "Nerazzurri", qui accusent désormais cinq longueurs de retard sur leur éternel rival milanais.

Fribourg égale un record, Genève-Servette respire

Image: KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER

Leader de National League, Fribourg-Gottéron a fait honneur à son rang avec un succès 5-0 sur la glace d'Ajoie. De son côté, Genève-Servette a pris le meilleur 4-1 sur les Rapperswil-Jona Lakers.

Grâce à son neuvième succès consécutif sans concéder le moindre point, Fribourg-Gottéron a donc égalé la meilleure performance du club qui datait de la saison 91-92 quand Slava Bykov et Andreï Khomutov faisaient la pluie et le beau temps à St-Léonard. Le record absolu est détenu par Lugano qui avait fêté quinze victoires "pleines" de suite lors de la saison 88-89.

A Porrentruy, les hommes de Christian Dubé ont agi comme un leader au lendemain d'un autre derby romand assez épuisant. Dans le contrôle, les Fribourgeois ont ouvert le score grâce à David Desharnais qui a mystifié le portier Vikton Östlund d'un tir pris de derrière la cage (12e). Des déviations de Walser sur un tir de Sutter (25e) et de Spunger sur un envoi de Diaz (38e) ont consolidé ce neuvième succès de rang et une place de leader bien méritée. La défense est au point avec un deuxième blanchissage de suite et surtout que deux buts encaissés au cours des quatre derniers matches. De leur côté, les Ajoulots sont dans le dur avec un cinquième revers de rang.

Laborieux mais précieux. Genève-Servette a mis fin à une série de cinq défaites consécutives pour fêter son deuxième succès à domicile et son deuxième succès à trois points de la saison. Le retour du capitaine Noah Rod a été couronné de succès, quelle charge sur le Suédois Djuse en début de partie ! Mais la première période des joueurs de Patrick Emond a été assez consternante. Un brouillis de mauvais choix qui a été sanctionné par l'ouverture du score des Lakers en infériorité numérique grâce à Wetter (14e). Il a fallu attendre la mi-match pour voir des Genevois mettre de l'ordre dans leur jeu. Joël Vermin "remonté" aux côtés de Jooris et de Moy a égalisé d'une spectaculaire reprise de volée (33e). La délivrance est venue d'une action confuse où un défenseur de Rapperswil-Jona a trompé son propre gardien après un tir de Vatanen (41e). Les Genevois ont pu assurer leur victoire sur un power-play - si défaillant la veille à Fribourg - grâce à un but de Jooris (54e). Rod a scellé le score dans la cage vide.

Lausanne inconstant

Lausanne manque toujours de constance. Au lendemain de leur succès probant à Bienne, les joueurs de John Fust ont subi la loi des Langnau Tigers (4-1), toujours aussi déroutants. Le match fut assez enlevé. Quelques belles parades de Tobias Stephan ont permis aux Lausannois de rester dans le match. Les Emmentalois ont ouvert le score par Alexandre Grenier, un ancien pensionnaire de Malley. Après l'égalisation de Glauser à 5 contre 4, Schweri et Olofsson (son 12e but déjà) ont assuré le succès bernois.

Bienne, grâce à des doublés de Damien Brunner et Luca Cunti, est revenu victorieux de son déplacement au Hallenstadion face aux Zurich Lions. Les Seelandais restent ainsi dans le sillage de Fribourg-Gottéron. Les Zurichois inquiètent avec un troisième revers de suite.

Mené 2-0 par Ambri-Piotta, Berne est parvenu à retourner le score pour s'imposer 3-2. A noter que le premier but léventin a été inscrit par Matt D'Agostini. Le Canadien, qui avait retrouvé la glace en National League la veille, n'avait plus joué depuis le 27 octobre 2020 après une grave blessure. Davos s'est imposé 3-1 sur la glace de Lugano.

Mondial tous les 2 ans: le CIO inquiet de l'impact

Image: KEYSTONE/AP/DAVID GOLDMAN

Le CIO a réclamé samedi une "consultation plus large" sur le projet de Mondial biennal de la FIFA. Il s'inquiète de voir le football empiéter un peu plus sur le territoire d'autres sports.

Doubler la fréquence de la Coupe du monde afin de "générer davantage de revenus pour la FIFA", écrit le CIO, créerait "un conflit avec d'autres grands événements sportifs internationaux, notamment en tennis, en cyclisme, en golf, en gymnastique, en natation, en athlétisme et en Formule 1".

La commission exécutive de l'instance olympique y voit un risque d'"atteinte à la diversité et au développement des sports autres que le football", dont l'audience serait mécaniquement rongée par la compétition-reine. Le CIO passe d'ailleurs sous silence la concurrence d'un possible Mondial biennal avec ses propres JO d'été, alors que les deux événements les plus prisés des diffuseurs sont pour l'instant espacés de deux ans.

Une entrave

Par ailleurs, l'organisation basée à Lausanne estime que "l'augmentation des événements masculins" pourrait entraver le développement du football féminin, un reproche déjà formulé par nombre d'opposants au projet de la FIFA, notamment l'UEFA, les clubs européens et les organisations de supporters.

Enfin, et alors que la FIFA prévoit une grande phase finale chaque été en faisant alterner son Mondial avec des tournois continentaux comme l'Euro, le CIO s'inquiète de la "pression supplémentaire importante sur la santé physique et mentale des joueurs".

La FDFA assure depuis plusieurs semaines mener "une consultation large et approfondie" sur la refonte du calendrier international, prévue pour aboutir à un vote de ses fédérations en fin d'année. Mais une vaste coalition conduite par l'UEFA et les clubs européens estime n'être pas suffisamment entendue.

Massagno s'impose à Genève

Image: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

Massagno s'annonce bien comme l'un des principaux rivaux d'Olympic cette saison.

Les ambitieux tessinois sont allés s'imposer 76-64 sur le parquet des Lions de Genève samedi dans le choc de la 2e journée de LNA.

Ancien de la maison genevoise, Roberto Kovac a joué un bien mauvais tour à une équipe dont il défendait encore les couleurs la saison passée. L'arrière tessinois s'est fait l'auteur de 18 points au Pommier, dont 11 dans les trois dernières minutes de jeu.

Roberto Kovac a ainsi renversé quasiment à lui seul les Lions, qui avaient compté jusqu'à 11 points d'avance en première mi-temps (34-23 à la 17e). Mené 64-61 à 3'42'' de la fin du match, Massagno a en effet conclu cette partie sur un partiel de 15-0 (!), avec donc 11 points pour son shooteur patenté.

Triple champion en titre, Olympic a dû s'employer jusqu'au bout pour s'imposer à Neuchâtel (67-56). Les Fribourgeois, qui ne comptaient que deux points d'avance à 2'43'' du "buzzer" (56-54), ont infligé un 11-2 aux Unionistes pour cueillir un deuxième succès en deux matches dans ce championnat.

YB arrache un point à la dernière minute

Image: KEYSTONE/THOMAS HODEL

Lucerne a manqué de peu l'exploit samedi en ouverture de la 10e journée de Super League. Les hommes de Fabio Celestini ont concédé l'égalisation à la 94e minute face à Young Boys au Wankdorf (1-1).

C'est Nicolas Ngalameu qui a offert un point mérité à YB, qui visait une cinquième victoire d'affilée en Super League. Le quadruple champion de Suisse en titre a survolé les débats (28 tirs à 7), même en s'étant retrouvé en infériorité numérique dès la 39e à la suite de l'expulsion de Christopher Martins.

Toujours en quête d'un premier succès dans ce championnat 2021/22, Lucerne avait ouvert la marque à la 30e. Marvin Schulz a alors transformé un penalty obtenu pour une faute de Martins, averti une première fois sur cette action. Les Lucernois n'avaient alors pas encore adressé le moindre tir en direction de la cage bernoise...

Le FCL a ensuite fait le dos rond, résistant tant bien que mal à des assauts bernois parfois désordonnés. Poussé par plus de 20'000 supporters, YB a toutefois obtenu la récompense de ses efforts au bout des arrêts de jeu, évitant une défaite qui aurait fait tache à quatre jours de la réception de Villarreal en Ligue des champions.

Dortmund leader provisoire

Image: KEYSTONE/EPA/SASCHA STEINBACH

Dortmund a pris provisoirement la tête de la Bundesliga samedi après une victoire 3-1 contre Mayence.

Le BVB, qui alignait Gregor Kobel et Manuel Akanji d'entrée, a forcé la décision sur un doublé de Haaland.

Au Borussia, Erling Haaland est revenu de blessure et le colosse norvégien a repris son histoire là où il l'avait arrêtée: avec neuf buts en six matches disputés, il reprend à Robert Lewandowski (Bayern) la tête du classement des buteurs, et place Dortmund tout en haut du classement avec 18 points.

Le podium pourrait être remanié dimanche, après le choc au sommet (15h30) entre les deux anciens co-leaders Leverkusen et Munich, tous deux à 16 points. Le vainqueur, s'il y en a un, prendra la tête avec un point d'avance. Dortmund restera seul leader en cas de match nul.

Arrivée d'un attaquant suédois à Ajoie

Image: KEYSTONE/FR126674 AP

Miné par les blessures de ses joueurs étrangers, le HC Ajoie annonce sur son site l'engagement de l'attaquant suédois Sebastian Wännström (30 ans). Il a signé un contrat jusqu'à la fin de la saison.

Formé à Brynas, Wännström a eu une longue carrière dans son pays natal. Il n'est jamais parvenu à percer en NHL après avoir passé trois saisons en Amérique du Nord. La saison dernière, il avait connu la réussite avec le club finlandais de 1re division d'Ässät Pori. En 58 matches, il avait inscrit 33 buts et réalisé 13 assists. Cette saison, il a tenté l'aventure en KHL au Dinamo Riga. Après dix matches et un but, il a préféré répondre à l'offre du club jurassien.

Liverpool et Firmino écrasent Watford et prennent les commandes

Image: KEYSTONE/EPA/ANDREW YATES

Avec un triplé de Roberto Firmino, Liverpool a gâché les débuts de Claudio Ranieri sur le banc de Watford en allant écraser les Hornets (5-0), samedi, en ouverture de la 8e journée de Premier League.

Avec 18 points, les Reds ont 2 longueurs d'avance sur Chelsea, qui dispute un derby londonien à Brentford en fin d'après-midi (18h30) et ils se placent hors de portée des deux Manchester, d'Everton et de Brighton avec 4 points d'avance. Le Sénégalais Sadio Mané a inscrit son 100e but en Premier League d'un merveilleux extérieur du droit.

Pour Watford, qui a limogé son entraîneur Xisco Munoz au début de la trêve internationale pour le remplacer par Ranieri, le choc psychologique attendra. Avec 7 points, le club se place provisoirement 15e.

Note:

sera actualisé

Lugano engage Libor Hudacek

Image: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Lugano annonce l'arrivée d'un nouveau renfort étranger. Le club entraîné par Chris McSorley a engagé l'attaquant slovaque Libor Hudacek (31 ans) jusqu'au terme de la saison.

Vice-champion du monde en 2012 avec l'équipe de Slovaquie, Libor Hudacek n'est pas un inconnu en Suisse. Il avait en effet brièvement défendu les couleurs du Lausanne Hockey Club durant l'exercice 2020/21, réussissant 3 points en 4 matches avant de devoir mettre fin à sa saison sur blessure au début du mois de mars.

L'Argovienne Anina Wildi gravement blessée

Image: KEYSTONE/ALEXANDRA WEY

Coup dur pour Anina Wildi et l'équipe de Suisse dames.

L'Argovienne s'est fracturé le bassin lors d'un entraînement à la poutre et doit renoncer aux championnats du monde qui débutent lundi à Kitakyushu.

Anina Wildi (18 ans) s'est blessée à la réception d'un salto. Elle rentrera dès que possible en Suisse afin de subir de nouveaux examens et de déterminer les mesures thérapeutiques à prendre, précise la Fédération suisse (FSG) dans un communiqué.

Seules deux Suissesses, Lilli Habisreutinger (17 ans) et Stefanie Siegenthaler (23 ans), seront donc finalement en lice au Japon. L'équipe helvétique affiche de maigres ambitions après la retraite de Giulia Steingruber.

Quatre joueurs suspendus pour un match

Chris Baltisberger (Zurich Lions/14) est suspendu pour un match
Chris Baltisberger (Zurich Lions/14) est suspendu pour un match
Image: KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER

Pas moins de quatre joueurs ont été suspendus pour des gestes commis vendredi soir en National League.

Dominic Lammer (Rapperswil-Jona), Chris Baltisberger (Zurich Lions), Julian Walker (Lugano) et Mathieu Vouillamoz (Genève-Servette) écopent tous d'un match de suspension.

Dominic Lammer et Mathieu Vouillamoz se sont fait l'auteur d'une charge avec la crosse, face respectivement aux Zurich Lions et à Fribourg-Gottéron. Chris Baltisberger est sanctionné pour une charge à la tête, Julian Walker pour un coup de tête lors du derby tessinois.

Lammer, Baltisberger et Walker devront s'acquitter d'une amende de 2500 francs, alors que la facture de Vouillamoz est moins salée (1000 francs).

Fiala buteur face à Anaheim

Image: KEYSTONE/AP/Johm McCoy

Comme Roman Josi et Nino Niederreiter, Kevin Fiala a trouvé le chemin des filets dès son premier match de la saison en NHL.

L'attaquant saint-gallois a inscrit le 1-1 pour Minnesota, qui est allé s'imposer 2-1 sur la glace des Anaheim Ducks.

Auteur de 42 points en 57 matches durant l'exercice 2020/21, Kevin Fiala a profité d'une superbe passe de Mats Zuccarello en supériorité numérique à la 38e. Le Wild a dominé les débats vendredi (43 tirs cadrés à 29) mais a marqué le 2-1 à 8'' seulement de la fin du temps réglementaire grâce à Marcus Foligno.

Les Devils de Nico Hischier et Jonas Siegenthaler ont eux aussi connu la victoire pour leur première partie dans ce championnat 2020/21. New Jersey s'est imposé 4-3 après prolongation devant les Chicago Blackhawks de Philipp Kurashev, grâce à un but inscrit par Jack Hughes après 57'' en overtime.

Les trois Suisses alignés vendredi à Newark sont restés "muets" dans cette partie, le capitaine des Devils Nico Hischier terminant la soirée avec un bilan de +1 et 3 tirs cadrés à son actif. A noter que le nouveau défenseur de New Jersey Dougie Hamilton a ouvert la marque après 17'' de jeu seulement.

Aucun top 25 en demi-finales, une première

Image: KEYSTONE/EPA/RAY ACEVEDO

Le Masters 1000 d'Indian Wells est le théâtre d'une première historique.

Aucun membre du top 25 du classement ATP ne s'est en effet qualifié pour les demi-finales, ce qui n'était jamais arrivé depuis l'apparition de ces tournois de cette catégorie en 1990.

C'est Taylor Fritz (ATP 39) qui a fini le travail en éliminant le champion olympique Alexander Zverev (ATP 4) dans le dernier quart de finale vendredi soir. L'Américain s'est imposé 4-6 6-3 7-6 (7/3) devant l'Allemand, qui a manqué deux balles de match dans un troisième set où il a mené 5-2 dont une sur son propre service.

Taylor Fritz (23 ans) disputera sa première demi-finale dans un Masters 1000, tout comme son prochain adversaire Nikoloz Basilishvili (ATP 36) qui a sorti Stefanos Tsitsipas (ATP 3) en quart. L'autre demi-finale doit mettre aux prises Grigor Dimitrov (ATP 28) et Cameron Norrie (ATP 26).

Genève a besoin du match parfait

Patrick Emond donne ses consignes mais cela ne suffit toujours pas
Patrick Emond donne ses consignes mais cela ne suffit toujours pas
Image: KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE

Neuvième défaite en dix matches pour un Genève-Servette qui ne trouve pas la solution. Battus 2-0 par le leader Fribourg, les Aigles doivent désormais réaliser une partie sans faute.

Genève-Servette à la recherche du match parfait. On dirait le titre d'un film d'aventures. La formule vient du coach Pat Emond: "On s'est bien préparé cette semaine. Le 2-0 est un peu sévère, sans enlever le mérite aux Fribourgeois. Mais un bon match ne suffit pas dans la situation où nous nous trouvons actuellement, on a besoin d'un match parfait."

C'est-à-dire un match sans erreurs défensives, comme sur le 1-0 de Jörg, par exemple. Parce que Genève n'a pas mal joué. Mais Genève a joué comme une équipe hésitante qui avait perdu huit de ses neuf dernières parties. En face, bouffi de confiance, Fribourg a surfé sur cette vague en jouant simple et en continuant à appliquer une recette qui fonctionne en ce moment avec des joueurs formant une véritable équipe.

"On avait demandé de serrer la défensive, ce qu'on a réussi à faire, poursuit Pat Emond. Je pense qu'on a eu nos chances de marquer, mais c'est comme au début de la saison, tout est difficile en attaque pour aller acheter nos goals. Je tiens à louer le travail des gars, je pense qu'ils se sont battus. C'est sûr que cette série négative est longue, mais ça ne sert à rien de nous apitoyer sur notre sort. Je ne m'arrête pas aux chiffres de cette série, d'autres le font à ma place. On doit se concentrer sur la partie de demain contre Rapperswil."

Après l'échec de Vouillamoz à l'aile des deux étrangers Filppula et Winnik, le Québécois avait choisi de placer Deniss Smirnovs. "Deniss a fait un match correct, mais ces jeunes doivent progresser, appuie Emond. Depuis le jour 1 ces gars ne sont pas placés dans les bonnes chaises. Ca fait qu'ils font ce qu'ils peuvent. C'a été bien pour certains et moins bien pour d'autres, mais à un moment donné quand tu achètes un vélo et que tu ajustes une roue, eh bien ça donne ça. Certains joueurs qui ont des habilités jouent comme si l'équipe était au complet alors qu'il manque des gars."

Même s'il n'y a pas de menace de relégation, cette crise genevoise pourrait avoir un impact à la tête de l'équipe. Interrogé en ce sens, le Québécois n'a pas épilogué: "Je veux m'en sortir, tout comme les joueurs. Mais je vais contrôler ce que je peux contrôler."

Infantino: "Que le football soit vraiment global"

Image: KEYSTONE/EPA

Le président de la FIFA Gianni Infantino a de nouveau prêché vendredi en faveur du Mondial biennal.

Le Valaisan, qui a entamé à Caracas une tournée sud-américaine, estime qu'il faut que "le football soit vraiment global".

"Notre devoir en tant que FIFA c'est de faire en sorte que le football soit vraiment global. Pour qu'il le soit, il faut analyser comment améliorer le football des sélections nationales (...) et il n'y pas de compétition qui se rapproche" du Mondial, a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse au stade olympique de Caracas.

"Le président de la FIFA est le président de 111 pays et chacun d'entre eux a le droit de rêver. Mais le rêve doit avoir une possibilité de se réaliser, parce que si tu dois rêver pour l'éternité, tu vas finir par faire autre chose", a encore estimé le patron du football mondial.

"Aujourd'hui, si on parle sans détour, quelles sont les possibilités réelles du Venezuela de participer au Mondial?", a lancé Infantino, rappelant que le pays de 30 millions d'habitants n'a jamais participé à une Coupe du monde et a très peu de chances d'y arriver dans les conditions actuelles.

Tout le monde doit y gagner

L'organisation plus régulière d'un Mondial, associée à l'augmentation déjà actée à partir de 2026 du nombre de participants de 32 à 48, donnerait ainsi selon lui davantage d'opportunité à des nations jusque-là mineures du football de prendre part à une Coupe du monde.

"La possibilité de réformer le calendrier avec un Mondial tous les deux ans, on l'a analysée du point de vue du football (.. ) c'est possible. Il y a beaucoup d'avantages, parce qu'on donne plus de possibilités à beaucoup plus de pays de participer", a-t-il assuré.

"Quand il a été décidé que le Mondial serait tous les quatre ans, il y a 100 ans environ, la FIFA comptait 40 pays. Il est temps d'analyser la question", a-t-il estimé, réitérant qu'une décision sera prise en "fin d'année". "Si on fait des changements, tout le monde doit être gagnant", a promis Infantino.

Qualifications regroupées ?

"Le prestige d'une compétition ne dépend pas de sa fréquence. Sinon on organiserait un Mondial tous les 40 ans. (Le prestige) dépend de la qualité de la compétition", a-t-il répondu, écartant tout risque de galvauder la Coupe du Monde.

Le président de la FIFA a aussi estimé que cette réforme pourrait permettre aux joueurs d'aborder le Mondial sur un pied d'égalité en réduisant les déplacements entre continents pour les joueurs sud-américains avec la mise en place de phases qualificatives regroupées.

"Des études montrent que voyager, avec le décalage horaire et le changement de climat, c'est mauvais", a dit le dirigeant de 51 ans. "Si Messi doit faire 350'000 km pour jouer un Mondial (en aller retour Europe-Amérique), et Cristiano Ronaldo 50'000... C'est normal que les Sud-Américains soient un peu plus fatigués que les Européens".

Infantino a notamment évoqué une statistique parlante: "Depuis 2002, le Brésil n'a pas gagné un match en phase à élimination directe, pas en phase de poule, contre un pays européen. Cela fait 20 ans, et c'est le Brésil!".

Le débat autour d'une Coupe du monde tous les deux ans a été lancé par l'ex-entraîneur Arsène Wenger, directeur du développement de la FIFA. Celui-ci préconise une compétition de sélections chaque année, en alternant Mondial et Euro, par exemple, pour la Confédération européenne.

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Interview

A Ambri, le coup de gueule d'un président contre les voleurs

Filippo Lombardi, président du HC Ambri-Piotta, a écrit deux lettres ouvertes aux supporters léventins la semaine passée. Avec des mots forts, il déplore les dégâts et les vols dans la toute nouvelle patinoire. Interview.

«Un cri du cœur», comme il le dit lui-même. La semaine passée, Filippo Lombardi a adressé deux lettres ouvertes aux fans d'Ambri-Piotta. Le président du club léventin de hockey sur glace y déplore les «petits vols et dommages» dans la nouvelle enceinte biancoblu, la Gottardo Arena, causés lors du derby tessinois contre Lugano le 1er octobre. Bilan: deux portes de sécurité endommagées, catelles cassées dans les WC du secteur visiteur, bouteilles de vin et bières volées dans les …

Lire l’article
Link zum Artikel