DE | FR
Image: sda
Sport en direct

FR Olympic champion +++ Hindley en rose

Elles sont là, elles sont fraîches! Les infos sportives à ne pas rater.
13.10.2021, 05:3028.05.2022, 20:28
team watson / ats

Ligue des champions: le Real Madrid bat Liverpool grâce à Courtois

Courtois a fait le malheur des attaquants de Liverpool, dont Jota
Courtois a fait le malheur des attaquants de Liverpool, dont JotaImage: KEYSTONE/EPA/FILIP SINGER

Le Real Madrid a remporté la Ligue des champions pour la 14e fois de son histoire. En finale au Stade de France, les Espagnols ont battu Liverpool 1-0 grâce à un but de Vinicius (59e).

Les Reds ont eu les meilleures occasions, mais ils se sont brisés sur un Thibaut Courtois exceptionnel. Le gardien belge a été le meilleur homme de cette finale qui n'a pas atteint les sommets attendus.

Après avoir sorti le PSG, Chelsea et Manchester City dans des circonstances souvent dramatiques, le Real semblait vraiment destiné à gagner un nouveau titre. L'issue peut cependant paraître cruelle pour Liverpool, qui a manqué un peu de jus dans ce qui était son 63e match de la saison. Tant physiquement que mentalement, les Anglais n'ont pas évolué à leur meilleur niveau.

Coup d'envoi retardé

La première période, dont le coup d'envoi a été retardé de 36 minutes suite à des problèmes d'accès au stade pour les supporters, a été dominée par Liverpool face à un Real prudent et attentiste. Les Reds ont été dangereux à plusieurs reprises, mais sans trouver la faille.

Courtois a sauvé deux fois, d'abord sur une reprise de Salah (16e), puis sur un tir de Mané (21e) que le gardien belge déviait du bout des doigts sur le poteau. Les Espagnols n'ont quant à eux jamais inquiété Alisson avant une réussite de Benzema (44e) refusée pour hors-jeu par la VAR après plusieurs minutes de vérification.

Les Madrilènes prenaient l'avantage juste avant l'heure de jeu. Vinicius, abandonné par Alexander-Arnold, reprenait un centre de Valverde pour battre Alisson de près (59e). Courtois s'interposait ensuite encore sur un tir de Salah (64e), puis sur une reprise de l'Egyptien (69e). Le Belge sauvait encore une fois devant Jota (80e) puis Salah (82e), de manière incroyable, méritant vraiment d'être élu homme du match.

Page d'histoire

Le Real a donc cimenté sa place au sommet de l'Europe du ballon rond avec ce 14e sacre. Et son entraîneur italien Carlo Ancelotti a aussi écrit une page d'histoire: il est devenu le premier technicien à gagner quatre fois la compétition après ses succès à la tête de l'AC Milan (2003/2007) et du Real Madrid déjà (2014). Ancelotti avait aussi remporté l'épreuve à deux reprises en tant que joueur avec l'AC Milan.

Kambundji 7e sur 100 m, en 11''11

Image: KEYSTONE/ENNIO LEANZA

Mujinga Kambundji a pris la 7e place du 100 m du meeting de Eugene, troisième étape de la Ligue de diamant. La Bernoise a réalisé 11''11 dans une course remportée en 10''79 par Elaine Thompson-Herah.

La championne du monde du 60 m en salle ne s'est pas montrée suffisamment explosive sur ses premiers appuis pour s'approcher de la barrière des 11 secondes, sous laquelle les cinq premières de cette course sont passées. Elle a néanmoins battu de 0''06 le chrono réussi une semaine plus tôt lors des championnats de Suisse des clubs à Genève pour son premier 100 m de la saison.

Elaine Thompson-Herah a pour sa part signé un succès convaincant, sur une piste où elle avait affolé le chronomètre en août dernier (10''54). La Jamaïcaine a devancé l'Américaine Sha'Carri Richardson (2e) et sa compatriote Shericka Jackson (3e), toutes deux créditées de 10''92. La Britannique Dina Asher-Smith a quant à elle terminé 4e en 10''98.

Deuxième Suisse en lice dans ce "Prefontaine Classic", Jonas Raess a dû se contenter du 13e et avant-dernier rang sur 1500 m pour sa première sortie de la saison en plein air. Le Zurichois (3'42''56), spécialiste du 5000 et du 10'000 m, est resté à près de 5 secondes de son record personnel sur la distance. La victoire est revenue au Néo-Zélandais Samuel Tanner (3'34''37).

Un 20e titre national pour Olympic

Image: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

Olympic n'a pas manqué son premier ballon de titre.

Victorieuse 94-56 samedi sur le parquet d'Union Neuchâtel, la formation fribourgeoise s'est imposée 3-0 en finale des play-off de SBL pour décrocher le 20e titre de champion de Suisse de son histoire, le quatrième de suite et le cinquième sur les six derniers attribués.

Déjà sacrés en SBL Cup et en Patrick Baumann Swiss Cup cette saison, les hommes de l'entraîneur Petar Aleksic signent donc le triplé sur la scène nationale, comme Elfic Fribourg chez les dames. Il s'agit du troisième triplé du genre pour Fribourg Olympic, après ceux réalisés en 2007 et en 2018.

Olympic, dont l'hégémonie des dernières saisons a été brisée par Monthey (champion en 2017) et par la pandémie de Covid-19 qui avait interrompu l'exercice 2019/20, n'a connu que deux défaites cette saison en Suisse. Battus notamment par les Lions de Genève dans l'acte I de leur demi-finale, ils n'ont pas laissé la moindre ouverture à Neuchâtel.

Miljanic en détonateur

Ecrasés 93-46 à Fribourg dans le match no 2 de cette finale, les Unionistes du coach Mitar Trivunovic n'ont que brièvement pu croire en l'exploit samedi à la Riveraine. Bryan Colon et ses coéquipiers ont mené 6-2 puis 8-4, avant d'encaisser un partiel de 14-2. Ils ont pu recoller à deux longueurs à la fin du premier quart-temps (16-18), mais ont lâché définitivement prise dans le deuxième quart.

Emmené par un Slobodan Miljanic en feu (27 points, dont 7 inscrits de manière consécutive dans ce deuxième "quarter"), Olympic a ainsi atteint la pause avec une marge de 16 unités (26-40). Les Fribourgeois ont enfoncé le clou dès le retour des vestiaires, inscrivant 15 points d'affilée pour s'offrir 27 longueurs d'avance (28-55) et s'assurer un 20e titre national indiscutable.

Tour d'Italie: Jai Hindley prend la tête à un jour de l'arrivée

Image: KEYSTONE/AP

L'Australien Jai Hindley (Bora) a détrôné l'Equatorien Richard Carapaz lors de la 20e et avant-dernière étape du Giro. Celle-ci a été gagnée par l'Italien Alessandro Covi (UAE) au passo Fedaia.

Carapaz a perdu 1'28 sur Hindley dans les trois derniers kilomètres de la grande étape des Dolomites. L'Australien se présentera au départ du contre-la-montre dimanche à Vérone avec une avance de 1'25 sur le champion olympique, qui portait le maillot rose depuis la 14e étape.

Pour la victoire d'étape, Covi a précédé de 32 secondes le Slovène Domen Novak et de 37 secondes l'Italien Giulio Ciccone. Covi, qui est sorti de l'échappée dans le Pordoi, à 53 kilomètres de l'arrivée, a abordé l'ascension finale du Fedaia (14 km à 7,6 %) avec plus de deux minutes sur un groupe de contre-attaque et six minutes sur le peloton des favoris.

Démarrage d'Hindley

Les candidats au podium sont restés ensemble dans le San Pellegrino puis le Pordoi, les deux premiers cols du jour, dans le sillage des coéquipiers de l'Espagnol Mikel Landa. Ils ont attendu les pentes les plus raides du passo Fedaia pour s'expliquer.

Hindley a démarré à 3,5 kilomètres et a fait plier Carapaz à 2800 mètres de l'arrivée. Le porteur du maillot rose, en grande souffrance, a même été dépassé par Landa.

Hindley (26 ans) a terminé deuxième du Giro 2020. Cette année-là, il avait endossé le maillot rose à la veille de l'arrivée et l'avait perdu dans le contre-la-montre final à Milan. Mais il avait abordé le chrono à égalité de temps avec le futur lauréat, le Britannique Tao Geoghegan Hart.

Covi, jeune Piémontais de 23 ans, s'est quant à lui imposé pour la première fois dans le Giro. L'an passé, il avait pris la 2e place de l'étape de Montalcino, sur les "chemins blancs" de Toscane, et la 3e au sommet du Monte Zoncolan.

Ultime chrono

Dimanche, le contre-la-montre final long de 17,4 kilomètres emprunte le circuit de Torricelle à Vérone, utilisé lors des Mondiaux 1999 et 2004. Le Giro 2019 gagné par Carapaz s'était conclu par un chrono identique, jusqu'à l'arrivée dans les célèbres arènes où l'Italien Francesco Moser surpassa le Français Laurent Fignon dans une édition mémorable en 1984.

Marc Marquez: fin de saison compromise

Image: KEYSTONE/EPA LUSA

Le sextuple champion du monde de MotoGP Marc Marquez, victime d'une fracture du bras droit en juillet 2020, va de nouveau se faire opérer. Il va probablement manquer le reste de la saison.

"Je vais être opéré la semaine prochaine. (Depuis la blessure), je ressens de grandes gênes. J'ai réalisé cette saison que je ne prenais pas de plaisir, je souffre beaucoup, je ne cours pas comme je veux", a indiqué l'Espagnol, sans pouvoir préciser la durée de son indisponibilité.

"Ce sera long"

"Je n'ai pas d'idées, les docteurs le diront après l'opération, mais ce sera long, bien sûr. Mais c'était le moment pour le faire", a-t-il répondu en conférence de presse, en évoquant sa volonté de préparer la saison 2023. "J'ai évidemment fait tout ce qui était possible pour éviter cette opération, mais c'est la solution pour revenir", a-t-il continué, assurant que le problème était clair: "Une rotation trop importante dans le bras".

Marquez (29 ans) a lourdement chuté samedi durant les qualifications du GP d'Italie, mais cette nouvelle chute n'a pas eu d'incidence sur sa décision qui avait été déjà été prise la veille, a-t-il précisé. Il s'agira de sa quatrième opération à l'humérus droit.

Opération aux Etats-Unis

Elle aura lieu mardi aux Etats-Unis à la clinique Mayo de Rochester (Minnesota), a annoncé son équipe Honda. Il reviendra faire sa convalescence en Espagne, où sera formellement établie la durée de son indisponibilité, a-t-elle précisé.

GP de Monaco: Ferrari monopolise la première ligne

Charles Leclerc en pole devant son public
Charles Leclerc en pole devant son publicImage: KEYSTONE/AP/Daniel Cole

Charles Leclerc (Ferrari) partira en pole position dimanche lors du GP de Monaco. Le Monégasque fait figure de grand favori de la course sur un tracé trop étroit pour dépasser.

Leclerc, qui n'a jusqu'ici jamais eu de réussite dans les rues de sa ville, espère enfin mettre fin à cette série noire. Il a effectué un tour en 1'11''376 que personne de ses rivaux n'a pu approcher en Q3.

Ferrari a monopolisé la première ligne de départ puisque Carlos Sainz a signé le 2e chrono à 0''225. Les Red Bull seront en deuxième ligne avec Sergio Perez (à 0''253), qui est sorti de la piste à son dernier essai en Q3, et Max Verstappen (à 0''290).

Lando Norris (McLaren-Mercedes) et George Russell (Mercedes) s'élanceront en troisième ligne devant les anciens champions du monde Fernando Alonso (Alpine-Renault) et Lewis Hamilton (Mercedes). Valtteri Bottas a placé son Alfa Romeo-Ferrari en sixième ligne (12e temps), son coéquipier chinois Guanyu Zhou étant 20e et dernier.

La Finlande en finale de son Mondial

Image: KEYSTONE/AP/Emmi Korhonen

La Finlande est en finale de son Championnat du monde. Les joueurs de Jukka Jalonen ont battu les Etats-Unis 4-3 en demi-finale à Tampere.

Pas de surprise pour cette première demi-finale. La Finlande a réussi là où la Suisse avait échoué jeudi, à savoir éliminer les Etats-Unis. Mais comme face aux Helvètes, les Américains ont ouvert le score rapidement (64 secondes) par Nate Schmidt.

Seulement les Finlandais n'ont pas gambergé trop longtemps et ont égalisé à la 17e grâce à Miro Heiskanen, le défenseur vedette des Dallas Stars arrivé sur le tard.

Les champions olympiques ont pris les devants à la 25e en power-play par Manninen, mais les joueurs à la bannière étoilée ont réagi à la 27e. Pas question pour les Finlandais de laisser les Etats-Unis espérer trop longtemps et le défenseur de Genève-Servette, Sami Vatanen, s'est payé un joli solo pour donner de l'air à son pays. Puis à la 46e, c'est Joel Armia qui a doublé l'avance des siens.

Ce but a mis un coup au moral des Américains qui reviendront pourtant en fin de partie grâce à Gaudette (58e). Mais les Finlandais n'ont absolument pas tremblé en fin de partie et les voilà pour la troisième fois de suite en finale du Mondial. Titrés en 2019, ils avaient lâché leur couronne l'an dernier au profit des Canadiens.

Des Canadiens qui tenteront de rejoindre les Lions nordiques dès 17h20 dans la deuxième demi-finale contre les Tchèques.

Une première pole pour Di Giannantonio en MotoGP

Image: KEYSTONE/EPA/CLAUDIO GIOVANNINI

Fabio Di Giannantonio (Ducati) a signé la première pole position de sa carrière en MotoGP samedi sur le circuit du Mugello.

L'Italien de 23 ans a devancé de 88 millièmes de seconde son compatriote Marco Bezzecchi (Ducati) lors des qualifications du Grand Prix d'Italie.

"Rookie" dans la catégorie-reine cette saison, Fabio Di Giannantonio n'avait même décroché qu'une seule pole depuis ses débuts en championnat du monde, en 2019 à St-Marin en Moto2. Il affiche trois succès à son palmarès, tous acquis en Moto2.

Leader du championnat du monde après sept courses, Fabio Quartararo (Yamaha) a réalisé le 6e temps des qualifications. Meilleur pilote de la séance à ne pas chevaucher une Ducati, le Français a concédé 0''350 à Fabio Di Giannantonio, qui a arraché la pole dans son dernier tour.

Medvedev domine Kecmanovic en 3 sets

Medvedev n'a toujours pas perdu le moindre set
Medvedev n'a toujours pas perdu le moindre setImage: KEYSTONE/AP/Thibault Camus

Daniil Medvedev (no 2) poursuit tranquillement sa route à Roland-Garros. Le Russe s'est hissé en 8e de finale en dominant le Serbe Miomir Kecmanovic (no 28) 6-2 6-4 6-2 au 3e tour.

Battu dès son entrée en lice au Geneva Open pour son retour à la compétition après son opération à une hernie, Daniil Medvedev tourne déjà à plein régime sur la terre battue parisienne. Il n'a mis que 1h48' pour vaincre la résistance du solide Miomir Kecmanovic, 8e de finaliste du dernier Open d'Australie.

Le Russe, qui n'a pas perdu son service samedi sur le court Suzanne-Lenglen, n'a toujours pas perdu le moindre set depuis le début de la quinzaine. Avec un prochain match face à Gilles Simon (ATP 158) ou à Marin Cilic (no 20), il peut légitimement viser un deuxième quart de finale consécutif à Roland-Garros.

Un 31e succès de rang pour Swiatek

Image: KEYSTONE/EPA/MARTIN DIVISEK

Iga Swiatek (no 1) a cueilli samedi un 31e succès consécutif sur le circuit.

La Polonaise s'est qualifiée pour les 8es de finale à Roland-Garros en battant la Monténégrine Danka Kovinic (WTA 95) 6-3 7-5.

La lauréate de l'édition 2020 du tournoi parisien a, une fois n'est pas coutume, dû s'employer. Elle a en effet connu une grosse de baisse de régime alors qu'elle menait 6-3 4-1 service à suivre, concédant quatre jeux de suite. Mais elle a serré sa garde dans le "money time" pour s'éviter toute mauvaise surprise.

Iga Swiatek - qui reste aussi sur 20 sets gagnés consécutivement - n'a pas connu la défaite depuis le tournoi de Dubai mi-février. En cas de succès en 8e de finale face à Alizé Cornet (WTA 40) ou Qinwen Zheng (WTA 74), elle ferait aussi bien que Justine Henin (32 victoires de suite en 2008). Seules Venus (35 succès de rang en 2000) et Serena Williams (34, en 2013) ont connu de plus longues séries d'invincibilité depuis l'an 2000 chez les dames.

Ehammer atterrit à 8m45 à la longueur

Image: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

Simon Ehammer tient décidément la grande forme.

L'Appenzellois a amélioré de 15 cm son propre record de Suisse de la longueur samedi lors de la 1re journée du décathlon de Götzis. Ses 8m45 sont également synonymes de meilleure performance mondiale de l'année.

Détenteur de la meilleure marque helvétique depuis le 7 mai grâce à ses 8m30 réalisés à Ratingen, Simon Ehammer est entré dans une autre dimension samedi en Autriche. Ses 8m45 feront de lui un prétendant au titre lors des Mondiaux à Eugene en juillet. Une telle performance l'aurait placé sur le podium de la longueur aux JO 2021.

Pour mémoire, l'Appenzellois de 22 ans s'alignera à la longueur à Eugene puis sur le décathlon aux Européens de Eugene. Il espère d'ailleurs également améliorer son record de Suisse du décathlon (8354 points, à Ratingen) ce week-end à Götzis.

Darvin Ham va entraîner les Lakers

Darvin Ham est le nouveau coach des Lakers
Darvin Ham est le nouveau coach des LakersImage: KEYSTONE/AP/Matt Kelley

Darvin Ham a été choisi par les Los Angeles Lakers pour en devenir le nouveau coach, ont rapporté vendredi ESPN et The Athletic.

Il était l'adjoint de Mike Budenholzer à Milwaukee ces quatre dernières saisons, avec un titre de champion à la clé en 2021.

Ham (48 ans) décroche le job le plus convoité de l'intersaison en NBA depuis le limogeage de Frank Vogel. Ce dernier a échoué à conduire les Lakers jusqu'en play-off après une saison régulière marquée par les blessures d'Anthony Davis et LeBron James, ainsi que l'échec du recrutement de Russell Westbrook.

Lui qui n'avait jamais encore été à la tête d'une équipe, Darvin Ham n'était pourtant pas le plus chevronné des candidats. Sa première expérience en tant qu'entraîneur dans la ligue a démarré en 2011, chez les... Lakers. Pendant deux saisons assez tourmentées, il fut successivement l'adjoint de Mike Brown, Bernie Bickerstaff et Mike D'Antoni. Il a ensuite rejoint le staff de Mike Budenholzer, alors coach d'Atlanta (2013-2018), qui l'a conservé chez les Bucks.

Miami arrache un match 7 contre Boston

Jimmy Butler a inscrit 47 points vendredi face aux Celtics
Jimmy Butler a inscrit 47 points vendredi face aux CelticsImage: KEYSTONE/AP/Michael Dwyer

Un septième match sera nécessaire pour départager Miami et Boston en finale de la Conférence Est de NBA.

Dos au mur mais le mors aux dents, le Heat est allé s'imposer 111-103 vendredi chez les Celtics pour égaliser à 3-3 dans la série.

L'avantage du parquet n'est pas une garantie de succès. Pourtant poussés par leurs fans, les Celtics en ont fait l'amère expérience dans leur TD Garden, deux jours après avoir nettement dominé les débats en Floride lors de l'acte V.

Miami a mené quasiment de bout en bout. Ombre de lui-même 48 heures plus tôt, visiblement diminué par son inflammation chronique d'un genou, la star du Heat Jimmy Butler a réagi en champion. Il a inscrit 47 points (son meilleur total dans un match de play-off) en 46 minutes, soit quasiment l'intégralité de la rencontre.

Butler a porté Miami à bout de bras quand la victoire semblait devoir échapper à la franchise floridienne à force de coups de boutoir de Boston en fin de match, dans le sillage de Jayson Tatum (30 points, 9 rebonds). Mais toute l'équipe du Heat s'est mise au diapason: auteur de 0 point lors du match no 5, Kyle Lowry a ainsi répondu de la meilleure des façons (18 points, 10 assists).

Colorado sort les Blues et défiera Edmonton en finale à l'Ouest

Darren Helm a inscrit le but de la qualification pour l'Avalanche
Darren Helm a inscrit le but de la qualification pour l'AvalancheImage: KEYSTONE/AP/Jeff Roberson

Colorado a rejoint Edmonton en finale de la Conférence Ouest de NHL. L'Avalanche est allée s'imposer 3-2 à St. Louis vendredi pour remporter la série 4-2.

Menée 1-0 puis 2-1 dans cet acte VI, la franchise de Denver a forcé la décision à 5''6 de la fin du temps réglementaire sur un but - son premier dans ces play-off - du centre Darren Helm. J.T. Compher avait signé les deux premières réussites de l'Avalanche.

Colorado a survolé les débats dans cette partie, réussissant pas moins de 39 tirs cadrés (13 dans chaque tiers). Auteurs de 20 tirs cadrés seulement, les Blues ont pu rester dans le match avant tout grâce aux 36 parades de leur portier Ville Husso.

L'Avalanche, qui a gagné la Coupe Stanley en 1996 et en 2001 (la deuxième fois avec le gardien fribourgeois David Aebischer comme doublure de Patrick Roy), disputera sa première finale de Conférence depuis 2002. Le premier affrontement avec les Oilers de Connor McDavid est programmé mardi.

Leclerc le plus rapide aux essais libres

Image: KEYSTONE/AP/Manu Fernandez

L'enfant du pays Charles Leclerc (Ferrari) a de nouveau réalisé le meilleur temps de la 2e séance d'essais libres du GP de Monaco, 7e manche du Championnat du monde de Formule 1, à Monte-Carlo.

En 1'12''656, le pilote de la Scuderia a devancé son coéquipier, l'Espagnol Carlos Sainz Jr, de 44 millièmes.

Plus loin, les Red Bull du Mexicain Sergio Pérez, troisième, et du Néerlandais Max Verstappen, actuellement leader du championnat, pointent respectivement à 0''379 et 0''447 de l'homme fort de la journée.

Plus tôt dans l'après-midi, le Monégasque avait déjà signé le meilleur temps des essais libres 1.

Le septuple champion du monde britannique Lewis Hamilton (Mercedes) s'est classé 12e, loin derrière son coéquipier George Russell, 6e.

En difficults depuis le début de la saison, le Français Pierre Gasly (AlphaTauri) semble avoir repris quelques couleurs à Monaco puisque qu'il arrache de 7e temps à l'issue de la journée, devant l'Alpine de l'Espagnol Fernando Alonso.

Les essais libres 2 ont par ailleurs été marqués par un crash de l'Australien Daniel Ricciardo. Il a endommagé sa monoplace dans le virage de la Piscine après avoir perdu le contrôle de sa McLaren, sur le port de la Principauté.

Les essais libres 3 sont programmés à 13h00 samedi, avant les qualifications à 16h00.

[NON TEXTÉ] Des supporters du FC Sion saccagent les toilettes du stade du Wankdorf

Plus d'articles sur le sport

Salah-Mané: comment naît une telle complicité? Un duo suisse raconte

Link zum Artikel

«Tout ce bordel pour quatre ou cinq Russes exclus de Wimbledon»

Link zum Artikel

Brillants en poule, sortis en 1/4: les Suisses sont des bluffeurs

Link zum Artikel

Le tennis a chassé les pères fouettards et surveille les bavards

Link zum Artikel

«Un jour héros national, un jour évadé fiscal.» Ainsi fut Tsonga

Link zum Artikel

«La Suisse championne du monde? C'est l'année ou jamais!»

Link zum Artikel

Le vélodrome de Granges est taillé pour les records de l'heure

Link zum Artikel

Wawrinka: «Je sais que je retrouverai mon niveau, j'en suis sûr!»

Link zum Artikel

«C'est une faute grave de Servette d'avoir aligné Omeragic à Sion»

Link zum Artikel

Voici notre onze idéal en Super League (et il y a deux Servettiens)

Link zum Artikel

Mbappé a-t-il eu raison? L'aimez-vous encore? Dites-nous tout!

Link zum Artikel

Stan Wawrinka avant Roland-Garros: «J'ai une vision à très long terme»

Link zum Artikel

«J'ai un rencard Tinder»: les pires excuses entendues pour rater le foot

Link zum Artikel

Nicola Spirig veut battre un record et fait grincer les puristes

Link zum Artikel

Le football suisse a encore inventé une formule hallucinogène

Link zum Artikel

Qui est le meilleur de tous les temps? Un savant fou a trouvé

Link zum Artikel

Andres Ambühl, le paysan grison devenu une légende du hockey suisse

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
En ski de fond, hommes et femmes prennent le chemin de l'égalité
La Fédération internationale de ski doit valider ce jeudi un nouveau point de règlement: les deux sexes s'aligneront sur les mêmes distances. Une révolution pour la discipline.

Ce jeudi, c'est jour de congrès pour la Fédération internationale de ski (FIS). Un jour historique pour le ski de fond, puisque c'est à cette occasion que la FIS validera définitivement un nouveau point de règlement: hommes et femmes s'aligneront sur les mêmes distances...

L’article