DE | FR
Le défenseur du FC Sion David Wesley marque le 2-1 et saute dans les bras de son entraineur Paolo Tramezzani.
Le défenseur du FC Sion David Wesley marque le 2-1 et saute dans les bras de son entraineur Paolo Tramezzani.Image: KEYSTONE
Sport en direct

Sion, LHC et Genève-Servette gagnent +++ Feuz troisième

Elles sont là, elles sont fraîches! Les infos sportives à ne pas rater.
13.10.2021, 05:3027.11.2021, 22:24
team watson / ats

Un 53e podium pour Feuz, battu par les Autrichiens

Beat Feuz a cueilli samedi son 53e podium en Coupe du monde, le 41e en descente
Beat Feuz a cueilli samedi son 53e podium en Coupe du monde, le 41e en descenteImage: KEYSTONE/AP/Frank Gunn

Beat Feuz s'est offert son 53e podium en Coupe du monde lors de la première descente de l'hiver samedi à Lake Louise, où Marco Odermatt a décroché un superbe 4e rang.

Mais les Suisses ont dû laisser la vedette à leurs grands rivaux autrichiens, auteurs d'un doublé grâce à Matthias Mayer (1er) et Vincent Kriechmayr (2e).

Vainqueur en 2017 sur la piste canadienne, Beat Feuz a perdu toute chance de cueillir un 16e succès sur le Cirque blanc sur les 23 premières secondes du parcours. L'Emmentalois de 34 ans accusait ainsi respectivement 0''29 et 0''32 de retard sur Matthias Mayer et Vincent Kriechmayr au premier pointage intermédiaire.

En glisseur hors pair, le vainqueur des quatre derniers Globes de cristal de la discipline a fini très fort. Mais pas suffisamment pour espérer un meilleur sort: il échoue à 0''35 du double champion olympique Matthias Mayer, qui s'est offert à 31 ans une 11e victoire en Coupe du monde, et à 0''12 de Vincent Kriechmayr.

Beat Feuz, qui rêve de conquérir un premier titre olympique en février à Pékin, saura néanmoins de satisfaire de ce podium. Avec désormais 41 places dans le top 3 à son actif en descente, il est l'égal des légendaires Franz Klammer et Peter Müller. Il devait logiquement les dépasser cette saison.

Odermatt à 0''05 de Feuz

Parti avec le dossard no 2, Marco Odermatt a pour sa part compris sitôt la ligne d'arrivée franchie qu'il avait réussi une performance de choix. Battu de 0''17 par Vincent Kriechmayr, le Nidwaldien de 24 ans a ensuite vu Beat Feuz le devancer de 0''05 seulement. De quoi confirmer ses progrès constants dans la discipline.

La simple lecture de ses résultats obtenus en descente à Lake Louise en atteste: 51e en 2018, 17e en 2019, Marco Odermatt décrochera très bientôt son premier podium dans la discipline-reine. Il peut déjà se réjouir d'afficher cinq top 10 consécutifs en descente, sa 4e place des Mondiaux de Cortina incluse.

Munich gagne et reste en tête à une semaine du "Klassiker"

Image: KEYSTONE/EPA/FOCKE STRANGMANN

Le Bayern a souffert samedi pour battre l'avant-dernier Bielefeld (1-0) grâce à un but de Leroy Sané, mais ce succès lui permet de rester en tête de la Bundesliga avec un point d'avance sur Dortmund.

Les Bavarois défendront leur première place dans la Ruhr samedi prochain, pour le premier "Klassiker" Dortmund-Munich de ce championnat 2021-2022.

A domicile contre Bielefeld, les stars bavaroises Robert Lewandowski, Thomas Müller, Kingsley Coman ou Serge Gnabry se sont créé d'innombrables occasions, mais soit ils ont été maladroits, soit ils ont buté sur un gardien, Stefan Ortega, en état de grâce.

Sané a fini par trouver la faille après 71 minutes de jeu d'un superbe tir tendu lointain (1-0). Lewandowski, qui avait marqué au moins un but lors de dix des douze premiers matches de la saison, est pour une fois resté muet.

Avec un but d'Erling Haaland, de retour de blessure, Dortmund s'est imposé 3-1 samedi à Wolfsburg, avec Kevin Mbabu, rentré en cours du jeu. Dans l'antre des "Loups", le Borussia Dortmund avec Manuel Akanji et le portier Gregor Kobel a retourné le match grâce à Emre Can (1-1, 35e sur pénalty) et à Donyell Malen (2-1, 55e), après avoir encaissé un but après une minute trente de jeu par Wout Weghorst (1-0, 2e).

En fin de match, le prodige norvégien Erling Haaland a fait son retour après plus de cinq semaines de blessures. Il a marqué d'un magnifique "Kung Fu" dans la surface moins de dix minutes après son entrée en jeu (3-1, 81e), portant son total cette saison à 10 buts pour sept matches disputés.

Le Lugano-express est lancé

Le Grasshopper Leo Bonatini devance le Luganais Jonathan Sabbatini.
Le Grasshopper Leo Bonatini devance le Luganais Jonathan Sabbatini.Image: KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER

Lugano est inarrêtable en Super League. Vainqueurs 1-0 sur la pelouse de Grasshopper, les Tessinois ont fêté leur quatrième succès consécutif et ont rejoint Bâle à la deuxième place du classement.

Un but d'Olivier Custodio à la 79e après un service de Numa Lavanchy a permis aux Luganais d'empocher trois points. Les joueurs de l'entraîneur Mattia Croci-Torti se sont créé plusieurs occasions de but, bien repoussées par le portier André Moreira ou par sa transversale.

Mais il est juste aussi de dire que l'un des principaux artisans du succès tessinois fut le gardien Amir Saipi. Arrivé en septembre en provenance du FC Schaffhouse, le portier de la Suisse M21 a réussi plusieurs parades de grande classe.

Les Tessinois passeront un nouveau test mercredi contre les Young Boys dans un match à rattraper. Mais ils joueront leur match le plus important ce dimanche dans les urnes avec la votation concernant leur nouveau stade.

Juventus rechute contre l'Atalanta Bergame et s'éloigne de la C1

Zapata a inscrit le but de la victoire pour l'Atalanta
Zapata a inscrit le but de la victoire pour l'AtalantaImage: KEYSTONE/EPA/MASSIMO RANA

La Juventus s'est inclinée 1-0 devant l'Atalanta de Remo Freuler samedi à Turin lors la 14e journée de Serie A, manquant l'occasion de se rapprocher des places qualificatives pour la C1.

Alors qu'ils avaient l'occasion de revenir à un point de leur adversaire du soir, les hommes de Massimiliano Allegri pointent à la 6e place provisoire, à sept unités de la 4e, la dernière à offrir un ticket pour la Ligue des champions. Une 4e place occupée par l'Atalanta, qui a forcé la décision sur un but de Duvan Zapata.

Les deux victoires successives en Serie A sur le terrain de la Lazio Rome (2-0) et contre la Fiorentina (1-0) avaient relancé la Juventus après un début de saison contrasté. L'éclatant revers à Chelsea (4-0) en Ligue des champions mardi et cette défaite contre l'Atalanta ont remis en lumière ses difficultés structurelles.

Liverpool sur sa lancée, Arsenal se relance

Image: KEYSTONE/EPA/PETER POWELL

Irrésistible depuis le retour de la trêve internationale, Liverpool a sèchement dominé Southampton (4-0), samedi pour la 13e journée de Premier League.

De son côté, Arsenal est reparti de l'avant en battant la lanterne rouge Newcastle (2-0).

4-0 contre Arsenal, 2-0 contre Porto en Ligue des champions, dans un match sans enjeu pour eux, mercredi, et 4-0 contre Southampton, Liverpool enchaîne les victoires faciles et s'empare provisoirement de la deuxième place à un point de Chelsea qui reçoit Manchester United dimanche.

Face à Southampton, 14e, les choses n'ont pas traîné, avec l'ouverture du score la plus rapide de la saison, après 97 secondes de jeu seulement, par Diogo Jota servi par Andy Robertson, qui avait été magnifiquement lancé par Sadio Mané.

Jota s'est ensuite offert un doublé grâce à un bon ballon de Mohamed Salah, qu'il n'a eu qu'à pousser au fond (2-0, 32e).

Cinq minutes plus tard, Thiago Alcantara a tué tout suspens (3-0, 37e), avant que Virgil van Dijk ne marque, contre son ancien club, son premier but depuis plus d'un an, au début du second acte (4-0, 52e).

Avec une attaque flamboyante et une défense intraitable, les Reds ont de quoi préparer en toute sérénité le derby à Everton, mercredi.

Arsenal enfonce Newcastle

Après le faux-pas contre Liverpool (4-0) la semaine passée, les Gunners sans Xhaka, toujours blessé, se sont remis dans le bon sens en disposant facilement de Magpies courageux mais limités offensivement.

Grâce à ce succès, Arsenal consolide sa cinquième place, devancé uniquement à la différence de but par West Ham (4e), qui se rend à Manchester City dimanche.

Du côté des Magpies avec Fabian Schär, malgré le retour d'Eddie Howe sur le banc, après avoir été testé positif au Covid-19, les progrès ne sont pas évidents.

Nouveau top 15 pour Fähndrich, Johaug battue

Image: KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

Douzième du sprint la veille, Nadine Fähndrich a signé samedi son deuxième top 15 en deux courses de Coupe du monde disputées cet hiver.

La Lucernoise s'est classée 14e du 10 km classique de Kuusamo, dans lequel la reine Therese Johaug a été battue.

Nadine Fähndrich a concédé 1'05''2 à la gagnante, la Suédoise Frida Karlsson (22 ans), qui s'offre son deuxième succès à ce niveau. Deuxième Suissesse engagée sur la neige finlandaise, la spécialiste de sprint Laurien van der Graaff n'a pu faire mieux qu'un 46e rang, à 2'23''0 de Frida Karlsson.

Therese Johaug doit quant à elle se contenter de la 2e place, à 13''7 de la Suédoise. La Norvégienne de 33 ans, triple championne du monde sur la distance, n'avait plus été battue en Coupe du monde dans un 10 km classique avec départs échelonnés depuis... mars 2015!

Les bureaux de la Juventus perquisitionnés

Image: KEYSTONE/AP/Matt Dunham

La police financière italienne a perquisitionné vendredi les bureaux de la Juventus de Turin.

Les autorités enquêtent sur de fausses communications du club et sur l'établissement de factures pour des transactions inexistantes, a indiqué le parquet de Turin.

Selon le parquet, les policiers ont cherché vendredi après-midi au siège du club à Milan et à Turin des documents liés aux bilans des années 2019 à 2021 et à l'achat de joueurs. Le club n'a pas souhaité commenter les faits samedi matin.

Selon le parquet, la direction du club et les managers des domaines sportif et financier sont dans le collimateur de la justice. Les enquêteurs examinent entre autres différents transferts de joueurs et le recours aux services de conseillers impliqués dans les transactions. L'enquête, nommée "Prisma", a démarré en mai.

Cologna 24e sur 15 km classique à Kuusamo

Image: KEYSTONE/MICHAEL BUHOLZER

Dario Cologna n'a pas signé d'exploit dans le 15 km classique de Kuusamo samedi.

Le Grison de 35 ans a terminé 24e d'une épreuve remportée par le Finlandais Iivo Niskanen devant les Russes Alexey Chervotkin et Alexander Bolshunov, cassant l'un de ses bâtons dans le dernier tiers de la course.

Tout juste remis d'une blessure à un genou subie fin octobre, Dario Cologna a concédé 1'31''2 au vainqueur. Le quadruple champion olympique pointait néanmoins déjà en dehors du top 20 après 5 km. Il n'a décidé qu'au dernier moment d'entamer son ultime saison de Coupe du monde à Kuusamo, où il n'avait pas disputé le sprint vendredi.

Meilleur Suisse, Dario Cologna est même le seul fondeur helvétique à avoir pu inscrire des points dans une épreuve disputée par un froid glacial (-16°!). Le Valaisan Candide Pralong a ainsi perdu plus de 2'40'' sur le vainqueur, se contentant d'une 59e place.

FCZ: Le coach André Breitenreiter positif au Covid-19

Image: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Entraîneur du FC Zurich, André Breitenreiter a été testé positif au Covid-19. Le technicien allemand doit céder les rênes de l'équipe à son assistant Darius Scholtysik dimanche face à Young Boys.

André Breitenreiter s'est soumis à un test après s'être senti mal vendredi matin. L'Allemand de 48 ans a pourtant été vacciné comme d'ailleurs l'ensemble de l'équipe zurichoise, précise dans un communiqué le leader de Super League.

Fanny Smith 2e en ouverture de saison

Image: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Fanny Smith devra patienter avant de fêter son 30e succès en Coupe du monde. La Vaudoise a néanmoins décroché samedi son 57e podium en terminant 2e en ouverture de saison à Zhangjiakou/Secret Garden.

Victorieuse de son troisième Globe de cristal lors de l'exercice 2020/21, Fanny Smith n'a rien pu faire face à sa grande rivale Sandra Näslund sur la piste qui accueillera les épreuves olympiques dans moins de trois mois. Elle a été devancée par la Suédoise tant en demi-finale qu'en finale.

La Villardoue de 29 ans a même dû s'arracher pour accrocher la 2e place en finale. Seulement 4e à mi-parcours, elle a pu dépasser la Française Marielle Berger Sabbatel (3e) et l'Autrichienne Katrin Ofner (4e) pour échouer finalement sur les talons de l'impressionnante Sandra Näslund.

Fanny Smith est la seule représentante de Swiss-Ski à s'être illustrée samedi en Chine. Sixtine Cousin, Talina Gantenbein et Sanna Lüdi ont échoué dès les quarts de finale chez les dames, alors que les six Suisses en lice chez les messieurs - parmi lesquels le Vaudois Romain Détraz - ont été éliminés en 8es de finale déjà.

Josi atteint la barre des 20 points, en 20 matches

Image: KEYSTONE/AP/Mark Humphrey

Roman Josi a brillé vendredi pour son 700e match de saison régulière en NHL. Le capitaine des Nashville Predators a réussi un but et un assist dans un match gagné 4-2 face aux Devils.

Le défenseur bernois a ouvert la marque à la 8e minute, sur un tir du poignet, avant d'être crédité d'un assist sur le 2-0 signé Philip Tomasino à la 24e. Désigné première étoile de cette rencontre, il en est désormais à 20 points (7 buts, 13 assists) dans cet exercice 2021/22, en 20 matches disputés!

La soirée fut forcément moins belle pour les Devils de Nico Hischier et Jonas Siegenthaler, qui ont perdu cinq de leurs six dernières rencontres. "C'est probablement le plus mauvais match que l'équipe a livré sous mes yeux", a lâché leur coach Lindy Ruff. "Nous n'étions pas du tout dans le match", a souligné Nico Hischier.

Nino Niederreiter et Kevin Fiala se sont également illustrés. Le Grison a réalisé un assist lors d'un match gagné 6-3 par Carolina à Philadelphie, où les Canes ont cueilli leur 15e succès de la saison en 19 sorties. Le St-Gallois a lui aussi signé un assist dans une rencontre remportée 7-1 par Minnesota face à Winnipeg.

Septième victoire de suite pour Capela et les Hawks

Image: KEYSTONE/AP/Brandon Dill

Clint Capela et les Hawks tiennent la grande forme.

Atlanta est allé s'imposer 132-100 à Memphis pour cueillir sa septième victoire d'affilée en NBA, grâce notamment aux 23 points et 17 rebonds de son intérieur genevois.

La tâche des Hawks a certes été facilitée par la sortie sur blessure dès le premier quart-temps du meneur-vedette des Grizzlies Ja Morant. Touché au genou gauche, celui-ci a passé moins de 10' sur le parquet, inscrivant 2 points.

N'empêche que les Hawks ont sorti le grand jeu à Memphis. Ces 132 points inscrits constituent leur record de la saison. Comme le sont les 23 points et 17 rebonds de Clint Capela, qui a rentré 11 de ses 14 tirs vendredi soir. Le Meyrinois a également réussi 3 contres et 2 passes décisives, pour un différentiel de +33.

Trae Young s'est quant à lui fait l'auteur de 31 points et 10 assists pour les Hawks, qui ont gagné leurs sept derniers matches avec une marge d'au moins 10 points. Vendredi, ils ont pris le large dans un troisième quart remporté 43-17, ce qui a permis au coach Nate McMillan de reposer son cinq de base dans l'ultime période.

Fribourg et Bienne par les poils, Lausanne battu à Berne

Gregory Sciaroni a inscrit le 3-2 pour Berne
Gregory Sciaroni a inscrit le 3-2 pour BerneImage: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

Fribourg est à nouveau seul en tête de la National League. Les Dragons ont dominé Lugano 4-3 ap grâce à un but de Marchon en prolongation.

Mais Fribourg a tremblé. Parce que Fribourg a peut-être cru trop tôt que la partie était gagnée. Il faut dire qu'après le premier tiers, les Dragons menaient 3-0 grâce à Jecker, Brodin et Jörg. Mais les Tessinois n'ont pas abdiqué et leur chance a tourné. Loeffel a ouvert les vannes bianconeri à la 29e. Puis Arcobello a réduit le score à la 34e. Et enfin à la 45e, c'est Fazzini qui a égalisé en jeu de puissance.

C'est d'ailleurs dans ces moments que l'on repense aux mots des joueurs fribourgeois disant que les parties durent 60 minutes et pas seulement un ou deux tiers. Par chance, Berra & Cie ont pu aller en prolongation. Une prolongation qui aurait sans doute dû tourner à l'avantage des hommes de McSorley qui ont bénéficié d'un jeu de puissance à la 63e pour un surnombre fribourgeois. Mais en contre, les Dragons ont pu aller battre Schlegel une quatrième fois et repartir du Tessin avec deux points et la place de leader.

Lausanne s'enfonce

En visite dans la capitale, le LHC a essuyé son quatrième revers de rang. Les Vaudois se sont inclinés 3-2 alors qu'ils menaient 2-1 au terme de la période initiale. Seulement cela n'a pas suffi à juguler les assauts bernois. Mais ce qui a le plus déçu dans les rangs vaudois, c'est l'absence de fond de jeu. Comme une impression de voir un ensemble qui ne joue pas la même partition

Au niveau des situations spéciales dans les rangs lausannois, c'est un peu deux salles deux ambiances. A savoir que le box-play tient la route et a su déjouer l'avantage numérique bernois. Mais le power-play a plongé les supporters dans une morosité folle tant l'exécution a manqué de tranchant.

Les hommes de John Fust auront l'occasion d'effacer cette défaite en recevant Berne samedi soir pour une revanche espérée dans les esprits vaudois.

Bienne oui, Ajoie non

Bienne est passé par tous les états d'âme à domicile contre Ambri. Les Seelandais l'ont emporté 3-2, mais il y a eu plusieurs moments. Les joueurs de Törmänen ont rapidement pris l'ascendant avec deux buts inscrits avant la 8e minute. Seulement cet avantage est traître en hockey et les Léventins sont revenus à égalité juste avant la deuxième pause. Heureusement toutefois, Fabio Hofer a su trouver la faille à la 57e tandis que deux Tessinois étaient sur le banc des pénalités.

Ajoie a espéré signer une septième victoire en accueillant Rapperswil. Mais au final, les Saint-Gallois ont eu le dernier mot pour un succès 5-2. Menés 2-1 à la 33e après une réussite d'Asselin, les Lakers ont montré les muscles et adressé 32 tirs lors des deux dernières périodes. Les pénalités ont coûté cher aux Jurassiens. Alors qu'il y avait encore 2-2, les joueurs de Gary Sheehan ont écopé de deux punitions et Rapperswil ne s'est pas privé d'en profiter. Quelle séquence pour les Lakers qui pointent au 3e rang au classement.

Zoug s'impose chichement. Le champion a lui aussi dû recourir au temps supplémentaire pour se débarrasser de Langnau. Un succès 3-2 ap obtenu grâce à une réussite de Lino Martschini.

Précieux succès des Suissesses à Palerme

Image: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

L'équipe de Suisse féminine a fait un premier pas vers la Coupe du monde 2023.

La sélection de Nils Nielsen est allée s'imposer 2-1 vendredi à Palerme face à l'Italie, sa grande rivale dans le groupe G des qualifications.

Les Suissesses ont ainsi décroché leur cinquième succès en cinq sorties dans ces éliminatoires, infligeant sa première défaite à une Squadra Azzurra qui n'avait jusque-là pas encaissé le moindre but. Les deux équipes se retrouveront le 12 avril, en territoire helvétique.

Une transversale à la 96e

Gaëlle Thalmann et ses coéquipières ont tremblé jusqu'au bout sur la pelouse sicilienne. Menée 2-0 après à peine 20 minutes de jeu, l'Italie a en effet débloqué son compteur à la 60e, sur un tir de Barbara Bonansea dévié par Luana Bühler qui a pris à contre-pied la gardienne fribourgeoise.

Les quarts de finaliste du Mondial 2019 - dont la coach Melina Bertolini a dû composer sans plusieurs joueuses testées positives au Covid-19 - ont ensuite exercé une nette domination. Mais la défense helvétique a tenu bon, même si elle s'est fait quelques frayeurs à la... 96e lorsqu'un tir de Bonansea a heurté la transversale.

Un début de match parfait

Les Suissesses auraient pu (dû?) s'éviter ses sueurs froides. Les protégées du coach Danois Nils Nielsen ont en effet réussi une première mi-temps de rêve marquée par deux buts de la tête signés Coumba Sow (9e) et Ana Maria Crogorcevic (20e), laquelle avait réussi la passe décisive sur le 1-0.

La sélection helvétique s'est mise en danger toute seule, manquant plusieurs opportunités de "tuer" le match. Svenja Fölmli a ainsi trouvé les montants du but italien à la 50e. Et Ramona Bachmann, autrice du centre ayant amené le 2-0, a manqué de peu son face-à-face avec la gardienne italienne Laura Giuliani à la 57e.

Mais les Suissesses n'auront pas à regretter ces occasions gâchées. Elles s'envoleront le coeur léger dimanche vers la Lituanie, où elles chercheront à poursuivre mardi leur parcours sans faute dans ces qualifications. Elles avaient dominé les Baltes 4-1 à Thoune en ouverture de cette campagne.

Le Portugal et l'Italie pourraient s'affronter en barrages

L'Italie de Roberto Mancini pourrait bien affronter le Portugal en barrages du Mondial
L'Italie de Roberto Mancini pourrait bien affronter le Portugal en barrages du MondialImage: KEYSTONE/EPA/ETTORE FERRARI

Deuxième du groupe C des éliminatoires derrière la Suisse, l'Italie devra peut-être écarter le Portugal de la route menant à la Coupe du monde 2022 au Qatar.

Le pire scénario s'est donc dessiné pour les Transalpins, champions d'Europe en titre, et les Lusitaniens, vainqueurs de l'Euro 2016. Squadra Azzurra et Selaçao sont appelées à s'affronter en "finale" des barrages, dont le tirage au sort a été effectué vendredi.

Placés tous les deux dans la "voie C", l'Italie et le Portugal se mesureront respectivement à la Macédoine du Nord et à la Turquie au 1er tour de ces play-off. Parmi les autres affiches, à signaler un Russie-Pologne programmé dès le 1er tour. Le vainqueur de ce duel se mesurera ensuite à la Suède ou à la République tchèque.

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
C'est quoi cette agitation autour de Lausanne - Servette?
Train spécial, tribune pleine, frénésie sur les réseaux sociaux: les supporters genevois préparent le derby de dimanche dans une effervescence rare. Alors que l'enjeu est somme toute banal...

Il paraît qu'à Genève, on ne parle que de «ça». «Quand on ne râle pas contre le brouillard», admet une grande figure locale (étymologiquement, une grande gueule). Ça? Le match qui, dimanche à 16 h 30, oppose Lausanne, neuvième du classement, à Servette, sixième (😲). Le tout sous une vilaine bise et une sacrée cramine, dans les bien-nommées Plaines-du-Loup lausannoises, avec une pelouse en plastoc. Et on voudrait nous faire croire que «ça» sera le Brésil (🤪)?

L’article