DE | FR
Image: KEYSTONE
Sport en direct

Liverpool cartonne +++ Lugano engage Hudacek

Elles sont là, elles sont fraîches! Les infos sportives à ne pas rater.
13.10.2021, 05:3016.10.2021, 15:58
team watson / ats

Liverpool et Firmino écrasent Watford et prennent les commandes

Image: KEYSTONE/EPA/ANDREW YATES

Avec un triplé de Roberto Firmino, Liverpool a gâché les débuts de Claudio Ranieri sur le banc de Watford en allant écraser les Hornets (5-0), samedi, en ouverture de la 8e journée de Premier League.

Avec 18 points, les Reds ont 2 longueurs d'avance sur Chelsea, qui dispute un derby londonien à Brentford en fin d'après-midi (18h30) et ils se placent hors de portée des deux Manchester, d'Everton et de Brighton avec 4 points d'avance. Le Sénégalais Sadio Mané a inscrit son 100e but en Premier League d'un merveilleux extérieur du droit.

Pour Watford, qui a limogé son entraîneur Xisco Munoz au début de la trêve internationale pour le remplacer par Ranieri, le choc psychologique attendra. Avec 7 points, le club se place provisoirement 15e.

Note:

sera actualisé

Lugano engage Libor Hudacek

Image: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Lugano annonce l'arrivée d'un nouveau renfort étranger. Le club entraîné par Chris McSorley a engagé l'attaquant slovaque Libor Hudacek (31 ans) jusqu'au terme de la saison.

Vice-champion du monde en 2012 avec l'équipe de Slovaquie, Libor Hudacek n'est pas un inconnu en Suisse. Il avait en effet brièvement défendu les couleurs du Lausanne Hockey Club durant l'exercice 2020/21, réussissant 3 points en 4 matches avant de devoir mettre fin à sa saison sur blessure au début du mois de mars.

L'Argovienne Anina Wildi gravement blessée

Image: KEYSTONE/ALEXANDRA WEY

Coup dur pour Anina Wildi et l'équipe de Suisse dames.

L'Argovienne s'est fracturé le bassin lors d'un entraînement à la poutre et doit renoncer aux championnats du monde qui débutent lundi à Kitakyushu.

Anina Wildi (18 ans) s'est blessée à la réception d'un salto. Elle rentrera dès que possible en Suisse afin de subir de nouveaux examens et de déterminer les mesures thérapeutiques à prendre, précise la Fédération suisse (FSG) dans un communiqué.

Seules deux Suissesses, Lilli Habisreutinger (17 ans) et Stefanie Siegenthaler (23 ans), seront donc finalement en lice au Japon. L'équipe helvétique affiche de maigres ambitions après la retraite de Giulia Steingruber.

Quatre joueurs suspendus pour un match

Chris Baltisberger (Zurich Lions/14) est suspendu pour un match
Chris Baltisberger (Zurich Lions/14) est suspendu pour un match
Image: KEYSTONE/PATRICK B. KRAEMER

Pas moins de quatre joueurs ont été suspendus pour des gestes commis vendredi soir en National League.

Dominic Lammer (Rapperswil-Jona), Chris Baltisberger (Zurich Lions), Julian Walker (Lugano) et Mathieu Vouillamoz (Genève-Servette) écopent tous d'un match de suspension.

Dominic Lammer et Mathieu Vouillamoz se sont fait l'auteur d'une charge avec la crosse, face respectivement aux Zurich Lions et à Fribourg-Gottéron. Chris Baltisberger est sanctionné pour une charge à la tête, Julian Walker pour un coup de tête lors du derby tessinois.

Lammer, Baltisberger et Walker devront s'acquitter d'une amende de 2500 francs, alors que la facture de Vouillamoz est moins salée (1000 francs).

Fiala buteur face à Anaheim

Image: KEYSTONE/AP/Johm McCoy

Comme Roman Josi et Nino Niederreiter, Kevin Fiala a trouvé le chemin des filets dès son premier match de la saison en NHL.

L'attaquant saint-gallois a inscrit le 1-1 pour Minnesota, qui est allé s'imposer 2-1 sur la glace des Anaheim Ducks.

Auteur de 42 points en 57 matches durant l'exercice 2020/21, Kevin Fiala a profité d'une superbe passe de Mats Zuccarello en supériorité numérique à la 38e. Le Wild a dominé les débats vendredi (43 tirs cadrés à 29) mais a marqué le 2-1 à 8'' seulement de la fin du temps réglementaire grâce à Marcus Foligno.

Les Devils de Nico Hischier et Jonas Siegenthaler ont eux aussi connu la victoire pour leur première partie dans ce championnat 2020/21. New Jersey s'est imposé 4-3 après prolongation devant les Chicago Blackhawks de Philipp Kurashev, grâce à un but inscrit par Jack Hughes après 57'' en overtime.

Les trois Suisses alignés vendredi à Newark sont restés "muets" dans cette partie, le capitaine des Devils Nico Hischier terminant la soirée avec un bilan de +1 et 3 tirs cadrés à son actif. A noter que le nouveau défenseur de New Jersey Dougie Hamilton a ouvert la marque après 17'' de jeu seulement.

Aucun top 25 en demi-finales, une première

Image: KEYSTONE/EPA/RAY ACEVEDO

Le Masters 1000 d'Indian Wells est le théâtre d'une première historique.

Aucun membre du top 25 du classement ATP ne s'est en effet qualifié pour les demi-finales, ce qui n'était jamais arrivé depuis l'apparition de ces tournois de cette catégorie en 1990.

C'est Taylor Fritz (ATP 39) qui a fini le travail en éliminant le champion olympique Alexander Zverev (ATP 4) dans le dernier quart de finale vendredi soir. L'Américain s'est imposé 4-6 6-3 7-6 (7/3) devant l'Allemand, qui a manqué deux balles de match dans un troisième set où il a mené 5-2 dont une sur son propre service.

Taylor Fritz (23 ans) disputera sa première demi-finale dans un Masters 1000, tout comme son prochain adversaire Nikoloz Basilishvili (ATP 36) qui a sorti Stefanos Tsitsipas (ATP 3) en quart. L'autre demi-finale doit mettre aux prises Grigor Dimitrov (ATP 28) et Cameron Norrie (ATP 26).

Genève a besoin du match parfait

Patrick Emond donne ses consignes mais cela ne suffit toujours pas
Patrick Emond donne ses consignes mais cela ne suffit toujours pas
Image: KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE

Neuvième défaite en dix matches pour un Genève-Servette qui ne trouve pas la solution. Battus 2-0 par le leader Fribourg, les Aigles doivent désormais réaliser une partie sans faute.

Genève-Servette à la recherche du match parfait. On dirait le titre d'un film d'aventures. La formule vient du coach Pat Emond: "On s'est bien préparé cette semaine. Le 2-0 est un peu sévère, sans enlever le mérite aux Fribourgeois. Mais un bon match ne suffit pas dans la situation où nous nous trouvons actuellement, on a besoin d'un match parfait."

C'est-à-dire un match sans erreurs défensives, comme sur le 1-0 de Jörg, par exemple. Parce que Genève n'a pas mal joué. Mais Genève a joué comme une équipe hésitante qui avait perdu huit de ses neuf dernières parties. En face, bouffi de confiance, Fribourg a surfé sur cette vague en jouant simple et en continuant à appliquer une recette qui fonctionne en ce moment avec des joueurs formant une véritable équipe.

"On avait demandé de serrer la défensive, ce qu'on a réussi à faire, poursuit Pat Emond. Je pense qu'on a eu nos chances de marquer, mais c'est comme au début de la saison, tout est difficile en attaque pour aller acheter nos goals. Je tiens à louer le travail des gars, je pense qu'ils se sont battus. C'est sûr que cette série négative est longue, mais ça ne sert à rien de nous apitoyer sur notre sort. Je ne m'arrête pas aux chiffres de cette série, d'autres le font à ma place. On doit se concentrer sur la partie de demain contre Rapperswil."

Après l'échec de Vouillamoz à l'aile des deux étrangers Filppula et Winnik, le Québécois avait choisi de placer Deniss Smirnovs. "Deniss a fait un match correct, mais ces jeunes doivent progresser, appuie Emond. Depuis le jour 1 ces gars ne sont pas placés dans les bonnes chaises. Ca fait qu'ils font ce qu'ils peuvent. C'a été bien pour certains et moins bien pour d'autres, mais à un moment donné quand tu achètes un vélo et que tu ajustes une roue, eh bien ça donne ça. Certains joueurs qui ont des habilités jouent comme si l'équipe était au complet alors qu'il manque des gars."

Même s'il n'y a pas de menace de relégation, cette crise genevoise pourrait avoir un impact à la tête de l'équipe. Interrogé en ce sens, le Québécois n'a pas épilogué: "Je veux m'en sortir, tout comme les joueurs. Mais je vais contrôler ce que je peux contrôler."

Infantino: "Que le football soit vraiment global"

Image: KEYSTONE/EPA

Le président de la FIFA Gianni Infantino a de nouveau prêché vendredi en faveur du Mondial biennal.

Le Valaisan, qui a entamé à Caracas une tournée sud-américaine, estime qu'il faut que "le football soit vraiment global".

"Notre devoir en tant que FIFA c'est de faire en sorte que le football soit vraiment global. Pour qu'il le soit, il faut analyser comment améliorer le football des sélections nationales (...) et il n'y pas de compétition qui se rapproche" du Mondial, a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse au stade olympique de Caracas.

"Le président de la FIFA est le président de 111 pays et chacun d'entre eux a le droit de rêver. Mais le rêve doit avoir une possibilité de se réaliser, parce que si tu dois rêver pour l'éternité, tu vas finir par faire autre chose", a encore estimé le patron du football mondial.

"Aujourd'hui, si on parle sans détour, quelles sont les possibilités réelles du Venezuela de participer au Mondial?", a lancé Infantino, rappelant que le pays de 30 millions d'habitants n'a jamais participé à une Coupe du monde et a très peu de chances d'y arriver dans les conditions actuelles.

Tout le monde doit y gagner

L'organisation plus régulière d'un Mondial, associée à l'augmentation déjà actée à partir de 2026 du nombre de participants de 32 à 48, donnerait ainsi selon lui davantage d'opportunité à des nations jusque-là mineures du football de prendre part à une Coupe du monde.

"La possibilité de réformer le calendrier avec un Mondial tous les deux ans, on l'a analysée du point de vue du football (.. ) c'est possible. Il y a beaucoup d'avantages, parce qu'on donne plus de possibilités à beaucoup plus de pays de participer", a-t-il assuré.

"Quand il a été décidé que le Mondial serait tous les quatre ans, il y a 100 ans environ, la FIFA comptait 40 pays. Il est temps d'analyser la question", a-t-il estimé, réitérant qu'une décision sera prise en "fin d'année". "Si on fait des changements, tout le monde doit être gagnant", a promis Infantino.

Qualifications regroupées ?

"Le prestige d'une compétition ne dépend pas de sa fréquence. Sinon on organiserait un Mondial tous les 40 ans. (Le prestige) dépend de la qualité de la compétition", a-t-il répondu, écartant tout risque de galvauder la Coupe du Monde.

Le président de la FIFA a aussi estimé que cette réforme pourrait permettre aux joueurs d'aborder le Mondial sur un pied d'égalité en réduisant les déplacements entre continents pour les joueurs sud-américains avec la mise en place de phases qualificatives regroupées.

"Des études montrent que voyager, avec le décalage horaire et le changement de climat, c'est mauvais", a dit le dirigeant de 51 ans. "Si Messi doit faire 350'000 km pour jouer un Mondial (en aller retour Europe-Amérique), et Cristiano Ronaldo 50'000... C'est normal que les Sud-Américains soient un peu plus fatigués que les Européens".

Infantino a notamment évoqué une statistique parlante: "Depuis 2002, le Brésil n'a pas gagné un match en phase à élimination directe, pas en phase de poule, contre un pays européen. Cela fait 20 ans, et c'est le Brésil!".

Le débat autour d'une Coupe du monde tous les deux ans a été lancé par l'ex-entraîneur Arsène Wenger, directeur du développement de la FIFA. Celui-ci préconise une compétition de sélections chaque année, en alternant Mondial et Euro, par exemple, pour la Confédération européenne.

Lausanne s'impose à Bienne

Image: KEYSTONE/PETER KLAUNZER

Bienne a cédé la tête de la National League vendredi soir.

Les hommes d'Antti Törmänen se sont inclinés 3-1 face à Lausanne dans le Seeland. Ecrasé 9-3 à Langnau, le promu Ajoie reste pour sa part scotché au dernier rang, à égalité avec Genève-Servette.

Dominateur dans la première période mais guère dangereux, Lausanne a parfaitement su se ressaisir après avoir concédé l'ouverture du score à moins d'une seconde de la première sirène sur un tir de Yannick Rathgeb. La troupe de John Fust a ainsi cueilli un troisième succès dans ses quatre dernières parties en championnat.

Christoph Bertschy a égalisé à 1-1 à 42 secondes de la fin d'un deuxième tiers largement dominé par le LHC (13 tirs cadrés à 3). Guillaume Maillard a donné l'avantage aux Vaudois à la 46e, Andrea Glauser scellant le score à 6 secondes de la fin. Le portier lausannois Tobias Stephan n'a eu que peu de travail à effectuer, réalisant 19 parades dont 11 dans l'ultime tiers.

La plus lourde défaite

Le fait d'évoluer avec quatre étrangers après les arrivées des Québécois Maxime Fortier et François Beauchemin n'a pas permis à Ajoie de mettre fin à sa série noire. Les Jurassiens ont concédé face à Langnau leur quatrième défaite d'affilée, la sixième dans leurs sept dernières sorties.

Langnau, qui n'avait également gagné qu'un seul de ses six précédents matches, a ouvert la marque après 72'' de jeu seulement grâce à Kay Schweri. Ce dernier s'est fait l'auteur d'un doublé, tout comme Alexandre Grenier et Anthony Huguenin.

Tim Wolf a cédé sa place devant le filet ajoulot à la 36e, après le 5-0, mais son remplaçant Viktor Östlund a lui aussi souffert en encaissant deux buts en 110 secondes. Fortier (38e et 51e) et Ueli Huber (47e) ont sauvé l'honneur jurassien, mais la troupe de Gary Sheehan a tout de même subi sa plus lourde défaite de la saison.

Ambri bat Lugano

Battu lors des deux premiers derbies tessinois de la saison - la dernière fois six jours plus tôt à Lugano (3-1) -, Ambri-Piotta a enfin pris le meilleur sur les "bianconeri" vendredi. Les Léventins se sont imposés 2-1 grâce à une réussite de Michael Fora à 102 secondes du terme. Le dernier match de la soirée a vu Rapperswil-Jona battre les Zurich Lions 3-1.

Genève en plein doute, Gottéron euphorique

Image: KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE

La série victorieuse de Fribourg-Gottéron en National League se poursuit. A domicile, les Dragons ont dominé Genève-Servette 2-0 pour signer leur huitième succès consécutif.

Qu'écrire qui n'a pas déjà été écrit sur cette équipe fribourgeoise en ce moment? Au fur et à mesure des matches, les joueurs de Christian Dubé ne perdent pas le cap. Et à la question de savoir quand les Dragons vont bien finir par tomber sur un os, la réponse est pour l'heure impossible à donner.

On imaginait que la venue d'Aigles en mal de points aurait de quoi poser des problèmes aux Fribourgeois. Que cet impérieux besoin d'aller mieux ferait jouer les Genevois avec un sentiment d'urgence pas forcément inutile. Or, la partie a ressemblé à ce que l'on voit depuis quelques semaines, avec un Fribourg en confiance et un Genève hésitant.

Cette fébrilité s'est matérialisée à la 15e lorsque Smons a pataugé à la ligne bleue avant de voir Marchon le déborder comme une génisse regardant passer le TGV. Après un premier tir de Sprunger sur Descloux, c'est Jörg qui a pu ouvrir la marque devant une cage presque déserte.

Le capitaine des Dragons s'est encore mis en évidence à la 34e avec un débordement initié par une feinte "à l'ancienne", enchaîné avec une passe parfaite pour DiDomenico. Après cette deuxième réussite fribourgeoise, les hommes de Pat Emond se sont montrés un peu plus incisifs et créatifs. Malheureusement, cette poussée n'a pas eu de répercussion au tableau d'affichage.

Un samedi crucial pour le GSHC

Pendant que les Dragons évoluent au-dessus des nuages, les Aigles continuent leur vol en rase-mottes. La réception de Rapperswil samedi aux Vernets revêt une importance critique pour Pat Emond. Même si le coach doit faire face à des absences importantes, force est de constater que le GSHC a besoin d'un électrochoc. On savait que les étrangers tiraient l'équipe, on a vu que les Servettiens avaient de la peine à régater avec des importés muets.

La présence de Smirnovs en première ligne avec Filppula et Winnik n'a pas eu l'effet escompté et avec l'absence de Miranda, on se demande bien qui Emond pourrait bien placer en compagnie de ses deux fers de lance. Peut-être que Joel Vermin serait une solution. Toujours est-il qu'il faudra bien trouver un moyen de se sortir de ce trou du côté du GSHC, qui en est à cinq défaites de suite.

Shiffrin va cumuler vitesse et technique

Mikaela Shiffrin veut cumuler technique et vitesse cet hiver
Mikaela Shiffrin veut cumuler technique et vitesse cet hiver
Image: KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

Mikaela Shiffrin veut de nouveau cumuler épreuves techniques et de vitesse, y compris aux JO de Pékin, a-t-elle expliqué vendredi.

L'Américaine s'était focalisée la saison dernière sur le slalom et le géant après une année 2020 cauchemardesque.

"Dans l'idéal, je suivrai le même programme que lors des années qui ont précédé la saison dernière", a confié à la presse la triple lauréate du gros Globe de cristal, qui excelle en technique mais a aussi remporté deux de ses 69 succès en Coupe du monde en descente et quatre en super-G.

Après une année 2020 sans victoire - une disette inédite depuis 2011 -, marquée par le décès brutal de son père en février puis par la pandémie et une blessure au dos, la skieuse du Colorado a décroché trois succès début 2021 (un en géant et deux en slalom). Elle garde dans le viseur le record de 86 victoires établi par Ingemar Stenmark.

Pour un 3e titre en slalom

Ses Mondiaux réussis en février dernier à Cortina d'Ampezzo, avec quatre podiums en quatre courses dont un titre en combiné, dessinent aussi son ambition pour les Jeux olympiques (4-20 février 2022). Elle visera à Pékin une troisième médaille d'or consécutive en slalom.

"Je veux disputer chaque course, si je me qualifie", a annoncé la championne, précisant néanmoins qu'il faudrait "réévaluer" son état physique comme mental en cours de saison, tant les Jeux sont à la fois épuisants et aléatoires.

"Dès que l'on atterrit, il y a le décalage horaire. Et ensuite il faut courir un jour, s'entraîner le suivant, courir de nouveau, s'entraîner, recourir", "le tout pendant deux ou trois semaines si l'on arrive plus tôt", sans pouvoir "planifier beaucoup de récupération".

Pression

Par ailleurs, notamment sur ces pentes chinoises que découvriront les concurrents, "la météo peut tout changer" et les possibilités de reprogrammation sont limitées. "Donc vous pouvez tout faire bien, être reposée, prête à y aller fort, et échouer totalement pour des raisons qui échappent à votre contrôle", a-t-elle expliqué.

D'où la "pression" particulière de l'événement, a poursuivi Mikaela Shiffrin. "Vous espérez aller aux Jeux", "l'apogée" d'une carrière sportive, "et pourtant c'est très inconfortable, tout le long", et "c'est une sorte de métaphore pour toute ma carrière", a raconté celle qui lutte pour rester "au sommet" de son sport.

La saison 2022 comportera 23 GP

La saison 2022 de F1 comportera 23 courses
La saison 2022 de F1 comportera 23 courses
Image: KEYSTONE/AP

La saison 2022 de F1 comptera 23 Grands Prix mais pas de course en Chine, selon un calendrier officialisé vendredi. Elle démarrera à Bahreïn le 20 mars pour se conclure à Abou Dhabi le 20 novembre.

Ce total de 23 courses, si la pandémie de coronavirus le permet, constituera un record qui aurait déjà dû être atteint en 2021 avant plusieurs annulations et reprogrammations.

Le mari d'Agnes Tirop interrogé par la police

Image: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

Le mari d'Agnes Tirop était interrogé vendredi après son arrestation la veille à Mombasa, a appris l'AFP de sources policières. Le meurtre de la prometteuse athlète de 25 ans a suscité l'émotion.

La police kényane a annoncé tard jeudi soir l'arrestation d'Emmanuel Rotich grâce à la détection de son téléphone portable dans cette ville côtière située à plusieurs centaines de kilomètres du lieu du drame.

Agnes Tirop, double médaillée mondiale du 10'000 m (en 2017 et 2019) et 4e des derniers Jeux olympiques de Tokyo sur 5000 m, a été retrouvée cette semaine poignardée au domicile du couple, à Iten, une ville d'altitude de l'ouest du Kenya où s'entraînent de nombreux coureurs de fond et demi-fond parmi lesquels Julien Wanders.

L'enquête se poursuit

Âgé d'une quarantaine d'années, M. Rotich est considéré par la police comme le principal suspect du meurtre. Il devait apparaître devant une cour vendredi mais en fin d'après-midi il se trouvait toujours au commissariat de Mombasa, où les policiers cherchaient à déterminer où son dossier serait traité.

"Nous l'avons toujours ici et l'enquête se poursuit", a déclaré David Mathiu, chef de la police du sous-comté de Changamwe, où le suspect est détenu. Un responsable de la police de Mombasa a pour sa part déclaré que ce dernier était interrogé sur place tandis qu'une équipe de police "collectait des preuves" dans la maison d'Iten.

Son téléphone était également analysé. Il sera présenté "devant la cour la semaine prochaine", a ajouté cette source. "Etant donné la tension sur le terrain à Iten, il est peu probable qu'il soit poursuivi là-bas", a-t-elle par ailleurs précisé.

Compétitions suspendues

La mort brutale d'Agnes Tirop, 2e des 10 km de Genève le 3 octobre dernier, a suscité l'émotion dans le pays et dans le monde de l'athlétisme. La fédération kényane a annoncé jeudi suspendre les compétitions pendant deux semaines, en l'honneur de Tirop et d'un autre coureur de fond, Hosea Mwok Macharinyang, récemment mort des suites de ce qui a été qualifié de suicide.

Frolik signe à Lausanne jusqu'en 2023

Image: KEYSTONE/MELANIE DUCHENE

Les rumeurs étaient bien fondées. No 10 de la draft 2006 de NHL, Michael Frolik débarque à Lausanne.

L'ailier tchèque de 33 ans s'est engagé jusqu'au terme de la saison 2022/23, a annoncé le LHC dans un communiqué.

Vainqueur de la Coupe Stanley 2013 avec Chicago, Michael Frolik a disputé 905 matches de NHL, réussissant 403 points au total. Le double médaillé de bronze des championnats du monde (2011, 2012) reste toutefois sur deux saisons compliquées, lui qui n'avait pas réussi à se faire une place au sein de l'effectif des Canadiens de Montréal durant l'exercice 2020/21.

"Le fait d'avoir joué plus de 900 matches en NHL en dit beaucoup sur les qualités évidentes de Michael", explique le coach du LHC John Fust, cité dans le communiqué. "Il peut évoluer au centre ou à l'aile, possède des qualités défensives impeccables et a un niveau d'aptitude qui va nous aider dans notre jeu", ajoute-t-il.

Ons Jabeur, première Arabe dans le top 10

Image: KEYSTONE/EPA/RAY ACEVEDO

Ons Jabeur (WTA 14) a écrit une nouvelle page d'histoire du tennis à Indian Wells.

La Tunisienne est devenue la première Arabe à se hisser dans le top 10 du classement mondial grâce à sa qualification pour les demi-finales du tournoi WTA 1000 d'Indian Wells.

Victorieuse 7-5 6-3 d'Anett Kontaveit (WTA 20) jeudi soir en quart de finale en Californie, Ons Jabeur (27 ans) est assurée de figurer au pire à la 9e place du classement WTA lundi prochain. Elle pourrait même grimper au 6e rang en cas de sacre.

Première Arabe à remporter un titre sur le circuit principal (Birmingham 2021) et à atteindre les quarts de finale en Grand Chelem (Open d'Australie 2020), la Tunisienne a donc brisé une nouvelle barrière cette semaine. Chez les messieurs, le joueur arabe le mieux classé demeure le Marocain Younes El Aynaoui (14e).

"Ce n'est qu'un début"

"Je sais que le top 10 n'est qu'un début", a lâché Ons Jabeur, qui avait triomphé chez les juniors à Roland-Garros en 2011 mais a eu besoin de temps pour mettre en place un jeu extrêmement varié. "Je veux prouver que je mérite de faire partie des dix meilleures joueuses du monde", a-t-elle souligné.

"J'ai encore beaucoup de choses à améliorer. Mais je suis très heureuse, très émue", a lâché Ons Jabeur, qui doit affronter Paula Badosa (WTA 27) pour une place en finale. "Je crois en moi, j'ai travaillé dur, et ce n'est qu'un début", a poursuivi la Tunisienne, citée sur le site de la WTA.

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Interview

A Ambri, le coup de gueule d'un président contre les voleurs

Filippo Lombardi, président du HC Ambri-Piotta, a écrit deux lettres ouvertes aux supporters léventins la semaine passée. Avec des mots forts, il déplore les dégâts et les vols dans la toute nouvelle patinoire. Interview.

«Un cri du cœur», comme il le dit lui-même. La semaine passée, Filippo Lombardi a adressé deux lettres ouvertes aux fans d'Ambri-Piotta. Le président du club léventin de hockey sur glace y déplore les «petits vols et dommages» dans la nouvelle enceinte biancoblu, la Gottardo Arena, causés lors du derby tessinois contre Lugano le 1er octobre. Bilan: deux portes de sécurité endommagées, catelles cassées dans les WC du secteur visiteur, bouteilles de vin et bières volées dans les …

Lire l’article
Link zum Artikel