DE | FR
Marco Odermatt a pris la 4e place de la première descente de Kitzbühel vendredi. Victoire du Norvégien Aleksander Aamodt Kilde.
Marco Odermatt a pris la 4e place de la première descente de Kitzbühel vendredi. Victoire du Norvégien Aleksander Aamodt Kilde.Image: keystone
Sport en direct

Odermatt 4e sur la Streif +++ Zakaria intéresse le Bayern

Elles sont là, elles sont fraîches! Les infos sportives à ne pas rater.
21.01.2022, 13:04
team watson / ats

Denis Zakaria dans les radars du Bayern Munich

Selon Sky Sport Allemagne, Denis Zakaria intéresse fortement le Bayern Munich. Le milieu de terrain de la Nati serait amené à remplacer Corentin Tolisso, vraisemblablement sur le départ, dès la saison prochaine.

«Le FC Bayern s'implique pleinement dans le jeu de poker pour le milieu de terrain central. Le directeur sportif Hasan Salihamidzic le surveille depuis des années», précise Sky Sport.

Denis Zakaria (à droite) est pisté par le grand Bayern Munich.
Denis Zakaria (à droite) est pisté par le grand Bayern Munich.Image: keystone

Une chose est sûre: Denis Zakaria, 25 ans, quittera le Borussia Mönchengladbach à la fin de la saison. Selon Sky, des discussions ont aussi eu lieu entre l'entourage du joueur et Manchester United, mais l'intérêt des Red Devils serait retombé.

Fanny Smith soigne sa contusion osseuse

Le temps presse pour Fanny Smith, qui soigne une contusion osseuse
Le temps presse pour Fanny Smith, qui soigne une contusion osseuseImage: KEYSTONE/AP/Jeff McIntosh

Victime d'une chute impressionnante à Nakiska le 15 janvier en Coupe du monde, Fanny Smith soigne une contusion osseuse. Mais le temps presse avec les JO de Pékin qui approchent à grands pas.

Une photo de son visage tuméfié, puis une autre avec des béquilles: les dernières nouvelles de Fanny Smith à l'intention de ses followers sur Instagram n'étaient pas là pour rassurer les plus anxieux. Et si les hématomes au visage ont bien dégonflé, son genou gauche nécessite des traitements.

"Je suis allée à Genève pour une ponction", raconte la Vaudoise, contactée au téléphone par Keystone-ATS. "Les médecins m'ont dit que le chirurgien qui m'avait soigné précédemment avait fait du bon boulot, parce que les ligaments sont intacts."

La contusion osseuse dont a été victime la médaillée de bronze des JO de Pyeongchang doit être évaluée au jour le jour. Ce qui met sa patience à rude épreuve. "Je suis quelqu'un qui sent bien son corps, précise l'athlète aux trois Globes de cristal. Je ressens peu de douleurs. Je dirais même que les coaches et les physios sont plus inquiets que moi. On suit le processus et on y va étape par étape."

L'ombre du covid

Fanny Smith doit en outre traverser ce moment seule, puisque son ami a contracté le Covid-19. "Il est à Villars et moi à Lausanne, soupire la Villardoue. Heureusement, je me fais livrer des plats par un chouette restaurateur."

Car la hantise des athlètes à quelques jours du grand départ pour la Chine, c'est bien d'être privés de JO à cause du coronavirus. Sans sombrer dans la paranoïa, Fanny Smith se dit soulagée que son physio ait contracté la maladie il y a peu et qu'il soit "tranquille" pour un petit moment.

"Il faut faire super gaffe", prévient-elle. Par chance, la compétition est agendée le jeudi 17 février à la fin de la deuxième semaine des JO. De quoi lui donner un peu de temps pour soigner son genou. "A l'heure actuelle, je serais déjà contente de participer", conclut la Vaudoise.

Nadal en deuxième semaine à Melbourne

Image: KEYSTONE/AP/Andy Brownbill

Rafael Nadal (no 6) a dû batailler durant 2h50 pour se hisser en 8es de finale de l'Open d'Australie. L'Espagnol s'est imposé 6-3 6-2 3-6 6-1 devant le Russe Karen Khachanov (no 28) au 3e tour.

Cloué au lit par le Covid-19 à la fin décembre, Rafael Nadal peut être rassuré à l'issue de cette partie. Le gaucher majorquin a parfaitement su se ressaisir après la perte de la troisième manche, dans laquelle il a connu un gros coup de mou. Il a même survolé les débats dans le quatrième set.

En quête d'un deuxième sacre à l'Open d'Australie qui serait son 21e Majeur, Rafael Nadal se frottera dimanche en 8e de finale au Russe Aslan Karatsev (no 18) ou au Français Adrian Mannarino (ATP 69). En cas de succès, il retrouverait en quart de finale Alexander Zverev (no 3) ou Denis Shapovalov (no 14).

Une expulsion "injuste" selon Maria Vajda

Image: KEYSTONE/EPA/DIEGO FEDELE

Co-entraîneur de Novak Djokovic, Marian Vajda a condamné la "décision injuste" de l'Australie d'expulser le no 1 mondial, non vacciné.

Le technicien slovaque, qui garde espoir pour l'avenir, s'est exprimé dans un entretien à un site d'information slovaque.

"C'était un processus politique", a déclaré Maria Vajda à Sport.sk dans ses premiers commentaires depuis l'annulation du visa de Novak Djokovic avant l'Open d'Australie. "C'était une décision malsaine et injuste et cela aura certainement des conséquences importantes, car c'était aussi une invasion dans sa vie privée, sa famille", a-t-il poursuivi.

Novak Djokovic a quitté Melbourne dimanche après avoir échoué dans une ultime tentative de rester et de disputer le premier Grand Chelem de l'année, où il visait un 21e titre majeur, un record. Marian Vajda s'est dit "choqué" par la décision d'expulser le Serbe, avec qui il n'a pas communiqué depuis le retour de la superstar du tennis à Belgrade.

Djokovic est "inébranlable"

L'obstination de Djokovic à ne pas se faire vacciner pourrait désormais compromettre ses chances de disputer les trois autres tournois du Grand Chelem, avec des points d'interrogation sur ses projets d'avenir. "Il est clair que toute cette situation l'a touché mentalement", a déclaré Vajda.

"Cela va le blesser pendant longtemps et il sera difficile de le lui faire sortir ça de sa tête", a ajouté le technicien slovaque, qui a toutefois insisté sur le fait que Djokovic survivrait à ce revers: "Novak est fort, inébranlable et n'a pas encore dit son dernier mot en tennis."

Odermatt 4e et meilleur Suisse, Kilde victorieux

Image: KEYSTONE/EPA/CHRISTIAN BRUNA

La première des deux descentes de Coupe du monde programmées à Kitzbühel n'a pas souri aux Suisses.

Meilleur Helvète, Marco Odermatt doit se contenter du 4e rang dans une course remportée par Aleksander Aamodt Kilde. Beat Feuz a quant à lui terminé 7e.

Vainqueur sur le Lauberhorn une semaine plus tôt, Aleksander Aamodt Kilde s'est donc offert un rare doublé Wengen/Kitzbühel. Le Norvégien de 29 ans a devancé de 0''42 le vétéran Johan Clarey (41 ans) pour cueillir son sixième succès de la saison, soit autant que Marco Odermatt, et prendre la tête du classement de descente.

Deuxième et 4e à Wengen, Marco Odermatt a manqué de peu son premier podium sur la Streif. Pas suffisamment rapide sur les parties de glisse, le Nidwaldien a échoué à 0''78 du vainqueur et à 0''11 de la 3e place occupée par Matthias Mayer. Sa marge sur son dauphin Aleksander Aamodt Kilde est désormais de 340 points au général.

Fin de série pour les Suisses

Une très belle série a donc pris fin vendredi pour les Suisses, qui avaient placé au moins un homme sur le podium à l'occasion des 15 précédentes descentes de Coupe du monde. Leur dernier échec avait été enregistré en février 2020 à Garmisch, où le meilleur Helvète - Beat Feuz en l'occurrence - s'était classé 6e.

Principal artisan de cette série et double vainqueur l'an dernier en descente à Kitzbühel, Beat Feuz est resté loin de son meilleur niveau vendredi sur un parcours raccourci en raison du vent. L'Emmentalois, qui a concédé 1''14 à Aleksander Aamodt Kilde, tentera de prendre sa revanche dimanche sur la Streif.

Naomi Osaka sortie au 3e tour à Melbourne

Image: KEYSTONE/AP/Simon Baker

Le choc programmé pour les 8es de finale de l'Open d'Australie n'aura pas lieu. Tenante du titre, Naomi Osaka (no 13) ne sera pas présente au rendez-vous fixé par Ashleigh Barty (no 1).

Naomi Osaka s'est en effet inclinée 4-6 6-3 7-6 (10/5) vendredi au 3e tour devant l'Américaine Amanda Anisimova (WTA 60), tombeuse deux jours plus tôt d'une Belinda Bencic diminuée. La Japonaise chutera ainsi au-delà de la 80e place mondiale à l'issue de cette quinzaine.

La frustration doit être grande pour Naomi Osaka. Elle a en effet bénéficié de deux balles de match sur le service d'Amanda Anisimova dans la troisième manche, à 5-4, sans parvenir à porter l'estocade. L'ex-no 1 mondial a ensuite craqué dans le super tie-break.

Amanda Anisimova défiera donc dimanche l'impressionnante Ashleigh Barty, qui a dominé Camila Giorgi (no 30) 6-2 6-3 vendredi. Titrée à Adelaide une semaine avant le début de ce tournoi, Ashleigh Barty n'a perdu que huit jeux dans ses trois premiers matches. L'Australienne a en outre gagné ses... 57 derniers jeux de service!

Berrettini évite de justesse le piège Alcaraz

Image: KEYSTONE/AP/Andy Brownbill

Carlos Alcaraz (no 31) a manqué de peu un nouvel exploit vendredi à Melbourne.

Le prodige espagnol de 18 ans s'est incliné au super tie-break devant Matteo Berrettini (no 7) en 16e de finale de l'Open d'Australie, après avoir remonté un handicap de deux sets.

Finaliste malheureux du dernier Wimbledon, Matteo Berrettini s'est imposé 6-2 7-6 (7/3) 4-6 2-6 7-6 (10/5) après 4h10' de jeu. L'Italien aurait pu s'épargner un tel marathon, lui qui avait mené 4-3 0/30 sur le service adverse dans le troisième set.

Carlos Alcaraz, qui s'était hissé en quart de finale du dernier US Open, a toutefois démontré une nouvelle fois toute sa hargne et tout son talent. En digne héritier de Rafael Nadal, il s'est accroché pour revenir à hauteur de son adversaire. Mais il n'a pas tenu le choc dans le super tie-break.

Plus solide dans le "money time", Matteo Berrettini a ainsi profité d'une double faute pour convertir sa deuxième balle de match. "Je n'avais même pas de classement ATP à son âge", a souligné à propos de son adversaire l'Italien, qui s'était fait une frayeur dans le deuxième jeu de la manche décisive en se tordant la cheville droite.

Tenant du titre, le Barça éliminé

Image: KEYSTONE/EPA/Luis Tejido

Eliminé de la Ligue des champions en décembre, battu en demi-finale de la Supercoupe d'Espagne la semaine dernière et distancé en Liga, le FC Barcelone doit maintenant dire adieu à la Coupe du Roi.

Le tenant du titre a été éliminé en 8e de finale jeudi. Sans Ousmane Dembélé, en plein conflit avec le club, le Barça a été battu 3-2 après prolongation par l'Athletic Bilbao à l'issue d'un match au scenario fou. Les Catalans ont réussi à revenir deux fois au score de manière héroïque mais ont fini par craquer en prolongation sur un penalty converti par Iker Muniain (105e).

Il ne reste plus au Barça que l'Europa League pour se consoler. Mais le coach Xavi a peut-être également perdu son prodige Ansu Fati: à peine revenu d'une blessure à une cuisse et remis du Covid-19, l'attaquant de 19 ans, entré en jeu à la 61e, est sorti en larmes (96e), blessé à la cuisse gauche.

Roman Josi: meilleur passeur de l'histoire des Predators

Image: KEYSTONE/AP/Winslow Townson

Cette semaine aura bien été celle de tous les bonheurs pour Timo Meier et Roman Josi. Après le quintuplé de l'Appenzellois, le Bernois a battu, lui aussi, un record pour ses couleurs.

Auteur de deux assists lors du succès 5-2 à domicile de Nahsville devant Winnipeg qui met un terme à une série de quatre défaites de rang, Roman Josi est devenu le meilleur passeur de l'histoire des Predators. Il a délivré la 357e de sa carrière sur le 2-0 de Mikael Granlund à la 12e pour surpasser David Legwand avant d'en signer une 358e pour le 3-0 de Ryan Johansen à la 18e.

Roman Josi disputait jeudi soir son 720e match avec les Predators. David Legwand avait établi son record lors de sa 956e rencontre. "J'ai la chance de jouer à Nashville depuis longtemps, dans une grande ville et devant des fans fantastiques au sein d'une organisation magnifique", souligne Roman Josi.

Un 21e but pour Timo Meier

Crédité désormais de 42 points cette saison, Roman Josi est à quatre longueurs de Timo Meier. L'Appenzellois a, pour sa part, marqué lors du "match d'après". Trois jours après son quintuplé contre Los Angeles, il a inscrit son 21e but de l'exercice lors de la défaite 3-2 de San Jose à Seattle. Il a marqué l'ultime goal de la rencontre à la 50e sur une séquence de jeu de puissance.

A noter enfin que Dean Kukan a délivré sa première assist de la saison avec Columbus. Les Blue Jackets se sont imposés 2-1 face à Philadelphia. Il s'agit de son deuxième point de l'exercice après le but qu'il avait inscrit le 5 janvier contre Tampa Bay.

Coupe de la Ligue anglaise: les Reds iront à Wembley

Image: KEYSTONE/AP/Matt Dunham

Liverpool s'est qualifié pour la finale de la Coupe de la Ligue anglaise. Les Reds ont battu Arsenal 2-0 en demi-finale retour à Londres grâce à un doublé de Diogo Jota (19e/77e).

L'attaquant portugais, qui a marqué sur deux assists d'Alexander-Arnold, a ainsi pris le relais de Salah et Mané, absents pour cause de CAN. Liverpool aurait même pu l'emporter de manière plus nette en concrétisant plusieurs occasions favorables.

Après le 0-0 qui avait sanctionné le match aller à Anfield Road, Liverpool a retrouvé un jeu offensif bien plus inspiré contre des Gunners assez inoffensifs et privés de Granit Xhaka, suspendu. Arsenal a fini à dix après l'expulsion de Partey (90e), qui n'était sur la pelouse que depuis la 74e...

Les Reds affronteront Chelsea en finale à Wembley le 27 février.

CAN 2022: pas de miracle pour l'Algérie

Image: KEYSTONE/EPA/Alain Guy Suffo

Tenante du trophée, l'Algérie ne verra pas les 8es de finale de la CAN 2022. Les Fennecs ont été battus 3-1 par la Côte d'Ivoire lors de la 3e journée du groupe E.

Avec un seul point à leur compteur, les Algériens doivent déjà rentrer au pays. Alors que la victoire était impérative pour eux, ils ont rapidement été dépassés par les Ivoiriens. Kessié (22e), Sangaré (39e) et Pepe (54e) ont ainsi donné trois longueurs d'avance aux Eléphants.

La star Ryad Mahrez n'a pas pu sonner la révolte. Le joueur de Manchester City a même manqué un penalty (60e) avant que Bendebka ne sauve l'honneur en vain (73e).

Guinée équatoriale et Comores qualifiées

Dans l'autre match, la Guinée équatoriale s'est imposée 1-0 contre la Sierra Leone. Elle termine au 2e rang du groupe avec six points, soit un de moins que la Côte d'Ivoire.

Ces résultats ont fait le bonheur des Comores, désormais assurés d'être qualifiés parmi les quatre meilleurs troisièmes de groupe.

Kummer: "Je n'admets pas les pensées négatives"

Image: KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

Patrizia Kummer est en quarantaine à Pékin depuis une semaine maintenant dans l'optique des JO 2022. Les médias du monde entier se sont intéressés à la Valaisanne, qui n'est pas vaccinée.

Son sourire en dit long: la championne olympique 2014 ne peut et ne veut pas se plaindre. Depuis qu'elle a atterri à Pékin il y a une semaine, elle se trouve coincée dans un Holiday Inn Express à la périphérie de la métropole, pour la quarantaine obligatoire de 21 jours imposée aux personnes non vaccinées.

Un grand intérêt

La voie que la Valaisanne de 34 ans a choisie est si particulière que plus de 30 journalistes, dont une dizaine venant de pays germanophones, ont pris part à la vidéoconférence. Tous voulaient savoir comment elle vit son lointain isolement. Pour faire court: elle se porte très bien.

Comme elle l'avait demandé, Patrizia Kummer peut utiliser un vélo et deux haltères dans sa chambre, qu'elle estime plus grande que les 25 m2 promis au minimum. La nourriture est bonne et abondante. "Ils me demandent tous les jours ce que je veux. Et jusqu'à présent, j'ai toujours mangé chinois", raconte-t-elle, soulignant avoir apporté ses propres couverts: "de toute façon, je mange déjà très lentement, avec des baguettes, ça prend une éternité".

La Valaisanne a pris un grand risque avec cette quarantaine, manquant la dernière course de qualification en n'étant pas encore assurée d'être sélectionnée. Et elle doit assumer elle-même les coûts supplémentaires. Mais dans l'ensemble, elle souligne qu'elle a été parfaitement soutenue par Swiss-Ski et Swiss Olympic.

Patrizia Kummer ne veut pas trop s'étendre sur les raisons de sa non-vaccination. "D'autres ont choisi leur travail, moi j'ai choisi mon corps", explique-t-elle, précisant ne pas être fondamentalement opposée aux vaccins. Elle s'est ainsi déjà fait vacciner contre la grippe. Mais "c'est à chacun de décider pour lui-même", glisse-t-elle.

Pas de soucis pour la forme

La Valaisanne doit encore patienter deux semaines avant de retrouver la neige. Mais elle ne se fait pas de souci pour son état de forme. Comme le reste des snowboardeurs, elle pourra encore s'entraîner pendant quatre jours avant la première compétition prévue le 8 février.

"Je n'aurai plus de décalage horaire à digérer. Et les autres se sont entraînés sur de la neige européenne, ils ne connaissent pas plus la neige chinoise que moi", lâche Patrizia Kummer, qui se veut positive. "Je n'admets pas les pensées négatives", conclut-elle.

Daniil Medvedev a éteint l'incendie

Image: KEYSTONE/AP/Hamish Blair

Ses nerfs ont tenu ! Dans la nuit de Melbourne, Daniil Medvedev a témoigné d'un calme olympien pour barrer la route de Nick Kyrgios (ATP 115) dans un 2e tour qui était celui de tous les dangers.

Tête de série no 2 du tableau et désormais grandissime favori de cet Open d'Australie après le forfait de Noval Djokovic, le Russe s'est imposé 7-6 (7/1) 6-4 4-6 6-3 devant un Australien dont les fulgurances, aussi belles soient-elles, ne gommeront jamais son manque de jambes et de souffle. Parfaitement protégé par une première balle qui lui a offert 31 aces, Daniil Medvedev a su élever le niveau de son jeu lorsque les circonstances l'ont exigé: dans un tie-break du premier set parfaitement négocié pour prendre les commandes du match au milieu de la quatrième manche pour éteindre l'incendie que Nick Kargios avait allumé.

L'Australien a su enflammer la Rod Laver Arena avec un récital prodigieux dans le troisième set. Il a réussi des points fantastiques pour ravir cette manche face à un Medvedev toujours aussi impassible malgré les débordements du public. "Il n'est jamais évident de bien jouer lorsque le public vous hue entre deux services", devait glisser le Russe au micro de Jim Courier à sa sortie du court.

A Melbourne, Daniel Medvedev a eu la sagesse de ne pas commettre la même erreur qu'en 2019 à New York où il avait pris un malin plaisir à se mettre le public à dos. Il avait bien failli le payer très cher contre Feliciano Lopez et contre Dominik Köpfer, deux joueurs contre lesquels il n'aurait couru aucun danger dans des circonstances "normales" . Face à Nick Kyrgios, il est resté en mode "contrôle" du premier au dernier point d'une partie longue de 2h58'.

Le cauchemar des Britanniques

Si la soirée fut belle pour Daniil Medvedev et aussi pour Nick Kyrgios qui a offert la réplique espérée, elle a tourné au cauchemar pour les Britanniques. Sans doute trop éprouvé par les efforts fournis depuis dix jours, Andy Murray (ATP 113) s'est incliné 6-4 6-4 6-4 devant le qualifié japonais Taro Daniel (ATP 120). "J'ai commis beaucoup trop de fautes", fulminait l'Ecossais. Quant à Emma Raducanu (no 17), elle a été battue 6-4 4-6 6-3 par la Monténégrine Danka Kovinic (WTA 29). La Championne de l'US Open a été diminuée par une ampoule à la main droite.

FC Barcelone: Ousmane Dembelé doit partir immédiatement

Image: KEYSTONE/EPA EFE

Le divorce semble consommé: en fin de contrat en juin au FC Barcelone, Ousmane Dembelé "doit partir immédiatement" du club catalan, déclare le directeur sportif du Barça Mateu Alemany.

"Il nous semble évident que le joueur ne veut pas continuer à Barcelone et s'impliquer dans le futur projet du Barça. Dans ces conditions, nous lui avons donc dit à lui et à ses agents qu'il devait partir immédiatement", précise Mateu Alemany aux médias du club catalan.

Champion du monde en 2018, Ousmane Dembelé (24 ans) évolue au FC Barcelone depuis l'été 2017. Il n'a jamais vraiment pu donner sa pleine mesure sous le maillot catalan en raison de multiples blessures.

Nico Hischier marque mais perd

Image: KEYSTONE/AP/Adam Hunger

Malgré l'ouverture du score de Nico Hischier, New Jersey s'est incliné 4-1 sur sa glace face à Arizona. Les Devils concèdent une troisième défaite de rang qui les éloigne encore plus des play-off.

Le capitaine a trouvé le chemin des filets pour la huitième fois de la saison sur une séquence de power play à la 7e minute. Mais les Coyotes avec un Janis Moser aligné durant 16'39'' pour un bilan neutre, ont renversé la situation dans le tiers médian grâce à des réussites de Dysin Mayo, de Lawson Crouse et de Travis Boys.

Janis Moser a disputé jeudi son onzième matche avec Arizona pour une cinquième victoire. Les chiffres ne mentent pas: l'apport du défenseur biennois s'avère précieux pour une formation qui n'était pas vraiment habituée à gagner près d'un match sur deux.

Lausanne doit se trouver une identité

Face à Genève, Lausanne a obtenu un point chanceux (défaite 4-3 ap). Dominés et très empruntés pour poser leur jeu, les Vaudois ont donné le sentiment d'y aller au feeling, sans plan d'attaque.

"Honnêtement, je ne sais pas comment on a pu prendre un point, on n'était pas terrible et Genève a bien joué." Ces mots de Joël Genazzi ont le mérite d'être forts, mais ils résument bien ce qui a transpiré de la performance des Lions mardi soir aux Vernets. Une impression de jeu sans véritable schéma identifiable, comme un livre sans fil rouge.

"De mon point de vue de défenseur, je n'ai jamais vraiment eu le sentiment qu'on pouvait gagner ce match, mais tout d'un coup c'était 2-2 puis 3-3, raconte le numéro 79 lausannois. Alors c'était plutôt positif. Notre jeu en 2022 est assez simple. Mais je pense que ce qui n'a pas fonctionné, c'est la connexion entre les attaquants et les défenseurs. On n'a pas bénéficié du support dont on avait besoin. Si tu n'as pas le travail avant de récupérer le puck, c'est difficile parce que tu n'as pas d'options pour faire une passe. Ou alors une seule, et Genève va pouvoir lire ça."

Merci à Glauser

Le Lausannois ajoute encore une composante essentielle à son analyse: "En jouant de la sorte, tu te fatigues davantage en zone de défense. Et lorsque tu récupères le puck, tu vas chercher avant tout à le sortir pour pouvoir changer et non pas pour tenter de créer quelque chose dans la zone adverse."

Quand on lui rappelle que Lausanne possède plusieurs hommes capables de monter le puck depuis les bases arrière, Joël Genazzi coupe rapidement: "Vous pouvez avoir Tömmernes et Josi. Sans support, impossible d'aller seul contre cinq gars. On doit avoir un meilleur contrôle de l'espace, histoire de réagir si l'adversaire dumpe le puck en fond de zone par exemple."

Toujours très critique envers sa propre performance, le partenaire d'Andrea Glauser sur la glace n'a pas apprécié son effort du soir: "Franchement, je ne me sens pas bien après ce match. En zone d'attaque j'étais bien, j'ai fait des jeux, j'ai tiré et délivré des passes. Mais en défense, heureusement que Glauser m'a aidé, parce que c'était pas ça."

Pas de JO pour Joël

Alors que Christoph Bertschy a reçu le fameux coup de fil de Patrick Fischer lui annonçant qu'il était sélectionné pour les JO, le portable de Joël Genazzi est resté muet. Mais le défenseur des Lions ne s'en offusque pas: "Fischi avait eu la correction de m'appeler avant Riga l'an dernier pour me dire qu'il ne me prendrait pas, alors qu'il n'y avait pas eu de compétition pendant deux ans. Là, je savais qu'avec mon début de saison je n'allais pas être appelé."

Et Genazzi de conclure: "Je me suis fait avoir il y a quatre ans parce que les plus âgés avaient été convoqués. Je pense donc que c'est mieux de faire confiance aux jeunes et de ne pas recommettre la même faute. Mais depuis que je le sais, je n'ai plus la pression et ça va mieux, je ne sais pas comment l'expliquer. A mon âge, quand il y a la pause de l'équipe nationale, tu peux planifier un truc en famille ou avec ta copine. J'étais souvent sur le ballant à ne pas savoir si j'y allais ou pas jusqu'au dernier moment. De ne plus avoir ça, ça m'aide à être plus tranquille."

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
Pendant ce temps, Djoko se balade au Monténégro
Visa rejeté, recours déposé, et finalement expulsion: le voyage de Djokovic en Australie s'est transformé en histoire rocambolesque. Voici les dernières news.
L’article