DE | FR
Image: keystone
Sport en direct

Sursis pour Bencic +++ Wawrinka sorti par Sinner

Elles sont là, elles sont fraîches! Les infos sportives à ne pas rater.
27.06.2022, 23:02
team watson / ats

Sursis pour Bencic

Image: KEYSTONE/EPA/TOLGA AKMEN

La partie de Belinda Bencic (WTA 16) au 1er tour à Wimbledon contre la Chinoise Qiang Wang (WTA 140), issue des qualifications, a été interrompue tard lundi soir.

Les deux joueuses étaient à égalité un set partout. Bencic a perdu la 1re manche 6-4 avant de remporter la deuxième 7-5, après y avoir été menée 5-1. La Championne olympique a cédé huit jeux d'affilée à cheval entre les deux sets avant de se rebeller.

Elle a débarqué à Londres diminuée après une blessure à une cheville survenue en finale du tournoi de Berlin huit jours plus tôt. Le match reprendra mardi.

Wawrinka s'incline sans démériter

Image: KEYSTONE/EPA/TOLGA AKMEN

Stan Wawrinka n'a pas démérité mais est tombé sur plus fort que lui à Wimbledon. Il s'est incliné au 1er tour (7-5 4-6 6-3 6-2) contre l'Italien Jannik Sinner, tête de série no 10.

Wawrinka a bien mieux joué que ne l'indiquerait son matricule à l'ATP (267e). Mais il lui a manqué un "petit plus" dans toutes les filières du jeu, au service, en termes de puissance, de régularité, en revers, et même avec la chance parfois.

Ainsi, au premier set, alors que les deux hommes faisaient jeu égal, Wawrinka a trébuché sur un coup en fond de court pour perdre son service et se retrouver mené 5-3. Il a pu recoller au score, mais Sinner a su passer l'épaule pour l'emporter 7-5.

En deuxième manche, Wawrinka a gagné 4 points sur 5 derrière son 1er service. De quoi remporter le set 6-4, malgré un "déchet" encore trop important dans sa mise en jeu.

Par moments, le triple vainqueur en Grand Chelem a démontré qu'il restait capable de très jolis coups et qu'il gardait une bonne mobilité, malgré sa double opération au pied. Il manque encore "juste" le liant, l'enchaînement.

Sinner était trop talentueux et appliqué pour laisser passer l'occasion. L'Italien s'est détaché à 3-1 dans la troisième manche après deux doubles fautes du Vaudois dans ce jeu, pour ensuite s'envoler vers la victoire après 2h42' d'une partie au final bien plaisante.

Guillaume Dutoit qualifié pour la finale aux 3m

Image: KEYSTONE/AP/Petr David Josek

Guillaume Dutoit s'est qualifié pour la finale du concours aux 3m des Championnats du monde à Budapest.

Au lendemain de sa belle 4e place dans l'épreuve synchronisée avec Jonathan Suckow, le Vaudois a pris la 11e place des demi-finales. Les douze premiers se hissaient en finale.

Sukhow pour sa part a pris la 19e place. Il a manqué 0,05 point au Genevois pour aller en demi-finale.

Djokovic perd un set mais passe au 2e tour

Novak Djokovic n'a pas eu la partie facile.
Novak Djokovic n'a pas eu la partie facile.Image: KEYSTONE/EPA/ANDY RAIN

Novak Djokovic, triple tenant du titre, a perdu un set mais s'est qualifié lundi pour le 2e tour de Wimbledon en éliminant le Sud-Coréen Soon-woo Kwon (81e mondial), 6-3 3-6 6-3 6-4, en 2h27'.

Le Serbe de 35 ans a ainsi remporté son 80e match dans le Majeur sur gazon, devenant le premier joueur, hommes et femmes confondus, à atteindre cette barre dans les quatre tournois du Grand Chelem.

Au prochain tour, le no 3 mondial affrontera l'Australien Thanasi Kokkinakis (79e) ou le Polonais Kamil Majchrzak (91e).

Sa mise en route a donc été compliquée face à un joueur de 21 ans qui a crânement joué sa chance. Mené 1-3 après avoir été breaké dans la première manche, le Serbe a enchaîné cinq jeux d'affilée pour remporter le premier set.

Un malaise dans le public a ensuite perturbé quelques minutes le début du deuxième set, mais c'est Kwon qui a de nouveau pris les devants en faisant le break pour mener 3-1 puis en confirmant pour se détacher 4-1. Cette fois, le Sud-Coréen a conservé son avantage: largement soutenu par le public, mené 0-30 sur son service à 5-3, il a aligné quatre points d'affilée pour égaliser à un set partout.

Dans le troisième set, c'est cette fois Djokovic qui est arrivé le premier à marquer trois jeux, mais sans parvenir à décrocher Kwon.

Sous la pression grandissante du Serbe, Kwon a néanmoins commencé à plier: il a perdu son service pour permettre à Djokovic de mener 5-3 et de servir pour le gain du set, qu'il a conclu sur un ace.

Le quatrième set n'a été qu'une formalité: Djokovic a fait le break pour mener 3-2 et s'est imposé sur un 15e ace.

Une double mission pour Lucien Favre

Lucien Favre en terrain connu.
Lucien Favre en terrain connu.Image: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Lucien Favre fera face à une double mission à Nice: cultiver le beau jeu pour rester fidèle à l'ADN du club et hisser son équipe dans le trio de tête de la Ligue 1!

Lors de son intronisation officielle, Lucien Favre s'est livré sans retenue. "Le projet porté par Ineos est énorme, avoue-t-il. D'ici deux ans, le club doit terminer parmi les trois premiers de la Ligue 1." Le Vaudois bénéficiera du concours de deux adjoints qu'il a choisis, Christophe Moulin et Arjan Peco, qu'il a dirigé il y a plus de vingt ans à Yverdon, pour relever ce défi.

"Revenir à Nice est spécial, ajoute-t-il. Je garde un très beau souvenir de ma première expérience tant sur le plan sportif que sur le plan humain. Dès que la proposition de Nice est venue sur la table, je n'ai pas hésité."

La grande différence entre 2016 et 2022 réside, bien sûr, dans le poids de l'actionnaire. Ineos entend donner les moyens à Lucien Favre d'imposer à nouveau sa griffe. "Il y aura des transferts", salive le Vaudois qui a précisé qu'un éventuel départ des deux grands espoirs du club, Khéphren Thuram et Amine Gouiri, était exclu.

Sur le plan du système de jeu, Lucie Favre a rappelé ses préférences pour le 4-3-3 ou le 4-2-3-1. "Ce sont les systèmes les plus fiables, dit-il. Mais rien n'interdit aussi de gagner des titres avec une défense à trois. Le football est en perpétuelle évolution. Je m'efforce de la suivre. De m'améliorer. Le break que je me suis accordé après mes cinq ans Nice et à Dortmund était, à ce titre, indispensable."

Aucune chance pour Ylena In-Albon

Image: KEYSTONE/PETER KLAUNZER

Ylena In-Albon (WTA 113) n'a pas passé le cap du premier tour à Wimbledon. Opposée à l'Américaine Alison Riske (WTA 36), la Valaisanne s'est inclinée 6-2 6-4.

La Haut-Valaisanne de 23 ans ne gardera pas un souvenir impérissable de son premier match en Grand Chelem. Qualifiée dans le tableau principal en raison de l'absence de la Russe Sofia Kenin, In-Albon a mis du temps à entrer dans son match. Rapidement menée 4-0, l'athlète de Viège a stoppé l'hémorragie en remportant sa mise en jeu, mais elle a tout de même perdu le set 6-2 en 29 minutes.

Plus conquérante au cours de la deuxième manche, In-Albon a réussi à faire un peu douter son adversaire sur son engagement. Elle a ainsi saisi sa première occasion de breaker alors qu'elle était menée 5-2. Revenue à 5-4, la Valaisanne a finalement cédé sur la première balle de match de la joueuse de Pennsylvanie avec un retour trop long.

Lucien Favre présent pour la reprise à Nice

Image: KEYSTONE/EPA/SEBASTIEN NOGIER

Lucien Favre a donné son premier entraînement ce lundi matin à Nice à l'occasion de la reprise. Mais le retour du Vaudois sur le banc du Gym n'est pas encore confirmé.

Selon des informations de "L'Equipe" et de "Nice-Matin", le technicien de 64 ans devrait retrouver un banc qu'il avait connu de 2016 à 2018. Sous ses ordres, Nice avait terminé 3e de Ligue 1 en 2017.

Favre n'a plus entraîné depuis décembre 2020 et son licenciement au Borussia Dortmund.

Si rien n'est encore officiel, c'est en raison du PSG et du départ de Mauricio Pochettino. L'Argentin sera remplacé par Christophe Galtier qui va donc quitter Nice pour la capitale. Mais les indemnités de départ ne sont pas encore réglées du côté du club francilien.

Lyles, Steiner et Benjamin en imposent

Image: KEYSTONE/AP/HUSSEIN SAYED

Noah Lyles, champion du monde en titre, a conservé sa couronne aux Championnats des Etats-Unis sur 200 m.

Il a rappelé qu'il serait l'homme à battre dans trois semaines aux Mondiaux, sur cette même piste de Hayward Field à Eugene.

Le sprinter de 24 ans a remporté la finale en 19''67. Il a coiffé de justesse Erriyon Knighton (19''69), qui était devenu le 30 avril à Baton Rouge le quatrième meilleur performeur de l'histoire sur la distance (19''49, derrière Usain Bolt, Yohan Blake et Michael Johnson).

"Je fais ce qu'il faut pour gagner. Erriyon a pris le meilleur sur moi dans le virage, mais je n'étais pas inquiet. Je me suis dit que j'allais le rattraper, gagner les 100 derniers mètres et c'est ce que j'ai fait", a commenté le vainqueur.

Fred Kerley, devenu le co-sixième meilleur performeur de l'histoire sur la ligne droite (9''76) vendredi, a complété le podium (19''83). Il pourra doubler 100-200 m aux Championnats du monde, contrairement à Christian Coleman qui avait renoncé à prendre part aux demi-finales en matinée.

Steiner en 21''77

Chez les femmes, la championne universitaire (NCAA) Abby Steiner s'est imposée en 21''77, améliorant de trois centièmes sa meilleure performance mondiale de l'année. Une "MPM" qui n'aura tenu qu'une poignée d'heures, puisque la Jamaïcaine Shericka Jackson a ensuite couru en 21''55 à Kingston.

Plus tôt, la star montante du sprint Sha'Carri Richardson, déjà éliminée jeudi sur 100 m, avait échoué à atteindre cette finale. Eliminée en demie avec une 5e place (22''47), elle a donc raté la qualification en individuel pour les Mondiaux.

Parmi les autres résultats notables, Rai Benjamin, médaillé d'argent aux derniers JO et Mondiaux, a réussi la meilleure performance mondiale de l'année sur 400 m haies (47''04). Athing Mu, championne olympique en titre du 800, a elle aussi validé sa présence à Eugene dans trois semaines, en remportant (1'57''16) une finale au finish passionnant devant Ajee Wilson (1'57''23).

200 m: Shericka Jackson réussit le 3e chrono de l'histoire

Image: KEYSTONE/AP/Andrew Medichini

Shericka Jackson a établi le troisième chrono de l'histoire sur 200 m en 21''55 secondes pour devenir championne de Jamaïque dimanche à Kingston.

Après sa victoire sur 100 m vendredi, Shericka Jackson avait annoncé qu'elle en avait sous les pointes pour le 200 m, à trois semaines des Mondiaux. Mais elle n'a pas masqué sa surprise en voyant son temps sur le panneau d'affichage, validé par l'absence de vent.

"Honnêtement, je suis choquée, je ne m'attendais pas à aller aussi vite, je savais que j'en avais dans mes jambes, mais courir aussi vite... Je suis simplement reconnaissante", a-t-elle réagi.

Seules la regrettée Florence Griffith-Joyner, dont le record du monde (21''34) tient toujours depuis 1988, et Elaine Thompson-Herah, qui a couru en 21''53 l'année dernière aux Jeux olympiques de Tokyo, ont été plus rapides qu'elle sur le demi-tour de piste.

Shericka Jackson (28 ans) a explosé son meilleur chrono personnel de 26 centièmes pour devancer la championne olympique Elaine Thompson-Herah (22''05) et Shelly-Ann Fraser-Pryce (22''14). Elle a en outre battu une meilleure performance mondiale de l'année (21''77) réussie une poignée d'heures plus tôt par Abby Steiner à Eugene aux Championnats des Etats-Unis.

L'Avalanche sacré pour la troisième fois, la première depuis 2001

Image: KEYSTONE/AP/Phelan Ebenhack

Troisième finale, et troisième Coupe Stanley pour l'Avalanche!

Colorado a remporté le championnat de NHL 2021/22 en allant s'imposer 2-1 dimanche sur la glace du double tenant du titre Tampa Bay dans l'acte VI de la finale des play-off.

Un but inscrit à la 33e minute par le Finlandais Artturi Lehkonen (2-1) a permis aux Avs de forcer la décision dans cette rencontre. Le Tampa Bay Lightning, qui avait écarté une première "balle de titre" dans le match no 5 à Denver, avait pourtant idéalement démarré cette partie.

La franchise floridienne avait en effet ouvert la marque après seulement 3'48'' de jeu sur une réussite de son capitaine Steven Stamkos. Mais Colorado a renversé la vapeur dans le deuxième tiers, la superstar Nathan MacKinnon signant le but égalisateur à la 22e grâce à un "one timer" sur une pénalité différée.

Trois rookies de l'année

Déjà titrée en 1996 - pour sa première saison après son déménagement de Québec - et en 2001 - avec le gardien fribourgeois David Aebischer dans son effectif -, l'Avalanche met ainsi fin à une disette de 21 ans. Son sacre survient cinq ans après que Colorado avait conclu la saison régulière avec le pire bilan de la Ligue.

Engagé en 2016 pour assurer la lourde succession du légendaire Patrick Roy, le coach Jared Bednar n'avait donc pas entamé de manière idéale son aventure. Il a pu s'appuyer sur trois vainqueurs du Calder Memorial Trophy (le trophée récompensant le meilleur "rookie" de l'année) pour faire revenir l'Avalanche au sommet.

L'arrivée de Cale Makar, meilleur débutant de l'exercice 2019/20, fut la dernière pièce du puzzle. Il a apporté l'assise défensive dont les attaquants-vedettes Gabriel Landeskog (rookie de la saison 2011/12), Nathan MacKinnon (2013/14) et Mikko Rantanen avaient besoin pour s'exprimer pleinement.

Makar MVP des play-off

Cale Makar a d'ailleurs réalisé une saison de toute beauté. Nommé défenseur de l'année au terme d'un vote dans lequel il a devancé le Bernois Roman Josi, le Canadien de 23 ans a été désigné MVP de ces play-off. Il a réussi 29 points - dont 8 buts - dans ses séries finales, après en avoir inscrit 86 dans la phase préliminaire.

Richardson éliminée du 200 m qualificatif pour les Mondiaux

Image: KEYSTONE/AP/Amanda Loman

Sha'Carri Richardson, déjà éliminée jeudi sur 100 m, a échoué à atteindre la finale du 200 m aux trials américains dimanche à Eugene. Elle rate sa qualification pour les Mondiaux dans trois semaines.

L'opération rédemption, aux Championnats des Etats-Unis, s'est soldée par un échec pour l'athlète de 22 ans, qui avait été privée des Jeux de Tokyo l'an passé, après avoir été contrôlée positive au cannabis. Elle avait pourtant été la sensation des sélections olympiques, en courant en 10''64 (avec l'aide du vent) en demi-finale, avant de remporter la finale.

Dimanche, elle jouait une partie de sa saison, avec pour objectif de participer à ses premiers Championnats du monde. Et comme 72 heures plus tôt, lorsqu'elle ne put composter son billet sur 100 m, éliminée dès les séries, elle a cette fois craqué en demi-finale.

Richardson a terminé 5e de sa course en 22''47. Insuffisant pour être dans les huit premières (10e). Sa dernière chance de participer aux Mondiaux est d'être sélectionnée pour les relais.

La championne universitaire (NCAA), Abby Steiner, s'est elle affirmée comme la favorite, égalant sa meilleure performance mondiale de l'année (21''80).

Chez les hommes, les demi-finales du 200 m se sont déroulées comme prévu: le champion du monde en titre Noah Lyles a remporté la première en réalisant le meilleur temps (19''81) et Erriyon Knighton s'est imposé dans la seconde (19''97).

Fred Kerley, devenu le co-sixième meilleur performer de l'histoire sur 100 m (9''76) vendredi, s'est lui aussi qualifié (20''09).

En revanche, le champion du monde du 100 m Christian Coleman n'a pas pris le départ de ces demi-finales, abandonnant toute chance de viser un doublé 100-200 m, aux Mondiaux qui se dérouleront également à Hayward Field du 15 au 24 juillet.

Coleman avait manqué les Jeux de Tokyo l'an dernier en raison d'une suspension de 18 mois pour des manquements à ses obligations de localisation dans le cadre de la lutte antidopage.

Sénéchal, Rodriguez, Sagan, Cavendish et Merlier titrés

Image: KEYSTONE/AP LaPresse

Florian Sénéchal a été couronné champion de France pour la première fois. Il s'est imposé dans un sprint en petit comité devant Anthony Turgis et Axel Zingle dimanche à Cholet.

Le maillot reste dans l'équipe Quick-Step, pourtant en sous-nombre, puisque le Nordiste de 28 ans succède à Rémi Cavagna. Troisième membre de la formation belge, Julian Alaphilippe, pour son retour en course, a bouclé les 240 km dans le peloton.

Deux mois après sa chute au bilan sévère (hémopneumothorax et multiples fractures des côtes et d'une omoplate) dans Liège-Bastogne-Liège, le double champion du monde a même aidé Sénéchal à boucher un trou à 10 kilomètres de l'arrivée dans la seule légère difficulté du circuit, la côte de la Séguinière, où Cofidis a lancé le mouvement décisif.

Cavendish et Sagan titrés

En Espagne, c'est le jeune Carlos Rodriguez, 21 ans, qui l'a emporté à Palma de Majorque. Le coureur d'Ineos s'est imposé en solitaire au bout d'un parcours de 186,1 km, avec 51'' d'avance sur Jesus Herrada et Alex Aramburu. L'Andalou de Grenade s'était déjà illustré cette saison en gagnant une étape du Tour du Pays Basque.

Mark Cavendish, 37 ans, est redevenu champion de Grande-Bretagne, alors que Peter Sagan, pour son retour après une courte absence due au covid, a conservé son titre de champion de Slovaquie.

Neuf ans après son titre précédent, Cavendish a disposé au sprint de ses deux derniers compagnons d'échappée (Samuel Watson, Alex Richardson) après avoir maîtrisé, à l'expérience, leurs tentatives de démarrage. Le coureur de l'île de Man, qui détient avec Eddy Merckx le record des victoires d'étape dans le Tour de France (34), a enlevé le 161e succès de sa carrière.

Merlier pour la 2e fois

Tim Merlier a lui été sacré champion de Belgique à Middelkerke en Flandre occidentale. Pour Merlier, qui avait été impliqué dans une chute à 75 kilomètres de l'arrivée en compagnie de Philipsen, Benoot et Theuns, il s'agit déjà d'un deuxième titre de champion de Belgique après celui qu'il avait arraché en 2019.

Au terme d'une course promise aux sprinters, le coureur d'Alpecin-Fenix a remporté sa quatrième victoire de la saison, devançant de justesse Jordi Meeus et son équipier Jasper Philipsen, pointé comme grand favori en l'absence du tenant du titre, Wout Van Aert, blessé au genou.

Robin Froidevaux et Caroline Baur titrés

Image: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Deux surprises lors des championnats de Suisse sur route. Le Vaudois Robin Froidevaux et la Zurichoise Caroline Baur porteront le maillot à croix blanche sur le dos au cours des douze prochains mois.

A Steinmaur, le pistard Froidevaux a fêté un premier titre sur route. Le Vaudois de l'équipe Tudor, qui avait disputé le Tour de Suisse sous le maillot de l'équipe nationale, s'est imposé au sprint devant ses compagnons d'échappée Sébastien Reichenbach et Colin Stüssi. Mauro Schmid, local de l'étape et favori le plus souvent cité, a terminé la course à la quatrième place, juste devant son collègue de club Fabian Lienhard et le vainqueur de l'année précédente Silvan Dillier.

Dans la course des femmes - les catégories Elite et U23 ont pris le départ ensemble - un groupe de neuf coureurs a sprinté après 120 km. Caroline Baur s'est imposée devant Noemi Rüegg et Sina Frei. Noemi Rüegg a du coup remporté le titre de championne M23, attribué pour la première fois, et la médaillée olympique de VTT Sina Frei a gagné l'argent chez les élites, comme il y a quatre ans à Schneisingen.

La tenante du titre Marlen Reusser avait pris le départ après avoir surmonté le covid, mais elle a abandonné la course après le troisième des cinq tours. Pour la vice-championne olympique du contre-la-montre, il s'agit maintenant de recharger les batteries en vue de la deuxième partie de la saison et des grands événements internationaux.

Bagnaia s'impose, Quartararo reste leader malgré son abandon

Image: KEYSTONE/EPA/Vincent Jannink

L'Italien Francesco Bagnaia (Ducati) a facilement remporté le Grand Prix des Pays-Bas, dimanche à Assen, bénéficiant de l'abandon de Fabio Quartararo (Yamaha).

Le Français reste leader du championnat du monde de MotoGP.

L'Italien Marco Bezzechi (Ducati-VR46) et l'Espagnol Maverick Vinales (Aprilia) complètent le podium de ce 11e Grand Prix sur 20, qui a vu Quartararo tomber deux fois et abandonner à mi-course.

Alex Marquez signe chez Ducati-Gresini pour la saison 2023

Alex Marquez a besoin de changement pour se relancer.
Alex Marquez a besoin de changement pour se relancer.Image: KEYSTONE/EPA EFE/ROMAN RIOS

Le pilote espagnol de 26 ans Alex Marquez va quitter Honda-LCR pour rejoindre les rangs de Ducati-Gresini en 2023, a annoncé dimanche l'écurie italienne de MotoGP.

Le frère de la star de la discipline Marc Marquez (Honda) rejoindra chez Gresini le pilote italien Fabio Di Giannantonio, qui garde son guidon.

"Il était crucial pour moi de changer afin de retrouver le même type de motivation que j'avais lorsque j'ai rejoint cette catégorie" en 2020, a déclaré l'Espagnol dans un communiqué.

Champion du monde en catégories inférieures Moto3 (2014) et Moto2 (2019), Alex Marquez n'a jamais confirmé depuis son arrivée en MotoGP, finissant 14e puis 16e mondial. Il est cette année, à mi-saison, 18e.

Enea Bastianini, qui a gagné à 24 ans ses trois premiers Grands Prix cette saison avec Ducati-Gresini, va donc quitter l'écurie satellite de Ducati.

L'Italien, révélation de cette première moitié de saison avec ses victoires au Qatar, aux Etats-Unis et en France, "pilotera une Ducati d'usine à partir de l'année prochaine", écrit Gresini dans son communiqué.

Reste à savoir si cela sera dans l'écurie d'usine Ducati ou dans l'autre structure satellite Ducati-Pramac.

Si la logique est respectée, il devrait être "promu" chez Ducati-Pramac. Le jeu de chaises musicales pourrait alors envoyer l'Espagnol Jorge Martin, actuellement chez Pramac, vers l'écurie d'usine Ducati.

Quant au Français Johann Zarco, il devrait rester chez Ducati-Pramac.

"Mais s'ils (Ducati) ont une hésitation entre un Italien et un Espagnol, ils peuvent choisir entre les deux et prendre un Français!", avait plaisanté jeudi Zarco en conférence de presse.

Ducati est en quête d'un pilote pour accompagner l'an prochain Francesco Bagnaia et remplacer l'Australien Jack Miller, qui rejoint KTM.

[NON TEXTÉ] Des supporters du FC Sion saccagent les toilettes du stade du Wankdorf

Plus d'articles sur le sport

Le président de la Licra suisse: «La Une de ce journal est raciste»

Link zum Artikel

«Ça fait bizarre de payer mon coach physique, qui est mon petit ami»

Link zum Artikel

«L'ex-président a pleuré tellement il était ému quand il a vu le car»

Link zum Artikel

Il était le grand espoir du foot suisse: que devient Davide Chiumiento?

Link zum Artikel

Stan Wawrinka, roi de France et petit sujet en Suisse

Link zum Artikel

La marque On prépare une nouvelle chaussure pour les records sur route

Link zum Artikel

«Xherdan Shaqiri a commis une erreur et aurait dû s'excuser»

Link zum Artikel

Christian Constantin en a-t-il marre du FC Sion?

Link zum Artikel

Lucien Favre accueilli sous les ovations à Nice

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Votre commentaire
YouTube Link
0 / 600
Le président de la Licra suisse: «La Une de ce journal est raciste»
Philippe Kenel pose son regard sur la première page de Marca. Celle-ci fait beaucoup réagir sur les réseaux sociaux. On y voit six joueurs du Real Madrid aux racines africaines (mais qui tous ont grandi en Europe) avec ce message: «Africa Power».

Président de l'antenne suisse de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) depuis dix ans, fin connaisseur du football et avocat, Philippe Kenel nous explique pourquoi le journal espagnol Marca n'aurait jamais dû publier une telle Une.

L’article