DE | FR
Les champions de Suisse ont fait 1-1 à Old Trafford face à un Manchester United bis et assez peu concerné.
Les champions de Suisse ont fait 1-1 à Old Trafford face à un Manchester United bis et assez peu concerné.Image: sda
Sport en direct

YB dit au revoir à l'Europe ++ Ligue des champions: Barça rate les 8es

Elles sont là, elles sont fraîches! Les infos sportives à ne pas rater.
13.10.2021, 05:3008.12.2021, 23:16
team watson / ats

Ligue des champions: Barcelone ne verra pas les 8es de finale

Image: KEYSTONE/AP/Matthias Schrader

Le FC Barcelone ne verra pas les 8es de finale de la Ligue des champions. Battus 3-0 à Munich par le Bayern dans le groupe E, les Catalans ont été dépossédés de la 2e place par le Benfica Lisbonne.

L'arrivée de la légende Xavi sur le banc du Barça n'a donc pas permis le miracle. Même dans un stade vide en raison de la situation sanitaire, le Bayern, impitoyable, a fêté un sixième succès dans sa poule, imitant ainsi Liverpool et l'Ajax. Les Allemands ont marqué par Müller (34e), Sané (43e) et Musiala (62e).

Le Benfica a profité de l'aubaine en dominant Dynamo Kiev 2-0. Haris Seferovic n'a pas quitté le banc des remplaçants.

Okafor décisif

Dans le très serré groupe G, ce sont Lille et Salzbourg qui ont hérité des deux billets pour les 8es de finale. Les Français sont allés gagner 3-1 à Wolfsburg (avec Mbabu jusqu'à la 64e et Steffen dès la 76e) et finissent en tête. Steffen a sauvé l'honneur pour les Loups à la 89e.

Les Autrichiens ont quant à eux battu le FC Séville 1-0 grâce à une réussite du prometteur international suisse Noah Okafor (50e). Le portier helvétique Philipp Köhn a signé un blanchissage.

Ligue des champions: YB finit sur un nul frustrant

Image: KEYSTONE/THOMAS HODEL

Les Young Boys ont dit au revoir à l'Europe sur un nul méritoire et un peu frustrant. Les champions de Suisse ont fait 1-1 à Old Trafford face à un Manchester United bis et assez peu concerné.

Les Anglais ont ouvert le score dès la 9e par Greenwood, auteur d'une reprise acrobatique sur un service de Shaw. YB a égalisé peu avant le repos grâce à une belle frappe de Rieder, qui profitait d'une relance ratée de Van de Beek, typique des errements défensifs de Man U.

Regrets

En seconde période, les Young Boys ont été bien plus convaincants et dangereux que leurs adversaires. Mais ils n'ont pas su concrétiser leurs nombreuses occasions, à l'image notamment d'Elia (60e) ou de Maceiras (66e).

Faivre, très peu sollicité, s'est fait l'auteur d'une parade de classe devant Elanga (59e). Face à une défense peu convaincante, les Bernois peuvent nourrir quelques regrets: il y avait de quoi passer et ce jusque dans les arrêts de jeu.

Indifférence

Cette campagne européenne, qui avait si bien commencé à mi-septembre avec ce succès 2-1 contre les Red Devils dans un Wankdorf en ébullition à Berne, s'est donc conclue un peu dans l'indifférence dans un Old Trafford bien silencieux. Manchester United, déjà qualifié, a logiquement pu se laisser le luxe de faire très largement tourner son effectif et de laisser ses meilleurs éléments à la maison, à commencer par Cristiano Ronaldo et Bruno Fernandes.

Ralf Rangnick avait d'ailleurs changé tout son onze de départ par rapport à celui aligné le week-end dernier en championnat contre Crystal Palace. Dans ces conditions, son équipe a beaucoup manqué de liant et les débats n'ont pas volé bien haut, comme il fallait s'y attendre.

Entre les remplaçants mancuniens en manque de rythme et de cohésion et des Bernois plongés dans le doute depuis plusieurs semaines, il y a eu bien davantage de mauvaises passes que d'actions lumineuses. Mais les deux buts inscrits en première période ont au moins été spectaculaires.

Un point retiré à l'OL, qui devra affronter l'OM à huis clos

Image: KEYSTONE/AP/Laurent Cipriani

La commission de discipline de la LFP a décidé de retirer un point à l'Olympique Lyonnais.

Le club de Xherdan Shaqiri est sanctionné pour les incidents survenus le 21 novembre lors du match de Ligue 1 face à Marseille, qui devra par ailleurs être rejoué à huis clos à Lyon.

Le milieu offensif de l'OM Dimitri Payet avait été victime d'un jet de bouteille durant cette rencontre, qui avait ensuite été interrompue. L'OL avait été sanctionné d'un huis clos à titre conservatoire dans un premier temps.

Les Lions éliminés par Swiss Central

Image: KEYSTONE/TI-PRESS/Davide Agosta

Tenants du trophée, les Lions de Genève ont été éliminés à la surprise générale dès les 8es de finale de la Patrick Baumann Swiss Cup.

La formation entraînée par Andrej Stimac s'est inclinée 67-75 devant Swiss Central, en terre genevoise.

Les Genevois ont vécu une entame de match cauchemardesque dans leur salle du Pommier, se retrouvant menés 10-0 après 2'15'' de jeu. Ils ont certes pu revenir à égalité (39-39) peu avant la mi-temps, mais n'ont jamais été capables de prendre l'avantage face à une formation lucernoise très inspirée.

Les Lions ont manqué cruellement d'adresse mercredi, ne rentrant que 5 de leurs 24 tirs à 3 points (11/23 pour leurs adversaires dans cet exercice). En face, Swiss Central a pu compter sur ses joueurs suisses pour faire la différence: Marco Lehmann a inscrit 20 points, Joël Fuchs réussissant 16 points, 6 assists et 4 rebonds.

Battu à Massagno en championnat dimanche après-midi, Olympic a par ailleurs pris sa revanche en dominant les Tessinois 76-64 dans le choc des 8es de finale. Emmenés par un remarquable Arnaud Cotture (24 points, 8 rebonds), les triples champions de Suisse en titre ont toujours fait la course en tête dans cette partie.

La Juventus finit en tête du groupe H de la Ligue des champions

Werner et Lukaku: leurs buts n'ont pas suffi pour Chelsea
Werner et Lukaku: leurs buts n'ont pas suffi pour ChelseaImage: KEYSTONE/AP/Dmitri Lovetsky

La Juventus a fini en tête du groupe H de la Ligue des champions. Les Italiens ont fait le minimum contre Malmoe (1-0) et ont profité du faux-pas de Chelsea, tenu en échec 3-3 à Saint-Pétersbourg.

Les tenants du titre ont été surpris par une équipe russe très joueuse et motivée. Chelsea a marqué par Werner (2e/85e) et Lukaku (61e). Les Londoniens étaient menés 2-1 à la pause après des réussites russes signées Claudinho (38e) et Azmoun (41e). Ozdoev a arraché une égalisation méritée à la 94e.

Retour en douceur pour Tiger Woods

Tiger Woods: son retour se pr
Tiger Woods: son retour se prImage: KEYSTONE/AP/Fernando Llano

Tiger Woods va faire son retour à la compétition la semaine prochaine au PNC Championship. Il l'a annoncé dix mois après avoir été grièvement blessé dans un accident de la route à Los Angeles.

L'ancien no 1 mondial du golf, âgé de 45 ans, avait été victime de multiples fractures ouvertes qui avaient fait craindre la fin de sa carrière. Il disputera ce tournoi sur invitation du 16 au 19 décembre, aux côtés de son fils Charlie, âgé de 12 ans.

En douceur

Ce sera une reprise en douceur pour Woods. Le tournoi se jouera sur 36 trous, en formule "scramble", qui permet de prendre la meilleure balle sur chaque coup joué par l'équipe. "Même si l'année a été longue et exigeante, je suis très enthousiaste à l'idée de la terminer en jouant avec mon fils", écrit le champion sur Twitter

Le tandem familial avait pris la 7e place sur 20, l'an dernier à la même époque, de ce tournoi réservé à 20 vainqueurs d'un Majeur accompagnés chacun d'un membre de leur famille.

Aucun risque

Vainqueur de 15 tournois du Grand Chelem, Woods a repris l'entraînement, mais ne peut pas encore prendre le risque de faire un swing normal, à haute vitesse. Il veut éviter à tout prix une rechute en pleine rééducation, avait-il expliqué récemment à la chaîne américaine NBC.

"Jouer au golf pour rigoler, c'est facile", disait donc Woods la semaine dernière, "mais jouer sur le circuit et être prêt à jouer pour faire de bons scores contre les meilleurs joueurs, sur les parcours les plus exigeants, c'est vraiment une autre affaire".

"J'en suis encore loin. Vous allez devoir attendre encore un moment avant de me revoir sur le circuit avec le niveau de jeu requis", avait-il conclu.

En début de semaine dernière, Woods avait déjà déclaré au magazine Golf Digest qu'il ne se voyait pas revenir à plein temps sur le PGA Tour américain, sans exclure de participer à quelques tournois chaque année. "J'ai encore beaucoup de travail à faire. Je me bats, je travaille dur, mais je ne suis pas au bout de mes peines", avait-il confié.

Kjetil Jansrud ne skiera plus cet hiver

Image: KEYSTONE/AP/Gregory Bull

Le Norvégien Kjetil Jansrud (36 ans) est out pour la saison. Le spécialiste de descente et de super-G a jeté l'éponge en raison d'une blessure au ligament après une chute à Beaver Creek.

"La saison est finie en ce qui me concerne, mais je suis motivé pour faire ce qu'il y a à faire pour revenir", a dit le Norvégien, cité dans un communiqué de la fédération de son pays. Victime d'une chute impressionnante en super-G vendredi à Beaver Creek (Etats-Unis), Jansrud doit subir une opération des ligaments latéraux internes tandis que le verdict pour ses ligaments croisés est encore suspendu.

"Kjetil est hors-jeu pour six à neuf mois et on en saura plus sur l'ampleur exacte de la blessure après l'opération", a dit le médecin de l'équipe norvégienne, Marc Strauss. Jansrud, grand fan du Liverpool FC, a un titre de champion olympique de super-G décroché en 2014, une médaille d'or aux championnats du monde de descente (2019) et quatre Coupes du monde à son palmarès (une fois en descente, trois fois en super-G).

Plus de supporters visiteurs jusqu'à Noël en Super League

Image: KEYSTONE/URS FLUEELER

Le comité de la Swiss Football League (SFL) a décidé de ne pas autoriser les supporters visiteurs lors de tous les matches des deux ligues de la SFL jusqu'à la pause hivernale.

Cette décision concerne les deux dernières journées de 2021 ainsi que le match à rattraper entre Young Boys et Bâle.

Dans son nouveau rapport, la task force scientifique de la Confédération écrit que dans la situation actuelle, il existe un risque élevé de dépassement du seuil critique de charge des unités de soins intensifs. Pour éviter une surcharge, une réduction forte et rapide des contaminations est nécessaire, écrit la SFL dans un communiqué.

Il faut s'attendre à ce que d'autres mesures de renforcement soient décidées dans les prochains jours et semaines. La SFL se penche actuellement sur une exigence 2G, ce qui signifierait qu'à l'avenir, seules les personnes récemment guéries ou entièrement vaccinées seraient admises dans les stades. Une mesure prise le jour même par les clubs de hockey de National League.

En revanche, des restrictions de capacité mettraient les clubs en grande difficulté économique et ne pourraient être décidées par la Confédération ou le canton qu'en dernier recours, pour des raisons sociales, souligne la SFL.

La première mesure consiste donc à fermer les secteurs réservés aux visiteurs en Super League et en Challenge League jusqu’à fin 2021. La plupart du temps, les supporters se rendent en grand nombre aux matches à l'extérieur par des trains spécialement organisés. Les fans du Servette FC avaient par exemple affrété un train pour le match de samedi soir à Berne contre Young Boys. Dans la situation épidémiologique actuelle de tels déplacements ne peuvent plus être justifiés, exprime la SFL.

De plus, au cours des derniers tours, des débordements avec les supporters visiteurs ont eu lieu à plusieurs reprises lors des matches de Super League. Cela a mis à rude épreuve les clubs recevants et la police et n'est actuellement plus justifiable en raison de la situation actuelle, poursuit la SFL.

Marina Gilardoni n'ira pas aux JO

Image: KEYSTONE/EPA/FILIP SINGER

La spécialiste de skeleton Marina Gilardoni ne disputera pas ses troisièmes Jeux olympiques en février prochain.

La Saint-Galloise souffre toujours des séquelles d'une commotion cérébrale. Elle avait subi un choc à la tête à la suite d'une chute à l'entraînement en octobre sur la piste olympique de Yanquing/Pékin. Il s'agissait de sa deuxième commotion en un an.

Gilardoni n'a, ainsi, pas pu prendre part ce week-end à la quatrième étape de la Coupe du monde à Winterberg. La médaillée d'argent des Mondiaux et des Européens 2020 n'était ainsi plus en capacité de réussir les minimas imposés par la Fédération internationale, soit disputer au moins six courses sur trois pistes différentes. Son retour, s'il y en a un, dans les tubes de glace n'est pas encore envisageable.

Fischer convoque sept Mondialistes

Image: KEYSTONE/PostFinance

Pour son dernier test avant les Jeux olympiques de Pékin, l'équipe de Suisse disputera le tournoi de Viège la semaine prochaine. Le coach national Patrick Fischer a retenu vingt-deux joueurs.

Sept joueurs qui avaient disputé le dernier Championnat du monde à Riga en mai seront présents. Il s'agit des gardiens Reto Berra et Leonardo Genoni, des défenseurs Fabian Heldner et Romain Loeffel ainsi que des attaquants Christoph Bertschy, Fabrice Herzog et Tristan Scherwey.

Pour cet ultime test, Fischer a voulu passer en revue une vaste liste d'éléments, susceptibles de compléter une équipe qui sera formée en majorité de joueurs évoluant en NHL. Ainsi, il n'a retenu aucun joueur qui a disputé la Deutschland-Cup à Krefeld en novembre (Andrighetto, Frick ou Ambühl entre autres). Le coach national doit également composer avec les blessures de Raphael Diaz (Fribourg-Gottéron), Noah Rod (Genève-Servette) ou Dario Simion (Zoug).

La Suisse affrontera la Lettonie en demi-finale à Viège le jeudi soir 16 décembre. La première demi-finale opposera la Slovaquie à la Norvège. Les matches de finale auront lieu le lendemain, la Suisse jouera quel que soit son résultat à 19h45.

Sélection suisse et programme

Sélection suisse pour le tournoi de Viège (16-17 décembre). Gardiens (2): Reto Berra (Fribourg-Gottéron), Leonardo Genoni (Zoug).

Défenseurs (8): Patrick Geering (Zurich Lions), Andrea Glauser (Lausanne), Fabian Heldner (Lausanne), Samuel Kreis (Zoug), Simon Le Coultre (Genève-Servette), Romain Loeffel (Lugano), Christian Marti (Zurich Lions), Yannick Rathgeb (Bienne).

Attaquants (12): Christoph Bertschy (Lausanne), Gaëtan Haas (Bienne), Fabrice Herzog (Zoug), Denis Hollenstein (Zurich Lions), Mauro Jörg (Fribourg-Gottéron), Denis Malgin (Zurich Lions), Marco Müller (Zoug), Damien Riat (Lausanne), Tristan Scherwey (Berne), Sven Senteler (Zoug), Samuel Walser (Fribourg-Gottéron), Yannick Zehnder (Zoug).

Programme. Jeudi 16 décembre. 16h15 Norvège - Slovaquie. 19h45 Suisse - Lettonie. Vendredi 16h15 Lettonie - Norvège ou Slovaquie. 19h45 Suisse - Norvège ou Slovaquie.

Mark Barberio part en Russie

Image: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Suspendu huit matches pour avoir chargé le Zurich Garrett Roe à la tête, le Canadien Mark Barberio quitte le Lausanne HCV pour rejoindre l'AK Bars Kazan en KHL.

Le capitaine et défenseur lausannois a été prêté jusqu'à la fin de la saison au club russe, informe le LHC dans un communiqué. Barberio, 31 ans, qui a disputé 272 rencontres de NHL au cours de sa carrière, et 61 matches de National League sous le maillot des Lions, reste sous contrat avec le LHC.

Mark Barberio rejoindra la capitale du Tatarstan, sur les rives de la Volga, dès que les formalités administratives seront réglées. Le Québécois avait déjà purgé cinq matches de suspension de sa dernière sanction. Il avait déjà manqué les quatre premiers matches de la saison alors qu'il devait purger un reliquat d'une suspension récoltée contre les mêmes Zurich Lions en play-off du printemps dernier.

"Compte tenu de la situation créée par sa longue suspension, cette solution permet à Mark de retrouver du temps de jeu et de la sérénité, a déclaré Petr Svoboda, directeur des opérations hockey du LHC, dans le communiqué.

Sur les traces de Max Verstappen, né pilote

Image: KEYSTONE/EPA/STR

Papa ancien pilote de Formule 1, maman ex-championne de karting: le destin de Max Verstappen, qui peut être sacré champion du monde de Formule 1 pour la première fois dimanche, était tout tracé.

"Mad Max" est né pilote.

"Il pilotait déjà des kartings ou des quads avant même de savoir lire ou écrire", se souvenait récemment sa mère, Sophie Kumpen, dans un entretien à la télévision néerlandaise NOS.

Le pilote, qui possède la double nationalité belgo-néerlandaise (il est né en Belgique, à Hasselt, de mère belge et de père néerlandais) et court sous licence batave, a disputé ses premières courses à l'âge de quatre ans lors d'une compétition "Mini Junior".

"On parlait toujours de compétition à la maison et Max insistait de plus en plus pour rouler en kart. Je ne l'ai jamais forcé, j'ai plutôt cédé à sa demande pressante!", racontait son père, Jos, au site KartMag en 2014.

"J'étais content qu'il manifeste ce désir mais je ne me suis vraiment investi dans sa carrière que lorsque j'ai réalisé qu'il était doué. Sinon, nous aurions juste participé à des courses nationales pour le plaisir."

Le jeune Max a toujours affirmé ne pas être devenu pilote "pour faire comme (ses) parents mais parce (qu'il) aimait cela".

Bon sang ne peut toutefois mentir. A l'instar d'autres "fils de" (Jacques Villeneuve, Damon Hill, Nico Rosberg, etc.), le petit a vécu durant toute son enfance au ras du bitume.

"Gamin surdoué"

Paul Lemmens, propriétaire du circuit de karting de Genk, en Belgique, à l'époque où le jeune Verstappen effectuait ses premiers tours de piste, évoquait "un gamin surdoué".

"Je me souviens d'une année où, sur 60 courses, il en a remporté 59. Il gagnait tout", mentionnait-il en 2015 dans une vidéo sur le site internet de son circuit.

Le photographe Frits van Eldik, qui a vécu de près l'émergence du phénomène et lui consacre actuellement une exposition, "Vleugels to the Max" (Les ailes de Max) à Breda, aux Pays-Bas, raconte que, "dès ses six ans, on a su que Max avait quelque chose de plus que les autres".

"A cinq-six ans, on l'a vu contre-braquer, tenir la manette des gaz; tout cela naturellement", explique-t-il cette semaine à l'agence néerlandaise ANP.

"Il était tellement supérieur à ses concurrents que son père sabotait volontairement son karting, effectuait de mauvais réglages pour voir si Max remarquerait les problèmes. Il ne lui fallait pas longtemps pour voir que son essieu arrière avait un souci", rapporte également le photographe.

"Encore en développement"

L'aspirant champion du monde de F1 a effectué ses premiers tours dans une véritable voiture de course, une Formule Renault, sur un circuit fermé au pays de Galles, à l'abri des regards, en 2013.

"Vous pouvez être bon en kart mais ce n'est pas une garantie. Les rares personnes présentes et son père Jos ont toutefois été rapidement convaincues du talent du gamin", selon Frits van Eldik.

"Tout le monde était excité et Max a juste dit: +c'est beaucoup plus facile que le karting+."

L'année suivante, l'actuel pilote Red Bull conduisait en Formule 3, avant, un an plus tard, de faire ses débuts en Formule 1, devenant à 17 ans le plus jeune pilote de l'histoire de la catégorie reine du sport auto, alors qu'il n'avait pas encore son permis de conduire.

"Je pense que Max a toujours eu un temps d'avance", expliquait à l'AFP son manager Raymond Vermeulen en marge du dernier Grand Prix du Brésil.

"Il a toujours eu des années d'avance sur ses collègues dans chaque catégorie. Nous le voyons encore aujourd'hui en développement et je pense que le meilleur reste à venir car il n'est pas encore à maturité", assurait Vermeulen.

A seulement 24 ans, Verstappen peut effectivement envisager une longue carrière.

Stan Wawrinka ne jouera pas à Melbourne

Image: KEYSTONE/EPA ANP/KOEN SUYK

Stan Wawrinka (ATP 82) n'effectuera pas son "comeback" à Melbourne en janvier.

Le nom du Vaudois ne figure en effet pas sur l'Entry List de l'Open d'Australie (17-30 janvier), dévoilée mardi par les organisateurs. Novak Djokovic (ATP 1) sera en revanche bien de la partie, contrairement à Serena Williams (WTA 41).

Vainqueur à Melbourne du premier de ses trois titres majeurs, en 2014, Stan Wawrinka (36 ans) n'a disputé que quatre tournois en 2021, sa dernière apparition sur le circuit remontant au début du mois de mars à Doha. Il a dû se soumettre depuis à deux opérations au pied gauche, la dernière en juin.

En l'absence également de Roger Federer (ATP 16), Henri Laaksonen (ATP 97) est donc le seul Helvète admis directement dans le tableau final masculin à Melbourne. Chez les dames, trois Suissesses se retrouvent sur l'Entry List: Belinda Bencic (WTA 23), Jil Teichmann (WTA 37) et Viktorija Golubic (WTA 43).

Josi et les Predators stoppent les Red Wings

Josi (59) a inscrit le 2-0 des Predators au terme d'un superbe solo
Josi (59) a inscrit le 2-0 des Predators au terme d'un superbe soloImage: KEYSTONE/AP/Paul Sancya

Roman Josi a mené Nashville à la victoire mardi en NHL. Le capitaine des Predators a réussi 3 points dans un match gagné 5-2 face aux Red Wings de Pius Suter, qui restaient sur cinq succès de suite.

Auteur d'un assist sur le 1-0 et le 3-1, Roman Josi a inscrit le but de la victoire, le 2-0, au terme d'un magnifique solo. Il a été désigné première étoile d'une rencontre dans laquelle son équipe a parfaitement contenu l'offensive adverse (16 tirs cadrés seulement pour Detroit, qui évoluait pourtant à domicile).

"Je sais que je n'aimerais pas affronter nos attaquants lorsqu'ils pratiquent un tel forechecking", a lâché Roman Josi, qui affiche désormais 24 points (8 buts, 16 assists) à son compteur personnel. Soit 2 de moins que Timo Meier, lequel est resté "muet" lors d'un match pourtant gagné 5-3 par ses Sharks face à Calgary.

Pius Suter s'est également illustré avec un assist sur le 2-1 de Detroit. L'attaquant zurichois a ainsi inscrit au moins un point au cours de cinq matches consécutifs. Un troisième Suisse s'est illustré mardi en NHL: Nino Niederreiter a réalisé deux assists pour Carolina, vainqueur 4-2 à Winnipeg.

JO de Pékin: l'Australie n'enverra aucun représentant diplomatique

Image: KEYSTONE/EPA/BIANCA DE MARCHI

L'Australie n'enverra aucun représentant diplomatique aux Jeux olympiques d'hiver de Pékin 2022, a déclaré mercredi son Premier ministre Scott Morrison.

Il se joint au boycott diplomatique annoncé lundi par les Etats-Unis.

"L'Australie ne reviendra pas sur la position ferme qu'elle a adoptée pour défendre ses intérêts, et il n'est évidemment pas surprenant que nous n'envoyions pas d'officiels australiens à ces Jeux", a-t-il déclaré.

La décision de Canberra intervient dans un contexte de "désaccord" avec la Chine sur un certain nombre de questions, notamment les lois australiennes sur l'ingérence étrangère et la récente décision d'acquérir des sous-marins à propulsion nucléaire, a précisé M. Morrison.

Cette décision, qui n'empêche pas les athlètes de participer aux Jeux, intervient au lendemain de l'annonce par les Etats-Unis de leur boycott diplomatique, au nom de la défense des droits de l'Homme.

M. Morrison a également indiqué que les violations des droits de l'homme dans la région du Xinjiang et la réticence de Pékin à rencontrer des responsables australiens pour des discussions avaient motivé la décision australienne. "Le gouvernement chinois n'a jamais accepté que nous nous rencontrions pour discuter de ces questions", a-t-il avancé.

Tensions croissantes

Les tensions, notamment commerciales, entre l'Australie et la Chine n'ont pas cessé de croître depuis 2018, marquées notamment par un gel des relations diplomatiques au plus haut niveau depuis deux ans.

La Chine a notamment été irritée par les décisions australiennes concernant l'ingérence étrangère, l'interdiction des contrats 5G à Huawei et la demande d'une enquête indépendante sur les origines de la pandémie de coronavirus.

L'orge, le charbon, le minerai de cuivre, le coton, le foin, les langoustes, le sucre, le vin, le boeuf, les agrumes, les céréales, le raisin, les produits laitiers ou encore les préparations pour nourrissons australiens ont tous fait l'objet de sanctions chinoises.

La décision de l'Australie d'équiper sa marine de sous-marins à propulsion nucléaire dans le cadre d'un nouveau pacte de défense avec la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, largement considéré comme une tentative de contrer l'influence chinoise dans la région du Pacifique, a également suscité l'ire de Pékin.

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
L'histoire à peine croyable d'une championne de Suisse sans victoire
Priscilla Morand a été titrée dans sa catégorie (- de 48 kg) sans disputer le moindre combat, faute d'adversaires. «C'est triste pour notre sport», souffle la judokate vaudoise.

On dit de certains titres qu'ils ont une saveur particulière. C'est très vrai pour celui remporté par Priscilla Morand, le 27 novembre à Bienne. Ce jour-là, la Vaudoise est devenue championne de Suisse... sans affronter la moindre adversaire.

L’article