Sport
Sport en direct

Les USA écrasent la Serbie ++ Teichmann n'enchaîne pas

epa11484028 Stephen Curry (L) of the USA and Marko Guduric of Serbia in action during the 2024 USA Basketball Showcase game between USA and Serbia in Abu Dhabi, United Arab Emirates, 17 July 2024. EPA ...
Image: keystone
Sport en direct

Les USA écrasent la Serbie ++ Teichmann n'enchaîne pas

Elles sont là, elles sont fraîches! Les infos sportives à ne pas rater.
18.07.2024, 07:10
team watson / ats
Plus de «Sport»

Bronny James monte en régime en Summer League

Bronny James monte en régime en Summer League
Bronny James monte en régime en Summer LeagueImage: KEYSTONE/AP/David Becker

Le numéro 55 de la draft NBA Bronny James a démontré son potentiel pour son troisième match en Summer League NBA mercredi à Las Vegas.

Avec 12 points et 1 interception, il a joué un rôle majeur dans la victoire des Lakers de Los Angeles face à Atlanta (87-86).

Des chiffres bien plus flatteurs que les moyennes en Summer League qu'il portait comme des boulets aux pieds au moment d'entrer dans le Thomas and Mack Center: 4,3 points de moyenne, 23% de réussite au tir et 0 sur 15 à longue distance.

"J'ai tenté d'oublier tous les tirs que j'ai manqués jusque-là, les défaites. J'ai joué mon jeu, j'ai essayé de tout donner quand j'étais sur le terrain", a savouré, tout sourire, le fils de la légende LeBron James au micro d'ESPN. Il affiche néanmoins un différentiel de -10 au terme de cette partie.

Les USA surclassent la Serbie en préparation aux JO

LeBron James et la Team USA ont surclassé la Serbie 105-79
LeBron James et la Team USA ont surclassé la Serbie 105-79Image: KEYSTONE/AP/Altaf Qadri

L'armada américaine a surclassé la Serbie (105-79) mercredi à Abou Dhabi en match de préparation pour les Jeux olympiques. Les deux équipes se retrouveront dans la même poule à Paris, le 28 juillet.

Les USA, emmenés par leurs stars LeBron James (11 points) et Stephen Curry (24 points), ont montré un bien meilleur visage que lors de leur victoire poussive lundi contre l'Australie (98-92). Ils affichent un bilan de trois succès pour aucune défaite durant cette préparation, qu'ils poursuivront ce week-end à Londres face au Sud Soudan et à l'Allemagne.

Face à une Serbie guidée par un bon mais esseulé Nikola Jokic, auteur d'un double double (16 points, 11 rebonds), les joueurs de Steve Kerr ont pu compter sur un Stephen Curry en réussite à trois points (6/9). Il a fini meilleur marqueur de son équipe. Jokic était encore privé de son compère, l'arrière des Hawks Bogdan Bogdanovic, une nouvelle fois ménagé.

La Serbie a eu fort à faire avec une raquette américaine très dense. L'intérieur de Miami Bam Adebayo s'est ainsi déchainé en sortie de banc (17 points, 6 rebonds et 2 passes décisives), bien épaulé par son compère Anthony Davies qui a cumulé 7 points, 6 rebonds et, performance remarquable, 6 contres.

"Nous avons progressé"

Après la rencontre, LeBron James voyait beaucoup de signes positifs dans cette victoire. "Nous avons encore beaucoup de progrès à faire, nous voulons ne manquer aucune occasion de nous améliorer. Mais je suis content car je sens que ce soir, nous avons progressé", a lâché la superstar des Lakers.

Tournoi WTA de Palerme: Jil Teichmann prend la porte

Jil Teichmann: déjà éliminée à Palerme
Jil Teichmann: déjà éliminée à PalermeImage: KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE

Jil Teichmann (WTA 211) n'a pas passé le cap des 8es de finale au tournoi WTA 250 de Palerme. La Seelandaise s'est inclinée 6-2 6-7 (4/7) 6-2 face à la Française Diane Parry (WTA 58).

La Suissesse n'a donc pas pu enchaîner après avoir enfin gagné un match sur le circuit principal mardi, son premier depuis octobre 2023. Mais au contraire de son premier tour contre une adversaire modeste, classée au 301e rang mondial, cette fois elle a eu en face d'elle une joueuse d'un autre calibre.

Jil Teichmann s'est montrée fébrile au service puisqu'elle a concédé la bagatelle de sept breaks. Elle a toutefois eu le mérite de prolonger le suspense en remportant le tie-break de la deuxième manche. Mais elle a ensuite rapidement été menée 3-0.

Swiss Open: Riedi éliminé malgré une belle résistance

Leandro Riedi a tout donné
Leandro Riedi a tout donnéImage: KEYSTONE/PETER SCHNEIDER

Leandro Riedi (ATP 134), dernier Suisse engagé au Swiss Open de Gstaad a été éliminé en 8es de finale. Il s'est incliné 7-6 (8/6) 7-6 (7/1) par l'Allemand Jan-Lennard Struff (ATP 37).

Le Zurichois âgé de 22 ans a livré un beau combat dans son dixième match sur le circuit principal. Mais malgré tous ses efforts, il n'est pas parvenu à se hisser en quarts de finale. L'expérience de Struff (34 ans) a fait la différence dans les deux tie-breaks.

Cette rencontre a vu les serveurs se montrer intraitables sur leur engagement, puisqu'aucun break n'a été enregistré. Riedi, qui a aussi convaincu parfois au retour, a bénéficié d'une balle de set à 5-4 lors de la manche initiale, mais son adversaire a pu l'écarter grâce à un bon service.

Stefanos Tsitsipas (ATP 12) a pour sa part réussi son entrée dans le tournoi. Tête de série no 1, le Grec a battu le Serbe Hamad Medjedovic (ATP 122) 7-6 (8/6) 6-3. Son prochain adversaire sera vendredi l'Italien Fabio Fognini (ATP 80), tête de série no 7.

Tour de France: joli succès pour Richard Carapaz dans la 17e étape

L'arrivée victorieuse de Richard Carapaz
L'arrivée victorieuse de Richard CarapazImage: KEYSTONE/AP/Daniel Cole

L'Equatorien Richard Carapaz (31 ans) a remporté en solitaire la 17e étape du Tour de France. Le champion olympique en titre a levé les bras pour la première fois de sa carrière sur la Grande Boucle.

Tadej Pogacar a conservé sans problème son maillot jaune de leader. Au terme des 178 km entre Saint-Paul-Trois-Châteaux et SuperDévoluy, Carapaz a devancé l'Anglais Simon Yates de 37 secondes et l'Espagnol Enric Mas de 57 secondes. L'Equatorien a construit son succès sur les pentes du col du Noyer, principale difficulté de la journée, en attaquant à 13 km de l'arrivée.

Carapaz peut désormais se targuer d'avoir gagné des étapes sur les trois grands Tours puisqu'il en a remporté trois tant au Giro qu'à la Vuelta. L'Equatorien s'est aussi adjugé le classement général du Tour d'Italie en 2019 et celui du Tour de Suisse en 2021.

Pogacar attaque encore

Au sein d'un petit groupe maillot jaune, Tadej Pogacar est une nouvelle fois passé à l'offensive dans les derniers mètres du col du Noyer, l'avant-dernière ascension du jour. Mais Jonas Vingegaard et Remco Evenepoel, d'abord largués, ont réussi à revenir dans la descente.

Dans les pentes plus douces vers SuperDévoluy, c'est le Belge qui a accéléré pour reprendre au final douze secondes au général sur Vingegaard. Pogacar, resté tranquillement dans la roue du Danois, l'a attaqué dans les derniers mètres pour grappiller deux secondes lui aussi sur son rival. Au général, Pogacar possède désormais 3'11 d'avance sur Vingegaard et 5'09 sur Evenepoel.

Jeudi, la 18e étape mènera le peloton de Gap à Barcelonnette sur 179,5 km d'un tracé accidenté, avec cinq ascensions répertoriées.

Ligue des nations: la Suisse recevra l'Espagne au Stade de Genève

Murat Yakin: l'Espagne en adversaire à Genève
Murat Yakin: l'Espagne en adversaire à GenèveImage: KEYSTONE/PETER KLAUNZER

Le Stade de Genève va vibrer le dimanche 8 septembre dès 20h45. Il sera le théâtre d'un alléchant Suisse - Espagne dans le cadre de la Ligue des nations.

La venue du récent champion d'Europe devrait amener la grande foule dans l'enceinte genevoise. La Suisse entamera sa campagne le jeudi 5 septembre à Copenhague face au Danemark.

Après avoir affronté la Roja, la sélection de Murat Yakin poursuivra son parcours avec un déplacement en Serbie (samedi 12 octobre) suivi de la réception du Danemark (mardi 15 octobre). Elle accueillera ensuite la Serbie (vendredi 15 novembre) avant de boucler son pensum avec un dernier match en Espagne (lundi 18 novembre).

Modric au Real jusqu'en 2025

Luka Modric continue un an avec le Real
Luka Modric continue un an avec le RealImage: KEYSTONE/AP/KIRSTY WIGGLESWORTH

Luka Modric a prolongé d'un an, jusqu'à la fin de la saison 2025, son contrat avec le Real Madrid. C'est ce qu'a annoncé le club mercredi.

Le milieu de terrain de 38 ans, arrivé au Real en 2012, avait déjà prolongé d'un an son contrat l'an dernier, malgré le fort intérêt montré par l'Arabie saoudite, qui cherchait à le recruter. Il s'est mis d'accord avec le Real Madrid pour prolonger à nouveau son contrat, jusqu'au 30 juin 2025, précise le club espagnol dans un communiqué.

L'international croate, qui aura bientôt 39 ans, a été poussé l'an dernier sur le banc madrilène en raison notamment de l'arrivée du milieu de terrain anglais Jude Bellingham. Il reste cependant très apprécié par les supporters du Real, avec qui il a remporté 6 Ligues des champions, 4 Liga et deux Coupes du Roi.

Le Ballon d'Or 2018, arrivé en provenance de Tottenham en 2012, est le joueur qui possède "le plus grand nombre de titres dans l'histoire de notre club", avec lequel il a disputé "534 matches", rappelle le Real.

Luka Modric est devenu cet été le plus vieux buteur de l'histoire lors d'un Euro de foot en marquant un but contre l'Italie. Il n'a pas pu empêcher cependant l'élimination en phases de poules de l'équipe croate. "J'aimerais continuer à jouer pour toujours, mais il viendra un moment où je devrais raccrocher mes crampons", avait-il déclaré après la défaite de son équipe.

La FIFA examine les chants racistes, procédure contre Fernandez

Enzo Fernandez a tenu des propos racistes dans un live Instagram
Enzo Fernandez a tenu des propos racistes dans un live InstagramImage: KEYSTONE/EPA/CJ GUNTHER

Après les chants racistes des Argentins à l'encontre des Bleus, la FIFA examine les propos tenus par Enzo Fernandez. Le joueur de Chelsea est visé par une procédure disciplinaire par son club.

Depuis lundi soir, une vidéo circule sur les réseaux sociaux où certains joueurs argentins, dont le milieu Enzo Fernandez, commencent à entonner une chanson contenant des paroles racistes visant les Bleus.

Saisie mardi par la Fédération française de football, la FIFA "condamne fermement toute forme de discrimination de la part de quiconque, y compris les joueurs, les supporters et les officiels", a écrit mercredi l'instance dans un communiqué.

Depuis, l'organisation mondiale de football examine ces propos tenus lundi dans le bus de l'équipe d'Argentine, dans la foulée de la victoire à la Copa America (1-0). Dans la vidéo diffusée en direct par le milieu de terrain Enzo Fernandez sur Instagram, on voit les joueurs commencer ce chant avant de couper la vidéo.

Mercredi, son club, Chelsea, a lancé "une procédure disciplinaire" à son encontre. "Nous reconnaissons et apprécions les excuses publiques de notre joueur et nous en profiterons pour faire de la sensibilisation. Le club a mis en place une procédure disciplinaire interne", a expliqué le club londonien dans un communiqué.

"Absolument aucune excuse pour ces mots"

Devant l'ampleur des réactions, Enzo Fernandez s'est excusé "sincèrement" mardi sur son compte Instragram. "La chanson comprend un langage très offensant et il n'y a absolument aucune excuse pour ces mots", a-t-il reconnu. "Je suis contre la discrimination sous toutes ses formes et je m'excuse de m'être laissé emporter par l'euphorie des célébrations de la Copa America. Cette vidéo, ce moment, ces mots ne reflètent ni mes convictions ni mon caractère", a-t-il ajouté, se disant "sincèrement désolé".

Mardi, la Fédération française de football, qui "condamne avec la plus grande fermeté les propos racistes", a annoncé saisir la FIFA et porter plainte "pour propos injurieux à caractère racial et discriminatoire".

La FFF, qui avait déjà porté plainte pour ces propos racistes après le Mondial en 2022, a "interpellé directement son homologue argentin".

Certains joueurs français ont également réagi, comme le défenseur Wesley Fofana, coéquipier de Fernandez à Chelsea, qui a déclaré sur X/Twitter: "Le football en 2024: racisme décomplexé", en partageant la vidéo. C'est le cas également d'un autre défenseur, Jules Koundé, connu pour ses engagements contre le racisme: "Lamentable...", a-t-il commenté sur le réseau social.

Ces paroles avaient déjà été scandées par des supporters argentins contre les joueurs de l'équipe de France et Kylian Mbappé. Ce chant avait été diffusé en direct sur une chaîne de télévision argentine après la Coupe du monde 2022 remportée par l'Argentine contre la France en finale (3-3 ap, 4-2 tab).

"Ils jouent pour la France mais viennent tous d'Angola, c'est bien ils savent courir, ce sont des trans comme ce putain de Mbappé, sa mère est nigériane (réd: franco-algérienne en réalité), son père est camerounais, mais sur le passeport: français" (sic), chantaient-ils à l'époque.

L'Argentine entretient une forte rivalité avec la France depuis son élimination en huitièmes de finale de la Coupe du monde 2018 en Russie, où elle avait été éliminée par les Bleus (4-3).

Mujinga et Ditaji Kambundji, bien plus que des soeurs

Mujinga Kambundji et Ditaji Kambundji chez elles à Berne
Mujinga Kambundji et Ditaji Kambundji chez elles à BerneImage: KEYSTONE/ANTHONY ANEX

Mujinga et Ditaji Kambundji n'ont qu'un seul cœur et qu'une seule âme. Il n'est donc pas étonnant qu'elles affichent toutes les deux un bijou en guise de porte-bonheur pour les JO de Paris.

Si l'on y regarde de plus près, on aperçoit l'amulette de Ditaji Kambundji à chaque compétition. Il s'agit d'un tout petit diamant, enchâssé dans une fine chaîne en or portée autour du cou. "Je le porte à chaque compétition", déclare la hurdleuse en référence à ce diamant qu'elle a remporté en 2021 au meeting de Lucerne. "Il me rappelle que c'est maintenant que tout se joue."

L'histoire du diamant a un arrière-plan olympique. Il y a trois ans, Ditaji Kambundji avait joué sa qualification pour les Jeux de Tokyo sur sa dernière course, qu'elle devait remporter à Lucerne pour inscrire suffisamment de points au classement mondial. Victorieuse en 13''11, elle avait validé sur le fil son ticket, alors qu'elle n'avait que 19 ans.

"C'est à Tokyo que j'ai arboré le diamant pour la première fois. Depuis, il me porte chance", explique la plus jeune des quatre sœurs Kambundji, dont la progression est impressionnante depuis: le mois dernier à Rome, elle s'est parée d'argent aux championnats d'Europe grâce à un chrono de classe mondiale, 12''40.

Mujinga Kambundji associe elle aussi les JO à un bijou, un petit collier en or avec les cinq anneaux olympiques. "Mes sœurs me l'ont offert pour mon anniversaire après les Jeux de Rio", raconte-t-elle. Londres 2012 et Rio 2016 y étaient déjà gravés. La sprinteuse a aussi fait immortaliser Tokyo 2021, où elle a atteint la finale du 100 et du 200 m.

Bientôt, la gravure pour Paris 2024 devrait être effectuée. Et si la Bernoise prolonge sa carrière - comme Shelly-Ann Fraser-Pryce qui a décroché à 37 ans son billet pour Paris en réalisant 10''94 sur 100 m lors des Trials en Jamaïque - , on pourra peut-être lire Los Angeles 2028 sur le cinquième anneau.

Parfaites bilingues

Les deux femmes sont parfaitement bilingues, car elles parlent français avec leur père congolais. La "langue paternelle" n'assure toutefois pas une proximité particulière avec la France. "Je connais Paris avant tout par les compétitions. C'est là que j'ai battu mon premier record en salle", souligne Ditaji Kambundji, qui mentionne aussi un voyage privé avec sa mère sur les bords de la Seine.

Pour Mujinga Kambundji, la France est "un pays voisin comme les autres". Elle se souvient de vacances en famille à Nice, mais Paris elle-même n'a pas de signification particulière à ses yeux. "Mais je me réjouis bien sûr des Jeux olympiques", souligne-t-elle.

C'est surtout la proximité de Paris qui les réjouit. Leurs proches seront dans le stade. "Nous n'aurons pas le temps de nous voir, mais le simple fait de penser qu'ils seront là est une source de motivation", lâche Mujinga Kambundji. Ditaji Kambundji l'apprécie également, d'autant plus que, lorsqu'elle était encore écolière, c'est elle qui s'asseyait dans les gradins pour encourager sa soeur.

Grande cuisine

La France est aussi synonyme de grande cuisine: "Mujinga est une très bonne cuisinière", souligne Ditaji Kambundji. L'intéressée accepte le compliment avec bienveillance, mais "je préfère la cuisine italienne, car elle est moins compliquée". Pendant son temps libre, elle aime fouiller dans les recueils de recettes. Le "sain et rapide à préparer" l'inspire souvent.

Mujinga Kambundji complimente également sa sœur: "Didi est plus insouciante que moi. Elle n'a pas peur, ne se fixe pas de limites", loue la double championne d'Europe du 200 m. "On n'est jamais aussi insouciant que lorsqu'on est jeune", réfléchit l'aînée, qui apprécie le vent de fraîcheur que sa sœur apporte au groupe d'entraînement.

C'est la deuxième fois qu'elles se rendent ensemble aux Jeux. "Les compétitions sont semblables à celles des autres grands événements, mais l'esprit olympique s'y ajoute", dit Ditaji Kambundji. Sa sœur abonde dans ce sens: "Les Jeux, c'est ce qu'il y a de plus grand dans l'athlétisme."

Les responsables du stade de la finale se défendent

Les responsables du stade de Miami se défendent après les incidents de la finale de la Copa America
Les responsables du stade de Miami se défendent après les incidents de la finale de la Copa AmericaImage: KEYSTONE/EPA/CJ GUNTHER

Les responsables du Hard Rock Stadium de Miami ont défendu mardi le dispositif de sécurité mis en place pour la finale de la Copa America entre l'Argentine et la Colombie.

Ce match a été marqué par des scènes de chaos à l'entrée et un retard de 82 minutes.

"Le Hard Rock Stadium a accueilli en toute sécurité des centaines d'événements de classe mondiale en 37 ans d'existence, dont des Super Bowls, des matches de football international de premier plan, de la Formule 1, de la NFL et du foot américain universitaire, des dates de tournées musicales de têtes d'affiche et d'autres événements mondiaux", se sont défendus les responsables du stade dans un communiqué.

En amont du match Argentine-Colombie, des mouvements de foule ont forcé la sécurité à fermer les portes, retardant l'entrée des supporters et le coup d'envoi, donné avec presque 1h30 de retard. D'après les organisateurs, le chaos a été provoqué par les nombreux fans sans billets venus pour tenter de forcer le passage. Des supporters victimes de la chaleur dans une foule dense ont dû être évacués.

La Confédération sud-américaine (CONMEBOL) avait indiqué que la sécurité du match a été organisée "en fonction des décisions prises par les autorités du Hard Rock Stadium". Les représentants du stade ont eux affirmé que le protocole avait été décidé par les services de l'enceinte, la CONMEBOL et les forces de l'ordre locales. Et que les recommandations sécuritaires de la CONMEBOL avaient été observées.

Doute

Le chaos de cette finale remportée par l'Argentine 1-0 a semé le doute quant à la bonne organisation du prochain Mondial qui se déroulera en 2026 aux Etats-Unis, au Canada et au Mexique. La police, avec des effectifs de 800 agents, a dit avoir arrêté 27 personnes et en avoir éjecté du stade ce soir-là.

Une 2e défaite pour George et les Wizards

Kyshawn George et les Wizards ont subi la loi de Portland mardi en ligue d'été
Kyshawn George et les Wizards ont subi la loi de Portland mardi en ligue d'étéImage: KEYSTONE/AP/Julia Nikhinson

Kyshawn George et les Wizards ont subi mardi leur deuxième défaite en trois matches dans la Summer League de Las Vegas. Washington s'est incliné 82-80 face à Portland.

Auteur de 14 points deux jours plus tôt face à Houston, Kyshawn George a vécu une soirée plus compliquée mardi. A nouveau aligné dans le cinq de base, l'ailier valaisan a certes réussi 7 rebonds et 6 points (à 2/4 au tir). Mais il accuse un différentiel de -15, le moins bon chez les Wizards, en 23'40 passées sur le parquet.

A noter par ailleurs l'infâme 0 sur 15 au shoot du no 2 de la draft Alexandre Sarr chez les Wizards. L'intérieur français s'est quelque peu rattrapé en réussissant 9 rebonds, 3 contres et 3 assists.

11''20 pour Mujinga Kambundji sur 100 m

Un bon chrono pour Mujinga Kambundji à Lucerne.
Un bon chrono pour Mujinga Kambundji à Lucerne.Image: KEYSTONE/URS FLUEELER

Mujinga Kambundji (11’’20 sur le 100 m), Dominic Lobalu (7’37’’50 sur le 3000 m), Angelica Moser (4,60 m à la perche) et Annik Kälin (6,65m à la longueur) ont brillé à Lucerne.

Deux jours après ses 10’’90 de La Chaux-de-Fonds, Mujinga Kambundji a enlevé le 100 m avant de prendre la troisième place du 200 m en 22’’61. La Bernoise effectuait à Lucerne son ultime sortie avant les Jeux de Paris. Dominic Lobalu, Angelia Moser et Annik Kälin ont également connu les délices de la victoire pour faire le plein de confiance avant les Jeux.

A noter enfin la sixième place de Rachel Pellaud sur le 800 m. Avec un temps de 2’00’’78, l’athlète du FSG Bassecourt a signé le quatrième chrono de sa carrière.

La Suisse s'impose aisément devant l'Azerbaïdjan

Viola Calligaris célèbre son but dans une rencontre sans histoire pour la Suisse.
Viola Calligaris célèbre son but dans une rencontre sans histoire pour la Suisse.Image: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

La Suisse a conclu par une victoire le tour préliminaire de l'Euro 2025. A Lausanne, elle a battu l’Azerbaïdjan 3-0 sur des réussites de Meriame Terchoun, Viola Calligaris et Ana-Maria Crnogorcevic.

Déjà assurées de remporter leur groupe avant cette ultime rencontre à la Pontaise, les Suissesses ont parfaitement rempli leur mission dans ce tour préliminaire. Leur première place leur permet de retrouver la Ligue A de la Ligue des Nations. On rappellera que la Suisse était, bien sûr, qualifiée d’office pour l’Euro en tant que pays organisateur.

Devant 2222 spectateurs, Meriame Terchoun a exploité une erreur de la gardienne pour ouvrir le score à la 25e minute et pour retrouver les chemins du filet en sélection après une longue attente de huit ans. Les deux autres buts sont sans doute tombés un peu tardivement (77e et 88e) pour affirmer que cette performance de l'équipe de Suisse fut vraiment aboutie.

Une élimination sans gloire pour Dominic Stricker

Dominic Stricker: encore beaucoup de travail devant lui avant de retrouver la lumière.
Dominic Stricker: encore beaucoup de travail devant lui avant de retrouver la lumière.Image: KEYSTONE/PETER SCHNEIDER

Dominic Stricker (ATP 175) reste encore loin du compte ! Après une reprise sur gazon bien laborieuse, le Bernois a déçu lors de son premier tour à Gstaad.

Dans un duel de gauchers, Dominic Stricker s’est incliné 6-3 6-3 devant le Néerlandais Botic van de Zandschulp (ATP 87). Même s’il a bénéficié de quatre balles de break dans la seconde mange avant de céder son engagement à 4-3, le Bernois ne méritait pas vraiment un autre sort. Trop imprécis en retour, il a manqué de constance et de coffre pour prendre la main dans cette rencontre.

Contraint à un repos forcé de près de six mois pour soigner son dos, le joueur de 21 ans a sans doute mesuré tout le chemin qui lui reste à parcourir pour retrouver la lumière. Il a encore un mois et demi devant lui pour monter en puissance avant d’aller défendre à New York les 205 points ATP qui avaient récompensé son accession l’an dernier en huitième de finale de l’US Open.

Un troisième bouquet pour Jasper Philipsen

Une maîtrise totale pour Jasper Philipsen à Nîmes.
Une maîtrise totale pour Jasper Philipsen à Nîmes.Image: KEYSTONE/EPA

Jasper Philipsen a remporté sa troisième victoire dans le Tour de France 2024. Le Belge s'est imposé au sprint lors de la 16e étape à Nîmes.

Jasper Philipsen n'a pas été réellement inquiété dans la cité du Gard. Il est vrai que le maillot vert Biniam Girmay n'a pas disputé ce sprint après avoir été pris dans une chute lors du final. "Les victoires sont dures à avoir sur le Tour de France. Trois victoires, c'est un très bon résultat", a commenté le Belge qui garde une petite chance de gagner le maillot vert. Il s'est imposé devant l'Allemand Phil Bauhaus, qui collectionne les places d'honneur, et le Norvégien Alexander Kristoff.

Tadej Pogacar conserve le maillot jaune avec 3'09'' d'avance sur Jonas Vingegaard et 5'19'' sur Remco Evenepoel. Au lendemain de la journée de repos, le Slovène, le Danois et le Belge n'ont vu aucun intérêt à engager le fer dans cette étape plate disputée sous une forte chaleur.

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
Alisha Lehmann est une super footballeuse
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Votre commentaire
YouTube Link
0 / 600
1
Pour aller aux JO de Paris, ce Romand a «complètement changé»
Leader du canoë slalom masculin en Suisse, Martin Dougoud (33 ans) a décroché son billet pour les Jeux 2024 après avoir suivi plusieurs séances d'hypnose qui l'ont transformé.

Entre les Jeux de Tokyo en 2021 et ceux de Paris en 2024, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts de Seine et sous le kayak de Martin Dougoud. La carrière du Romand, né d'une mère française et d'un père suisse, a même pris une trajectoire complètement différente ces trois dernières années.

L’article