Sport
Sport en direct

Teichmann ne jouera pas Wimbledon ++ Déception pour Golubic

Jil Teichmann of Switzerland reacts after losing a point against Daria Snigur of Ukraine in their first round match of the Qualifying competition for the All England Lawn Tennis Championships in Roeha ...
Image: KEYSTONE
Sport en direct

Teichmann ne jouera pas Wimbledon ++ Déception pour Golubic

Elles sont là, elles sont fraîches! Les infos sportives à ne pas rater.
25.06.2024, 22:01
team watson / ats
Plus de «Sport»

Euro 2024: l'Angleterre finit en tête du groupe C, mais déçoit

Harry Kane: comme ses coéquipiers, le capitaine anglais a déçu
Harry Kane: comme ses coéquipiers, le capitaine anglais a déçuImage: KEYSTONE/AP/Andreea Alexandru

La conclusion du groupe C de l'Euro 2024 ne restera pas dans les annales. Deux matches (Angleterre - Slovénie, Danemark - Serbie), deux nuls 0-0! Pour le spectacle, il faudra vraiment repasser...

Ces résultats permettent à l'Angleterre de terminer en tête de son groupe, et ainsi d'éviter d'affronter l'Allemagne en huitième de finale. Mais avec deux buts marqués en trois rencontres soldées par un succès et deux nuls, les Three Lions ont été très loin d'impressionner et de faire figure de candidats légitimes au titre.

Car comme depuis le début du tournoi, l'Angleterre a terriblement déçu à Cologne face aux Slovènes. En panne d'énergie, d'intensité et d'inspiration, les stars que sont les Bellingham, Foden ou encore Kane n'ont jamais justifié leur réputation flatteuse. La sélection d'un Gareth Southgate de plus en plus critiqué a évolué à des années-lumière de son meilleur niveau. Comme quoi l'addition de talents individuels ne fait pas forcément une équipe de pointe...

A Munich aussi, le Danemark et la Serbie n'ont pas réussi à faire trembler les filets. Les Serbes, longtemps attentistes, ont pressé en fin de match, mais en vain. Ils quittent ainsi la compétition.

Derrière l'Angleterre, le Danemark et la Slovénie sont aussi qualifiés, avec trois points acquis après trois nuls. Les deux pays sont à égalité parfaite et c'est leur place en qualification qui les départage. Les Danois finissent ainsi au deuxième rang du groupe et les Slovènes au troisième.

Ryser et Waltert passent, Naef et Teichmann sorties

Simona Waltert a franchi le cap du premier tour des qualifications à Wimbledon.
Simona Waltert a franchi le cap du premier tour des qualifications à Wimbledon.Image: KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE

Le premier tour des qualifications du tournoi de Wimbledon a réduit de moitié le nombre de Suissesses en lice, mardi. Seules Valentina Ryser et Simona Waltert a passé l'écueil.

Il reste encore deux joueuses helvétiques en course dans les qualifications pour accéder au tableau principal de la levée du Grand Chelem londonien, qui démarre lundi.

Grâce à leurs succès respectifs, Valentina Ryser et Simona Waltert ont mérité de disputer le deuxième tour, mercredi. La Bernoise (WTA 236) s'est imposée face à l'Argentine Martina Capurro Taborda (WTA 161) en deux sets, 6-2 7-6 (7-4). La Grisonne (WTA 227) a pour sa part éliminé l'Américaine Clervie Ngounoue (WTA 384) en trois manches, 2-6 6-4 7-5.

Céline Naef (WTA 173) et Jil Teichmann (WTA 197) ont en revanche été battues. La Schwytzoise a plié devant l'Ukrainienne Katarina Zavatska (WTA 200), 6-2 6-4, alors que la Biennoise a également plié devant une Ukrainienne, Daria Snigur (WTA 131), 7-5 6-0.

Mercredi, Ryser affrontera l'Américaine Varvara Lepchenko (WTA 206), alors que Waltert sera opposée à une autre Américaine, Katie Volynets (WTA 71).

Euro 2024: l'Autriche jubile

Sabitzer donne la victoire aux Autrichiens
Sabitzer donne la victoire aux AutrichiensImage: KEYSTONE/EPA/ABEDIN TAHERKENAREH

Le verdict est tombé dans le groupe D de l'Euro 2024 au terme d'une dernière journée à suspense: l'Autriche a causé la sensation en finissant en tête après son succès 3-2 face aux Pays-Bas.

Avec six points, la sélection dirigée par Ralf Rangnick devance d'une unité la France, incapable de battre la Pologne (1-1) et les Pays-Bas, qui restent à quatre points. L'incertitude a été totale lors de cette troisième journée, les trois pays occupant successivement la première place au gré de l'évolution des scores.

A Berlin, l'Autriche a livré un grand match pour prendre la mesure de Néerlandais une fois encore décevants. Elle a mené à trois reprises après un autogoal de Malen (6e) et des réussites de Schmid (59e) et Sabitzer (80e). Les Oranje, dépassés en première mi-temps, ont un peu réagi ensuite et égalisé deux fois, d'abord par Gakpo (47e) puis par Depay (75e). Mais ils ne sont pas parvenus à revenir après le but de Sabitzer.

Français en panne d'efficacité

A Dortmund, les Français, avec Mbappé masqué et titulaire et Griezmann sur le banc, ont peiné face à des Polonais qui ne jouaient pourtant que pour l'honneur. Le gardien Skorupski a retardé l'échéance en première période, mais il a été impuissant à la 56e sur un penalty transformé par Mbappé. Coupables de ne pas avoir su se mettre à l'abri, les Bleus ont été punis quand Lewandowski a égalisé, lui aussi sur penalty (79e).

La France n'a marqué que deux buts en trois rencontres: un autogoal et un penalty! Bien trop peu pour une sélection qui dispose pourtant d'une kyrielle d'attaquants de renom.

Euro 2024: "on arrivera à battre Donnarumma", dit Murat Yakin

Murat Yakin: cap sur le match contre l'Italie
Murat Yakin: cap sur le match contre l'ItalieImage: KEYSTONE/AP/Darko Vojinovic

Murat Yakin n’a, bien sûr, pas perdu une miette du Croatie - Italie de lundi soir. Le nul arraché par les Italiens au bout du temps additionnel a scellé le destin de l’équipe de Suisse.

"J’ai vu une Italie qui a songé en premier lieu à défendre. J’ai vu aussi une Italie qui a été capable de réagir après avoir concédé l’ouverture du score, explique le sélectionneur. C’est une équipe qui peut basculer très vite dans un autre mode, qui peut aussi changer de système de jeu. Elle est imprévisible."

Murat Yakin assure que le staff de l’équipe de Suisse réunira toutes les données pour que les joueurs sachent tout de l’Italie. "Nous serons bien préparés. Mais il ne faut pas uniquement se focaliser sur l’adversaire, souligne-t-il. Nous avons démontré toute notre valeur, toutes nos qualités lors de la phase de poules. Maintenant, nous entrons dans les matches à élimination directe. L’approche mentale n’est plus la même, la pression non plus..."

Des prodiges

Ses attaquants devront trouver le moyen de battre l’extraordinaire Gianluigi Donnarumma. "Il a livré un très grand match lundi soir. Il a réussi des arrêts impossibles. Il sort même le penalty de Luka Modric, glisse-t-il. On a l’impression qu’il peut vraiment réussir des prodiges à chaque instant. Mais je reste confiant. Je suis convaincu que je possède des attaquants qui arriveront à le battre."

Mardi, les attaquants suisses ont trouvé à trois reprises le chemin des filets lors d’une opposition de 2 x 30 minutes contre les juniors du VfB Stuttgart. La Suisse a débuté la rencontre avec Gregor Kobel dans la cage et les dix joueurs de champ qui ne sont pas entrés en jeu dimanche contre l’Allemagne. Les noms des buteurs n’ont toutefois pas été communiqués par l’ASF.

Viktorija Golubic éliminée au premier tour

Viktorija Golubic, ici à Roland-Garros le 26 mai dernier, n'a pas réussi à enchaîner après ses deux victoires en qualifications à Eastbourne.
Viktorija Golubic, ici à Roland-Garros le 26 mai dernier, n'a pas réussi à enchaîner après ses deux victoires en qualifications à Eastbourne.Image: KEYSTONE/EPA/TERESA SUAREZ

Viktorija Golubic (WTA 69) a été éliminée au 1er tour du tournoi WTA 500 d'Eastbourne mardi. La Zurichoise s'est inclinée en trois sets face à l'Américaine Ashlyn Krueger (WTA 79), 1-6 7-6 (9/7) 5-7.

Comme à Birmingham la semaine passée, où elle avait remporté son premier tour, Golubic a dû passer par la case des qualifications pour intégrer le tableau principal. Mais cette fois, elle n'a pas réussi à enchaîner face à la Texane de 20 ans.

La Suissesse a pourtant sauvé quatre balles de match, une dans le tie-break du deuxième set qu'elle a remporté après avoir rapidement concédé la première manche, et trois sur son service dans le troisième set. Un troisième set décousu lors duquel les deux joueuses ont multiplié les breaks, mais qui a finalement vu Krueger passer l'épaule

La tournée sur gazon se poursuivra à Wimbledon pour Golubic, qui connaîtra son adversaire au premier tour du Grand Chelem londonien vendredi, à l'occasion du tirage au sort.

Novak Djokovic ne jouera que s'il peut "se battre pour le titre"

Novak Djokovic s'était incliné en finale l'année dernière à Wimbledon face à Carlos Alcaraz (archives).
Novak Djokovic s'était incliné en finale l'année dernière à Wimbledon face à Carlos Alcaraz (archives).Image: KEYSTONE/AP/KIRSTY WIGGLESWORTH

La participation de Novak Djokovic à Wimbledon est encore incertaine. Le Serbe, qui se remet d'une opération du genou, ne jouera sur le gazon londonien que s'il peut "se battre pour le titre".

"Je ne participerai que si je sais que je suis suffisamment bien remis pour aller loin dans le tournoi et me battre pour le titre, c'est ça la condition" a déclaré à la BBC l'actuel numéro deux mondial, âgé de 37 ans, alors que le tirage au sort du tableau a lieu vendredi.

Djokovic, sept fois titré sur le gazon du All England Club, a été contraint de déclarer forfait avant son quart de finale de Roland-Garros contre Casper Ruud au début du mois, victime d'une lésion du ménisque médial du genou droit. "Si je sens que je peux jouer presque à mon maximum ou à mon maximum, alors je jouerai. Sinon, je laisserai la chance à quelqu'un d'autre de participer", a expliqué le champion aux 24 titres du Grand Chelem.

Décision avant le tirage

Ses chances de participer au Grand Chelem londonien, qui débute le 1er juillet, semblaient initialement faibles, mais les performances de Djokovic s'améliorent de jour en jour et il s'est entraîné pendant deux heures à l'Aorangi Park de Wimbledon lundi.

"J'y vais progressivement. Je ne pousse pas encore à 100 %, mais j'espère que cela viendra dans les prochains jours. La rééducation va dans la bonne direction" a-t-il précisé. Djokovic a déclaré qu'il prendrait une décision avant le tirage au sort de vendredi. "Je ne suis pas venu ici pour jouer seulement quelques tours".

"Nole" a atteint la finale de Wimbledon au cours des cinq dernières éditions, et s'est incliné l'année dernière en cinq sets face à Carlos Alcaraz. Il a également pour objectif une médaille d'or aux JO de Paris (il n'a jamais eu mieux que le bronze) qui débuteront le 26 juillet.

Si Andy Murray, opéré du dos la semaine dernière, vit également une course contre la montre pour être prêt pour Wimbledon, Rafael Nadal ne participera en revanche pas au tournoi pour se consacrer aux Jeux olympiques.

Coup dur pour la Visma: Sepp Kuss déclare forfait

Vainqueur du Tour d'Espagne l'année dernière, Sepp Kuss ne participera finalement pas au Tour de France.
Vainqueur du Tour d'Espagne l'année dernière, Sepp Kuss ne participera finalement pas au Tour de France.Image: KEYSTONE/EPA EFE/MANUEL BRUQUE

L'Américain Sepp Kuss, l'un des principaux lieutenants de Jonas Vingegaard ne participera pas au Tour de France, qui débute samedi. C'est un nouveau coup du pour l'équipe Visma.

"Sepp Kuss n'a pas suffisamment récupéré du Covid et ne prendra pas le départ du Tour de France. Il sera remplacé par Bart Lemmen", a indiqué la formation néerlandaise. Ce forfait prive le double vainqueur sortant Jonas Vingegaard de son lieutenant le plus précieux en montagne depuis des années.

Au top de sa forme, l'infatigable grimpeur américain est même tellement fort qu'il a réussi à remporter le Tour d'Espagne l'an dernier devant son leader danois. Mais, après avoir participé aux trois grands Tours l'an dernier, un défi rare et très exigeant, le coureur du Colorado a connu une saison 2024 difficile. Il a notamment été rapidement à la peine dans les cols sur le Critérium du Dauphiné début juin, épreuve qu'il a fini par abandonner.

Jorgenson en roue de secours?

Son absence constitue un énième coup d'arrêt pour Visma qui a multiplié les déconvenues cette année, à commencer par les lourdes chutes de Vingegaard et du Belge Wout Van Aert, victimes tous deux de multiples fractures au printemps. Les deux leaders seront au départ du Tour, mais leur état de forme reste incertain.

En l'absence de Kuss, un autre Américain, Matteo Jorgenson, vainqueur de Paris-Nice et deuxième du Dauphiné, paraît le mieux placé pour épauler Vingegaard voire le suppléer comme leader si le Danois peine à retrouver ses sensations.

Fabian Rieder: "Je suis devenu beaucoup plus fort"

Après une année compliquée, Fabian Rieder est à nouveau en lice pour une place de titulaire avec la Nati.
Après une année compliquée, Fabian Rieder est à nouveau en lice pour une place de titulaire avec la Nati.Image: KEYSTONE/PETER KLAUNZER

Il se défend de toute préméditation. Mais son tacle rageur après 20’’ de jeu dimanche sur son futur coéquipier Mittelstädt était sans doute la meilleure manière de dire bonjour à la Bundesliga.

Après une année à Rennes qu’il juge à la fois "compliquée et instructive", Fabian Rieder découvrira cet été à 22 ans le championnat de ses rêves avec un prêt au VfB Stuttgart, le dauphin du Bayer Leverkusen de Granit Xhaka.

"Un club qui joue tous ses matches à domicile devant 60’000 spectateurs, savoure-t-il déjà. L’intérêt de Stuttgart remonte déjà à l’hiver dernier. Tout s’est finalisé la semaine dernière. Je quitte Rennes avec le sentiment d’avoir énormément progressé même si je n’ai pas joué aussi souvent que je l’espérais. Je suis devenu beaucoup plus fort que je ne l’étais il y a dix mois avec les Young Boys."

Une performance XXL contre l'Allemagne

Le Bernois l’a démontré dimanche. Titularisé pour la première fois dans cet Euro après ses entrées à la 86e contre la Hongrie et à la 75e face à l’Ecosse, il a animé le front de l’attaque avec Dan Ndoye et Breel Embolo. A l’origine du but de Ndoye, il a livré une performance XXL alors qu’il n’évoluait pas à son poste de prédilection. "Je me vois comme un joueur de box-to-box, observe-t-il. Mais je joue où l’entraîneur me dit de jouer. Je suis si heureux d’être à cet Euro. J’ai longtemps cru que je n’y arriverai pas avec ma blessure au cinquième métacarpe en janvier."

Fabian Rieder a fini par gagner cette course contre le temps pour postuler à une place de titulaire samedi contre l’Italie. Il y a désormais match entre Ruben Vargas et lui pour compléter le trio offensif aux cotés de Ndoye et Embolo. "Tout le monde au sein de l’équipe attend ce huitième de finale avec impatience, lâche-t-il. A aucun moment, nous ne pouvons sous-estimer l’Italie. Elle est la tenante du titre et elle possède dans ses rangs des individualités marquantes."

"J'ai un bon feeling"

Ces louanges adressées à la Squadra Azzurra n’interdisent pas d’être ambitieux. "Nous serons prêts, assure Fabian Rieder. Nous ne nous cacherons pas. J’ai un bon feeling. Les trois matches de la phase de poules ont été trois bons matches. Nous sommes sur une très bonne dynamique. L’ambiance au sein du groupe est excellente. Et on voit bien sur le terrain que chacun s’efforce d’aider l’autre, de gommer les erreurs que l’on peut commettre."

Malgré sa jeunesse, Fabian Rieder ne veut pas tomber dans le piège des déclarations chocs quant aux ambitions de la Suisse dans cet Euro. "Le seul objectif que nous devons formuler est d’être dans une situation qui peut nous permettre de gagner le prochain match", conclut-il.

"Le football a été impitoyable", selon Modric

Luka Modric est devenu lundi, à 38 ans et 289 jours, le buteur le plus âgé de l'histoire de l'Euro.
Luka Modric est devenu lundi, à 38 ans et 289 jours, le buteur le plus âgé de l'histoire de l'Euro.Image: KEYSTONE/EPA/FILIP SINGER

Luka Modric, a affirmé que le "football a été impitoyable" lundi, après que l'Italie a égalisé à la dernière seconde (1-1). Un match nul qui laisse la Croatie au bord de l'élimination de cet Euro.

"C'est très stressant, nous nous sommes battus jusqu'à la fin, mais malheureusement le football a été impitoyable avec nous ce soir, il a été cruel", a déclaré Luka Modric en conférence de presse, alors qu'il a été élu homme du match après être devenu le buteur le plus âgé de l'histoire du championnat d'Europe à 38 ans et 289 jours.

"Il est difficile de trouver les mots pour décrire ce que l'on ressent quand on perd comme ça", a expliqué Modric. Avec deux points, la Croatie doit attendre de savoir si elle fait partie des quatre meilleurs troisièmes pour espérer se qualifier en 8e de finale, mais il lui faudrait désormais un concours de circonstances assez improbable.

Le chant du cygne

"Les dieux du football ne nous sourient pas toujours, mais nous pouvons être fiers de la façon dont nous avons représenté notre pays ce soir", a dit le capitaine, le visage fermé devant la presse, ajoutant: "je ne sais pas où l'arbitre a trouvé huit minutes de temps additionnel".

"Le football est ainsi fait qu'il vous donne souvent le sourire, mais il vous rend parfois très triste, comme ce fut le cas aujourd'hui", a ajouté le Croate, qui vit certainement sa dernière grande compétition avec sa sélection. "J'aimerais continuer à jouer pour toujours, mais il viendra un moment où je devrai raccrocher mes crampons", a reconnu Modric. "Je vais continuer à jouer, je ne sais pas combien de temps encore."

Suisse - Italie: enfin !

Le dernier duel entre Suisses et Italiens avait accouché d'un match nul 1-1 le 12 novembre 2021, à Rome.
Le dernier duel entre Suisses et Italiens avait accouché d'un match nul 1-1 le 12 novembre 2021, à Rome.Image: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

La Suisse va défier l’Italie pour la première fois depuis 1954 dans un match couperet d’un grand tournoi. Le 8e de finale entre la Nazionale et la formation de Murat Yakin aura lieu samedi à Berlin.

Le 23 juin 1954 à Lausanne, la Suisse avait battu l’Italie 4-1 en match d’appui du premier tour pour s’ouvrir les quarts de finale de "sa" Coupe du monde. Ce match est resté dans la mémoire collective en raison d’une part de l’affluence avec 30'000 spectateurs dénombrés dans une Pontaise beaucoup trop petite malgré son modernisme pour l’époque et le nom des buteurs suisses. Josef Hügi (14e et 85e), Robert Ballaman (48e) et Jacky Fatton (90e) figurent, en effet, parmi les plus grands joueurs suisses de l’histoire.

Le rendez-vous manqué de Hambourg

En 2006, la Suisse aurait pu, aurait dû plutôt, croiser la route des futurs champions du monde à Hambourg. Seulement, une tragique erreur de coaching lors du huitième de finale contre l’Ukraine, le remplacement – inimaginable ! – d’Alex Frei une poignée de secondes avant les tirs au but, devait précipiter l’élimination de l’équipe de Suisse. Ce rendez-vous manqué restera à jamais comme une tache indélébile de la mandature de Köbi Kuhn. L’homme qui a permis au football suisse d’accomplir un pas de géant avec les qualifications pour l’Euro 2004 et la Coupe du monde 2006 n’avait pas le droit de nous priver de la sorte d’un quart de finale d'un Mondial.

Samedi à l’Olympiastadion, là-même où l’Italie avait remporté sa quatrième Coupe du monde en 2006 le soir qui a vu Zinédine Zidane commettre l’irréparable, la Suisse tentera de battre l’Italie pour la première fois en... douze rencontres. Le dernier succès remonte au 1er mai 1993 à Berne dans une rencontre du tour préliminaire de la Coupe du monde 1994. La sélection de Roy Hodgson s’était imposée 1-0 sur une réussite de Marc Hottiger, inscrite à la 55e à 11 contre 10 en raison de l’expulsion de Dino Baggio juste avant la pause.

La gifle de l'Euro 2021

La dernière confrontation entre les deux équipes dans une phase finale a tourné à la confusion pour la Suisse. Le 16 juin 2021, elle s’inclinait 3-0 à Rome face aux futurs Champions d'Europe lors de son deuxième match à l’Euro. Un doublé de Manuel Locatelli et une réussite de Ciro Immobile avaient terrassé une équipe de Suisse à la dérive, laquelle devait toutefois, douze jours plus tard, éliminer en huitième de finale la France, championne du monde en titre.

Mais la Suisse garde un souvenir lumineux de son ultime affrontement face à la Squadra Azzurra. Le 12 novembre 2021, elle cueillait à Rome un point (1-1) capital dans la course à la qualification directe pour la Coupe du monde 2022. Si elle avait bénéficié d'une réussite maximale en fin de rencontre avec le penalty de Jorginho qui s'était envolé dans le ciel romain, la formation de Murat Yakin, sans Granit Xhaka blessé, avait vraiment livré une performance remarquable.

Silvan Widmer avait ouvert le score sur une action lumineuse amenée par Xherdan Shaqiri et par Noah Okafor, trois hommes qui ne devraient pas vraiment peser sur le huitième de finale de samedi. Widmer sera, en effet, suspendu alors que Shaqiri et Okafor risquent de connaître le même sort que dimanche face à l’Allemagne: suivre tout le match depuis le banc...

Le Brésil bute sur le Costa Rica pour ses débuts

Vinicius et le Br
Vinicius et le BrImage: KEYSTONE/EPA/CAROLINE BREHMAN

Maladroit et malchanceux, le Brésil a raté son entrée en lice dans la Copa America. La Seleçao a concédé un nul 0-0 contre le Costa Rica lundi à Los Angeles.

Mené par le dragster du Real Madrid Vinicius, récent vainqueur de la Ligue des Champions, le Brésil a multiplié les occasions sans parvenir à marquer. Au grand désespoir de Neymar, star blessée présente en tribune pour soutenir ses compatriotes.

Après une bonne entame, les Auriverde pensaient avoir fait le plus dur lorsque le défenseur du PSG Marquinhos s'est jeté au second poteau pour pousser dans les filets un coup franc de Raphinha dévié par Rodrygo (30e). Mais après plus de trois minutes d'analyse, le but a été refusé par la VAR pour un hors-jeu de quelques centimètres.

Faisant le siège du but adverse, le Brésil, en quête d'une 10e Copa America, s'est montré maladroit avec 11 frappes mais seulement 3 cadrées. Et la Seleçao a aussi joué de malchance, à l'image de cette frappe puissante de Lucas Paqueta qui a trouvé le poteau à la 63e.

Bruno Guimaraes s'est procuré une dernière occasion dans les arrêts de jeu (92e) mais son tir est passé un peu à droite des cages adverses. Le Costa Rica, regroupé devant son but, n'a pour sa part jamais su se montrer dangereux (aucun tir).

La Colombie en tête

Cette mauvaise entame brésilienne permet à la Colombie, vainqueure du Paraguay 2-1 à Houston, de prendre seule la tête du groupe D avec trois points. Le Brésil aura ainsi la pression dès vendredi pour sa deuxième rencontre face au Paraguay à Las Vegas: seuls les deux premiers de chaque groupe passent en quarts de finale.

800 m des Trials: Athing Mu tombe et manquera les Jeux

Athing Mu ne décrochera pas un 2e titre olympique consécutif sur 800 m
Athing Mu ne décrochera pas un 2e titre olympique consécutif sur 800 mImage: KEYSTONE/AP/FRANCISCO SECO

La championne olympique en titre du 800 m Athing Mu a chuté en finale des sélections américaines lundi à Eugene. Elle manquera donc les Jeux de Paris cet été.

Mu (22 ans) a chuté après 200 m au milieu du peloton. Elle n'a jamais pu revenir sur ses concurrentes, franchissant la ligne en larmes. Les "Trials", impitoyables, envoient les trois premiers de chaque épreuve aux JO, sans tenir compte du palmarès ou du reste des résultats de la saison.

Athing Mu, qui était également devenue championne du monde du 800 m en 2022 dans le même stade du Hayward Field à Eugene et s'entraîne à Los Angeles avec l'historique coach Bob Kersee, n'avait pas couru de la saison avant ces sélections. Elle a souffert d'une blessure à un ischio-jambier qui avait retardé sa préparation.

Nia Akins a remporté le double tour de piste en 1'57''36 et sera accompagnée à Paris par Allie Wilson et Juliette Whittaker. Surprise encore au disque: la championne du monde en titre Laulauga Tausaga (26 ans) n'a pas réussi un seul lancer valable lors des qualifications, ratant ainsi la finale et les JO.

Le phénomène Quincy Wilson 6e du 400 m

Quincy Hall a quant à lui triomphé sur 400 m en 44''17, son record, devant Michael Norman (44''41) et Chris Bailey (44''42). Le phénomène Quincy Wilson (16 ans) a lui pris la 6e place en 44''94. S'il est retenu en relais, il deviendra le plus jeune athlète américain masculin à obtenir un ticket pour les Jeux olympiques.

Le hurdler Grant Holloway, triple champion du monde du 110 m haies, a quant à lui flambé dès les séries avec un chrono de 12''92, la meilleure performance mondiale de l'année.

Les Panthers s'imposent 2-1 face aux Oilers dans l'acte VII

Les Panthers ont conquis leur première Coupe Stanley lundi
Les Panthers ont conquis leur première Coupe Stanley lundiImage: KEYSTONE/AP/Wilfredo Lee

Florida a conquis lundi la première Coupe Stanley de son histoire.

Les Panthers ont trouvé les ressources pour battre Edmonton 2-1 dans l'acte VII de la finale des play-off de NHL, après avoir vu les Oilers remporter trois matches de suite pour égaliser à 3-3 dans la série.

Vaincus en cinq matches par les Vegas Golden Knights l'an dernier, les Panthers sont simplement la troisième équipe au cours des 40 dernières années à s'adjuger l'encombrant trophée un an après avoir échoué en finale. Pour leur coach Paul Maurice, il s'agit aussi du premier sacre en finale de la Coupe Stanley.

La quête continue en revanche pour les franchises canadiennes, privées de titre depuis le dernier sacre de Montréal en 1993, et pour Edmonton et sa superstar Connor McDavid en particulier. Les Oilers, dont la dernière apparition en finale datait de 2006, n'ont plus soulevé la Coupe Stanley depuis 1990.

Lundi, ils ont pu égaliser à 1-1 sur une réussite de Mattias Janmark à la 7e minute, un peu plus de deux minutes après que Carter Verhaeghe avait ouvert la marque pour Florida. Mais le deuxième but des Panthers, signé Sam Reinhart à la 36e, s'est avéré décisif dans une partie où leur portier Sergei Bobrovsky a effectué 23 arrêts.

McDavid MVP des play-off

Le Russe de 35 ans, qui porte le maillot des Panthers depuis l'été 2019, a été désigné première étoile de cet acte VII devant les deux buteurs des Panthers. Muet dans ce match 7 comme dans le précédent, Connor McDavid (42 points dans ces séries finales) est quant à lui le sixième joueur de l'histoire à être désigné MVP des play-off sans avoir cueilli le titre.

Un échec cruel pour Desplanches

Jérémy Desplanches a disputé dimanche aux Européens de Belgrade son ultime 200 m 4 nages.

Trois ans après s'être paré de bronze à Tokyo, il n'est pas parvenu à accrocher la limite qualificative pour les JO 2024. Cet échec, forcément cruel pour un nageur qui voulait conclure en beauté son immense carrière à Paris, marque la fin d'une ère.

Le 30 juillet 2021 à Tokyo, le vice-champion du monde 2019 avait claqué un chrono de grande classe - 1'56''17 - qui fait toujours de lui le 19e performeur de l'histoire. Les 1'57''94 qu'il savait déjà devoir réaliser pour être du voyage à Paris devaient n'être qu'une formalité pour le grand blond.

"C'est une médaille incroyable. Mais elle me donne envie de bosser pour Paris", avait d'ailleurs déclaré Jérémy Desplanches à peine sorti du bassin à Tokyo, se projetant à la surprise de tous sur un nouveau cycle olympique après avoir conclu avec un an de retard - Covid oblige - le précédent.

"Mais je ne dois pas faire l'erreur de foncer sans réfléchir. Je dois récupérer physiquement, et mentalement. Les dernières années étaient dures", avait-il sagement tempéré dans la foulée, conscient que rien n'était jamais acquis dans un sport où la discipline relève de l'ascèse.

Trois ans de galères

Mais les trois années qui ont suivi ne furent qu'une succession de galères. La décision de rejoindre le groupe de l'exigeant Philippe Lucas, après avoir quitté Nice et son mentor Fabrice Pellerin, fut peut-être l'un des éléments déclencheurs. Autant que le Covid-19, qui l'a mis KO alors qu'il peinait à trouver son rythme à Martigues.

Sur le papier, l'association entre les deux hommes était pourtant prometteuse. Autant chambreur que Lucas, Jérémy Desplanches avait besoin de se faire violence pour espérer poursuivre sa progression après sept ans passés à Nice. Son épouse Charlotte Bonnet a d'ailleurs parfaitement su se relancer après des JO 2021 manqués.

Mais, et il ne l'a concédé que récemment, le Genevois de bientôt 30 ans avait surestimé sa résilience après sa médaille de Tokyo, qui était déjà une fin en soi. Victime notamment d'une mononucléose et surtout d'un "burn-out", il n'a jamais pu atteindre le pic de forme dont il avait besoin au moment opportun.

Homme des grands rendez-vous entre 2018 - année de son titre européen - et 2021, Jérémy Desplanches a ainsi manqué quatre fois le coche depuis 2022: 4e des Européens 2022 à Rome, il a échoué en demi-finales des Championnats du monde tant en 2023 à Budapest qu'en février dernier, en se montrant à chaque fois plus rapide en séries.

Le Genevois, qui se sentait alors incapable de tenir le choc sur trois courses en l'espace de deux jours, avait décidé de tout donner dès les séries matinales. Mais il n'a fait que flirter avec la limite olympique lors de ces courses habituellement de rodage: 1'58''00 à Budapest et 1'58''17 à Doha il y a quelques mois.

Trop tard

Son échec qatari, survenu alors qu'il venait de rejoindre le coach Clément Bailly à Genève, l'a piqué au vif. Il est alors passé en mode commando, renouant avec la micronutrition et perdant 5 kilos pour retrouver son poids de forme. Mais il était trop tard, et le chronomètre a rendu un nouveau verdict impitoyable à Belgrade.

Jérémy Desplanches est "vexé" d'avoir raté cet objectif, il l'a avoué. Comme il l'a rappelé dimanche, il s'agit maintenant de repenser aux nombreux grands moments vécus tout en n'oubliant pas les tuiles et les 4es places. Il s'agit aussi de préparer au mieux ses troisièmes JO, dernier rendez-vous de sa vie de sportif d'élite.

A Paris, celui qui détient aussi le record de Suisse du 100 m brasse devra se contenter d'être aligné en relais (4x100 m 4 nages, voire 4x200 libre). Il jouera une dernière fois le rôle de "grand frère" pour la nouvelle génération gagnante de la natation suisse, à laquelle il a montré la voie à suivre.

Angleterre et France doivent composter leur ticket

L'Angleterre, dans le groupe C, et la France, dans le groupe D, devraient sauf cataclysme valider mardi leur ticket pour les 8es de finale de l'Euro.

Les Britanniques se mesureront à la Slovénie à 21h, avec l'objectif de conserver la 1re place qu'ils occupent seuls avec 4 points. Après leur victoire obtenue sur la plus petite des marges et leur triste nul face au Danemark, ils doivent surtout reprendre confiance.

Les Slovènes (2 points) doivent quant à eux s'imposer pour espérer accrocher le 2e rang. Ils sont pour l'heure à égalité de points avec le Danemark, qui affronte une très décevante Serbie (1 point) dans le même temps.

La France (4 points) est aussi à l'abri de toute mauvaise surprise dans le groupe D. Les hommes de Didier Deschamps affrontent dès 18h la Pologne, éliminée après ses deux défaites initiales. Les Bleus sont à égalité avec les Pays-Bas, qui livreront pour leur part un véritable 16e de finale face à l'Autriche (3 points).

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles
Alisha Lehmann est une super footballeuse
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Votre commentaire
YouTube Link
0 / 600
1
Cette star du sprint attend beaucoup de la nouvelle série Netflix
L'Américain Noah Lyles est l'un des protagonistes de la nouvelle série documentaire sportive de Netflix, Sprint, qui sortira le 2 juillet. Le sprinteur s'est mis en scène pour une bonne raison.

Noah Lyles joue évidemment les vedettes dans le dernier-né des docu-séries de Netflix sur les étoiles du sprint. Il en espère un coup d'accélérateur pour la notoriété de son sport.

L’article