DE | FR
Mujinga Kambundji of Switzerland reacts after the women's athletics 200m semi final at the 2020 Tokyo Summer Olympics in Tokyo, Japan, on Monday, August 02, 2021. (KEYSTONE/Peter Klaunzer)

Image: keystone

Tokyo 2020

Mujinga Kambundji 7e du 200 mètres

La sprinteuse bernoise n'a pas créé la surprise en finale mardi après-midi à Tokyo. Mais elle peut être très fière de son séjour japonais.



Mujinga Kambundji a terminé à la 7e place de la finale du 200 mètres aux Jeux olympiques de Tokyo, mardi après-midi.

La Jamaïcaine Elaine Thompson-Herah est devenue championne olympique, grâce à un temps canon de 21''53. C'est le deuxième meilleur résultat de l'Histoire, à seulement 19 centièmes du record du monde de Florence Griffith-Joyner (en 1988). La sprinteuse des Caraïbes a du même coup réalisé le doublé 100-200 m à Tokyo, comme à Rio en 2016.

L'argent est revenu à la Namibienne Christine Mboma et le bronze à l'Américaine Gabrielle Thomas.

Satisfaction 🎙️💬

Longtemps à la lutte pour la 4e ou 5e place, Mujinga Kambundji a un peu faibli à la fin de la course. Arrivée à bout de souffle derrière le micro de la RTS, la Bernoise gardait le sourire:

«Les émotions, même si elles sont hyper positives, fatiguent. Ce n'était pas ma meilleure course, mais je suis quand même contente»

Mujinga Kambundji, au micro de la RTS

Mujinga Kambundji avait déjà réalisé l'exploit de se qualifier pour la finale du 100 mètres de ces Jeux olympiques de Tokyo. Elle avait terminé 6e, juste derrière une autre Suissesse, la Tessinoise Ajla Del Ponte.

La Bernoise peine encore à se rendre compte de ses superbes résultats à Tokyo:

«Je pense que je vais encore davantage réaliser que j'ai fait deux finales olympiques quand je serai à la maison. C'était mon but, mais je savais que ce serait difficile, parce que le niveau est toujours hyper haut pendant une année olympique»

Mujinga Kambundji, au micro de la RTS

Mujinga Kambundji disputera encore le relais 4x100 mètres avec l'équipe de Suisse jeudi.

Plus d'articles sur le sport

Les footballeurs ne supportent plus d'être remplacés

Link zum Artikel

«Roger Federer pourrait revenir dès l'Open d'Australie»

Link zum Artikel

Le jour où Lionel Messi a refusé de laisser sa place

Link zum Artikel

Petkovic: «La méfiance de l'ASF a été difficile à accepter»

Link zum Artikel

Costaud, un peu fou, la Suisse a son nouveau patron de Coupe Davis

Link zum Artikel

Netflix entretient le mystère autour de Michael Schumacher

Link zum Artikel

Pour les sportifs, un petit joint ne fera bientôt plus de mal

Link zum Artikel

Berne était le Bayern du hockey, désormais il ressemble à Ajoie

Link zum Artikel

La Nati est virée du jeu FIFA, mais qui la pleure vraiment?

Link zum Artikel

Roger Federer réussit un coup de maître avec son entrée en bourse

Link zum Artikel

Young Boys a épaté tout le monde, à commencer par lui-même

Link zum Artikel

Novak Djokovic a dû attendre de perdre pour être aimé du public

Link zum Artikel

Née qu'avec 8 doigts, Francesca Jones est une pépite du tennis

Link zum Artikel

Lausanne-Sion? Laissez tomber, voici les cinq vrais derbys romands

Link zum Artikel

Les Suisses cartonnent en contre-la-montre, depuis un sacré temps

Link zum Artikel

Yann Sommer est le chouchou des Suisses et voici pourquoi

Link zum Artikel

Il distribuait des beignes mais au fond, il n'était pas si méchant

Link zum Artikel

Les supporters ont-ils attrapé la grosse tête?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Le 1er août 2021

1 / 12
Le 1er août 2021
source: sda / salvatore di nolfi
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Tokyo 2020

Joana Heidrich et Anouk Vergé-Dépré décrochent le bronze

La Zurichoise et la Bernoise ont gagné vendredi la finale pour la troisième place en beach-volley aux JO de Tokyo. C'est la 13ème médaille pour la Suisse.

Elles l'ont fait! Joana Heidrich et Anouk Vergé-Dépré ont décroché une 13ème médaille pour la Suisse aux JO de Tokyo vendredi matin.

La Zurichoise et la Bernoise ont nettement remporté la finale pour la 3e place du beach-volley face aux Lettones Tina Graudina/Anastasija Kravcenoka, en deux manches 21-19 21-15. Du coup, elles se parent de bronze.

Le duo helvétique avait forcément la banane au moment des interviews d'après-match. Il a fait part de sa joie et de son soulagement au micro de la …

Lire l’article
Link zum Artikel