DE | FR
Image: keystone
Tokyo 2020

Mujinga Kambundji 7e du 200 mètres

La sprinteuse bernoise n'a pas créé la surprise en finale mardi après-midi à Tokyo. Mais elle peut être très fière de son séjour japonais.
03.08.2021, 14:5803.08.2021, 17:57
Team watson
Team watson
Suivez-moi

Mujinga Kambundji a terminé à la 7e place de la finale du 200 mètres aux Jeux olympiques de Tokyo, mardi après-midi.

La Jamaïcaine Elaine Thompson-Herah est devenue championne olympique, grâce à un temps canon de 21''53. C'est le deuxième meilleur résultat de l'Histoire, à seulement 19 centièmes du record du monde de Florence Griffith-Joyner (en 1988). La sprinteuse des Caraïbes a du même coup réalisé le doublé 100-200 m à Tokyo, comme à Rio en 2016.

L'argent est revenu à la Namibienne Christine Mboma et le bronze à l'Américaine Gabrielle Thomas.

Satisfaction 🎙️💬

Longtemps à la lutte pour la 4e ou 5e place, Mujinga Kambundji a un peu faibli à la fin de la course. Arrivée à bout de souffle derrière le micro de la RTS, la Bernoise gardait le sourire:

«Les émotions, même si elles sont hyper positives, fatiguent. Ce n'était pas ma meilleure course, mais je suis quand même contente»
Mujinga Kambundji, au micro de la RTS

Mujinga Kambundji avait déjà réalisé l'exploit de se qualifier pour la finale du 100 mètres de ces Jeux olympiques de Tokyo. Elle avait terminé 6e, juste derrière une autre Suissesse, la Tessinoise Ajla Del Ponte.

La Bernoise peine encore à se rendre compte de ses superbes résultats à Tokyo:

«Je pense que je vais encore davantage réaliser que j'ai fait deux finales olympiques quand je serai à la maison. C'était mon but, mais je savais que ce serait difficile, parce que le niveau est toujours hyper haut pendant une année olympique»
Mujinga Kambundji, au micro de la RTS

Mujinga Kambundji disputera encore le relais 4x100 mètres avec l'équipe de Suisse jeudi.

Plus d'articles sur le sport

Montrer tous les articles

Le 1er août 2021

1 / 12
Le 1er août 2021
source: sda / salvatore di nolfi
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Federer: «Suis-je si bon acteur que personne ne l'avait remarqué?»
Roger Federer rompt son silence à Londres sur les raisons de son départ à la retraite. Il raconte quand il a pris sa décision et comment il a vécu ces derniers jours.

Samedi à 17h19, le manager Tony Godsick a contacté un groupe de journalistes suisses et a promis une table ronde avec Roger Federer. Deux jours se sont écoulés depuis que le Bâlois a annoncé sa retraite auprès de sa femme Mirka et de ses parents Robert et Lynette. Depuis, il est resté silencieux. Personne ne savait vraiment s'il s'agissait d'une décision de raison ou de cœur. Il l'a expliqué mardi à Londres.

L’article