pluie modérée
DE | FR
Suisse
élections fédérales

Elections fédérales: le Conseil national encore plus à droite

Le Conseil national glisse encore plus à droite

Le camp bourgeois a gagné des sièges à la Chambre du peuple ce dimanche. Tour d'horizon après les dernières projections, celles de 18 heures.
22.10.2023, 19:0022.10.2023, 19:02
Plus de «Suisse»

La majorité de droite se renforce au Conseil national. L'UDC se profile comme la grande gagnante des élections fédérales de dimanche. Les Vert-e-s boivent la tasse, selon la deuxième projection nationale de gfs.bern.

👉Suivez notre direct sur les élections fédérales👈

Quelques chiffres

L'UDC est propulsée largement devant les autres partis, avec une force électorale de près de 29%, soit un gain de 3,4 points de pourcentage, pas loin de son record de 2015 (29,4%). Le PS suit à 17,4% (+0.6 point). Le Centre et le PLR sont à égalité à 14,6%. Le Centre progresse de 0,8 point, tandis que le PLR recule de 0,5 point. La part électorale du PLR recule régulièrement depuis 2015.

Les partis écologistes sont en fort recul. Les Verts passent sous la barre des 10% à 9,2% (-4.0 points). C'est toujours plus qu'en 2015 (7,1%). Les Vert'libéraux décrochent de 0,7 point à 7,1% (2015: 4,6%).

Des progressions à droite

Selon la projection comportant une marge d'erreur de deux sièges, l'UDC récupère huit des douze sièges perdus en 2019. Elle a déjà reconquis un siège à Fribourg, à Neuchâtel, en Argovie, à Glaris, dans les Grisons et à Saint-Gall. Elle pourrait ajouter à son escarcelle un siège à Berne, un au Tessin et un dans le canton de Vaud. Elle en a perdu un à Nidwald.

L'UDC compterait ainsi 61 membres, soit son troisième meilleur résultat.

A Zurich, le candidat antivax de Massvoll, Nicolas Rimoldi, ne passe pas le cap. Mais c'est l'UDF qui remporte un siège grâce à leur apparentement, portant sa délégation à deux au niveau suisse. La Lega maintient son unique mandat.

A Genève, le MCG est en passe de retrouver le National après quatre ans d'absence. Il devrait même envoyer deux représentants à Berne.

Les partis écolos sont perdants

Les perdants du jour sont les partis écologistes. Les Verts pourraient perdre au moins six sièges, selon la projection. Un dans le canton de Vaud, de Genève et de Thurgovie, deux à Zurich et à Berne. Ils en avaient gagné 17 il y a quatre ans, à 28 au total. Ensemble à Gauche et le POP ne devraient plus être représentés à Berne.

Le PVL devrait reculer de cinq sièges, à 11. A Genève, Michel Matter a raté la marche. Le parti a aussi perdu ses représentants lucernois et saint-gallois. Les cantons de Vaud et de Zurich devraient faire avec un vert'libéral de moins.

A gauche, le PS ne compense pas les pertes Vertes

Le PS n'arrivera pas à compenser les pertes vertes, mais il reste toutefois le deuxième parti de Suisse avec 40 mandats. Malgré un siège supplémentaire à Lucerne et un gain probable dans les cantons de Vaud, de Genève et de Berne, il a déjà perdu un siège à Fribourg et un dans les Grisons et pourrait en perdre un troisième à Bâle-Ville.

Centre et PLR au coude à coude

Le Centre et le PLR se disputent la troisième place. Selon la projection, ils pourraient compter respectivement 30 et 29 mandats. Les libéraux-radicaux sont en légère perte de vitesse dans les cantons de Vaud et de Zurich.

Le Centre pourrait ne pas réussir à défendre son siège dans le Jura. Il arriverait à en reconquérir un dans le canton de Vaud et deux à Zurich. La députation évangélique se réduirait elle de trois à deux mandats au National. (jah/ats)

Ce prince de Bel-Air suisse surprend des passants et Will Smith valide!
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La chaîne Maxi Zoo va adopter un nom alémanique
Le distributeur allemand Fressnapf prévoit d'ouvrir jusqu'à 30 nouveaux magasins en Suisse. Par ailleurs, le nom de l'enseigne en Romandie deviendra germanophone.

La crise du Covid-19 a boosté le commerce du vendeur d'aliments pour animaux Fressnapf connu sous le nom de Maxi Zoo en Romandie. En effet, pendant la pandémie, de nombreux foyers se sont languis d'un compagnon à quatre pattes. Les Fido, Luna ou Bello n'ont jamais été aussi demandés. Avec pour conséquence que des entreprises comme Fressnapf ont pu vendre plus d'aliments et d'accessoires que jamais.

L’article