DE | FR
Extinction Rebellion s'attaque à Ethos à Genève le 18 juin 2021

Des activistes d'Extinction Rebellion en train de manifester ce 18 juin 2021. Image: Extinction Rebellion

Extinction Rebellion affirme avoir gagné une bataille à Genève vendredi

Ce 18 juin en matinée, des dizaines d'activistes d'Extinction Rebellion ont manifesté à Genève devant la Fondation Ethos, qui regroupe plus de 220 caisses de pension. En deux heures, le mouvement dit avoir obtenu une place au conseil de fondation.



Ce vendredi 18 juin, le mouvement écologiste Extinction Rebellion (XR) a réalisé des actions simultanées de désobéissance civile dans plusieurs villes du monde. En Suisse, les activistes se sont donné rendez-vous à Genève, devant le siège de la fondation Ethos:

«La fondation Ethos gère le tiers des actifs des caisses de pensions en Suisse. Avec son poids de 306 milliards (le PIB de la Nouvelle Zélande), elle est considéré (sic) comme un game changer, c’est à dire un acteur qui peut faire changer les choses. Elle l’a d’ailleurs (sic, bis) en 2005 en forçant la main de Nestlé ou en 2001 en excluant Syngenta et Bayer de son portefeuille. Aujourd’hui, elle finance Nestlé et Holcim. Ils ont pourtant des comportements qui ne correspondent ni à sa charte, ni à ses principes.»

Communiqué officiel publié sur leur site.

Banderoles, occupation du bâtiment, tags, psalmodies: en deux heures de manifestation et de négociations, visant à exiger le retrait de Nestlé et de Holcim dans le portefeuille de la fondation, car ces entreprises ne correspondraient pas, selon les militants, à la charte écologique et sociale de l'organisme visé, Extinction Rebellion a affirmé dans une vidéo live sur Facebook avoir réussi son coup en obtenant un siège au conseil de fondation d'Ethos. Or, la fondation nous a informé qu'elle avait simplement proposé un dialogue à XR, en invitant le groupe à une séance du Conseil de fondation.

Ce «chapitre 1» de leur opération «Game over», annoncé sur les réseaux sociaux avec le slogan «Game over pour les prédateurs», aurait compté sur la participation d'environ 150 activistes, selon Extinction Rebellion. La police, elle, parle d'une cinquantaine de personnes. La manifestation n'était pas autorisée, comme nous l'a confirmé la Police genevoise et comme le sont généralement les opérations menées par XR.

Hasard du calendrier, le verdict du plus grand procès climatique de Suisse vient de tomber à Fribourg. Il concerne justement une trentaine de membres d'Extinction Rebellion, accusés d'avoir pris part à une manifestation non autorisée, troublé l’ordre public et s’être opposés aux injonctions de la police. Ils avaient été condamnés et avaient tous fait opposition. Leur condamnation a été confirmée ce 18 juin.

Notre article à ce sujet:

Le sommet Biden-Poutine à Genève

1 / 22
Le sommet Biden-Poutine à Genève
source: sda / saul loeb
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

«Les joueurs de l'équipe de Suisse, c'est des amateurs, non?»

Plus d'articles sur les procès climatiques:

Et boum: le Tribunal fédéral ne reconnaît pas l'état de nécessité climatique

Link zum Artikel

15 militants d'Extinction Rebellion devant les juges à Neuchâtel

Link zum Artikel

Alexandra, militante climatique et condamnée: «On se sent insultés»

Link zum Artikel

Des scientifiques suisses prônent la désobéissance civile

Link zum Artikel

Que se cache-t-il derrière «l'état de nécessité»? 3 points pour comprendre

Link zum Artikel

Les militants pour le climat ont-ils le droit d'enfreindre la loi?

Link zum Artikel

«Il en va de la sauvegarde de l’Etat de droit de ne pas condamner ces jeunes»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Genève, pire ville romande dans la guerre contre le plastique

Une étude évalue les mesures anti-plastiques des capitales cantonales. Fribourg, Berne et Bâle arrivent en tête du classement.

Fribourg est la ville romande la plus active sur les solutions de vaisselle réutilisable dans la lutte contre le plastique, alors que le bilan de Genève est médiocre, selon une étude de Greenpeace Suisse. Berne et Bâle se distinguent dans le haut du classement.

L'étude comparative, publiée lundi, a examiné de près les mesures prises jusqu’à présent pour soutenir les solutions réutilisables, en particulier lors de manifestations. Les résultats sont disponibles pour quatorze villes.

Cette étude ne …

Lire l’article
Link zum Artikel