DE | FR
Amélie de Montchalin, ministre française de la Transformation et de la Fonction publiques, a été empêchée de prendre un vol Paris-Genève, mercredi, car elle n'avait pas de test PCR.
Amélie de Montchalin, ministre française de la Transformation et de la Fonction publiques, a été empêchée de prendre un vol Paris-Genève, mercredi, car elle n'avait pas de test PCR.Image: EPA

Test PCR: ministre française empêchée de prendre un vol pour Genève

Amélie de Montchalin, ministre française de la Transformation et de la fonction publiques n'a pas pu prendre un vol Paris-Genève, mercredi, pour cause d'absence de test PCR.
23.12.2021, 16:5025.12.2021, 10:13

Branle-bas de combat mercredi aux environs de 16h à l'aéroport Charles-de-Gaulle au départ du vol AF 1342 Paris-Genève. Amélie de Montchalin, la ministre française de la Transformation et de la Fonction publiques, n'a pas pu prendre l'avion.

L'info a été publiée sur Twitter par le pilote Jacques Clostermann. Selon celui-ci, bien que n'ayant pas présenté de test PCR, la ministre a pu accéder à l'avion après avoir obtenu une dérogation du chef d'escale. Ce qui n'aurait pas été le cas pour quatre autres passagers auxquels l'embarquement a été refusé pour cause de défaut de test PCR négatif.

En déplacement privé

Contacté par watson, le chargé de communication de la ministre précise qu'Amélie de Montchalin se rendait «en Haute-Savoie pour rejoindre sa famille pour les fêtes». Niels Gaubert invoque un quiproquo provoqué par «l’Ambassade de France en Suisse, qui avait indiqué que, pour les passagers en transit, un test négatif n’était pas nécessaire à l’embarquement en plus de la présentation d'un passe valide». Mais, précise-t-il, la ministre n'a pas embarqué dans l'avion.

«Amélie de Montchalin est doublement vaccinée et avait son passe sanitaire. Mais la compagnie aérienne a demandé à tous les passagers du vol, en transit comme en séjour, de présenter un test en plus de leur passe sanitaire»
Niels Gaubert chargé communication

Toujours est-il que l'avion a décollé avec une vingtaine de minutes de retard. «La ministre a effectué un test sur place et a repris le vol suivant sans difficulté», ajoute Niels Gaubert.

Un simple survol du site de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), mis à jour en continu, aurait permis à la ministre de savoir que tout passager entrant en Suisse doit présenter un résultat de test négatif.

En 10 ans au Conseil fédéral, Berset n'a pas changé de coupe

1 / 13
En 10 ans au Conseil fédéral, Berset n'a pas changé de coupe
source: keystone / jean-christophe bott
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Lutter contre le Covid avec Maman j'ai raté l'avion

Plus d'articles en lien avec la sortie de crise

Vaccin, certif Covid, sortie de crise: Alain Berset livre ses 6 vérités

Link zum Artikel

La 5e vague déferle sur la Suisse... mais c'est quoi une vague de Covid?

Link zum Artikel

Covid: «Le problème en Suisse, c'est l'irresponsabilité collective»

Link zum Artikel

La dose de rappel protège-t-elle longtemps? Et contre le variant Omicron?

Link zum Artikel
Oui ou non au paquet d'aides aux médias? Le duel Monnier-Mazzone
Les votations, c'est dans un mois. Faut-il soutenir les médias à hauteur de 151 millions de francs, comme le prévoit Berne? Duel sans langue de bois entre une parlementaire et un référendaire.

Le premier scrutin de l'année approche. Le 13 février, les Suisses voteront sur quatre objets, dont le train de mesures en faveur des médias. Il s'agit d'une loi prévoyant une hausse du soutien financier de l'Etat aux médias, avec un montant total de 151 millions de francs. Un référendum a été déposé contre ce paquet adopté en juin par le Parlement. C'est pourquoi nous sommes appelés à nous prononcer sur ce texte.

L’article