DE | FR
Image: Shutterstock / montage watson
Analyse

Le Covid, c'est vraiment fini? 3 scénarios qui peuvent gâcher la fête

Alain Berset l'a annoncé mercredi, les restrictions contre le Covid pourraient être levées le 16 février prochain. De quoi se réjouir. Mais ce virus nous a appris à nous méfier. Alors: qu'est-ce qui pourrait encore bien nous tomber sur la tête?
04.02.2022, 05:5904.02.2022, 07:43
Suivez-moi

On a encore de la peine à y croire. Mercredi, Alain Berset et Ignazio Cassis sont venus annoncer une bonne nouvelle aux Suisses: il est temps de lever les restrictions. Le télétravail et la quarantaine contact, c'est fini en Suisse. Et les autres mesures vont suivre dès le 16 février, après consultation des cantons. Reste à définir à quel rythme. Dans les prochaines semaines, nous allons donc pouvoir dire au revoir au certificat Covid et au masque à l'intérieur.

«C'est une belle journée et je ne parle pas d'un point de vue météorologique!»
Ignazio Cassis, Président de la Confédération

Des décisions réjouissantes forcément accueillies avec plaisir par la population et les milieux économiques. Avec un espoir: que la crise Covid soit derrière nous dès le printemps. Mais ce virus nous a appris à être méfiants depuis deux ans, comme le rappelait la psychologue Patricia Failletaz, dans une interview ce mardi.

«Avec le va-et-vient permanent du Conseil fédéral depuis le début de la pandémie, les gens auront peur – vu que c'est déjà arrivé – que l'on referme tout dans quelques mois»
Patricia Failletaz, psychologue-psychothérapeute

Une petite voix dans notre tête ne peut donc s'empêcher de se demander: qu'est-ce qui va encore nous tomber sur la tête? Interrogés sur la fin de la pandémie mardi, vous étiez d'ailleurs 54% à nous répondre: «Vous croyez vraiment qu'on va s'en sortir aussi facilement? J'attends le prochain variant...».

Et un expert, tout aussi prudent:

«Deux ans, c'est tellement court dans une pandémie. Il est trop tôt pour être sûr que c'est fini»
Didier Trono, virologue

Alors, sans remettre en cause le soulagement actuel, voici trois scénarios qui pourraient venir gâcher notre bonheur ces prochains mois.

Une épidémie de grippe mal maîtrisée

La première possibilité n'est pas directement liée au coronavirus. «Après deux ans de protection contre le Covid, forcément, notre immunité naturelle contre les autres virus a chuté. Quand on va relâcher les mesures, la grippe va faire son retour», pose Didier Trono, virologue à l'EPFL. Ainsi, davantage de gens seront malades l'hiver prochain et ceux qui sont à risque finiront à l'hôpital.

«Il y a quand même plusieurs pandémies de grippes qui nous sont tombés dessus dans l'Histoire, même si on l'a un peu oublié»
Philippe Eggimann, infectiologue

Infectiologue et président de la société de médecine de Suisse romande, Philippe Eggimann approuve: «Les spécialistes de la grippe tirent la sonnette d'alarme depuis six mois.» Sa crainte? Une pandémie de grippe face à laquelle le vaccin proposé ne serait pas efficace.

En effet, la formule du sérum est adaptée chaque année à partir de quatre souches de virus, sélectionnées en analysant la circulation de l'hiver précédent. «Le problème, c'est que le prochain vaccin sera forcément moins précis que d'habitude parce que la grippe a très peu circulé depuis deux ans», analyse l'infectiologue.

Et Philippe Eggimann d'esquisser l'improbable scénario du pire, une double pandémie l'hiver prochain:

«On pourrait avoir en même temps un variant de la grippe contre lequel on est mal préparés et un variant du Covid contre lequel on est mal préparés»
Philippe Eggimann, infectiologue

L'immunité liée à Omicron protège-t-elle contre Delta?

Autre éventualité qui pourrait venir gâcher la fête, une forte baisse de l'immunité offerte par l'infection à Omicron. «Ce variant n'est apparu que fin novembre, on ne sait pas du tout quelle immunité il va donner», pointe Didier Trono. Le nouveau variant étant «exotique», son immunité a de bonnes chances d'être peu efficace contre des variants qui ressemblent davantage à la souche originale, selon le virologue. Il explique:

«Nous allons avoir une pause grâce à Omicron, mais Delta circule encore. Il pourrait ressurgir dans quelques mois, quand le taux d'anticorps aura commencé à baisser»
Didier Trono, virologue

A ses yeux, il est donc important de monitorer l'immunité de la population pour s'assurer que nous soyons toujours suffisamment protégés. «Et nous devons garder en tête que nous avons une arme efficace, en tout cas contre les formes graves: le vaccin.»

Un nouveau variant venu de l'homme ou de l'animal

«Le scénario catastrophe, ce serait forcément l'apparition d'un nouveau variant qui aurait la capacité d'échapper à l'immunité conférée par le vaccin ou l'infection. D'autant plus s'il induit des maladies graves», rappelle Didier Trono. Selon lui, en se basant sur la fréquence d'apparition des anciens variants préoccupants, il existe des chances non négligeables qu'une nouvelle version du Covid surgisse.

«On voit que c'est un virus qui est encore en train d'aiguiser ses armes»
Didier Trono, virologue

Si on observe les évolutions précédentes, un aspect peut toutefois s'avérer rassurant. «C'est un peu toujours les mêmes mutations qui reviennent, ce qui peut laisser espérer qu'il n'a plus beaucoup de tours dans son sac.» A l'inverse, le virologue se méfie d'un scénario bien particulier: «Si le virus retourne dans la population animale et qu'il mute, il se pourrait qu'il revienne chez l'homme sous une forme tellement modifiée que notre immunité ne le reconnaîtrait plus

Philippe Eggimann s'inquiète lui aussi de l'apparition d'un nouveau variant. «On a vu avec Omicron que cela pouvait arriver extrêmement rapidement. On peut se retrouver avec un rebond de la pandémie à l'automne prochain.» Il ajoute:

«Plus le virus circule, plus ce risque de voir apparaître un nouveau variant qui fait des dégâts existe»
Philippe Eggimann, infectiologue

A court de masques, elle se déshabille et utilise sa robe à la place

Plus d'articles sur la fin du Covid

Covid: Comment nos politiciens préparent la fin de la pandémie

Link zum Artikel

A 3 jours de lever les mesures Covid, quelle est la situation en Suisse?

Link zum Artikel

Sommes-nous prêts à vivre sans Covid dès jeudi? «Non, je ne pense pas»

Link zum Artikel

L'après-Covid sera terrible

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
502 Bad Gateway

502 Bad Gateway


nginx/1.14.0 (Ubuntu)
7 leçons sur la cyberguerre que la Russie mène aussi contre la Suisse
Les hackers d'élite russes et les campagnes de désinformation représentent un danger pour la Suisse et les autres démocraties occidentales. Un rapport récent montre que nous ne pourrons repousser ces attaques qu’en travaillant collectivement.

Vladimir Poutine ne mène pas seulement une guerre militaire d'extermination contre l’Ukraine: il tente aussi par tous les moyens de détruire notre démocratie.

L’article