DE | FR

L'armée en manque de cuistots fait appel à des traiteurs

A Swiss army soldier fries meat, pictured on June 12, 2013, on Waffenplatz in Thun, canton of Berne, Switzerland. The mobile kitchen's task is to provide catering on the field. (KEYSTONE/Christian Beutler)

Ein Soldat der Schweizer Armee braet Fleisch, aufgenommen am 12. Juni 2013 auf dem Waffenplatz Thun. Die mobile Kueche der Schweizer Armee sorgt fuer die Verpflegung auf dem Feld. (KEYSTONE/Christian Beutler)

Image: KEYSTONE

Il manque environ 70 chefs cuisiniers et quelque 150 cuistots de troupe dans les cuisines de l'armée. Des traiteurs privés ont été appelés à la rescousse.



L'armée suisse manque cruellement de cuisiniers, au point qu'une partie des recrues, entrant en service ce lundi, seront sustentées par des traiteurs privés. Un porte-parole du Département de la défense (DDPS) a confirmé l'information de la NZZ am Sonntag.

L'armée explique cette situation par les raisons suivantes:

Des traiteurs privés appelés à la rescousse

Dans huit endroits, des traiteurs privés ont été engagés, selon le DDPS. Ceux-ci prépareront les repas directement dans les cuisines des casernes. Cette situation provoque des critiques dans les milieux militaires:

«Si l'armée ne peut pas subvenir aux besoins de ses troupes indépendamment des prestataires de services civils, sa capacité à tenir en cas de crise n'est plus assurée»

Déclaration de l'association suisse des fourriers

Ces derniers demandent d'employer aussi des militaires néophytes. L'armée s'est donc engagée sur cette voie et a créé la fonction de logisticien de cuisine. (ats)

L'armée déblaie les gravats dans la forêt au dessus de Cressier

Plus d'articles «Actu»

Aux Pays-Bas, le journaliste blessé par balles est décédé

Link zum Artikel

En Norvège, ne pas signaler ses retouches sur Insta peut coûter cher

Link zum Artikel

Droits LGBT: l'UE menace la Pologne et la Hongrie

Link zum Artikel

La pluie, c'est nul mais ça inspire de belles chansons! En voici 9

Link zum Artikel

Burnout, dépression, insomnies, les infirmières appellent à l'aide

Aujourd'hui, c'est la Journée internationale des infirmiers. Sous pression depuis le début de la pandémie, ils pourraient être trois millions à quitter la profession.

Aujourd'hui, le personnel soignant montre des signes d'épuisement, selon le Conseil international des infirmières (CII). La fédération craint que trois millions d'infirmiers ne quittent la profession.

Burnout, dépression, troubles du sommeil: 80% des associations nationales d'infirmiers font état de problèmes de santé chez ces personnes. Outre la surcharge de travail, nombre d'employés de ce secteur sont décédés du virus.

La fédération a recensé 2700 décès prouvés d'infirmiers, mais le …

Lire l’article
Link zum Artikel