en partie ensoleillé
DE | FR
Suisse
Armée

L'armée en manque de cuistots fait appel à des traiteurs

L'armée en manque de cuistots fait appel à des traiteurs

A Swiss army soldier fries meat, pictured on June 12, 2013, on Waffenplatz in Thun, canton of Berne, Switzerland. The mobile kitchen's task is to provide catering on the field. (KEYSTONE/Christia ...
Image: KEYSTONE
Il manque environ 70 chefs cuisiniers et quelque 150 cuistots de troupe dans les cuisines de l'armée. Des traiteurs privés ont été appelés à la rescousse.
05.07.2021, 07:5505.07.2021, 09:48
Plus de «Suisse»

L'armée suisse manque cruellement de cuisiniers, au point qu'une partie des recrues, entrant en service ce lundi, seront sustentées par des traiteurs privés. Un porte-parole du Département de la défense (DDPS) a confirmé l'information de la NZZ am Sonntag.

L'armée explique cette situation par les raisons suivantes:

  • Le fait que davantage de femmes apprennent le métier de cuisinier et davantage d'étrangers travaillent dans la restauration, deux catégories qui ne sont pas astreintes au service militaire.
  • L'armée ne recrute, depuis quelques années, plus que des personnes issues des métiers de la restauration et de l'alimentation pour ses postes de cuisiniers, de bouchers et de boulangers. Elles sont ainsi opérationnelles dès le premier jour.

Des traiteurs privés appelés à la rescousse

Dans huit endroits, des traiteurs privés ont été engagés, selon le DDPS. Ceux-ci prépareront les repas directement dans les cuisines des casernes. Cette situation provoque des critiques dans les milieux militaires:

«Si l'armée ne peut pas subvenir aux besoins de ses troupes indépendamment des prestataires de services civils, sa capacité à tenir en cas de crise n'est plus assurée»
Déclaration de l'association suisse des fourriers

Ces derniers demandent d'employer aussi des militaires néophytes. L'armée s'est donc engagée sur cette voie et a créé la fonction de logisticien de cuisine. (ats)

L'armée déblaie les gravats dans la forêt au dessus de Cressier
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«La guerre est loin d'être gagnée»: les autorités peinent face aux hackers
De plus en plus d'entreprises et de particuliers sont victimes d'attaques informatiques couplées à du chantage. Les autorités tentent de lutter contre ce phénomène, souvent en vain.

Le fabricant allemand d'appareils auditifs Kind, l'agence de placement suisse Das Team: de plus en plus d'entreprises sont confrontées à des attaques de ransomware (réd: ou rançongiciel en français). Le principe: un logiciel malveillant bloque les appareils ou crypte les données de la victime, qui en perd alors l'accès. Les pirates tentent ensuite d'extorquer une rançon (en anglais: «ransom»). Ils menacent de supprimer ou de publier les données volées en l'absence de paiement.

L’article