DE | FR
Bild

De nouveaux sous-vêtements pour femmes militaires ont été testés dans le cadre d’essais. Image: Keystone

Armée suisse: les femmes auront des sous-vêtements à leur taille

Les femmes militaires auront droit à des sous-vêtements adaptés à leurs morphologies. En effet, la phase test menée sur plus de 200 militaires a été un succès.

Diese Story ist auch auf Deutsch verfügbar. Zur Story

nina fargahi / ch media



Au printemps, la nouvelle a fait le tour du monde. De la BBC à CNN en passant par le Guardian et le Spiegel, tous les médias se sont soudainement intéressés à l’armée suisse. La raison de cet engouement médiatique? Des sous-vêtements pour femmes militaires.

En effet, en avril, l’armée suisse a annoncé qu’elle mènerait un essai à la troupe, afin de tester des sous-vêtements pour femmes militaires. Cet essai est désormais terminé et s’est très bien déroulé.

«Il reste encore quelques petites retouches à faire.» Concrètement, «les culottes doivent encore être ajustées au niveau de la coupe autour des cuisses». Une partie en coton a notamment été ajoutée, afin d’améliorer le confort du vêtement. Les caleçons doivent encore être adaptés au niveau des hanches, afin d’optimiser aussi le confort.

Participation de 200 militaires

L’essai à la troupe a nécessité la participation de plus de 200 militaires, toutes très différentes. «Lors de la sélection des participantes, nous avons veillé à choisir des personnes d’âges et de morphologies différents», explique armasuisse. Cela a permis de concevoir des sous-vêtements qui conviennent à toutes les femmes de l’armée. L’essai ne portait pas seulement sur la composition et la fabrication de la matière, mais aussi sur le modèle et sa fonctionnalité. L’avis des utilisatrices et les aspects ergonomiques et techniques ont aussi été pris en compte.

Bild

Le modèle des sous-vêtements a joué un rôle important lors de l’essai. shutterstock

Armasuisse propose des sous-vêtements pour l’été, c'est-à-dire des culottes serrées, vert olive et courtes. Les sous-vêtements pour l'hiver se composeront comme suit:

Le rapport souligne qu’aucun autre essai ne sera nécessaire. «Les sous-vêtements féminins peuvent être achetés avec d'autres articles selon la planification des achats.» L’essai à la troupe a coûté 13 000 francs.

Une stratégie pour recruter plus de femmes?

Alors que le monde se moque un peu de la Suisse, la situation est prise très au sérieux. La Conseillère fédérale, Viola Amherd, souhaite recruter plus de femmes à l’armée, et cela passe par des vêtements et des équipements plus adaptés aux soldates.

La cheffe du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports a mandaté une étude externe sur les femmes à l’armée, axée sur les «besoins spécifiques des femmes à l’armée», qui sont également liés à l’équipement. Comme le souligne Kaj-Gunnar Sievert, «c’est une affaire très sérieuse».

Talk: Estelle, 22 ans, lieutenante

Plus d'articles Actu

La Suisse n'éduque pas correctement les enfants issus de l'asile

Link zum Artikel

La 5G vient à peine d'arriver et la 6G est déjà en route

Link zum Artikel

«Les catastrophes de cet été sont clairement liées au réchauffement»

Link zum Artikel

Oubliez Spotify, TikTok lance sa propre plateforme de musiques virales

Link zum Artikel

Comment le harcèlement prive certaines femmes des plaisirs de la plage

Il n'y pas que dans la rue que les femmes subissent du harcèlement. Selon un sondage, plus de la moitié en ont subis à la plage. Des situations qui dissuadent certaines des plaisirs de la baignade.

Sur le sable, les femmes ne se sentent pas toujours en sécurité. C'est ce nous apprend un sondage Bumble, qui révèle que 39% des femmes âgées de 18 à 34 ans disent avoir déjà été victimes de harcèlement à la plage.

Réalisé par YouGov pour l'application américaine de dating Bumble, cette étude met en lumière des comportements les visant qui se poursuivent jusque sur le sable: Insultes, moqueries, remarques insistantes, etc. Résultat: 55% des répondantes ont peur de se rendre seules à la plage.

Héloïse …

Lire l’article
Link zum Artikel