DE | FR
De nouveaux sous-vêtements pour femmes militaires ont été testés dans le cadre d’essais.
De nouveaux sous-vêtements pour femmes militaires ont été testés dans le cadre d’essais.Image: Keystone

Armée suisse: les femmes auront des sous-vêtements à leur taille

Les femmes militaires auront droit à des sous-vêtements adaptés à leurs morphologies. En effet, la phase test menée sur plus de 200 militaires a été un succès.
Cet article est également disponible en allemand. Vers l'article
01.09.2021, 05:5901.09.2021, 14:56
nina fargahi / ch media

Au printemps, la nouvelle a fait le tour du monde. De la BBC à CNN en passant par le Guardian et le Spiegel, tous les médias se sont soudainement intéressés à l’armée suisse. La raison de cet engouement médiatique? Des sous-vêtements pour femmes militaires.

En effet, en avril, l’armée suisse a annoncé qu’elle mènerait un essai à la troupe, afin de tester des sous-vêtements pour femmes militaires. Cet essai est désormais terminé et s’est très bien déroulé.

«Il reste encore quelques petites retouches à faire.» Concrètement, «les culottes doivent encore être ajustées au niveau de la coupe autour des cuisses». Une partie en coton a notamment été ajoutée, afin d’améliorer le confort du vêtement. Les caleçons doivent encore être adaptés au niveau des hanches, afin d’optimiser aussi le confort.

Participation de 200 militaires

L’essai à la troupe a nécessité la participation de plus de 200 militaires, toutes très différentes. «Lors de la sélection des participantes, nous avons veillé à choisir des personnes d’âges et de morphologies différents», explique armasuisse. Cela a permis de concevoir des sous-vêtements qui conviennent à toutes les femmes de l’armée. L’essai ne portait pas seulement sur la composition et la fabrication de la matière, mais aussi sur le modèle et sa fonctionnalité. L’avis des utilisatrices et les aspects ergonomiques et techniques ont aussi été pris en compte.

Le modèle des sous-vêtements a joué un rôle important lors de l’essai.
Le modèle des sous-vêtements a joué un rôle important lors de l’essai.shutterstock

Armasuisse propose des sous-vêtements pour l’été, c'est-à-dire des culottes serrées, vert olive et courtes. Les sous-vêtements pour l'hiver se composeront comme suit:

  • Une chemise à manches longues
  • Un pantalon long
  • Une sous-veste

Le rapport souligne qu’aucun autre essai ne sera nécessaire. «Les sous-vêtements féminins peuvent être achetés avec d'autres articles selon la planification des achats.» L’essai à la troupe a coûté 13 000 francs.

Une stratégie pour recruter plus de femmes?

Alors que le monde se moque un peu de la Suisse, la situation est prise très au sérieux. La Conseillère fédérale, Viola Amherd, souhaite recruter plus de femmes à l’armée, et cela passe par des vêtements et des équipements plus adaptés aux soldates.

La cheffe du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports a mandaté une étude externe sur les femmes à l’armée, axée sur les «besoins spécifiques des femmes à l’armée», qui sont également liés à l’équipement. Comme le souligne Kaj-Gunnar Sievert, «c’est une affaire très sérieuse».

Talk: Estelle, 22 ans, lieutenante

Plus d'articles Actu

Ces cinq artistes vont marquer l'histoire du prochain Super Bowl

Link zum Artikel

Crise des sous-marins: La France utilise l'UE pour se venger

Link zum Artikel

Comment est votre blanquette? Has-been! (Auprès des jeunes)

Link zum Artikel

Les Etats-Unis échappent à la paralysie, mais pas encore à une crise financière

Link zum Artikel

Un artiste s'enfuit avec l'argent prêté par un musée

Link zum Artikel

Ils lancent un jeu de société qui dénonce les inégalités raciales

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Peur du black-out: faut-il parer les Alpes d'énormes panneaux solaires?
Avec la guerre en Ukraine, les craintes d'un black-out énergétique cet hiver se renforcent et les discussions se multiplient sur la nécessité de développer les énergies renouvelables en Suisse. Au niveau politique, le Conseil des Etats réfléchit à l'installation de grands parcs photovoltaïques dans les montagnes. Eclairage en 5 points.

Le risque d'un black-out électrique cet hiver se fait de plus en plus sérieux. Christoph Brand, le chef du plus grand groupe énergétique suisse Axpo, a enfoncé le clou ce jeudi 23 juin sur Blick TV: soulignant que la Russie a réduit de 60% ses livraisons de gaz à l’Europe depuis une semaine et que la moitié du parc nucléaire français est actuellement hors service, il dit ne pas exclure une pénurie d'électricité en hiver prochain et une politique de rationnement à l'avenir.

L’article