DE | FR

Les Etats-Unis envoient un avion militaire chercher du lait pour bébé suisse

Un avion militaire américain a transporté ce week-end du lait en poudre Nestlé pour bébés vers les Etats-Unis. Grâce à ce pont aérien, le président américain Joe Biden entend surmonter les difficultés d'approvisionnement.
23.05.2022, 12:0423.05.2022, 12:33
Renzo Ruf, Washington / ch media

C'est grâce à des préparations pour nourrissons fabriquées à Konolfingen (BE) que le président américain Joe Biden espère surmonter la pénurie de lait en poudre pour bébés qui empêche les parents américains de dormir depuis des semaines.

Dimanche, le premier avion de l'opération «Fly Formula» a atterri à Indianapolis (Indiana) - avec à son bord 132 palettes de préparations pour nourrissons en provenance de Suisse.

Des rayons vides dans les supermarchés américains: le lait en poudre pour bébés est actuellement une denrée rare. Le gouvernement américain veut désormais y remédier par un pont aérien.
Des rayons vides dans les supermarchés américains: le lait en poudre pour bébés est actuellement une denrée rare. Le gouvernement américain veut désormais y remédier par un pont aérien.image: keystone

Le ministère de la Défense a lancé la semaine dernière un pont aérien militaire pour acheminer du lait en poudre d'Europe vers l'Amérique.

Comme aucun avion de transport civil n'était disponible ce week-end pour le premier vol, le Pentagone a eu recours au pied levé à un Boeing C-17 Globemaster III de l'armée de l'air. Ces derniers ont été chargés samedi sur un aérodrome militaire en Allemagne.

«Aucun impact» sur le marché suisse

A bord du premier vol se trouvaient des préparations pour nourrissons allergiques aux protéines de lait de vache. Ces produits sont actuellement particulièrement difficiles à acheter aux Etats-Unis. Une porte-parole de Nestlé a déclaré que les produits correspondants de l'usine de Konolfingen étaient fabriqués spécialement pour le marché américain.

«Il n'y a pas d'impact sur l'approvisionnement des autres marchés»
Nestlé

En d'autres termes, selon la porte-parole de Nestlé, les parents suisses n'ont pas à s'inquiéter du fait que les livraisons supplémentaires aux Etats-Unis pourraient entraîner des pénuries dans les magasins suisses.

Une pénurie qui dure depuis des semaines

Aux Etats-Unis, les préparations pour nourrissons se font rares depuis des semaines dans certaines régions du pays. La raison principale de cette crise est que le fournisseur principal, Abbott, a dû fermer temporairement sa plus grande usine de production de lait en poudre au début de l'année. En effet, l'autorité sanitaire FDA enquêtait sur des indications de problèmes de qualité. Avec une part de marché de près de 50%, Abbott est le principal producteur de lait en poudre aux Etats-Unis. La part de marché de Nestlé s'élève à moins de 20%.

Le président du groupe Abbott, Robert Ford, s'est excusé ce week-end dans une tribune publiée dans le Washington Post pour les problèmes d'approvisionnement.

«Nous nous excusons auprès de chaque famille que nous avons abandonnée»
Abbott

World of watson: si on se comportait au bureau comme des chiens

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Influencé par la guerre en Ukraine, le monde redevient très nucléaire

Link zum Artikel

Aux Philippines, une ville est recouverte par les cendres d'un volcan

Link zum Artikel

En Russie, le McDo' change de nom, mais pas de goût

Link zum Artikel

En Espagne, le manque de personnel menace le tourisme estival

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Voitures électriques: début 1900, un Suisse a failli devenir Elon Musk
Longtemps considérés comme des curiosités, les véhicules électriques sont aujourd’hui sur toutes les lèvres. On sait moins, en revanche, qu’ils ont déjà connu un âge d’or aux alentours de 1900. A l’époque, près de la moitié des automobiles circulant à New York étaient des véhicules électriques. La Suisse contribuait alors dans une large mesure à l’électromobilité au niveau international.

Vers 1900, nul ne pouvait encore prédire quel mode de propulsion automobile allait s’imposer sur les routes. Aux Etats-Unis, la circulation se partage à peu près équitablement entre les véhicules à vapeur, à essence et électriques. En plus de manquer cruellement de fiabilité, les premières voitures à essence sont chères à l’usage et leur moteur démarre laborieusement.

L’article