DE | FR

Jusqu'où le Conseil fédéral ira-t-il avec le certificat Covid? On fait le point

Le gouvernement décidera, ce mercredi, de la suite à donner à la lutte contre la pandémie. Comment et quand l'usage du certificat Covid sera-t-il étendu? Les quarantaines vont-elles revenir? Voici un aperçu de la situation.
Cet article est également disponible en allemand. Vers l'article
01.09.2021, 08:3401.09.2021, 16:27
Chantal Stäubli
Chantal Stäubli
Chantal Stäubli
Suivez-moi

L'évolution de la situation sur le front du Covid, en Suisse, est difficile à évaluer à l'heure actuelle. Les Etats-Unis classent déjà le pays comme étant à risque de niveau 4, en raison de l'augmentation des chiffres d'infection. Il s'agit du niveau d'alerte le plus élevé.

La principale raison de cette hausse est probablement la faible couverture vaccinale. Le problème est que le virus circule très rapidement, surtout parmi les personnes non vaccinées. Le Conseil fédéral a réagi et a présenté, la semaine dernière, des mesures possibles qui pourraient être appliquées aux cantons. Ces derniers avaient jusqu'à lundi pour se prononcer.

Une décision sera prise ce mercredi 1er septembre. A quoi ces mesures pourraient bien ressembler? Qui y est favorable? Qui y est opposé? Voici un petit résumé 👇.

Où le Conseil fédéral veut-il introduire le certificat?

Restaurants et bars

Le Conseil fédéral a proposé aux cantons d'étendre l'obligation de certificat, qui existe actuellement dans les discothèques et les salles de danse, à toutes les zones intérieures des restaurants, bars et clubs. Cela ne s'applique pas aux terrasses et aux espaces extérieurs.

Concernant le personnel

L'obligation de certificat doit s'appliquer aux hôtes, mais pas au personnel. L'obligation de porter un masque continuera de s'appliquer aux travailleurs. Ce n'est que si tous les membres du personnel remplissent les conditions pour avoir un certificat que le personnel peut également se passer du masque.

Evénements

Le certificat Covid devrait être introduit pour les événements en salle, tels que les concerts, le théâtre, le cinéma, les événements sportifs et les événements privés, tels que les mariages.

Autres institutions

L'entrée dans les musées, les zoos, les centres de fitness, les salles d'escalade, les piscines couvertes, les parcs aquatiques, les bains thermaux, les salles de billard ou les casinos ne serait également autorisée que sur présentation d'un certificat.

Où est-ce que le certificat ne sera pas imposé?

Manifestations et rassemblements religieux

Pour des raisons de protection des droits fondamentaux, les manifestations religieuses, les funérailles et les manifestations de formation d'opinion politique jusqu'à un maximum de 30 personnes sont exemptées de l'obligation d'obtenir un certificat. Dans les zones intérieures, l'obligation de porter un masque continuera de s'appliquer.

A l'hôtel

Les nuitées à l'hôtel ne devraient pas non plus être soumises à l'obligation de certificat, car l'utilisation de ces endroits devrait également être ouverte aux personnes qui n'ont pas accès à un test rapide. Les hôtels-restaurants, en revanche, doivent être soumis à l'obligation de certificat.

Quelles sont les mesures Covid qui resteront en place?

L'obligation générale de porter un masque dans les espaces intérieurs accessibles au public, les magasins et les transports publics doit continuer à s'appliquer, selon le Conseil fédéral.

Quelles sont les exigences?

Transports publics, magasins et travail

Dans sa réponse à la consultation, le touristique canton des Grisons a demandé l'extension de l'obligation de certificat aux transports publics, aux magasins et au monde du travail. «Tout ou rien» semble être sa devise. Cependant, les Grisons sont à peu près les seuls à avoir des exigences. Les autres cantons n'exigent une prolongation de l'obligation d'attestation que s'il y a un risque de surcharge des hôpitaux.

Compensation

Une autre demande provient de la Romandie. Le Conseil fédéral devrait examiner comment les restaurants, clubs et autres institutions pourraient être indemnisés si leur chiffre d'affaires s'effondre à cause de l'obligation de certificat.

Qui est en faveur de l'extension du certificat?

Partis

Au niveau politique, tous les partis, à l'exception de l'UDC, sont d'accord avec l'extension de l'exigence du certificat comme protection contre la surcharge du système de santé.

Cantons

Pour autant que l'on sache, les cantons suivent également le Conseil fédéral. En principe, aucun des cantons ne s'oppose à l'extension du principe de précaution. Toutefois, la plupart des cantons ne sont favorables à un durcissement que s'il n'y a pas d'autre option face à la hausse des hospitalisations. En outre, ils souhaitent des règles uniformes, afin d'éviter un patchwork où chaque canton aurait une politique différente.

Économie

L'Union suisse des arts et métiers (Usam) rejette l'extension de l'exigence du certificat. Il n'y a pas de base juridique pour cela, a-t-elle déclaré. En tant qu'empiètement sur la liberté économique, la mesure est inconstitutionnelle.

L'organisation faîtière des entreprises Economiesuisse soutient cette mesure, tout comme l'Union patronale suisse et l'association des hôteliers Hotelleriesuisse. De cette façon, disent-ils, un verrouillage peut être évité.

A partir de quand l'extension doit s'appliquer?

C'est le point qui a fait couler beaucoup d'encre. Le Conseil fédéral a laissé filtrer des informations. Il souhaite que l'extension du certificat entre en vigueur qu'en cas de menace de surcharge du système de santé. A noter qu'il n'a pas donné de détails sur le moment où il considère que les hôpitaux sont surchargés. Toutefois, il y a quelques semaines, il a déclaré que 120 hospitalisations par jour constituaient le niveau critique. Actuellement, nous nous situons à 54, mais les opérations sont déjà reportées dans certains hôpitaux.

Mardi soir, le Blick et le Tagesanzeiger ont rapporté que le Conseil fédéral prendrait son temps pour prendre une décision finale. La raison: les hospitalisations n'augmentent pas aussi vite que ce que l'on le craignait la semaine dernière.

Pour cette raison, le ministre de la Santé, Alain Berset, ne soumettra pas mercredi à ses collègues du Conseil fédéral une proposition visant à prolonger l'obligation du certificat. La décision finale du Conseil fédéral à ce propos sera claire ce mercredi après-midi, en conférence de presse.

Pourrait-il y avoir un nouveau confinement?

Alain Berset a déclaré, il y a une semaine, que, contrairement aux précédentes vagues d'infections, il n'y aurait pas de nouveau shutdown. Autrement dit: de fermeture de secteurs entiers ou d'interdiction de certaines activités.

La quarantaine liée aux voyages sera-t-elle réintroduite?

Dans la perspective des vacances d'automne, il est nécessaire d'y réfléchir. «La quarantaine liée aux voyages pourrait également jouer un rôle là aussi», a déclaré Berset à la NZZ am Sonntag. La question de savoir si et comment elle sera introduite n'a pas encore été discutée.

Adapté de l'allemand par jah, le texte original ici.

Attraper le Covid en étant vacciné? C'est normal et ça s'explique

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les ménages suisses achètent des tas de gadgets pour économiser l'énergie
Une analyse des chiffres de vente de Digitec Galaxus le montre: les ménages suisses s'approvisionnent en accessoires pour économiser l'électricité.

Eteindre les lumières, baisser le chauffage, débrancher la prise et mettre le couvercle en cuisinant. Tel est l'appel lancé par le Conseil fédéral aux ménages. Ils doivent économiser l'énergie. Il n'est pas certain qu'ils le fassent vraiment.

L’article