stratus fréquent
DE | FR
Suisse
Conseil fédéral

Béatrice Devènes photographie le Conseil fédéral pour Instagram

Béatrice Devènes photographie le Conseil fédéral pour Instagram
La photographe valaisanne Béatrice Devènes est la première photographe du gouvernement suisse. Elle a réalisé un autoportrait d'elle-même pour CH Media.Image: Béatrice Devènes

Le Conseil fédéral débarque sur Insta et c'est cette Romande qui prend les photos

Le Conseil fédéral lancera son compte Instagram lundi prochain. Pour se préparer à l'événement, le gouvernement se dote de sa première photographe: Béatrice Devènes. La Valaisanne est confrontée à un délicat exercice d'équilibriste.
05.10.2022, 18:2507.10.2022, 13:56
Othmar von Matt / ch media

Dans sa vie privée, Béatrice Devènes, 55 ans, a un compte Instagram depuis deux ans et demi. Elle est coachée par sa fille Fanny, 23 ans. Celle-ci travaille comme assistante administrative à l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

«En ce moment, les réels sont à la mode sur Instagram», a-t-elle récemment déclaré à sa mère. Les réels sont des vidéos courtes, dynamiques et créatives de 60 secondes, accompagnées de musique et d'effets spéciaux.

Béatrice Devènes pourra utiliser à l'avenir les conseils de sa fille. Elle travaille désormais, elle aussi, à la Confédération en tant que photographe du Conseil fédéral. Sa mission: transmettre par l'image les décisions et le contenu de la politique du gouvernement.

Le Conseil fédéral ouvre un compte Instagram le 10 octobre

Par exemple, via le nouveau compte Instagram que le gouvernement ouvre le 10 octobre. Il vise à sensibiliser davantage la jeune génération - celle de la fille de Béatrice Devènes - à la politique et à l'intégrer dans le processus démocratique. André Simonazzi, porte-parole du Conseil fédéral, déclare:

«La démocratie directe ne vit que si les jeunes s'intéressent aux thèmes politiques et reconnaissent la fonction du gouvernement et du parlement. Sinon, nous les perdons pour l'avenir.»

Les jeunes ne se laissent plus guère interpeller par les canaux traditionnels comme la télévision, la radio et la presse écrite. Il en va autrement d'Instagram. 86 % des jeunes de 15 à 24 ans utilisent ce réseau social qui se concentre sur les photos et les vidéos; et 38% l'utilisent également à des fins d'actualité. C'est ce que révèle le rapport du Conseil fédéral sur la stratégie des médias sociaux. Instagram a entre-temps dépassé Facebook chez les jeunes de 15 à 29 ans.

Ueli Maurer qui danse avec des Télétubbies, c'est bien sur Insta?

Vidéo: watson

Béatrice Devènes travaille également en équipe sur sa présence sur Instagram. En tant que photographe, elle devra changer ses habitudes et prendre des photos non plus au format paysage, mais au format portrait.

«L'image doit avoir un message clair, être lisible et esthétique»
Béatrice Devènes, photographe du Conseil fédéral

Elle qualifie de «géniale» la possibilité de pouvoir charger jusqu'à dix photos sur Instagram via les posts carrousel. «Cela permet par exemple de réaliser des reportages photo.»

JFK a été le premier président à avoir un photographe

Engager une photographe professionnelle pour l'ensemble du Conseil fédéral est un vieux souhait du porte-parole André Simonazzi. Dans la plupart des pays, des photographes sont au service de l'Etat depuis des décennies. Le président américain John F. Kennedy a été le premier à avoir toujours son propre photographe à portée de main. Aujourd'hui, la chancellerie du président autrichien Alexander Van der Bellen dispose également de son propre service photographique.

Déjà avec un smartphone, mais pas encore avec Instagram: la photo officielle du Conseil fédéral 2019.
Déjà avec un smartphone, mais pas encore avec Instagram: la photo officielle du Conseil fédéral 2019.Image: Bit / BUNDESKANZLEI

Seul le gouvernement suisse ne connaissait rien de comparable. Plusieurs propositions allant dans ce sens ont été rejetées ces dernières années. Le système de milice suisse n'a pas besoin de cela, disait-on.

Cela a changé en juin 2021. Le gouvernement a approuvé une nouvelle stratégie en matière de médias sociaux, y compris une photographe du Conseil fédéral. Avec trois objectifs:

  • Le Conseil fédéral utilise les médias sociaux pour s'adresser avant tout à la population jeune.
  • Il exploite le potentiel des médias audiovisuels comme la photo et la vidéo.
  • Il utilise les médias sociaux pour communiquer sur ses thèmes clés en Suisse et à l'étranger.

L'exemple ukrainien

Pour le porte-parole du Conseil fédéral, André Simonazzi, l'Ukraine illustre de manière exemplaire l'importance d'une bonne communication gouvernementale aujourd'hui. «Elle défend son pays avec des moyens de communication modernes et professionnels», dit-il. Et d'ajouter:

«La communication est l'essence même de la politique»
André Simonazzi, porte-parole du Conseil fédéral

En plus des canaux existants sur YouTube et Twitter, le gouvernement suisse ouvrira un compte Instagram et animera un nouveau canal Twitter en anglais @SwissGov. Il doit permettre à un public international intéressé d'accéder aux décisions du gouvernement et aux positions de la Suisse.

Les comptes de l'administration fédérale sur les médias sociaux doivent également servir à lutter contre les fake news, comme celles qui ont soudain fait le tour du monde cet été au sujet d'une prétendue police du chauffage suisse.

Véhiculer des contenus et non des exercices de relation publique

Le chancelier de la Confédération, Walter Thurnherr, ne veut pas diffuser sur les nouveaux canaux les exercices de relations publiques des membres du Conseil fédéral. Cela ne va pas dans le sens du mandat d'information, dit-il. Il faut véhiculer des contenus.

La photographe Béatrice Devènes est un pilier important de cette stratégie. Elle a été choisie parmi une centaine de candidats. Entre autres parce qu'elle connaît tous les membres du Conseil fédéral pour avoir été photographe parlementaire.

La photo du Conseil fédéral de 2008 avec le président de la Confédération Pascal Couchepin dans une foule.
La photo du Conseil fédéral de 2008 avec le président de la Confédération Pascal Couchepin dans une foule.Image: Béatrice Devènes, Dominic Büttner

Béatrice Devènes a également produit deux photos du Conseil fédéral, en collaboration avec le photographe Dominic Büttner. En 2008, ils ont photographié le gouvernement, avec le président de la Confédération Pascal Couchepin, dans une foule. Et en 2014, elle a montré le gouvernement, avec le président de la Confédération Didier Burkhalter, dans la salle de réunion du Conseil fédéral vidée de ses occupants.

Photo du Conseil fédéral 2014 avec le président de la Confédération Didier Burkhalter dans la salle de réunion du gouvernement, vidée de ses occupants.
Photo du Conseil fédéral 2014 avec le président de la Confédération Didier Burkhalter dans la salle de réunion du gouvernement, vidée de ses occupants.Image: Béatrice Devènes, Dominic Büttner

La relation de confiance avec tous les membres du Conseil fédéral

Béatrice Devènes entretient une relation de confiance avec les membres du Conseil fédéral. «Elle a une très bonne réputation dans la Berne fédérale», explique Thomas Suremann, le responsable du centre audiovisuel de la Chancellerie fédérale.

«On sait qu'elle veut toujours faire le meilleur travail possible, quelle que soit la personne qu'elle photographie»
Thomas Suremann, responsable du centre audiovisuel de la Chancellerie fédérale

La Valaisanne a commencé sa carrière pour Reuters lors des matchs de football du FC Sion. Il fallait alors travailler à un rythme soutenu. Elle prenait des photos pendant la première mi-temps, développait le film analogique à la maison pendant la mi-temps, le faisait sécher au sèche-cheveux et transmettait deux ou trois tirages à l'agence. «Un cauchemar», dit-elle aujourd'hui.

Béatrice Devènes a commencé sa carrière de photographe lors des matchs de football du FC Sion.
Béatrice Devènes a commencé sa carrière de photographe lors des matchs de football du FC Sion.Image: Béatrice Devènes

Plus tard, elle a travaillé pour La Suisse et, en tant que Romande, elle est partie à Zurich comme rédactrice photo pour le Tages-Anzeiger. D'où son parfait dialecte suisse alémanique. A partir de 2001, elle était en free-lance.

Communiquer visuellement les décisions du gouvernement

Dix postes ont été accordés pour la nouvelle stratégie de médias sociaux du Conseil fédéral: six postes pour six départements (le département des finances a renoncé à l'offre), quatre pour la Chancellerie fédérale.

Le Centre des médias numériques de l'armée a en outre cédé quatre postes pour la création d'un centre audiovisuel, sans incidence sur les coûts. Le poste de Béatrice Devènes en fait partie. Urs Bruderer, chef suppléant de la communication de la Chancellerie fédérale, explique:

«Nous voulons expliquer les décisions et les thèmes du Conseil fédéral de manière plus visuelle sur tous les canaux, avec des images, des images animées et avec des infographies.»

Le jeu de la distance et de la proximité

Béatrice Devènes travaille à Berne depuis le 1er mai. Elle a photographié le voyage du Conseil fédéral au Tessin et la tournée du 1er août du président de la Confédération Ignazio Cassis. «J'essaie toujours de garder une certaine distance dans mon travail, tout en gardant une proximité», dit-elle. Lorsqu'elle photographie des membres du Conseil fédéral, elle doit donner des instructions très personnelles, comme : «Veuillez tourner la tête vers la gauche. Et maintenant, regardez ailleurs.»

Elle résume sa démarche en un seul mot: «respect». Le respect pour tous ceux qu'elle immortalise sur son appareil photo numérique.

(traduction par sas)

En 10 ans au Conseil fédéral, Berset n'a pas changé de coupe

1 / 13
En 10 ans au Conseil fédéral, Berset n'a pas changé de coupe
source: keystone / jean-christophe bott
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Quand Maurer dansait avec des «Teletubbies»

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Rolex veut acheter des terrains à Bulle (FR) pour plus de 31 millions
Le groupe horloger genevois veut y construire un nouveau site de production qui devrait générer plus de 2000 emplois.

Le Conseil général de Bulle (FR) se prononcera le 12 décembre sur la vente de terrains à Rolex pour un montant de 31,4 millions de francs. Le groupe horloger genevois projette d'y construire un nouveau site de production appelé à générer plus de 2000 emplois.

L’article