DE | FR

Le peuple devra s'exprimer sur le «mariage pour tous»

Image: Keystone
Même si le parlement a dit «oui» au mariage homosexuel, sa concrétisation devra passer l’épreuve des urnes: le référendum lancé par les opposants a formellement abouti.
07.04.2021, 21:5627.04.2021, 15:43

Les Suisses devront se prononcer sur l'ouverture du mariage aux couples de même sexe. Les opposants au texte ont réuni 61 027 signatures valables, a indiqué mardi la Chancellerie fédérale.

Le Parlement a adopté en décembre dernier le projet de loi sur le «mariage pour tous». Le projet tire ses origines d'une initiative parlementaire des Vert'libéraux, déposée en 2013. Outre le mariage pour les couples de même sexe et l'accès au don de sperme pour les couples lesbiens, il prévoit la naturalisation facilitée du conjoint et l'adoption conjointe.

Un comité interpartis, composé principalement de représentants de l'UDF et de l'UDC a lancé le référendum. Les opposants sont gênés par le fait que le «mariage pour tous» serait introduit sans modification de la Constitution. Et le don de sperme pour les couples de lesbiennes est, selon eux, «juridiquement et moralement discutable». L'intérêt supérieur de l'enfant est ignoré, ajoutent-ils. (ats)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Le risque d'abus existe»: l'UDC ne veut accueillir que les Ukrainiens de l'Est
Près de 50 000 réfugiés ukrainiens auraient déjà été accueillis en Suisse. Un nombre qui inquiète l'UDC et le PLR, les deux partis proposent des mesures pour limiter l'afflux.

Depuis le début de l'invasion russe, en Ukraine, de nombreux habitants de ce pays d'Europe de l'Est ont pris la fuite. Selon l'ONU, plus de douze millions de personnes auraient déjà quitté leur pays, notamment en direction de la Suisse. Ainsi, près de 50 000 Ukrainiens se trouveraient actuellement dans le pays.

L’article