DE | FR
Bild

Image: ajour magazin/twitter

Manif féministe à Zurich, la police utilise du spray au poivre

La police est intervenue pour disperser une manifestation féministe non autorisée à Zurich. Près de 1000 personnes se seraient jointes au cortège.



Des centaines de femmes se sont réunies samedi après-midi à Zurich pour une manifestation non autorisée, lancée par le collectif zurichois de la grève féministe (Feministisches Streikkollektiv Zürich)

Intervenue sur les lieux, la police de la ville de Zurich a utilisé du spray au poivre et a déployé des canons à eau. Plusieurs personnes ont été emmenées.

Sur Twitter, la police a fait savoir qu'elle ne tolérerait pas les rassemblements interdits. «Nous continuerons à contrôler, signaler et par conséquent poursuivre toute personne qui ne se conforme pas»:

Vers 16h30, un cortège d'environ 300 personnes s'est mis en marche. La police a empêché à plusieurs reprises les manifestants de marcher.

Changement de stratégie

Selon le Tages-Anzeiger, près de 1000 personnes se sont jointes au cortège. La police semble avoir changé de tactique, et laisse marcher les manifestants jusqu'à nouvel ordre.

(dfr)

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

Les cas Covid explosent et des millions d'Indiens continuent la fête

Link zum Artikel

Après l'euphorie, Moutier appelle sa population à se faire dépister

Link zum Artikel

Maudet out. Fischer in. Les leçons de l'élection à Genève

Link zum Artikel

«Ces alertes à la bombe dans les écoles expriment un ras-le-bol»

Link zum Artikel

Ni flics, ni complices, les psys se défendent face à #MeToo

Link zum Artikel

En cas d'élection, Maudet pourra-t-il travailler avec ses collègues?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Quels sont les crimes qui montent ou ceux qui sont délaissés?

Globalement, moins de crimes ont été enregistrés par la police l’an dernier. Durant la situation extraordinaire du printemps 2020, les violences domestiques ont légèrement augmenté alors que les cambriolages ont chuté. Il y a aussi quelques variations plus singulières.

Durant la situation extraordinaire décrétée par le Conseil fédéral du 16 mars au 19 juin 2020, les infractions pénales ont baissé de 21% par rapport à la moyenne des trois dernières années, selon le rapport de l'Office fédéral de la statistique (OFS) publié lundi.

Durant cette période, les vols par effraction concernant les privés ont fortement diminué (-62%). «Les gens étaient beaucoup plus présents chez eux en raison de l’obligation de travailler à domicile», a commenté Mark …

Lire l’article
Link zum Artikel