DE | FR
Bild

A la recherche du paradis oublié. shutterstock

Voyager en temps de Covid sans prise de tête? C'est possible

Coronavirus ou pas, le retour des voyages se précise. Mais encore faut-il savoir où aller et ce qui est permis. C'est là que les différents sites d’organismes officiels ou d’agences de voyages sont fort utiles. watson vous a fait une mini-sélection.



Passeport vaccinal en préparation en Suisse, passeport sanitaire proposé pour les pays européens et désormais une application «Travel Pass» de l’Association internationale du transport aérien (IATA). Les signaux vers une facilitation des voyages à travers le monde se multiplient alors que l’été approche.

Reste à savoir où aller et, surtout, que faut-il faire pour fouler le sol d’un pays lointain ou non? Faut-il un test PCR? Voire deux ou trois? Faut-il faire une quarantaine et, si oui, combien de temps?

A ces réponses, la Confédération n’est pas tant de bons conseils. Ou plutôt, le site du Département fédéral des affaires étrangères n’est pas super didactique. Pratique quand même: dessus, on nous renvoie vers les sites des représentations étrangères en Suisse ou les ambassades. Demeurent aussi pertinentes les informations sur la sécurité dans les domaines de la politique et de la criminalité dans les pays étrangers.

Enfin et surtout, il y a toutes les informations quant au comportement à adopter en Suisse à son retour de vacances.

Bild

bag.admin.ch

Et la liste des pays des pays à risque, c’est par ici!

Partir en Europe

Si vous comptez voyager en Europe, l’Union européenne a eu la bonne idée de créer un site internet appelé Re-open UE. Très pratique, il contient un petit outil où l’on introduit son pays de départ et d’arrivée afin d’obtenir toutes les informations utiles, mises à jour continuellement. La Suisse n’est pas membre de l’UE mais est intégrée au site.

C’est par ici!

Bild

reopen.europa.eu/fr/

Voyager à travers le monde

Envie d’être davantage dépaysé qu’avec un voyage dans le vieux continent? C’est vers les agences ou des associations diverses regroupant différents pays qu’il faut vous tourner pour tout savoir.

L’IATA a ainsi créé son propre outil qui agrège l’ensemble des régulations à travers le monde. Souvent, il y a aussi le lien vers l’agence officielle du pays sélectionné sur la carte, afin de vérifier les informations présentées.

C’est par ici!

Bild

iatatravelcentre.com

Les agences de voyages

Comme l’IATA, les agences de voyages ont tout intérêt à fournir à leurs clients des informations les plus exactes possible sur les restrictions.

On s’arrête sur le site de l’agence en ligne Kayak. Il propose une carte du monde qui présente les pays et les restrictions imposées. Là aussi, des liens vers les sites officiels permettent de vérifier les informations.

C’est par ici!

Bild

kayak.fr/restrictions-de-voyage

L’application Travel pass

C'est le pari fait par l'Association du transport aérien international (Iata): une application qui permet de prouver sa non-contamination au Covid ET de connaître les différentes mesures et exigences en vigueur dans les pays concernés par votre trajet.

Très utile sur le papier, elle n’est pas contre pas encore accesible à tous. Seul ceux qui reçoivent une invitation d’une compagnie aérienne peuvent en profiter.

Petit conseil

Vérifier avec attention toutes les informations glanées ici et là. Chaque pays a ses propres restrictions et des territoires qu’il considère à risque et les informations changent continuellement. Cela permet d’éviter de mauvaises surprise

N’hésitez donc pas à vous rendre directement sur les sites officiels des Etats ou ambassades pour confirmer ce que vous disent les plateformes citées ci-dessus. Le cas échéant, informez-vous aussi auprès des agences de voyages ou des compagnies aériennes ou de transport.

Et pourquoi ne pas aller qu’au Château de Chillon? Mmmh?

1 / 10
Le Château de Chillon, en images
source: sda / jean-christophe bott
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

«Facebook n'est pas un gouvernement» dont Trump «n'est pas un citoyen»

Link zum Artikel

La crème solaire pollue les eaux, mais «on n’interdit pas la baignade!»

Link zum Artikel

Fusillade lors d'une fête d'anniversaire dans le Colorado, huit morts

Link zum Artikel

L'UE jette à la poubelle son contrat avec Astrazeneca

Link zum Artikel

Mardi, les Suisses auront avalé une planète Terre

Ce 11 mai les Suisses auront consommé l'équivalent des ressources environnementales globales disponibles par personne pendant une année, soit symboliquement une terre.

Le Jour du Dépassement de la Terre tombe mardi en Suisse. Cela veut dire que, du 1er janvier au 11 mai, les résidents helvétiques ont consommé autant de ressources biologiques par personne que la planète en renouvelle en un an.

Ce calcul savant est réalisé par Global Footprint Network, un groupe de réflexion basé aux Etats-Unis, en Belgique et en Suisse qui calcule l'empreinte écologique des Etats.

En bonus, le classement de tête:

Il est cependant possible de repousser cette date du 11 mai assure …

Lire l’article
Link zum Artikel