DE | FR

Voici ce qui inquiète les Suisses sur Internet

Bild

Image: Shutterstock

Les Suisses n'ont pas peur de l'Internet. De manière générale, ils s'y sentent à l'aise, mais de nombreux éléments spécifiques les inquiètent.



Internet peut être un lieu hostile. La plupart de la population suisse s'y sent en sécurité, mais se préoccupe de certains aspects spécifiques tapis dans le cyberespace, indique un sondage publié mardi:

L'enquête semble montrer que les Suisses font confiance aux autorités fédérales. Les éléments suivants ne posent pas problème pour plus de deux tiers des sondés:

Enquête représentative

Réalisé par l'association Suissedigital, le sondage a été mené en ligne auprès de 2050 habitants de Suisse alémanique et romande. Il sera poursuivi sur Internet et peut être rempli sur la même page que le «Security Check» de Suissedigital. Ce test en ligne vise à sensibiliser le public aux dangers du cyberespace.

(ats/asi)

Après ce sujet anxiogène, détendez-vous avec les images de cette piscine:

1 / 9
La plus impressionnante piscine du monde à Londres
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

Le Conseil fédéral étudie un outil de contrôle des imams

Link zum Artikel

Les requérants d'asile seront davantage vidéosurveillés

Link zum Artikel

Personnaliser les affiches de l'OFSP? Oui, mais interdit d'écrire «Trump»!

Link zum Artikel

Voici comment les villes et les cantons romands agissent pour le climat

Link zum Artikel

Le patron des espions suisses claque la porte

Critiqué sur sa gestion de l'affaire Crypto, le premier espion de Suisse s'en va. Le Vaudois va relever un nouveau défi dans l’économie privée.

C'est officiel: le chef du Service de renseignement de la Confédération (SRC) Jean-Philippe Gaudin s'en va. Le Conseil fédéral a accepté mercredi la fin des rapports de travail d'un commun accord avec le Vaudois pour le 31 août.

A la tête des renseignements depuis juillet 2018, Jean-Phillppe Gaudin serait tombé en disgrâce auprès de la ministre da la défense Viola Amherd, l'an dernier, au cours de l’affaire dite Crypto. Mis au courant des événements, il a informé le Conseil fédéral …

Lire l’article
Link zum Artikel