DE | FR

«Vendredi, il fera 32°C en plaine»: mais pourquoi il fait aussi chaud?

Un «dôme de chaleur» s'est installé en Europe depuis quelques jours. Un phénomène qui n'est pas nouveau, mais qui n'en n'est pas moins alarmant pour autant. On fait le point avec un météorologue.
18.05.2022, 16:4918.05.2022, 17:54
Suivez-moi

Aujourd'hui, les Saints de glace, qui arrivent habituellement au mois de mai, relèvent plus du mythe que de la réalité climatique. Dimanche dernier en Suisse, le thermomètre a atteint les 30°C pour la première fois de l'année à Viège en Valais. Ce vendredi, des températures similaires sont attendues, notamment à Genève.

En Suisse, la sécheresse inquiète. MeteoNews a notamment publié des informations à ce sujet ce mercredi: «La nature a un grand besoin de précipitations», alerte l’entreprise. Le déficit de précipitations atteint ainsi parfois plus de 50% et même davantage depuis l'automne 2021.

Mais alors pourquoi fait-il aussi chaud en ce moment en Suisse? Et est-ce que ça va durer? Pour comprendre, watson a téléphoné à Josué Gehring, météorologiste chez MétéoSuisse.

Pourquoi il fait aussi chaud en Suisse en ce moment?

Josué Gehring: C'est à cause d'un dôme de chaleur, un terme qu'on utilise aujourd'hui pour décrire quelque chose qui existe depuis très longtemps. Un dôme de chaleur, c'est simplement un anticyclone stagnant qui agit comme un couvercle permettant d'accumuler et de retenir la chaleur. C'est ce qu'il se passe actuellement en Europe, en France et en Suisse également depuis à peu près une semaine.

«C'est à cause d'un dôme de chaleur»

Est-ce que ça va durer?

JG: En Suisse, on s'attend à une température maximale ce vendredi. En plaine, à Genève, on pourrait atteindre 32°C degrés par exemple. Et puis, dès le début de la semaine prochaine, on se dirige vers la fin de cette vague de chaleur, avec des refroidissements qui sont attendus.

«Ce qu'on vit actuellement, c'est-à-dire une vague de chaleur relativement précoce, est une conséquence directe du changement climatique»

Est-ce qu’on peut s’attendre à une canicule cet été?

JG: L'événement actuel n'a pas de répercussions sur l'été à venir, par contre, dans un contexte de changement climatique, on sait qu'on s'attend à une intensification des événements extrêmes et à une fréquence plus élevée de ces événements. Ce qu'on vit actuellement, c'est-à-dire une vague de chaleur relativement précoce, est une conséquence directe du changement climatique.

«La vague de chaleur actuelle est relativement extrême, pour un mois de mai»

Et si cette vague de chaleur revient pendant l'été?

JG: La vague de chaleur actuelle est relativement extrême, pour un mois de mai, elle le serait moins pour un mois d'août par exemple. Un événement météorologique similaire, en août, conduira à des températures encore plus élevées et c'est très probable que chaque été on batte des records de températures.

23 situations que personne n'aimerait vivre chez soi

1 / 25
23 situations que personne n'aimerait vivre chez soi
source: reddit
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Elon Musk a sa version chinoise, voici «Elong Musk».

Plus d'articles sur le réchauffement climatique

«Des changements climatiques sans précédent»: le Giec dévoile son rapport

Link zum Artikel

À la veille de la COP26, la pollution bat des records. Comment s'en sortir?

Link zum Artikel

La Suisse ne se rendra pas les mains vides à la COP26

Link zum Artikel

L'avenir de la planète angoisse de plus en plus de jeunes

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
On en sait plus sur ceux qui ont fait entrer l'or russe en Suisse
Des données fournies par l'administration fédérale des finances permettent d'identifier les secteurs d'activité susceptibles d'avoir passé commande d'or russe. Une part de mystère demeure pourtant sur cette transaction controversée.

«Nous connaissons les identités de l’importateur et des destinataires de cet or, mais, pour des raisons liées à la protection des données, nous ne sommes pas autorisés à les communiquer au public.» Jointe jeudi par watson, l’Administration fédérale des douanes ne dévoilera pas les noms des clients suisses qui, le mois dernier, ont rompu le moratoire sur l’importation d’or russe, en vigueur dans notre pays depuis l’invasion de l’Ukraine par les chars de Poutine, fin février. En tout, 3,1 tonnes d’or d'une valeur de 194 millions de francs, exportées de Russie et ayant transité par la Grande-Bretagne, sont entrées en Suisse, comme l’a révélé le 21 juin le média anglophone Bloomberg.

L’article