DE | FR

Doris Leuthard évoque l'OFSP et son «retard numérique»

Doris Leuthard

Image: Keystone/Shutterstock

Pour l'ancienne conseillère fédérale, «l'administration numérique n'a jamais décollé». Elle appelle à considérer les lacunes comme une opportunité.



Les déficits en matière de numérisation de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) ne surprennent pas l'ancienne conseillère fédérale Doris Leuthard. «L'administration numérique n'a jamais vraiment décollé», rappelle-t-elle lundi dans la Neue Zuercher Zeitung.

L'ex-ministre des transports dit l'avoir constaté lors de son passage au Conseil fédéral de 2006 à 2018. Certains bureaux disposent de bonnes technologies de l'information, mais d'autres sont en difficulté, ajoute-t-elle, soulignant que le fédéralisme n'aide pas nécessairement.

Elle appelle à considérer les lacunes apparues avec la crise liée au coronavirus comme une opportunité. «Nous devons remettre ce navire sur la bonne voie». Elle conseille à la Confédération suisse et aux cantons de se fixer des objectifs plus ambitieux:

«Nous avons déjà perdu trop de temps»

Pour la centriste, un groupe d'experts issus de l'économie, de la science et de la politique devrait fixer les priorités pour les années à venir, ainsi qu'un budget. La Suisse entreprend beaucoup, mais il y a trop peu de coordination. (ats)

Doris Leuthard, bio express

Née en 1963 dans le canton d'Argovie, Doris Leuthard a quitté le Conseil fédéral à la fin 2018. Elle a dirigé le Département fédéral de l'économie de 2006 à 2010, puis est passée au Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication. Elle est présidente de la Swiss Digital Initiative, une fondation créée en 2019 à Genève et dont le but est la promotion des normes éthiques dans le monde numérique.

Le défilé de l'armée russe sur la Place Rouge

1 / 14
Le défilé de l'armée russe sur la Place Rouge
source: sda / maxim shipenkov
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Aux Pays-Bas, le journaliste blessé par balles est décédé

Link zum Artikel

En Norvège, ne pas signaler ses retouches sur Insta peut coûter cher

Link zum Artikel

Droits LGBT: l'UE menace la Pologne et la Hongrie

Link zum Artikel

La pluie, c'est nul mais ça inspire de belles chansons! En voici 9

Link zum Artikel

Interview

Une dictature menace-t-elle vraiment à cause du Covid? «Le risque existe»

Depuis le début de la pandémie, les déclarations comparant les mesures sanitaires et les décisions prises par les autorités à une dictature se multiplient. Alors, le Covid peut-il nous pousser vers un régime totalitaire? Nous avons posé la question au politologue vaudois René Knüsel.

«Adolf Bolomey». Voilà comment est surnommé Jean-Louis Bolomey, organisateur des marchés de Vevey (VD), par certains mécontents. Sa faute? Faire appliquer les mesures sanitaires à l'entrée de la foire, comme le racontait 24 Heures vendredi. D'autres Internautes évoquent même «la dictature des Marchés folkloriques».

Dictature, voilà un terme qui revient régulièrement en ces temps de pandémie. Alors, vivons-nous vraiment en dictature? La Suisse risque-t-elle de voir apparaître un régime …

Lire l’article
Link zum Artikel