DE | FR
Image: shutterstock

Diantre! Notre stock de beurre suisse n'a jamais été aussi bas

Pour la deuxième fois de l'année, la Suisse va devoir importer encore plus de beurre pour éviter d'en manquer. En cause: une demande plus élevée que d'habitude et la pandémie (encore elle) n'y est pas pour rien.
22.06.2021, 10:1322.06.2021, 10:20

Les volumes de beurre importés permettront d'atteindre 1000 tonnes supplémentaires. Voilà ce qu'indique L'Office fédéral de l'agriculture (OFAG). Cette hausse, qui fait suite à une demande de l'Interprofession du lait, devrait garantir l'approvisionnement jusqu'à la fin d'année 2021. En février, le contingent avait déjà été relevé de 1500 tonnes.

Situation tendue due à la pandémie

La pénurie de beurre suisse s'explique par la demande élevée de produits laitiers depuis 2020, suite aux mesures du Conseil fédéral contre le coronavirus. Mais la quantité importée est relativement faible par rapport à celle qui est consommée, note l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG). En Suisse, la consommation annuelle de beurre est de 40 000 tonnes. Les 1000 tonnes supplémentaires couvrent donc les besoins de moins de dix jours.

La faîtière du lait procédera à une nouvelle analyse de la situation dans deux à trois mois. Il est possible qu'elle demande un autre relèvement du contingent si la situation reste tendue sur le marché du lait. (ats/mndl)

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Doit-on interdire la reconnaissance faciale en Suisse? «Il faut agir!»
Plus de 10 000 personnes ont signé une pétition demandant l'interdiction de la reconnaissance faciale automatisée dans les villes de Suisse. Quelle est la situation dans notre pays? Et, surtout, quelles sont les implications de cette technologie? Eléments de réponse.

Cette semaine, une pétition été remise aux autorités des vingt plus grandes villes de Suisse ainsi qu’aux chefs-lieux des cantons. Signée par 10 112 personnes, elle demande l'interdiction de la reconnaissance faciale automatique.

L’article