DE | FR

«Les non vaccinés seront probablement infectés par le Covid»

Christian Althaus vaccination Suisse covid-19 pandémie coronavirus

L'épidémiologiste Christian Althaus. Image: Shutterstock

Selon l'épidémiologiste et ancien membre de la task force Christian Althaus, les personnes non vaccinées seront tôt ou tard infectées par le coronavirus.



Sans vaccination, le risque d'être infecté est élevé. C'est le constat fait par l'épidémiologiste bernois, Christian Althaus, dans les colonnes de la NZZ. Si le système de santé est à nouveau fortement sollicité en hiver, il est concevable que le certificat Covid soit davantage utilisé, par exemple dans la restauration. Il insiste aussi qu'il convient désormais de protéger les enfants.

«Au cours des deux prochaines années, la plupart des personnes qui ne sont pas protégées par une vaccination ou une maladie antérieure seront probablement infectées par le coronavirus. La question est de savoir comment les infections vont se propager et si cela doit être contrôlé par des mesures.»

Christian Althaus, épidémiologiste de l'Université de Berne NZZ

Protéger les jeunes et les enfants

L'épidémiologiste estime également qu'il est important d'expliquer aux jeunes qu'un taux de vaccination élevé donne plus de libertés non seulement à la société, mais aussi aux jeunes eux-mêmes. Il ajoute qu'il convient désormais de protéger les plus jeunes:

Importance des tests de masse

«Voulons-nous qu'une grande partie des enfants soient infectés au cours de l'hiver?», interroge le scientifique. Selon lui, il y a certainement un risque de quelques centaines d'hospitalisations supplémentaires. Heureusement, l'infection est très bénigne chez la plupart des enfants, mais ils peuvent dans de rares cas développer un Covid long, précise-t-il.

L'enseignement doit être maintenu au mieux, «sans que le virus ne circule de manière totalement incontrôlée dans les écoles». Les tests de masse et la bonne surveillance de la qualité de l'air dans les salles de classe jouent un rôle important à cet égard, relève-t-il.

Un coronavirus saisonnier

Christian Althaus part du principe que le coronavirus se comportera, à partir du printemps prochain, comme la grippe saisonnière: il circulera plus fortement en hiver et moins fortement en été. Si nécessaire, la population peut se protéger régulièrement contre le virus par une vaccination de rappel.

L'épidémiologiste était initialement membre de la task force scientifique de la Confédération, mais il l'a quittée en janvier en signe de protestation. Il avait à l'époque indiqué que les politiciens devaient enfin apprendre à regarder la science sur un pied d'égalité.

Il estime désormais que de nombreux enseignements peuvent être tirés de cette crise. (ats)

Rien à voir mais, pour vous, les bureaux les plus improbables

1 / 20
Les bureaux les plus improbables
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Péril Jeune Océane

Plus d'articles sur le thème «Covid-19»

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

L'Etat dépense des milliards pour lutter contre le Covid-19. Qui va payer pour ça?

Link zum Artikel

L'immunité Covid-19 existe-t-elle? Qui contrôle les autotests?

Link zum Artikel

Entre passeport vaccinal et confinement, le Covid dans le monde

Link zum Artikel

Les vaccins, efficaces ou non? Et le masque, c'est pour la vie? On fait le point

Link zum Artikel

Pour l'OFSP, l'attestation de vaccination doit devenir un certificat Covid-19

Link zum Artikel

L'Union européenne va limiter les exportations de vaccins

Link zum Artikel

Et vogue la troisième vague

Link zum Artikel

Le passeport vaccinal pour l'Europe (Suisse comprise), c'est quoi?

Link zum Artikel

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Les rivières et lacs de Suisse menacent de déborder, le point par région

Les intempéries de ces derniers jours ont fait grimper les lacs et cours d'eau à des niveaux critiques. Certains sont sortis de leur lit.

Ces trois derniers jours, la quantité de pluie a dépassé, par endroits, la moyenne recensée pour l'ensemble d'un mois de juillet «normal», indique le service météo de la radio-télévision alémanique SRF.

Des débits très importants ont été observés, note l'Office fédéral de l'environnement (Ofev). A certains endroits, de telles mesures n'arrivent que tous les deux à dix ans, voire tous les trente ans pour certains cours d'eau.

Il existe actuellement un risque modéré à fort d'inondation sur …

Lire l’article
Link zum Artikel