DE | FR
keystone

Affaire Berset: l’élu n’aurait pas été privilégié durant l’enquête

En enquêtant sur la tentative de chantage visant Alain Berset, le Ministère public de la Confédération n’a pas traité favorablement le conseiller fédéral.
17.10.2021, 13:4917.10.2021, 17:09

Le conseiller fédéral Alain Berset n'aurait pas bénéficié de privilèges dans le cadre de l'enquête sur la tentative de chantage dont il a fait l'objet, conclut l'autorité de surveillance du Ministère public de la Confédération (MPC) selon une information des médias. Les enquêteurs du MPC auraient eux agi correctement.

La SonntagsZeitung fait état du rapport de l'autorité de surveillance sur la base de plusieurs sources, sans pour autant obtenir de détails sur le contenu du rapport. Interrogé par Keystone-ATS, Hans Stöckli (PS/BE), président de la sous-commission responsable d'enquêter sur le MPC pour la commission de gestion du Conseil des Etats, s’est limité à dire que ces deux organes devaient se prononcer sur ce document et décider ensuite du type d'information à donner. Cela durera probablement jusqu’à l’année prochaine.

Chantage et condamnation

En novembre dernier, la Weltwoche a rendu public le fait que le MPC avait condamné une femme à une amende avec sursis pour tentative de chantage à l'encontre d'Alain Berset. Celle-ci avait tenté en 2019 de faire pression sur lui en usant de photos et de correspondance privée entre elle et le chef du Département fédéral de l'intérieur. Elle exigeait 100 000 francs, menaçant de divulguer ses informations au public, avant de retirer sa demande dans une lettre en déclarant que ses affirmations ne correspondaient pas à la réalité.

La femme a été arrêtée en décembre 2020. Elle a été condamnée à une peine de 150 jours-amende à 30 francs, soit 4500 francs avec un sursis de deux ans. Afin de clarifier le comportement du MPC pendant l'enquête, l'autorité de surveillance du Ministère public a ouvert des enquêtes en novembre 2020. (sda/ats)

Le rapport ne dit pas si Alain Berset est un homme déconstruit ou non. Un quoi? Explication en vidéo

Vidéo: watson

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
Une appli vous permet d'éviter les ruelles sombres et sinistres
L'application Citymapper propose désormais une nouvelle fonctionnalité: calculer un itinéraire qui vous épargne les rues vides ou mal éclairées.

Que ceux (ou celles) qui n'ont jamais senti perler quelques gouttes de sueur froide en passant par une ruelle glauque en rentrant un soir (de pleine lune, parce que c'est toujours comme ça) me jettent la première pierre.

L’article