DE | FR
Eric Zemmour, Biarritz, 26 octobre 2021.
Eric Zemmour, Biarritz, 26 octobre 2021.Image: AP
Présidentielle 2022

Lancement d'une contre-pétition pour la venue d'Eric Zemmour à Genève

Une pétition favorable à la visite d'Eric Zemmour fin novembre à Genève est apparue samedi 13 novembre sur Twitter. Une première pétition contre sa venue a, elle, déjà récolté 1500 signatures.
13.11.2021, 17:5414.11.2021, 10:40

Après la pétition contre la venue d’Eric Zemmour à Genève, la contre-pétition. Son intitulé: «Pour la liberté d’expression d’Eric Zemmour à Genève». Apparue samedi 13 novembre sur le site mesopinions.com, cette pétition pro-Zemmour suit d’une semaine celle qui a déjà recueilli 1500 signatures de personnes opposées à la visite les 24 et 25 novembre dans la cité de Calvin du probable futur candidat à l’élection présidentielle française.

La contre-pétition en faveur de l’essayiste et polémiste de la droite identitaire émane d’une mystérieuse Organisation des Français émigrés (OFE). Celle-ci renvoie vers un site (www.emigres.fr) affirmant lutter pour la «francité», la «laïcité» et la primauté de la Constitution française sur les traités internationaux.

Depuis octobre seulement

Cette organisation pourrait avoir été récemment créée. Elle a rejoint Twitter en octobre seulement, où elle ne compte pour l’heure que neuf abonnés. Cette OFE n’a-t-elle vu le jour que pour mobiliser les soutiens à la venue d’Eric Zemmour fin novembre à Genève? Contactée par watson via Twitter, elle n’a pour l’heure pas répondu à nos sollicitations. La pétition mise en ligne par ses soins avait recueilli 44 paraphes aux alentours de 17h00 samedi 13 novembre.

Le site mesopinions.com héberge trente-deux pétitions consacrées à Eric Zemmour. L’une réclame qu’on cesse de le voir à la télévision, une autre exige son retour sur CNews, dont il a été provisoirement écarté par le gendarme de l'audiovisuel français pour des raisons de temps de parole en période électorale.

66 personnalités contre sa venue

Après sa pétition qui date d'une semaine, le camp opposé à la venue à Genève de celui qui pourrait se déclarer candidat à la présidentielle française vers la fin du mois, a lancé le 12 novembre un appel allant dans le même sens, signé par 66 personnalités, la plupart de gauche.

Egalement ancré à gauche, l'exécutif de la Ville de Genève a fait savoir qu'Eric Zemmour ne serait pas le bienvenu dans des salles municipales genevoises, selon une information ce jour de la RTS.

«Un mec intelligent», «raciste»: ce que les Suisses pensent de Zemmour

Plus d'articles sur la venue d'Eric Zemmour à Genève

Mobilisation contre la venue d'Eric Zemmour à Genève

Link zum Artikel

Zemmour à Genève: tags menaçants et partis politiques divisés

Link zum Artikel

Le plan de bataille des antifas contre la venue de Zemmour à Genève

Link zum Artikel

«Un mec intelligent», «raciste»: ce que les Suisses pensent de Zemmour

Link zum Artikel
6 points sur la votation autour de «la transparence des partis» dans le Jura
Dans le canton du Jura, les quatre objets fédéraux ne sont pas les seuls à être au centre du débat. Les Jurassiens devront aussi se prononcer sur l'initiative cantonale «Partis politiques: place à la transparence!» et son contre-projet.

Une votation toute particulière est prévue dans le canton du Jura. Dimanche 13 février 2022, les Jurassiens se rendront aux urnes afin de se prononcer sur la transparence du financement des partis politiques. Ils devront alors choisir entre le l'initiative validée en 2020 et le contre-projet mis en place en 2021.

L’article