DE | FR

Condamné à 6 ans, le détenu «Carlos» a refusé de venir à son procès

Carlos détenu Zurich Suisse prison crime homme procès

Image: Keystone

Un des détenus les plus médiatisés de Suisse, baptisé «Carlos», fait à nouveau face à la justice zurichoise. Il a refusé d'être présent à son procès, mais son jugement vient de tomber.



En 2013, «Carlos», âgé aujourd'hui de 25 ans, avait fait la une des médias, à cause des coûts élevés de son programme de réinsertion. A nouveau en procès pour des infractions commises en prison, le jeune homme refuse de comparaître à son audience. Par ailleurs, il veut qu'on l'appelle désormais par son vrai prénom, Brian, et non plus par son pseudonyme. Retour sur une drôle d'affaire.

L'affaire en six points

Les raisons de son nouveau procès

Le jeune homme est accusé d'avoir menacé, agressé et, dans certains cas, d'avoir blessé des agents de police, des codétenus et des gardiens de prison pendant sa détention. L'acte d'accusation énumère 29 incidents distincts.

Le Ministère public a également engagé de nouvelles procédures contre «Carlos» pour 30 autres agressions contre le personnel pénitentiaire et des agents de police.

Même l'ONU s'en mêle

Pour l'ONU, les conditions de détention du jeune homme âgé de 25 ans ne sont pas optimales. Selon les normes fixées par l'ONG, la détention en isolement ne doit être utilisée que dans des cas exceptionnels et en aucun cas pour une durée supérieure à 15 jours. Pour cette raison et ce à travers une lettre envoyée au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), le rapporteur spécial de l'ONU a demandé que le régime de détention du jeune délinquant soit assoupli.

Le Conseil fédéral va prendre position sur la question dans un délai de deux mois. D'ici là, les conditions de détention de «Carlos» restent inchangées. Il est maintenu en isolement, sans contact avec ses codétenus, mais il est autorisé à faire deux appels téléphoniques par jour avec sa famille et un nombre illimité d'appels avec ses représentants légaux.

Le jugement vient de tomber

Ce mercredi, le tribunal de grande instance de Zurich condamne «Carlos» à une peine de prison de 6 ans et 4 mois. (ats/jch)

Plus d'articles «Actu»

Aux Pays-Bas, le journaliste blessé par balles est décédé

Link zum Artikel

En Norvège, ne pas signaler ses retouches sur Insta peut coûter cher

Link zum Artikel

Droits LGBT: l'UE menace la Pologne et la Hongrie

Link zum Artikel

La pluie, c'est nul mais ça inspire de belles chansons! En voici 9

Link zum Artikel

L’ex-commandant libérien Kosiah condamné à 20 ans de réclusion

L’ex-commandant libérien Alieu Kosiah a été condamné, vendredi, par le Tribunal pénal fédéral à 20 ans de réclusion et 15 ans d’expulsion de la Suisse.

Le TPF l’a reconnu coupable de violation des lois de la guerre, durant le 1er conflit civil au Libéria, de 1993 à 1995.

Son procès avait eu lieu entre décembre 2020 et février 2021 à Bellinzone. L’énoncé du verdict est tombé plus de quatre mois après la clôture du procès, le premier du genre mené par un tribunal pénal, a souligné le président du TPF Jean-Luc Bacher.

Le TPF s’est aligné sur les conclusions du procureur Andreas Müller, tout en libérant le coupable de quatre des 25 chefs …

Lire l’article
Link zum Artikel