DE | FR
Un policier patrouille autour du gymnase de Beaulieu apres une alerte a la bombe le mercredi 24 mars 2021 a Lausanne. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

Image: sda

Alerte à la bombe: et de 12!

Cet après-midi, c'est au tour de l’école professionnelle lausannoise (EPSIC) d'être le théâtre d'une alerte à la bombe. Un mot de menace a été trouvé par la direction.



La série noire continue: une douzième alerte à la bombe dans le canton de Vaud a été signalée cet après-midi. Cette fois, c'est l’école professionnelle lausannoise (EPSIC) qui est le théâtre d'une telle menace. Selon le 24 heures, qui cite la Police cantonale, c'est la direction de l’école qui a trouvé un mot de menace dans son établissement et qui a alerté la police.

Le canton de Vaud collectionne les alertes à la bombe depuis le 27 janvier dernier. Si les autorités vaudoises sont sur les dents et promettent de lourdes sanctions, nous avons demandé son avis au psychologue spécialiste des adolescents Philip Jaffé pour tenter de comprendre ce qui se passe dans l'esprit d'un jeune qui décide d'user d'une telle menace dans une école. (fv)

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

Les cas Covid explosent et des millions d'Indiens continuent la fête

Link zum Artikel

Après l'euphorie, Moutier appelle sa population à se faire dépister

Link zum Artikel

Maudet out. Fischer in. Les leçons de l'élection à Genève

Link zum Artikel

«Ces alertes à la bombe dans les écoles expriment un ras-le-bol»

Link zum Artikel

Ni flics, ni complices, les psys se défendent face à #MeToo

Link zum Artikel

En cas d'élection, Maudet pourra-t-il travailler avec ses collègues?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
Thèmes

En direct

Risque de «catastrophe alimentaire» ++ Le Canada sur la liste des pays à risque

Lire l’article
Link zum Artikel