DE | FR

Puisqu'on vous dit que la Suisse ne manque pas de médecins

Bild

Pas de panique, la Suisse a bien assez de médecins! Reste plus qu'à attendre de les voir arriver, d'ici à 2025.



La Suisse ne doit pas former plus de médecins. Le National a liquidé de justesse jeudi, par 98 voix contre 92, une motion du Conseil des Etats en ce sens.

La crise sanitaire du coronavirus a montré la nécessité de disposer de plus de personnel infirmier, mais également de médecins, afin d'éviter de devoir recourir à des médecins formés à l'étranger.

Malgré le large soutien de la gauche, la motion n'a pas trouvé grâce aux yeux du National. Plusieurs mesures concrètes ont déjà été prises en ce sens, a indiqué Lorenz Hess (Centre/BE) au nom de la commission. «Il faut simplement attendre quelques années avant de voir leurs effets». Selon des estimations du Conseil fédéral, on devrait passer de 900 diplômés en 2016 à plus de 1300 dès 2025. (ats)

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

La Suisse aussi prend des risques avec la vaccination

Link zum Artikel

Après l'euphorie, Moutier appelle sa population à se faire dépister

Link zum Artikel

Maudet out. Fischer in. Les leçons de l'élection à Genève

Link zum Artikel

«Ces alertes à la bombe dans les écoles expriment un ras-le-bol»

Link zum Artikel

Ni flics, ni complices, les psys se défendent face à #MeToo

Link zum Artikel

En cas d'élection, Maudet pourra-t-il travailler avec ses collègues?

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Le Parlement débloque deux milliards de plus pour les indépendants

La révision de la loi Covid-19 sous toit, les Chambres fédérales se sont montrées de nouveau plus généreuses que le Conseil fédéral.

La loi Covid-19 n'a pas un an. Elle est pourtant déjà passée à trois reprises devant les parlementaires. Et les débats n'en sont que plus nourris à chaque passage. Voici les changements essentiels:

Le cœur de la révision réside dans l'aide aux cas de rigueur, soit les entreprises cruellement touchées. Le projet prévoyait de quadrupler l'enveloppe à dix milliards de francs. Le Parlement s'est montré un peu plus généreux: élargissant notamment le cercle des bénéficiaires.

La clé de répartition des …

Lire l’article
Link zum Artikel