en partie ensoleillé
DE | FR
Suisse
Santé

Fermeture des urgences à Martigny: «ce n'est que le début»

Un panneau indiques le service des Urgences de l'Hopital lors d'une conference de presse sur la presentation de la vision strategique de l'Hopital du Valais - Spital Wallis pour la periode 2018-2022 c ...
La pénurie de personnel qualifié dans le secteur des urgences a de lourdes conséquences pour les hôpitaux suisses.Image: KEYSTONE

Fermeture des urgences à Martigny: «ce n'est que le début»

Dès ce lundi, l'Hôpital du Valais à Martigny a fermé ses urgences de nuit. Dans une interview parue dans Le Temps, le coprésident de la Société suisse de médecine se dit inquiet pour le système de santé suisse.
09.01.2023, 07:3209.01.2023, 07:49

La fermeture des urgences la nuit à Martigny (VS), annoncée la semaine dernière, reflète un problème généralisé, selon le coprésident de la Société suisse de médecine d'urgence.

«Cela devait arriver, même si nous ne pensions pas que la Suisse serait touchée aussi vite et aussi fort», déclare Vincent Ribordy lundi, dans une interview accordée au Temps.

«Ce n'est que le début de la prise de conscience»
Vincent Ribordy, dans Le Temps

Aux yeux du médecin, Martigny est une conséquence concrète de la pénurie de personnel qualifié dans le secteur des urgences. Un problème connu depuis plusieurs années.

«On a pensé que la capacité de ce système était sans limites, or ce n'est pas le cas. Il va devenir nécessaire d'utiliser adéquatement les urgences sous peine de les mener à leur faillite»
Vincent Ribordy, dans Le Temps

Pour Vincent Ribordy, des alternatives doivent être trouvées afin de désengorger les urgences aujourd'hui utilisées comme principale interface avec la population. «Mais tout cela ne fonctionnera pas tant qu'il y aura pénurie de médecins de premier recours», alarme-t-il.

Et les systèmes de quotas n'aident pas. «Contempler cette pénurie tout en maintenant les mécanismes de régulation à travers des quotas, numerus clausus, etc., c'est une attitude incompréhensible de la part de nos autorités», argue le chef des urgences de l'hôpital fribourgeois, qui dénonce également un manque de reconnaissance de la profession.

(sda/jod)

Ryan Reynolds subit une coloscopie

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Genève veut mieux protéger les réfugiés mineurs non accompagnés
Une résolution a été déposée à la suite du suicide d'un jeune requérant afghan de 18 ans qui venait d'apprendre son renvoi. Cette tragédie, qui a eu lieu à la fin de l'année dernière, avait suscité une vive émotion dans le canton.

Genève veut protéger les réfugiés mineurs non accompagnés (RMNA) jusqu'à l'âge de 25 ans. Exerçant son droit d'initiative cantonale, le Grand Conseil a adopté jeudi à une large majorité une résolution qui demande à l'assemblée fédérale d'agir dans ce sens. Le texte, qui émane du Centre et de la gauche, a été accepté par 57 voix contre 25 et 8 abstentions.

L’article